Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

L’Amérique, une fois de plus, n’a que faire de la vérité

mercredi 23 juillet 2014

L’Amérique, une fois de plus, n’a que faire de la vérité et elle accuse la Russie avant la conclusion de l’enquête. Pourtant, elle devrait se souvenir du croiseur américain Vincennes qui en 1988 avait abattu le 3 juillet 1988 un avion d’Iran Air (vol 655) avec un missile faisant 290 morts : à l’époque, les USA ne se sont même pas excusés. Mais la Cour internationale de Justice les a condamnés à une forte amende de 131,8 millions de dollars en 1996. Ce type de comportement porte un nom en anglais : « rogue state » (Etat voyou) ! Mais les USA qui appliquent ce qualificatif aux autres ne se l’appliquent pas eux-mêmes : c’est le double standard de la mentalité pharisienne qui semble dominer chez eux.

Messages

  • Quelques jours seulement après le crash d’un avion commercial de Malaysia Airlines à l’est de l’Ukraine, les politiciens occidentaux et les médias ont joint leurs forces pour alimenter au mieux leur propagande de ces évènements. C’est la faute de la Russie, c’est la faute de Poutine, ont-ils dit. Le président Obama a organisé une conférence de presse pour déclarer – avant même qu’une enquête ait eu lieu – que les responsables du désastre sont les rebelles pro-russes de la région. Son ambassadrice aux Nations Unies, Samantha Power, en a fait de même au Conseil de sécurité des Nations-Unies – un jour seulement après la catastrophe !

    Pendant que les médias occidentaux s’empressent de répéter la propagande gouvernementale au sujet des évènements, il est certaines choses qu’ils ne nous disent pas.

    Ils ne nous disent pas que la crise a commencé en Ukraine à la fin de l’année dernière, alors que l’Union européenne et les Etats-Unis renversaient le président ukrainien élu, Viktor Yanukovitch. Sans ce changement de régime sponsorisé par les Etats-Unis, il y a peu de chance que des centaines de personnes aient été tuées au cours des troubles qui ont suivi. Et l’avion de Malaysia Airlines n’aurait certainement pas été abattu.

    Les médias ont rapporté que l’avion a pu être abattu par les forces russes ou les séparatistes soutenus par les Russes, parce que le missile qui aurait été utilisé pour abattre l’avion serait de fabrication de russe. Ce qu’ils n’ont pas dit, c’est que le gouvernement ukrainien utilise également ces armes de fabrication russe.

    Ils ne disent pas que le nouveau gouvernement de Kiev a, selon les contrôles de l’OSCE, assassiné 250 personnes dans la région de Lugansk depuis le mois de juin, dont 20 alors que les forces gouvernementales bombardaient le centre-ville le lendemain du crash ! Ces morts civiles s’élèvent à peu de choses près au même nombre que les personnes tuées lors du crash. La Russie n’a quant à elle tué personne en Ukraine, et les séparatistes prennent pour cibles des établissements militaires et non civils.

    Ils ne disent pas que le gouvernement des Etats-Unis a soutenu le gouvernement ukrainien dans ces attaques contre les civils, que la porte-parole du Département d’Etat a jugées « modérées et mesurées ».

    Ils ne disent pas que ni les Russes ni les séparatistes de l’est de l’Ukraine n’ont rien à gagner mais tout à perdre du tir d’un avion commercial transportant des civils.

    Ils ne disent pas que le gouvernement ukrainien a tout à gagner de l’accusation de la Russie comme coupable, et que le Premier ministre ukrainien a déjà exprimé sa joie face au blâme de la Russie.

    Ils ne disent pas que le missile qui aurait abattu l’avion provient d’un système de tir sol-air sophistiqué dont l’utilisation nécessite une certaine dose d’entraînement dont ne disposent pas les séparatistes.

    Ils ne disent pas que les séparatistes de l’est d’ l’Ukraine ont infligé des pertes considérables au gouvernement Ukrainien au cours de la semaine qui a précédé le crash.

    Ils ne rapportent pas les similarités de cette affaire avec la déclaration faite l’été dernier par les Etats-Unis selon laquelle le gouvernement d’Assad en Syrie aurait utilisé des gaz toxiques contre des civils à Ghouta. Assad était alors en passe de prendre du terrain sur les rebelles soutenus par les Etats-Unis, et les Etats-Unis ont décrété que les attaques provenaient du gouvernement syrien. A l’époque, les déclarations des Etats-Unis nous ont portés à l’aube d’une nouvelle guerre au Proche-Orient. L’opposition n’est parvenue à forcer Obama à faire machine arrière qu’à la dernière minute – et nous avons depuis appris que leurs déclarations quant aux attaques aux gaz des civiles étaient fausses.

  • http://rt.com/news/174412-malaysia-plane-russia-ukraine/

    TRES INSTRUCTIF !!!

    les russes semblent pointer l’action d’un chasseur ukrainien et la présence suspectes d’unité BUK à proximité relative du site du crash

  • UN DERNIER BRAS D’HONNEUR ANVANT LA CHUTE : faire tomber la Russie

    et surtout V.Poutine