Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Identifié

dimanche 8 août 2021, par jy.D

Ausweiss.

Une solution finale pour se débarrasser des covidients.

La liberté, c’est aussi celle des autres. Je ne pourrai pas jouir d’un lieu de loisir si je sais qu’il est interdit d’accès pour certains.
Je ne veux pas être identifié comme une personne saine selon le gouvernement.

J’invite tous ceux à boycotter ce laisser-passer si la liberté des autres les concernent.
Le seul argument diffusé dans les médias est comme d’habitude uniquement l’économie. On se soucie des commerçants, mais pas des citoyens covidement malsains, ceux qui n’ont pas le papier qu’il faut.
Des exilés de la bureaucratie médicale en quelque sorte.

Mais le plus important est l’impact sur la liberté en droit. En dehors du fait que cette loi stupide est inapplicable, elle renforce la vision de la société en catégories.
Qui êtes-vous quelle est votre identité voulez vous être le bon soldat ?

Le terme passe sanitaire évoque pour moi un mur virtuel entre les gens.

Il faut inlassablement rappeler que la carte d’identité n’est pas obligatoire.
En Angleterre, théoriquement les forces de l’ordre n’ont pas le droit de contrôler un individu en absence de délit.

En France la situation d’état d’urgence perpétuelle conjuguée avec la technologie du tout connecté, c’est-à-dire la possibilité d’identifier tous les déviants n’est plus de la science fiction.

Non, grand frère je ne veux pas être identifié individu en règle. Je refuse la création des sans identité.

Ma liberté est celle des autres. Donc en acceptant que des catégories de gens vivants en France soient fichées, identifiées, contrôlées, alors comme dans la chanson des Pink-Floyd, je deviens juste une autre brique dans le mur.

Un consommateur engourdi.

Derniers articles sur Bellaciao :