BELLACIAO
jeudi 22 octobre 2020 (15h11) :
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force

De :
5 commentaires
JPEG - 143.7 ko

Jeudi 15 octobre, Facebook a retiré tous les articles provenant du site Rapports de force et postés sur sa plateforme depuis trois ans et demi. Sur notre page, mais également sur l’ensemble des murs des personnes ayant partagé nos productions. Depuis, impossible de publier sur Facebook quoi que ce soit, par qui que ce soit, en provenance de notre site internet, malgré nos protestations et demandes d’explications.

À qui le tour ? En 2017, aux États-Unis, des sites d’informations de gauche voient leur visibilité volontairement réduite par Facebook, explique le journal l’Obs, relayant une information du Wall Street Journal. Plus près de nous, en France en 2019, des pages Facebook de la gauche radicale subissent le même sort, relate un article de Mediapart. Maintenant, nous. Une nouvelle étape est franchie : à notre connaissance, c’est la première fois qu’en France Facebook censure l’entièreté d’un média produit par des journalistes. Et demain ? Quel autre titre de presse ?

Lire la suite : https://rapportsdeforce.fr/pouvoir-...


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]

Répondre à cet article
Commentaires de l'article
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
23 octobre 2020 - 13h44 - Posté par Pedro - 46.**.192.***

Après, il y a VK.com, russe à l’origine.




Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
24 octobre 2020 - 14h25 - Posté par Raymond H - 46.**.192.***

Ca dépend quels sites de gauche ! Ceux qui sont dans le champ indigéno-communautariste et/ou sociétal bien-pensante n’ont rien à craindre ni ici, ni aux Etats-Unis d’Amérique ; puisque c’est eux qui servent de référence. Idem pour Twitter, Google, ... et autres réseaux sociaux.




Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
24 octobre 2020 - 14h26 - Posté par Raymond H - 46.**.192.***

Ca dépend quels sites de gauche ! Ceux qui sont dans le champ indigéno-communautariste et/ou sociétal bien-pensant n’ont rien à craindre ni ici, ni aux Etats-Unis d’Amérique ; puisque c’est eux qui servent de référence. Idem pour Twitter, Google, ... et autres réseaux sociaux.




Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
27 octobre 2020 - 09h26 - Posté par Stirner - 46.**.192.***

Où est le problème ? Puisque c’est Google qui est derrière Facebook, You tube et j’en passe et qu’il exige de nous que nous acception leur flicage par "cookies interposés" , il nous suffit de virer
les cookies à la fin de chaque session (click sur les 4 parallèles en haut à droite de Firefox e.g , puis sur bibliothèque (library), sur "historique " ensuite , puis "effacer l’historique récent" et là apparît un rectangle : en haut choisir "tout" ou "everything" si c’est en anglais, cocher toutes les casrs et appuyer sur "OK". Ensuite autre chose : boycotter les moteurs de recherche Google, Bing, Yahoo etc ?? et n’utiliser que "Qwant" et "Duck Duck Go" . Google veut nous imposer l’acceptation des cookies , BOYCOTTONS Goole et leurs complices . En fait ne jamais accepter de signer pour accepter les "cookies" qui sont des flics.




Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
27 octobre 2020 - 09h53 - Posté par Stirner - 46.**.192.***

(suite) Mais le problème n’est pas résolu et là ce sera dur ; il faudra trouver un moyen de perpétuer l’existence de "Rapports de force" ; on a bien réussi à mettre en place un moteur de recherche français, qui est furtif (Qwant), essayons de créer un outil français qui permette à "Rapport de foce" de poursuivre son travail, travail dont aucun individu qui veut être libre ne peut se passer. VENGEONS -nous de Facebook, You tube en les boycottons -on n’aura pas grand chose à y perdre ; ils ne racontent que des conneries . Et faisons tout notre possible pour créer un "Facebook", qui ne soit pas à la solde des capitalistes et permette à "Rapports de force" de poursuivre son activité.




> Version web de cet article