Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Appel à battre Sarkozy le 6 mai, à rassembler le mouvement antilibéral et à présenter des candidatures unitaires aux législatives.

samedi 28 avril 2007 - Contacter l'auteur - 14 coms

Battre Sarkozy le 6 mai

Une mobilisation exceptionnelle des électeurs, et en particulier de la jeunesse, a marqué la volonté de ne pas rééditer le séisme du 21 Avril 2002 et, à gauche, de se mobiliser contre Sarkozy. Mais le vote utile en faveur de la candidate socialiste n’incarne pas une alternative au libéralisme.

Le total des scores de la gauche antilibérale, malgré des résultats contrastés, le plus bas depuis dix ans, montre que la division de cette gauche n’a pas permis de proposer une perspective antilibérale crédible, donnant aux luttes sociales le débouché politique qui leur font défaut et permettant de disputer à gauche l’hégémonie du social libéralisme.
La droite reste plus que jamais à l’offensive ! Le très haut chiffre obtenu par Sarkozy, qui a récupéré des thématiques du front national et une partie de son électorat, fait courir les risques les plus grands. Il est clair que le choix du MEDEF est de résoudre le plus à droite possible la crise politique et sociale qui traverse le pays.

Contre les dangers de la politique de la droite, il faut battre Sarkozy au deuxième tour. Pour cette raison, nous appelons à voter Ségolène Royal, sans illusion sur son programme ni sa volonté de mettre en place une politique qui rompe avec le libéralisme. Par ailleurs, il existe une dangereuse tentation d’une recomposition vers la droite, exprimée par Bayrou comme par des personnalités du PS.

Rassembler le mouvement antilibéral

Au delà du deuxième tour, seule la relance de l’espoir et de la perspective politique d’une alternative de rupture avec le libéralisme permettra de répondre aux exigences de transformation sociale dont sont porteurs les mouvements sociaux qui fleurissent dans le pays depuis plus d’une décennie (novembre-décembre 1995, printemps 2003, lutte de la jeunesse contre le CPE...) et la victoire du Non au référendum du 29 mai 2005. Cela impose, dans l’immédiat, de rassembler les forces de la gauche antilibérale dans des candidatures unitaires aux législatives. Contre un système qui exclut, accentue les inégalités, exacerbe les concurrences, détruit les solidarités et menace la planète, nous voulons traduire en actes à cette occasion l’aspiration à une profonde transformation sociale en donnant un nouvel élan à l’expérience des Collectifs du Non de gauche rassemblant militantes et militants syndicalistes, associatifs et politiques. Nous voulons que les citoyens se réapproprient la politique.

Il n’y a pas d’autres chemins pour battre la droite et l’extrême droite, pour rompre avec les politiques sociales-libérales que de refonder une gauche d’alternative porteuse d’espoir pour :

défendre, développer et transformer les services publics,

assurer la maîtrise publique et démocratique de l’énergie en privilégiant les énergies renouvelables,

impulser un nouveau mode de développement respectueux de l’environnement,

défendre, développer, et sécuriser l’emploi,

partager les richesses entre ceux qui les produisent,

élaborer une nouvelle constitution qui soit démocratique,

défendre les droits sociaux et fondamentaux et en affirmer de nouveaux,

partager les connaissances et la culture,

changer l’Europe et le Monde.

Des candidatures unitaires de la Gauche Antilibérale en Ille et Vilaine

Après l’élection présidentielle, les électeurs et les électrices sont amenés à désigner les député(e)s de l’Assemblée nationale. Ce sont eux qui votent les lois de la République. C’est leur majorité qui détermine l’orientation politique du gouvernement. Nous ne pourrons pas participer avec le PS à une majorité parlementaire soutenant un gouvernement dont la politique s’accommode des orientations libérales défendues notamment par l’Union européenne et l’OMC, y compris sur le vote du budget.

Avec celles et ceux qui s’engagent dans les mouvements sociaux comme actuellement contre la fermeture d’Alcatel–Lucent, contre les menaces à l’encontre de la SAGEM, contre les plans de licenciements à la Barre Thomas, contre l’expulsion des personnes sans-papiers à Montfort, dans les écoles, nous voulons porter ensemble un projet politique de transformation de la société.

Nous avons besoin de candidatures unitaires de la gauche anti-libérale dans le département d’Ille et Vilaine.

Premiers signataires

Paol Agaësse, Militant associatif ; Rennes
Nelly André , Syndicaliste ; Rennes
Vincent Aubry ; Rennes
Françoise Bagnaud, Militante féministe ; Rennes
Jean-Yves Bécherie, Lcr ; Rennes
Dominique Blanckaert , Mouvement de la décroissance ; Rennes
Gildas Bregain, Étudiant ; Antrain
Manon Cabanis, Syndicaliste INRAP ; Saint-Thurial
Frédéric Campguilhem, Syndicaliste enseignant ; Saint-Thurial
Jean-Pierre Carer, Militant associatif, écologiste et anti-capitaliste ; Chartres de Bretagne
Christian Chaize, Militant associatif ; Rennes
Mélaine Cogez, Etudiant IUT Carrières sociales ; Rennes
Marianne Coudroy ; Rennes
Joelle Couillandre, Militante associative ; Amanlis
Pascal Créac’h ;
René Dangin , Syndicaliste ; Rennes
Laure Dansart, Militante ; Rennes
Christine Davantry, Militante associative ; Saint-Malo
Jean Yves Detoc, Syndicaliste aux finances ; Betton
Nelly Détoc, syndicaliste finances ; betton
Jean-Pierre Elleouet, Enseignant ; Rennes
Florence Elleouet , Enseignante ; Rennes
Fernand Etiemble , Maire-adjoint de Saint-Jacques de La Lande,Pcf ; Saint-Jacques
Emmanuel Eydoux, Lcr ; Rennes
Jean-Claude Farré , Syndicaliste ; Rennes
Joseph Ferre, Militant associatif ; Saint-Malo
Pascal Franchet, Syndicaliste aux impôts ; Rennes
Robert Frouville, Enseignant ; Thorigné-Fouillard
Michèle Gillet, Syndicaliste, Lcr ; Rennes
André Glad, Pcf ; Thorigné-Fouillard
Claude Glad, PCF ; Thorigné-Fouillard
Christian Guennec, Postier ; Pont-Péan
Sylvie Guennec ; Pont-Péan
Gaëtan Guyomard, Etudiant ; Rennes
JeanYves Halgand, Syndicaliste ville ; Talensac
Jean-Pierre Hervé, militant anti-libéral ;
Annette Hervé
Patrick Jeusset ; Orgères
Christelle Josselin ; Rennes
Yves Juin, Syndicaliste Territoriaux, Lcr ; Rennes
Annick Kerjean ; Rennes
Joelle Kermagoret ; Rennes
René Kermagoret ; Rennes
Michèle Kiintz-Tailleur, Conseillère municipale, Pcf ; Cesson
Sylvie Larue, Pcf ; Rennes
Dominique Le Duff, Militant associatif ; Amanlis
Tristan Le Duff, Etudiant ; Amanlis
Joseph Le Gall, Etudiant en archéologie ; Rennes
Francis Le Hérissé, Communiste unitaire ; Vezin
Olivier Ledouble, Lcr ; Rennes
Vincent Legagneux, Lcr ; Rennes
Ronan Legendre, militant antilibéral ; Thorigné-Fouillard
Samuel Lepuissant ;
Dominique Leseigneur, Lcr ; Rennes
Catherine Lesimple ; Rennes
Jean-Pierre Lethuillier, Pcf ; Rennes
Bruno Leveder, Lcr ; Rennes
Vincent Markides, Pcf ; Rennes
Bernard Marti, Retraité des télécommunications ; Noyal/Vilaine
Jocelyne Marti ; Noyal/Vilaine
Jean-Pierre Martzolf , Syndicaliste ; Rennes
Philippe Melaine ; Rennes
Janine Palm ; Rennes
Marylou Perrin, Militante associative ; Rennes
Nadia Pinson, Enseignante, conseillère municipale ; Laillé
Lydie Porée, Militante féministe ; Rennes
Jacques Quinton , Conseiller municipal de Redon ; Redon
Michel Quinton , Syndicaliste ; Rennes
Marie-Christine Rigal, Ouvrière ; Le Rheu
André Rio, Retraité de la Poste ; Redon
Jacques Rioual , Militant associatif ; Pont Péan
Jean-Yves Saffray, Conseiller Municipal ; Brécé
Céline Soblahovsky ; Montreuil sur Ille
Bastien Stranch, Chômeur ; Rennes
Jean Tailleur, Retraité de l’enseignement supérieur ; Cesson
Marina Tual ; Rennes
Mots clés : Collectifs Unitaires / Partis politiques / Présidentielle 2007 /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :