Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

M. Sarkozy, accourant vers Le Fouquet’s a choqué

lundi 7 mai 2007 - Contacter l'auteur - 17 coms

La France s’est donc choisie un président de la République. Nicolas Sarkozy a obtenu un score incontestable voire incontesté. Dès l’annonce des résultats, ses amis faisaient grise mine, comme s’ils prenaient conscience qu’en cas d’échec, notre pays ne leur pardonnerait pas. Et ils ont raison de se faire du mouron ! Car maintenant, nous les attendons tous à l’oeuvre et... de pied ferme !

Malheureusement, le discours du président élu à l’adresse de ses supporters et, a fortiori, des "Françaises, Français", que tous les présentateurs (fins heureux, les bougres) ont décrit comme "rassembleur", a été suivi d’un fait qui en dit long sur la suite des choses. Quittant la salle Gaveau, où les militants UMP s’étaient réunis pour écouter le héros du jour, le nouveau président de la République s’est dirigé dare-dare, toutes sirènes hurlantes, vers le restaurant chic Le Fouquet’s où tous ses amis intimes l’attendaient. La fête entre amis avant la fête du peuple, qui lui, attendait place de la Concorde, que M. Sarkozy vienne le haranguer, une dernière fois dans la soirée. Il a fallu qu’il supporte différents chanteurs sur le retour (ou la sortie), comme G. Montagné (qui a réussi à faire huer S. Royal), M. Matthieu, E. Macias, Faudel, Jane Manson... Il ne manquait que Doc Gynéco puisque Johnny, quittant la Suisse paradisiaque exceptionnellement, était dans le restaurant et que ses musiciens se trouvaient, eux, à Los Angeles.

Pour tous les pauvres, les exlus, les sans-grades, les sans-voix..., cette image de M. Sarkozy, accourant vers Le Fouquet’s a choqué, révolté, désenchanté. Alors qu’il nous a promis une France "réconciliée", le nouveau président de la République allait se payer un petit gueuleton à quelques centaines d’euro par tête de pipe (sans les vins) avec sa garde rapprochée. En effet, il n’y aura pas "deux France", on le sait, on le sent, on le présage. Mais bon, c’est comme ça, il a été élu. Nous sommes légalistes donc nous lui adressons nos félicitations et prions pour que la France ne souffre pas trop de sa politique.

Nous, ce qui nous concerne, c’est la gauche. S. Royal, bien qu’elle ait perdu avec 46,94 % des voix (plus que J. Chirac en 1988 mais moins que L. Jospin en 1995), n’en a pas moins déméritée. Elle est le nouveau chef de la gauche. Elle en a la légitimité. C’est elle qui doit mener le peuple de gauche aux victoires prochaines. Elle a "déjospinisé" le PS et la gauche en affirmant qu’elle ne nous abandonnerait pas.

Enfin, reste la place des alliés du PS. On a vu combien la division de la gauche de la gauche aura été fatale à la victoire. Ensemble, ils pesaient 11 % des voix au 1er tour. Avec la dynamique d’une candidature unitaire, ils auraient pu atteindre au moins 15 %. Et cela nous aurait aidés. Il faut donc refonder toute la gauche, toutes les gauches. Nous devons nous réunir dans un grand parti, où chacun aura sa place et sa voix. Seule S. Royal peut accomplir et réussir ce rassemblement de chacune des forces de la gauche. Il y va de leur salut et du nôtre. C’est la gauche unie qui gagne les élections, pas la gauche divisée.

Mots clés : Collectifs Unitaires / Partis politiques / Présidentielle 2007 /

Messages

  • Le bel extrait de ce texte que voici : "Elle est le nouveau chef de la gauche. Elle en a la légitimité. C’est elle qui doit mener le peuple de gauche aux victoires prochaines."

    Chef de la gauche qui louche à droite ? il vaut mieux aborder les législatives sur une orientation de résistance à SARKOSY et engager la discussion avec les électeurs pour éviter le pire et ouvrir une perspective de progrès. La tâche est difficile et le temps est compté.

    Au fait, qui a mis en place le quinquennat et placé la présidentielle en premier ? Un génie sans doute...

    Courage à tous
    G B 26

  • le show business de sortie... Hallidays heureux d’avoir reccupéré de l’argent sur sa succession...Les ouvriers de droite contents de voir leurs idoles (avec sarko) manger du caviar....
    ..les heures sup. paieront le manque à gagner des heritages, maintenant tous les riches vont etre contents de mourir..... un monde de fou en perspective...vive les 53 % d’élécteurs qui ont mis en place une nouvelle royauté,.
    A moins qu’un ouvrier de droite gagnera peux etre plus qu’un ouvrier de gauche ?
    AH AH AH ..
    e

  • Cela a peut-être choqué certaines personnes de gauche mais pas moi car je m’en f....
    On a vu que "Tous contre Sarkozy" n’a pas marché. Il faut donc changé d’argument !

    • Tout à fait d’accord : il faut présenter un vrai programme anti capitaliste. Il faut des députés communistes combattifs pour faire aboutir aboutir des revendications simples comme l’augmentation du smic et des petites retraites.

      Perlim

    • LE MAXIMUM !
      Après le vote utile, il serait temps de passer au vote de gauche.
      Donc oublions les petits calculs politiciens des Sarko, Sego, Voyno et autre Boveau, toute cette politique spectacle qui vomit ses certitudes bourgeoises sur un peuple qu’elle méprise.
      Le Parti Communiste doit retrouver le chemin de la lutte, de la lutte des classes et aller de l’avant sans attendre les atermoiements des collectifs bidules ou des forums machins.

    • Non sans s’interroger sur le langage qui portera nos espérances , car vous pouvez courrir mais les mots "révolution" , "lutte des classes" etc...sont des mots démonétisés qui font fuir le peuple-l’histoire du XX siècle les a chargé de trop de sens négatifs qui en font des repoussoirs (totalitarisme , pouvoir dictatorial, goulags, ).

      Reste quoi, qui fasse passer les justes analyses de Marx sur le capitalisme et l’impérialisme ? .

      L’histoire récente des révolutions anti-impérialistes en cours en Amérique Latine, pour la première fois victorieuses - du Venezuela à l’Equateur- nous ouvre peut -être la voie, car elle ne prend plus les gens pour des concepts type "masse " ,"classes", mais mise sur des gens réèls , dépositaires d’une histoire (Bolivar et non Marx) , de croyances (catholiques) porteuses de valeurs (solidarité , partage, défense du faible et de l’opprimé, dignité, richesses appartenant à tous, paix, amour du prochain ) .

      Surprise à la lecture du Monde : les gens qui ont voté Sarkozy l’ont fait sur la base de Valeurs "religeuses" aussi bien. Pas forcement réactionnaires comme le croient beaucoup sur ce site .

      Pendant que Segolène s’en va "légaliser l’euthanasie ", de triste mémoire, Sarkozy se déploie sur tous les medias cathos disant qu’il ne le fera pas, et en reste aux soins palliatifs à améliorer - autant de chrétiens -et pas seulement de chrétiens- pour lui. Et beaucoup de choses à l’avenant .

      On peut continuer avec le même vocabulaire mais il ne donnera jamais que ce qu’il a donné : 1,9% pour Buffet .

      Ou se poser enfin la question de "A qui l’on parle ? " , c’est à dire qui sont les gens réèls avec qui l’on compte avancer et la question de "quel langage parler ?" ne peut être évacuée.

      Par ailleurs arrêter de croire que les attaques contre Sarkozy suffisent à mobiliser -300 manifs hier à la Bastille devraient ouvrir les yeux - et cesser de mobiliser contre pour mobiliser POUR- quelles valeurs pour la société ( bizarre plus personne même à gauche n’adjoint au mot "société" le mot "socialiste"- la aussi faudrait faire le point ! ) quels programme ? par quels moyens ? avec qui ?

      Et ce qui est à combattre dans ce temps que nous vivons ce n’est pas un homme mais le discours qu’il porte et qui est, en ces jours que nous vivons , le discours Neo Conservateur impérialiste du Project for the New American Century et de Clean Break, discours promouvant la domination mondiale US et la domination sioniste au Moyen_Orient .

      Les soit-disant "minorités agissantes " se sont partout planté et ont conduit les peuples à la catastrophe . C’est avec la majorité des peuples que l’on transforme le monde ou alors mieux vaut aller se coucher car on lui fait payer trop cher les transformations( voir la récente histoire des Pays de l’Est ou l’ex URSS)

      Bref le langage est à repenser et nous avons un temps de retard pendant que la doctrine et le programme du Project for the New American Century avec son New World Order est bien élaboré et exerce ses ravages dans nos medias tout comme dans les abattoirs, que sont devenus sous la houlette impériale US, le Moyen _Orient, l’Afrique et le reste du monde.

    • Les mots "révolution " et "lutte des classes" font fuire le peuple ? Excusez moi mais vous vivez où ?
      Moi dans mon usine , mes camarades prèfèrent entendre ces mots-là plutôt que "vote utile" ou "gauche de gauche" ou encore "la France présidente" . Ce n’est pas parce que la bourgeoisie à jeté l’anathème sur le socialisme que nous devons abandonner les travailleurs à sa propagande !

      Romain.

  • peut-etre pas aussi insignifiant qu’il n’y parait...
    en effet :

    La Société des Restaurants du Café de Paris a réaffirmé être propriétaire de l’immeuble parisien abritant le restaurant le Fouquet’s, dont la propriété est revendiquée par trois retraités bourguignons.

    Lina Renault et ses deux frères, qui se battent depuis 47 ans pour faire valoir leur héritage de
    l’immeuble parisien, ont indiqué le 25 janvier avoir reçu une attestation de propriété, publiée le 8
    décembre 2006 par le 1er bureau des Hypothèques de Paris.

    Selon Jean-Yves Sellier, agent immobilier à Charolles (Saône-et-Loire), qui conseille les Renault,
    cette attestation de propriété reconnaît "la transmission successorale du bien, reconnue en 1978".

    Depuis le décès de sa mère en 1958, Lina Renault, une ancienne maraîchère de 73 ans demeurant à
    Rouvray (Côte-d’Or), n’a cessé de rassembler les documents pour faire reconnaître une succession qui
    remonte au XIXe siècle.

    La comtesse Octavie de Coëtlogon, décédée en 1865 sans enfant, avait légué sa fortune à son mari et à un cousin germain, Joseph-Paul Mauprivez.
    Ce dernier avait lui-même transmis son héritage aux grands-parents des frères et soeur Renault.

  • Non sans s’interroger sur le langage qui portera nos espérances , car vous pouvez courrir mais les mots "révolution" , "lutte des classes" etc...sont des mots démonétisés qui font fuir le peuple-l’histoire du XX siècle les a chargé de trop de sens négatifs qui en font des repoussoirs (totalitarisme , pouvoir dictatorial, goulags, ).

    C’est cela, vas donc dire aux ouvriers d’AIRBUS, que la lutte des classes, c’est ringards ?
    Vas dire ça, aux salariés de ARÉNA, aux ouvriers qui par milliers perde leurs emplois. On crois rêver, les élections législatives sont dans un mois, et tu voudrais que l’on dise qui aux peuple qui trime ?

    Notre seul objectif doit être d’avoir le maximum d’élus à l’assemblée national, pour contré la politique anti-sociale de l’UMP.

  • Nous, ce qui nous concerne, c’est la gauche. S. Royal, bien qu’elle ait perdu avec 46,94 % des voix (plus que J. Chirac en 1988 mais moins que L. Jospin en 1995), n’en a pas moins déméritée. Elle est le nouveau chef de la gauche. Elle en a la légitimité. C’est elle qui doit mener le peuple de gauche aux victoires prochaines. Elle a "déjospinisé" le PS et la gauche en affirmant qu’elle ne nous abandonnerait pas.

    heee le Bovetiste combien tu a touche pour dire cet connerie...

Derniers articles sur Bellaciao :