Soutenez Bellaciao
  Newsletters
  Agenda
  Commentaires
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
Bellaciao version texte pour mobiles   |   Accueil  |   Qui sommes-nous ?   |   Souscription  |   Liens  |   Contact  |   Recherche
Suite à des actes de malveillance, les contributions "sous proxy" (anonymisers, TOR...) ne seront plus validées, et ce quel que soit le contenu du message.
Nous effacerons les messages à caractère diffamatoire, injurieux, xénophobe, sexiste, les menaces, la pub commerciale et politique... et quand un commentaire est effacé, les messages qui y répondent le sont aussi !
Evitez de publier des infos personnelles : adresse, téléphone...

En réponse à :

Non, le discours sécuritaire et xénophobe du gouvernement Sarkozy/Fillon n’est pas QUE électoraliste !

25 novembre 2009 08:56, par angela anaconda
“Ce n’est pas ça DU TOUT que nous demandons nous, militantes et militants engagés aux côtés des sans -papiers, qu’ils soient travailleurs actifs, parents d’enfants scolarisés, ou réfugiés afghans...” merci la Louve pour ton courage et ta lucidité et ton analyse correcte, chaque fois tu nous aides à rester solidement amarrés à côté de ceux qui connaissent le plus mauvais sort qui soit. C’est là le coeur de notre lutte. Mais je pense qu’il va falloir se battre pour un nouveau statut juridique de citoyen(ne) du monde et qui tienne compte et des (...)


Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d'indiquer ci-dessous l'identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n'êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

[Connexion] [s'inscrire] [mot de passe oublié ?]



accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

La critique de la religion aboutit à cet enseignement que l'homme est l'être suprême pour l'homme, c'est-à-dire à l'impératif catégorique de renverser tous les rapports sociaux qui font de l'homme un être humilié, asservi, abandonné, méprisable... Karl Marx