Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Colombie : Un autre signataire de l’accord de paix assassiné !

mardi 27 juillet 2021, par joclaude

Actualités > Amérique latine et Caraïbes de paix. Source Telesur(traduction Google)
Ils assassinent un autre signataire de l’accord de paix en Colombie
Près de 300 anciens combattants des FARC-EP ont été assassinés S la signature des accords de paix avec l’État colombien.
Près de 300 anciens combattants des FARC-EP ont été assassinés depuis la signature des accords de paix avec l’État colombien. | Photo : Twitter oDs Indepaz
Publié le 27 juillet 2021

Le jeune homme aurait été assassiné par des paramilitaires, qui ont coûté la vie à 31 anciens combattants cette année.

Un nouvel ancien membre de l’ancien groupe insurgé des Forces armées révolutionnaires de Colombie-Armée populaire (FARC-EP), signataire des accords de paix de 2016 avec l’État colombien, a été assassiné la veille dans la ville de San José del Guaviare ( au sud-est de Bogotá).

A LIRE AUSSI :

La Colombie enregistre 58 massacres à ce jour en 2021

Il s’agit du jeune Yeison Andrés Sarmiento Salcedo, qui, étant mineur à la fin de l’accord, en 2016, faisait partie d’un processus différentiel selon ce qui a été convenu au milieu du processus de paix.

Sarmiento, qui avait à ce jour 21 ans, a reçu plusieurs impacts d’armes à feu dans le quartier El Modelo de San José del Guaviare, une municipalité située à environ 400 km de Bogotá.

Indepaz dénonce que les organisations paramilitaires, Bloque Sur Oriental, devant 1 et 7, les dissidents du soi-disant Commandant Jorge Briceño Suárez Front, connu sous le nom de Puntilleros et des membres des Forces d’autodéfense Gaitanista de Colombie opèrent dans la région.

L’organisation qui recueille l’accomplissement des accords de paix, rappelle déjà le Bureau du Médiateur dans son alerte 005/19, il a mis en garde contre l’imposition de mécanismes de contrôle et d’ordre social par les groupes armés illégaux, dans lesquels ils forcent les paysans à occuper des terres pour avancer territorialement.

Selon la Defensoría elle-même, ces actions ouvrent également des étapes illégales qui sont utilisées pour transporter des fournitures pour la drogue et l’élevage illégal de bétail, ce qui augmente à son tour la déforestation dans la région.

Indepaz rapporte également que jusqu’à présent en 2021, il y a 31 signataires des accords de paix, un chiffre qui est passé à 280 depuis 2016.

Derniers articles sur Bellaciao :