Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Appel pour des primaires de la gauche radicale et écolo avant 2017

samedi 14 février 2015 - Contacter l'auteur - 11 coms
Source en ligne ici
UN AUTRE MONDE EST POSSIBLE
Europe, début 2015... Plus de doute : la victoire dans les urnes d’une vraie gauche radicale et écologiste est possible.

La Grèce et l’Espagne ouvrent la voie à des politiques alternatives à l’austérité.
En Amérique du Sud la révolution citoyenne n’est plus un mythe depuis longtemps (Bolivie, Equateur, Vénézuela …)

ET POUR CAUSE

En 2016, dans le monde, les 1% les plus riches possèderont plus de la moitié des richesses de la planète (soit davantage que les autres 99%).
Partout il y a consensus sur le fait que la défense de l’environnement et la transition énergétique sont une urgence totale.

FRANCE : des primaires en 2017 pour un autre avenir

En France, une victoire dans les urnes de la gauche radicale et écologiste est sans doute possible en 2017. Si elle est vraiment unie, jusqu’au bout ... Lors des élections de 2017, elle doit contribuer au rejet définitif des politiques d’austérité qui détruisent notre modèle social et ne se soucient plus des questions environnementales.

UN APPEL CITOYEN

Nous, citoyen-nes, membres des associations, syndicats et partis, intéressé-e-s par cette perspective, savons bien qu’un programme électoral commun est déjà en cours d’élaboration à travers le projet des Chantiers d’espoir}.
Mais nous savons aussi que la question de la candidature pour l’élection présidentielle, pourra être un obstacle fatal à cette démarche unitaire.
C’est pourquoi nous exigeons l’organisation et la tenue en 2016 d’une élection primaire ouverte de la gauche radicale et écologiste, qui départagera, avant la présidentielle de 2017, toutes et tous les candidats qui accepteront de porter le projet commun élaboré dans le cadre de ces Chantiers d’espoir.

Mots clés : Partis politiques / Présidentielle 2017 /

Messages

  • Appel pour des primaires de la gauche radicale et écolo avant 2017 avec tous ceux qui ont rompus définitivement les liens avec le PS .

    • C’est encore un appel a compter dans les urnes notre faiblesse .A envisager des
      accords par la tête , par les états majors .

      Perso il y a belle lurette que j’y crois plus .
      Seul oeuvrer au rassemblement de la base, me semble pouvoir être une perpective.
      C’est de ses seuls rassemblements, dans la rue que pourra sortir un mouvement nouveau (SANS CASSEROLES AU CUL )
      Un mouvement sorti des aspirations de la base ,seule (peut être )capable de nous projeter en avant

  • Le probleme ,c’est qu’ une partie des verts ne le souhaitent pas ils preferent une union avec l’UDI (de Ruggy ) ou l’UMP( Placé) certains sont contre le barrages a Sivens d’autres privatisent les barrages au senat IL on vote pour Juncker au parlement europeenn et ne veulent pas remettre en cause l’euro il faudrait plutot faire tout eclater et rassembler sur un projet anti europeenn

    • rassembler sur un projet anti europeenn

      Bonne idée :

      1) ça laissera sur le côté une bonne partie des militants de la gauche radicale (ceux qui pensent que la sortie de l’euro n’est pas un objectif en soi et qui se méfient du nationalisme, pour faire bref)

      2) ça attirera en revanche des souverainistes pas très à gauche (euphémisme), vu que le créneau anti-européen est déjà occupé.

      Se diviser sur cela ne me semble pas très opportun.

      D’ailleurs c’est étonnant de commencer par dire "se rassembler", pour ajouter dans la foulée "sur un projet"... qui ne peut amener de fait que la division.

      Se rassembler sur quelques mesures et postures symboliques de la lutte des classes, susceptibles de ne pas diviser, et surtout de parler aux travailleurs (c’est à dire que ces mesures doivent venir d’en-bas, pour que le maximum de gens s’en emparent).

      Si ces mesures mobilisent largement et permettent de construire un rapport de force, il sera bien temps de voir quel est le meilleur chemin (par rapport à l’UE ou l’euro) pour les obtenir en fonction de la nouvelle situation. En pensant tactique et non stratégie. Il sera bien temps de se rassembler en masse sur cette position, quelle qu’elle soit, sortir ou non.

  • La situation en France , ce n’est pas la grèce ou l’espagne !!! pour une seule
    raiison, le mouvement syndical est complètement paralysé par la trahison depuis longtemps de la confédération CFDT, l’opportunisme de FO et les déviations idéologiques de la CGT !!! D’où aucun mouvement social d’envergure face aux attaques sans précédent du MEDEF orchestrée par la direction du PS !!! Ce n’est pas des primaires qui vont changer cette donne !!! Nous ne pouvons brûler les étapes ! La première étape, et nous le verrons aux Régionales, c’est faire que la majorité du PCF soit bien sur une ligne de rupture avec la social-démocratie, ce qui n’est pas gagné !!! Nous devronts affronter les gestionnaires du PCF ! Ensuite, les chantiers de l’Espoir devront être clairs sur le changement de société, donc là encore une rupture avec le capitalisme et l’économie de marché, le militarisme et les notions de coopération économique opposée à la compétitivité, logique bruxelloise actuellement ! Le pire serait de nouveau la répétition des Bové et autres EGO qui nous ont fait perdre plusieurs années de clarté au profit du Front National ! Nous avons donc du pain sur la planche, surtout quand je constate sur un canton de Caen la volonté hégémonique du PCF au détriùment du Parti de Gauche !!!

    • RENE effectivement la politique ce n est pas du décalcomanie et la FRANCE n est pas la GRECE , mais quand tu parles de l ESPAGNE, TU TE TROMPES , car en ESPAGNE COMME EN FRANCE , le mouvement syndical a trahi qu il s’agisse de L UGT pro-sosialiste OU des CCOO pro-communiste et que les partis de gauche d opposition comme IU croit encore qu il est possible de faire une europe sociale ...

      Le mouvement des indignés puis PODEMOS sont des mouvements citoyens qui se sont construits en dehors des syndicats et des partis qui tentent pour l instant en vain de les récupérer , c est ce type de construction d’une organisation " horizontale" dont à mon avis , il faut s inspirer ce qui comme tu le dis présuppose que l on ne commence pas par traiter le problème de la présidentielle et des primaires mais qu on laboure le terrain

  • arretez ... pas de vote dans le cadre de la 5ième,
    on vote pour une constituante, c’est tout.
    jusque la : abstention.

  • C’est un peu tard et prématuré.
    Un peu tard car, 2017, c’est demain dans le temps politique et prématuré car il y a des élections locales en 2015, qui vont redistribuer les alliances PS et Gauche réformiste radicale pour obtenir des postes d’élus (ça compte pour les finances et la reconnaissance d’un parti dans le mode électoral bourgeois).
    Je n’y crois pas beaucoup car le PCF est de la partie et il a toujours le cul entre deux chaises : PS qui lui fait le chantage aux postes d’élus et FdG qui lui rappelle ses engagements sociaux. En face, le reste du FdG n’est pas assez armé pour changer le cap, même à la mode Syriza qui n’est pas le summum de la voie au communisme, il faut l’avouer.
    Là est en fait la question : veut-on oui ou non que le prolétariat s’engage dans la lute pour le communisme et donc tout faire pour, donc construire le parti ? Ce ne sera pas fait pour 2017, mais c’est maintenant qu’il faut commencer.
    Par opportunisme nous profiterons sans doute d’un FdG renouvelé, plus radical et donc plus populaire pour montrer les limites de l’électoralisme en milieu bourgeois et montrer le vrai chemin anticapitaliste.
    Réformisme ou révolution.

    • Pierre, j’avais pas envie de rire aujourd’hui, mais tu as décidé de m dérider

      Je n’y crois pas beaucoup car le PCF est de la partie et il a toujours le cul entre deux chaises : PS qui lui fait le chantage aux postes d’élus et FdG qui lui rappelle ses engagements sociaux.

      C’st vrai que vu comme ça , ça éclaire la donne

      Laurent à la sauce "Chauve souris"dont on rappelle la fable

      "Je suis Oiseau : voyez mes ailes  ;
      Vive la gent qui fend les airs !
      ..mais

      Qui (6) fait l’oiseau ? C’est le plumage.
      Je suis Souris : vivent les Rats  ;
      Jupiter confonde les Chats.

      P.LAURENT ?

      -"Je suis liquidateur coco, voyez mes trahisons pour quelques posts dans les éxécutifs

      Je suis FDG ....., voyez ma tenue FDG de farouche repère d "engagements sociaux"

      C’est vrai que sans Méluche, Zarka, Autain .., le Grand Parti des Travailleurs qu’est le P.d.G ,sans ls régiments militants du .PCOF(?? : !!) , t’aurais pas eu, en rappel d" engagements sociaux du FDG....et surtout l’ENGAGEMENT permanent pour mobiliser la CLASS ouvrière l’immense manif contre l’Austérité du 11 janvier..

      Plus d’un million !

      Pardon ?,

      C’était pas pour ces raisons ?

      Merde, j’ai du rater un épisode..
      Mais alors c’était ou et quand , que ce FDG a obligé Laurent à nous "convoquer" à la Bastille ?

      T’as raison sur un point, PIERRE

      Réformisme ou révolution

      Codialement

Derniers articles sur Bellaciao :