Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

FERMETURE DU COLLEGE JEAN MONNET DE TORCY (Seine et Marne)

vendredi 7 juillet 2006 - Contacter l'auteur - 6 coms

Le collège Jean Monnet, situé à Torcy en Seine et Marne, s’inscrivait dans une dynamique positive amorcée depuis quelques années malgré un contexte socio-économique difficile. Pourtant, le 29 avril 2006, le Conseil Général de Seine et Marne et l’Inspection Académique apprenaient aux personnels la fermeture en juin 2007 du collège Jean Monnet faisant ainsi de cet établissement le tout premier à fermer dans l’île de France.

Inauguré en 1988, Jean Monnet est un établissement qui accueille des enfants issus de CSP défavorisées à hauteur de 50% ou 55% selon les années, représentant 26 nationalités différentes. La pratique sportive est une caractéristique importante de l’établissement puisqu’il possède une classe à horaire aménagé option athlétisme. Les réussites ont été nombreuses dans ce domaine. Les statistiques fournies par l’Inspection Académique indiquent que les élèves entrant à Jean Monnet réussissent mieux qu’il y a quelques années. Cela témoigne des effets positifs de l’action éducative et pédagogique menée par l’ensemble du personnel.

Depuis quelques années, il faut aussi préciser que les locaux abritent un atelier de pédagogie personnalisée (GRETA). Il est important d’avoir à l’esprit que la promotion d’actions de formation continue pour les adultes est une des missions du ministère de l’éducation.

Pour justifier le choix de Jean Monnet parmi les trois autres collèges susceptibles de fermer sur la ville de Torcy, plusieurs arguments ont été avancés :

- le faible effectif du collège (en effet, il est passé en une dizaine d’années de 600 élèves à moins de 300) ;

- le trop grand nombre d’établissements sur la zone, en opposition avec une démographie décroissante.

D’autres raisons moins compréhensibles selon nous, ont été invoquées : ainsi, le choix de considérer comme un « gâchis » d’argent public le financement de quatre collèges (alors que des reconstructions d’établissement sont en cours dans le Val Maubuée) et le fait d’avoir clairement affiché l’idée de fermer un collège qui fonctionne bien.

Cependant, nous pensons qu’il existe certaines raisons implicites qui ont motivé le choix du collège Jean Monnet :

* la non maîtrise des codes du système éducatif par un certain nombre de parents d’élèves qui ont ainsi plus de réticences et de difficultés à faire entendre leur voix. En effet, on constate que peu de parents sont syndiqués à la F.C.P.E et d’autres fédérations de parents ne sont pas représentées ;
* le regroupement dans le collège d’élèves issus de populations défavorisées, ce qui lui a valu d’être classé A.P.V.(le seul à Torcy). Ainsi, il compte 70% d’élèves boursiers et seuls 80 élèves sur 280 bénéficient du service de restauration.

La dissolution de cet établissement engendrera des conséquences dont il faut cerner l’ampleur :

* Le problème d’intégration dans leur établissement d’accueil ;
* l’apparition éventuelle de problèmes de violence dans un contexte des rivalités entre quartiers ;
* la répartition des élèves sur deux établissements uniquement avec une probable augmentation des élèves par classe dans les collèges d’accueil. Il y a 8 ans, le choix de construire un nouvel établissement fut pris alors que les prévisions démographiques annonçaient des baisses massives d’effectif. En l’occurrence, nous pensons que cette décision résulte de mauvaises décisions politiques. Ce dernier n’inscrira aucun élève du Collège Jean Monnet. Pourtant, nous pensions que cet accueil aurait permis une mixité sociale ;
* l’incertitude quant à l’avenir du personnel T.O.S.S. soumis à la décentralisation ;
* l’éclatement d’une équipe éducative et d’une dynamique de groupe qui avait pourtant fait ses preuves, brisant ainsi une progression satisfaisante ;
* on peut envisager une éventuelle augmentation du taux d’absentéisme liée à l’éloignement de leur domicile.
* il existera aussi des problèmes de sécurité sur le trajet domicile-école pour les élèves qui seront scolarisés au Collège Aragon.

Jean Monnet est le premier collège faisant l’objet d’un arrêté de fermeture mais nul doute qu’il ne sera pas le dernier. Il faut s’attendre à ce que d’autres collèges soient touchés d’ici peu, et il nous semble important que chacun réfléchisse aux enjeux liés à la fermeture d’un établissement scolaire.

Mots clés : Ecole-Université / FR - Ile de France (01) /

Messages

Derniers articles sur Bellaciao :