BELLACIAO
jeudi 22 octobre 2020 (11h26) :
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty

De : Hervé Fuyet
2 commentaires

Non, Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty en la transformant en outil lepéniste pour la construction d’un fascisme “francais de souche".


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
22 octobre 2020 - 19h08 - Posté par Raymond H - 46.**.192.***

D’accord camarade mais pourquoi crier au loup alors que le loup n’a pas montré le bout de son nez (ou si peu) ??
Je dirais "ne trahissons pas S Paty, en édulcorant et/ou en niant la responsabilité des réseaux islamistes, leurs bailleurs et leurs idiots utiles".
C’est symptomatique avec l’islam, à chaque fois que le balancier de l’histoire ou de l’actualité leur vient dans la g..., il y en a toujours qui s’évertue à le renvoyer de l’autre côté pour éviter qu’ils en pâtissent. Assez camarde des ces cabrioles, nous ne sommes pas des bisounours, nous savons que les islamistes ce n’est pas tous les musulmans, sauf pour une minorité de l’extrême-droite, mais ça aussi on le sait.
On voudrait nous empêcher de combattre ces islamo-fascistes qu’on ne s’y prendrait pas autrement.




Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
24 octobre 2020 - 14h31 - Posté par Raymond H - 46.**.192.***

Et puis les islamistes ont un projet de société, leur base étant la charia pour instaurer un régime théocratique (je n’invente rien, ils le disent et le revendiquent y compris dans les manifestations auxquelles nous participons).
Quant au système économique, c’est le capitalisme mais, tendance bazar (petite bourgeoisie commerçante, artisanale, industrielle, de profession libérale, comme en Iran par exemple). Donc, nos ennemis dans la marche au communisme, donc, aucun intérêt à les soutenir et/ou à les plaindre de près ou de loin.




> Version web de cet article