Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Les résultats sur Gennevilliers et communiqué de P.Leclerc

lundi 23 avril 2007 - Contacter l'auteur - 13 coms

Déclaration de Patrice Leclerc, conseiller général des Hauts-de-Seine

Les scores cumulés de la droite et de l’extrême droite de ce premier tour des présidentielles ne sont pas des signes de bonne santé de la société française.

Mon espace politique est le score cumulé de Besancenot, Buffet et Bové. Il est extrèment faible, trop faible par rapport aux enjeux et défis politiques auxquels nous sommes confrontés : ouvrir une alternative politique au capitalisme. Il est en deçà de ce qu’une dynamique unitaire aurait pu créer.

C’est donc, malheureusement, sans surprise que nous payons le gâchis consécutif à l’explosion de la dynamique unitaire des antilibéraux, cumulé au vote utile dans un réflexe tout sauf Sarko. Nous venons de faire l’expérience et la démonstration que la force des antilibéraux ne peut s’exprimer que dans le rassemblement et l’unité.

Nous sommes aujourd’hui confrontés dans l’urgence à deux enjeux :

1) Battre la droite extrême en battant Nicolas Sarkozy. Je n’ai aucune hésitation à utiliser le bulletin Ségolène Royal pour faire barrage au libéral populisme, à la droite la plus brutale.

2) Poursuivre le travail de reconstruction de l’espoir, d’une force politique antilibérale. Cela passe par éviter toutes les divisions du mouvement antilibéral pour ne pas cultiver des rancœurs plutôt que des initiatives positives. Les appels divers et variés sur une possible entente entre le centre droit et une partie du PS doivent trouver sur leur chemin le peuple de gauche, les partisans du oui à une constitution libérale européenne doivent retrouver la contradiction avec les partisans du non de gauche, les tenants d’une alternative politique, ceux qui aspirent à une gauche de transformation sociale doivent reprendre le chemin de la construction dans leur diversité d’une force politique unitaire et anticapitaliste. Qu’ils aient voté Buffet, Bové, Besancenot ou Royal… c’est ensemble qu’ils feront du neuf.

Communiste unitaire, j’emploierai mon énergie, avec d’autres, à relancer la dynamique des collectifs unitaires et j’agirai pour que puisse se constituer à l’Assemblée nationale un fort courant antilibéral avec l’élection du plus grand nombre possible de députés antilibéraux. C’est aussi le sens de mon engagement aux cotés de Roland Muzeau sur les prochaines législatives à Gennevilliers.

Dimanche 22 avril 2007 à 20h30

Les résultats de Gennevilliers sur : http://www.patrice-leclerc.org/

Mots clés : Collectifs Unitaires / Partis politiques / Patrice Leclerc / Présidentielle 2007 /

Portfolio

Messages

  • “j’agirai pour que puisse se constituer à l’Assemblée nationale un fort courant antilibéral avec l’élection du plus grand nombre possible de députés antilibéraux”.

    Ces propos de P.Leclerc me peine autant que le résultat de MGB. Pas une esquisse d’analyse, pas un mot sur le mérite de la campagne dans des conditions difficiles de Marie Georges Buffet.
    Non, P.Leclerc n’a qu’un souci c’est d’être candidat aux prochaines législatives et son souhait, de voir élus beaucoup de députés anti libéraux à l’assemblée nationale. Il est au moins cohérent avec sa démission du PCF en n’espérant pas voir de nombreux députés communistes élus.

    Il est, avec d’autres, le sous-marin de la recomposition politique qui passe par la disparition du PCF. Si l’heure est au rassemblement, il y a quand même des enseignements à tirer de cette campagne et peut être en tenir compte au moment des choix pour les législatives, les municipales et autres consultations électorales.

    Il est une qualité que les gens apprécient et les militants plus encore, c’est la fidélité en politique.

    PP

    • Pas de chance pour ta démonstration :

      Patrice LECLERC EST LE DIRECTEUR DE CAMPAGNE DE ROLAND MUZEAU

      « Hier, c’est aux côtés de Patrice Leclerc, conseiller général, Jacques Bourgoin, maire de Gennevilliers, et Jacques Brunhes, que Roland Muzeau a lancé sa campagne. « C’est le meilleur calibre pour éviter que la droite ne prenne ce siège », confirme Patrice Leclerc, qui évoque « le meilleur candidat possible ». Et chacun d’expliquer « qu’il peut rassembler » tout ce que la gauche compte de progressistes, usant même du terme de « candidat utile » tant décrié dans la campagne présidentielle, et notamment par Marie-George Buffet. « Dans cette circonscription, le rassemblement s’est toujours fait autour du candidat utile, à chaque fois communiste », annonce ainsi Jacques Brunhes, élu avec près de 62 % des voix il y a cinq ans. Craignent-ils vraiment de perdre le siège ? Ils préfèrent rester prudents. « On peut redouter un éparpillement des voix à gauche », reconnaît Patrice Leclerc. « On a de tout dans les comités de soutien », tempère Roland Muzeau. Les membres du PCF voient dans la Boucle Nord du département « un enjeu économique stratégique sur lequel la droite de Sarkozy a les yeux tournés », et ils entendent bien le conserver. Il ne s’agit pas pour eux de se placer en défense de l’un des derniers bastions communistes des Hauts-de-Seine, mais plutôt de « porter à l’Assemblée ce qu’on invente ici, une gestion progressiste d’une ville », précise Patrice Leclerc qui, bien que s’étant mis en congé du PCF pour ne pas avoir à soutenir Marie-George Buffet, sera directeur de campagne de Roland Muzeau. *Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne et une partie de Colombes. »

      Publie dans Le Parisien du jeudi 5 avril 2007

      gib

    • tient revoila GIB .....

      je croyais d aprés tes dires et invectives sur d autre sites que bellaciao que tu étais "black listé " sur ce sites ....

      Mais tu n es pas a un mensonge prés . Toujours a l affut pour détruire le PCF .....Et cracher sur bellaciao ....

      CF vitry 94

  • Désolé Patrice en complet déssacord avec toi ........

    L echec de l alternative unitaire ne peux expliquer les 30 % de sarko et le fait que la droite soit majoritaire dans notre pays a l issue de ce scrutin.

    Une chose est sur notre volonté unitaire a nous communistes nous a fait perdre 6mois de campagne ca c est un fait .

    Il faut bien se le dire aujourd hui cette stratégie était et est une impasse qui ne peut mener qu a la catastrophe.

    J aimerais a ce moment Saluer la campagne des communistes et de leur candidate qui ont été ensemble admirable de courage et d abnégation

    Pour moi la question est quel outil révolutionnaire faut il a notre peuple pour transformer la société

    La réponse s impose cet outil ne peut étre que le PCF un pcf révolutionnaire revenant sur les fondamentaux l intengiblité de la lutte de classe et le retour comme nous l avons ammorcé dans cette campagne vers les cités populaire et les entreprises.

    Les communistes vont collectivement travailler a faire perdurer la dynamique qui a régné dans le parti lors de cette campagne.

    L heure des analyses est prematuré nous ne pouvons a cette heure qu esquisser qq pistes de reflexions.

    Une grande question nous est posé comment le populisme de Sarko a put mordre autant dans les couches populaires et donc comment Nous communistes notre parti devons repondre mieux aux attente de millions de gens sur leur vécu leur quotidien

    Reflexion necessaire pour mieux cerner les attentes et les réponse et propositions a y apporter.

    Un regard rapide sur les résultat montre que les meilleurs résultat de Royal se font la ou le PCF est influent et donc que le vote utile a joué a plein dans notre électorat il nous faut comprendre meme si c est dur que ce fut pour bcp le vote de la trouille trouille de Sarko.

    Cela n est en rien un désaveux de notre parti .

    Derniere remarque si l on compare avec 2002 le resultat du PS apparait bien comme un résultat en trompe l oeil si l on tien compte des nombreux électeurs communistes ayant voté Royal de ceux de Chevenement de ceux de taubira de ceux des verts des 5 % perdu par laguillier le vote utile ayant joué a plein le résultat pur du PS parait inférieur lui aussi a 2002.

    Cela n est en rien rassurant et meme trés inquiétant pour le second tour.

    Alors pour les communiste lucidité calme conviction réflexion s imposent pour poursuivre la reconstruction de l outil PCF engagé depuis 2005 et poursuivi dans cette campagne

    Oui pour moi reconstruire UN PCF avec des candidats clairement communistes sur une base de classe anticapitalistes prochent des préoccupations des gens s impose comme la réponse au vote de dimanche.

    Les législatives ne sont pas les présidentiel engageons nous dans cette campagne avec la meme ardeur que pour les présidentiel preservons cette dynamique de parti que nous avons sut reconstruire durant ces derniers mois c est a c e prix que la reconquete de l electorat populaire se fera et que notre parti retrouvera sa place toute sa place

    Et une mise en garde aux esprits chagrins qui voudraient nous entrainer dans des conflits de personne les uns disant je vous l avait bien dit la stratégie de MGB était une impasse et d autre répondant c est Hue de 97 a 2002 qui nous a amené la

    un tel débat serait suicidaire .

    Seul la preservation et l amelioration de l outil qu est notre parti pas pour nous mais dans l interet de notre peuple doit nous animer sans rien occulter mais dans le soucis de faire perdurer et develloper la dynamique que cette campagne a semée dans le parti .

    Meme si la stratégie antiliberale était clairement une erreur mesurons les pas quelle nous a fait franchir ....

    Aprés tout les contradictions ne sont elles pas motrice de l histoire .....

    Faisons de ce 22 avril une étape importante de la renaissance d un PCF clair sans ambiguité s affichant haut et fort COMMUNISTE

    Haut les coeurs et courage

    .........

    un jour pourtant, un jour viendra couleur d orange

    un jour de palme un jour de feuillages au front

    un jopur d épaule nue ou les gens s aimeront

    un jour comme un oiseau sue la plus haute branche

    ........

    Christian Forgeot Vitry 94

  • Et tu te dis communiste ? Quelle honte... Ce sont des gens comme vous qui tue le PC. Quittez le parti, on a pas besoin de vous.

    Communiste, pour moi ça veut dire être marxiste et révolutionnaire

    • Et "marxiste et révolutionnaire" veut, pour toi, dire qu’il vaut mieux donner les sièges de député plutôt au PS du OUI qu’aux "antilibéraux" du NON. C’est drôle mais j’ai du mal à voir la "révolution" là dedans, et encore moins le "marxisme" !

      CN46400

    • aïe la débacle à peine constatée et déjà certains s’égarent de combats en attaquant violemment un de leur camarade...
      premier constat : les classes populaires ont voté pour ou contre nicolas sarkozy
      2ème constat : dans le contre ils ont "utilisé" l’arme royal...poussons un peu le "pourquoi" et voyons que l’éparpillement des "forces" (ou de ce qu’il en reste, au vu des résultats) de gauche a décridibilisé tout discours de gauche autre que social démocrate dans les classes populaires...
      les résultats de gennevilliers en sont une démonstration criante
      sans une recomposition politique où les militants communistes prendront toute leur place, il semble que seul l"’outil" (au service de qui ?) subsiste...car les milieux populaires n’adhérent plus à l’outil tel qu’il existe actuellement
      fraternellement
      pedro

    • Donc, si les couches populaires n’adhèrent plus à l’outil, supprimons l’outil, ais-je bien compris ?

    • outil : élément d’une activité qui n’est qu’un instrument, un moyen...changer d’outil ? et pour quoi pas ! ? si au service d’une activité (par exemple un projet politique de transformation sociale) l’outil existant n’est plus adapté, il convient effectivement d’en changer...perso je fais passer l’activité avant l’outil...pedro

  • A Patrice Le(pas)Clair :

    Passons sur la pertinence d’un propos venant d’un élu qui a passé son temps à "poignarder" la candidature de Marie-George Buffet et n’a dans les faits eu d’unitaire que l’étiquette dont il s’est pompeusement paré depuis quelques mois...
    Passons sur la légitimité d’une démonstration émanant d’un "aparatchik" qui prétend entendre et comprendre les messages des électeurs, alors qu’il n’entend même pas ceux des adhérents de son propre Parti et ceux des collectifs...

    Tout cela n’est finalement plus que le fonds de commerce du pauvre Patrice !

    Ce brave garçon (après tout, il a eu des périodes de lucidité, avant de se découvrir une vocation de fossoyeur) fait quand même dans la discussion de comptoir : "bon, les 3 B, vous travaillez ensemble et on va voir ce qu’on va voir : la gauche de la gauche va te remettre tout ça sur de bons rails ! Trop de gens se sont tournés vers le vote Royal parce que vous refusiez de vous mettre d’accord sur une candidature"...

    Avec ça, on est sorti de l’auberge !

    Ce qui est sûr, c’est que je me sens bien plus unitaire que lui quand je fais la campagne telle que nous l’avons faite avec MGB ! Et que je n’ai pas l’intention ni de perdre mon temps dans des "conférences" de bobos prétendant incarner le NON de gauche, et encore moins dans des démarches prétendant construire une majorité alternative sur les décombres du Parti communistes !

  • trop facile de faire un communiqué comme celui là après avoir contribué comme tu l’as fait à la confusion la plus totale chez les communistes.

    Ceux qui ont combattu jusqu’au dernier moment pour que Marie George retire sa candidature pourraient modestement s’abstenir de tout commentaire précipité... un peu de retenue ! D’autant plus que certains d’entre eux n’ont pas caché leur intention de construire une autre force communiste que le Parti communiste français. Assez d’hypocrisies !

    Ensuite tu persiste et tu signe dans la ligne suicidaire d’un rassemblement anti libéral fictif... à la gauche de la gauche... un ligne que les alternatifs et nos amis Clémentine Autain et Claude Debons voudraient bien nous voir à nouveau enfourcher !

    Si on veut que Roland Muzeau et bien d’autres candidats issus du parti soient élus le 17 juin au soir il faut arrêter de diluer l’identité communiste dans un rassemblement où il disparaitrait.

    La seule stratégie qui peut permettre d’affronter les législatives avec l’espoir d’un redressement c’est celle qui assumerait le rôle du parti son existence, son utilité... C’est le sens de la déclaration courageuse de Marie George Buffet le soir du 1er tour ( respect et amitiés Marie George)
    il faut avoir le courage de dire aux gens qu’ils doivent redonner de la force au parti communiste aux législatives. Que s’ils se privent de députés communistes, si il n’y plus de députés communistes à l’assemblée nationale pour se défendre, défendre le droit de grève, lutter contre les expulsions et les délocalisations, défendre les services publics, ce sera terrible pour notre peuple... d’autant plus encore dans la perspective malheureusement crédible où Sarkozy serait élu Président de la République !

    Allons au combat en affirmant notre utilité. La gauche de la gauche cela ne veut plus rien dire !

    Nous avons besoin de députés communistes et d’un parti communiste autrement plus fort qu’à 2% pour que ça change vraiment.
    Si tu ne veux pas admettre cette évidence Patrice Leclerc, ton "espace politique" est définitivement bouché.

    christian jeudy conseiller municipal communiste d’Argenteuil

Derniers articles sur Bellaciao :