Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Pompidou-Metz : grandeur et mystification, le pipeau culture (zaz)

dimanche 16 mai 2010 - Contacter l'auteur - 21 coms

Texte de réf. anté

Subject : La Culture comme herpès de la France : le cas du Pompidou de Metz (zaz)

http://ocsena.ouvaton.org/article.p...

*************************

1. la ruée vers l’or de la culture

Ca a commencé comme ça cette semaine, mais on ne soupçonnait pas alors au départ jusqu’où la cuistrerie hexagonale pousserait le bouchon. Pour le mesurer mieux à présent, il faut mettre un oeil dans Google avec comme entrée "Pompidou-Metz". Vous y trouverez 50 pages monumentales de tonneries illimitées sous le label culturel.

Ca commence par : "Metz ajoute un atout à ses atours‎" (Ouest-France - 2 mai 2010)

"Avec le centre Pompidou, la belle Mosellane met une pépite de plus dans un ... Metz offre 22 km de promenades aménagées au bord de vastes plans d’eau et la ..."

Ouaho !!!

En conséquence, nous accordons à l’unanimité le prix du bof culturel, bonnard-nullard jusqu’à l’extase, à Ouest-France pour son titre d’une part et pour son démarrage d’autre part : c’est plus qu’une pépite qu’il allusionne l’Ouest-F, c’est la ruée vers l’or. Avec Ouest-France, c’est plus la Lorraine là, c’est le Klondike !

Les questions accessoires qui se posent à partir de ce premier exemple atterrant sont : la presse est-elle courtisane et inféodée totalement ou est-elle sur l’essentiel atonne d’une totale flagornerie et servitude ?

Notre idée ici n’est pas spécialement de critiquer le Pompidou-Metz en lui-même, la question qui nous importe est plutôt : mais à quoi sert cette messe ? à qui est-elle utile ? où est passé l’esprit critique et d’analyse dans ce pays ?

Dans le genre énorme, le "Pompidou-Metz" est à mettre désormais dans la liste des grands cas d’école du journalisme à côté des célèbres ratés de la prise de Phnom Penh ou du massacre de Timisoara.

Dès à présent, à considérer les médias unidimensionnels qui supposément nous servent, la France paraît sans espoir quant à l’avenir que nous devrions en principe d’urgence préparer !

2. Baba-oh que c’est beau !

La précédente extase n’est malheureusement pas la seule bien sûr, il y a dans les premières de quoualité celle du Point (Notez encore qu’on est là toujours dans le phase de démarrage de "l’événement").

"Le Centre Pompidou-Metz : la Bilbao de l’Est s’expose" (Le Point. Par Nicolas Bastuck)

"Dotée de sa nouvelle cathédrale culturelle, le Centre Pompidou-Metz, la ville de Moselle espère faire aussi bien que Bilbao. En 1997, la ville située au nord de l’Espagne inaugurait l’antenne du musée new-yorkais, le musée Guggenheim. Un tremplin pour cette vieille capitale industrielle de la Biscaye vouée à la faillite. En 13 ans, elle s’est transformée en cité moderne et cosmopolite. En sera-t-il de même pour Metz ? " "Il n’est pas interdit de rêver."

Un article du Point tout à fait dans son genre, mais avec peut-être une pointe d’humour incertaine qui n’est pas normalement dans ses manières, considérons qu’il y a un doute favorable !

Néanmoins nous pensons qu’il faut nominer le Point pour ce beau coup de bilboquet "plumeux", très fumeux.

3. La trop rare contestation du pipeau ambiant dominant

- 3.1 le PC

Sans doute y a-t-il eu des cas de lucidité, exemple peut-être du parti communiste, mais rapidement ces observations non-consensuelles, divergentes ont quasiment disparu du web.

Subject : Parti Communiste Français - PCF - Section du Pays Messin

http://www.metz.pcf.fr/

- 3.2 Lutte ouvrière

Cas à noter dans les regards critiques discrètement liquidés, l’exemple de Lutte ouvrière"

Subject : Lutte Ouvrière Hebdo - Centre Pompidou de Metz - Les de Wendel : de la sidérurgie à la finance... vers le musée ?

http://www.lutte-ouvriere-journal.o...

- 3.3 Libé

Libé parmi les journaux sauve un peu l’honneur de la profession : "Pompidou-Metz en chiffres" (Libération)

"10 000 m2 de bâtiment, dont la moitié en surface d’exposition, soit 1/10e de la surface de Beaubourg."

"196 places dans la salle de spectacles, appelée « studio », chaque rang étant rétractable ; et 144 places dans l’auditorium voisin."

"72,5 millions d’euros, le coût total HT de l’installation, supporté pour l’essentiel par les collectivités."

Où on comprend avec Libé qu’il faut ce qu’il faut ! un vrai déficit national ça se travaille toutes les heures !

Au fait ! Comment ils ont fait à Paris pour s’en mettre plus de 100 millions dans le "Studio machin" ?

3.4 Sauvant l’honneur aussi : l’Humanité

On aura vu aussi un article dans l’Huma, avec les pieds sur terre

"Un rendez-vous citoyen qui interroge son financement" (l’Humanité)

http://www.humanite.fr/2010-05-12_C...

4. Mais dans la presse du système et dans les hommes du système, la mesure, la circonspection, le raisonnable sont inconnus ! Trop c’est trop !

"Centre Pompidou Metz toutes les citations"‎ - 15 mai.

"Vous connaissez une citation qui concerne le Centre Pompidou-Metz ? Envoyez-la nous à contact@louvrepourtous.fr, si possible, avec sa source ..."

Là, nous n’en croyons pas nos yeux, ils le font si si, c’est le pompon ! On peut vous dire que leurs premières citations scrupuleusement listées sont pas piquées dans le genre effondrement gravos ! c’est la totale régression de la culture prise dans son deuxième sens officiel, qui est celui de l’intelligence.

Cette affaire montre que les cuistres sont admis et ont bien sûr droit à la vie dans ce pays. Nous sommes convaincus aussi que les cuistres sont même une forme d’utilité pour notre société. Ce que nous reprochons au bidule du PompiMetz, c’est que là tout de même les cuistres intéressés sont trop nombreux. Laissez-nous respirer, trop c’est trop.

Donc à seule fin de rétablir le juste équilibre dans cette affaire, nous collectons de notre côté précieusement sur ce site-même les zaz, craques, bulles dont vous auriez connaissance par chance ou malchance et portant sur le PompitrucMetz dans son incontestable culture pompière...

Ce que nous apprécions toutefois dans tout cela, on vous le concède avec une joie hilare, c’est que la Culture est maintenant passée sarkozynienne.

5. Pour conclure

La culture reposant sur ce sacré profane qui nous a été inculqué ou que nous avons de nous-même librement intégré, la culture est finalement pour partie l’instrument idéal de toutes les servitudes qui attendent d’agir en nous. La culture c’est l’opium moderne du peuple.

Le pouvoir nous dispense largement la Culture comme Dieu nous donne le pain, à nos frais, la Culture c’est du gagnant-gagnant pour le pouvoir ! Qui songerait à lui reprocher ses bonnes intentions en ce domaine, vous avez certainement aimé la nuit des musées si toutefois vous êtiez de ce 65eme % de la France heureuse qui y a participé la nuit.

La culture donc plaît, elle plait notamment beaucoup aux bobos, d’autant qu’être cultivé n’a strictement rien de crevant, chacun sait exclamer ah ! oh ! avec admiration.

On annonce ces derniers temps l’arrivée prochaine de la rigueur. Il n’y aura plus assez d’argent pour la santé, les hôpitaux, il est important qu’il y en ait pour les tableaux (Car vous n’oseriez pas vainement comparer la valeur des choses éternelles avec celle des malheureux mortels que nous sommes.)

L’argent des pauvres est cette aspiration avec laquelle on fait le beau pour les riches. Les musées français sont la sueur, la stupeur, l’exploitation du peuple. Français, le Louvre vous appartient, ne laissez pas d’autres décider de ce que l’on en fait.

Le déficit de la France est considérable, on pense à votre poche pour combler le trou demain. Les prévaricateurs de la richesse nationales sont trois, la structure politique, la structure étatique, la structure culturelle.

Par un geste que l’on apprécie, des ministres viennent de proposer de leur côté la réduction de leur salaire.

Voyons la culture, qui est aussi il faut le dire l’argent redistribué aux copains : entrepreneurs, architectes, directeurs, sous-directeurs, sous-sous directeurs des petits et grands établissements culturels : 75 Millions d’euros à Metz, est-ce normal est-ce trop ? 100 millions d’euros à Paris est-ce normal est-ce trop en période actuelle de crise, un bon pacson à Nice encore est-ce normal est-ce trop ?

*********************

Les Inoxydables philosophes de l’Ocséna vous saluent bien.

................................................

Ocséna, Organisation contre le système-ENA et pour la démocratie avancée
- http://ocsena.ouvaton.org

Mots clés : Expos-musées / Ocsena /

Messages

  • Oh la Freddo !?

    Il devait bien y avoir I,5 millions de visiteurs à la nuit des musées, comme l’an dernier, je suppose. Tu rapportes ça à 65 millions de Français ou 45 millions d’adultes. C’est pas énorme mais c’est pas rien du tout !

  • Bref c’est juste pour râler ce post ? car y’a rien dedans

  • Bonjour,

    Je ne veux pas critiquer la critique, elle est plutôt utile ... en général. Mais entre les lignes pompeuses de votre discours, je n’ai pas réussi à discerner de remarques positives, de conseils pour aller de l’avant. Aucun avis même, à part : "je suis contre tout ce qu’il se dit parce que le plus grand nombre a toujours tort".

    Ce n’est peut-être qu’une impression, mais j’aurais une question qui me permettrait de mieux comprendre. Etes-vous simplement allé à Metz avant de juger de la validité des commentaires de journalistes qui y étaient ? Faisiez-vous partie des 500 journalistes qui ont visité la ville et l’exposition proposée par le Pompidou-Metz ? Ou bien critiquez-vous seulement depuis votre ordinateur bien posé à Paris ou je ne sais où à simplement dire "ce bougre dit n’importe quoi !" sans avoir vu de quoi il parlait.

    Si c’est le cas, si vous en étiez, alors votre critique est acceptable, pour peu que vous disiez ce que vous en pensez, vous, de cette ville et de ce musée. La critique n’est utile que si elle amène à une réflexion, pas si elle rejette en bloc toutes les initiatives avant même de les avoir évaluées.

  • Un point de notre part pour être clair :

    Si le Pompidou Metz se trouve ici presque fortuitement support ou victime de notre critique de la Culture (culture prise on l’a compris en tant que politique et plus encore en tant qu’idéologie), il va de soi que nous n’avons rien contre Metz elle-même (surtout si les Messins qui ont payé l’ardoise s’en trouvent joyeusement satisfaits). Nous ne pensons pas que l’opération d’inauguration ait été techniquement un raté et que l’expo ait été discutable ou en elle-même antipathique.

    Simplement la Culture en général en fait passablement trop selon nous depuis un bail et joue commodément sous l’aile facile du prestige. Le Culture devra revenir sous contrôle si le souverain estime après dûe réflexion qu’elle le doit. Nous pensons qu’un nouveau deal politique doit s’établir en ce domaine.

    Simplement dans l’immédiat et dans le cas précis qui nous occupe c’est vous Messieurs les journalistes et messieurs les organisateurs de l’événement, qui avez trop poussé le bouchon. D’autant qu’on se trouvait dans un mauvais moment délicat pour la nation.

    De cette inauguration apparemment réussie, nous voyons nous (et nous nous étonnons que cela vous échappe) l’énorme bétisier qui pèse des tonnes.

    Si on veut être très rapide on dira qu’il est inadmissible en 2010 aujourd’hui de faire certaines opérations de lobbying dépassées, complètement anti-démo. En déplaçant quelque 500 personnes et journalistes à vos frais pour votre pub, vous vous êtes malencontreusement et sans l’avoir prévu fait passer disons-le pour des cons.

    Ce n’est pas définitif, mais daignez qu’on en parle.

    Shiva de l’Ox

  • O joie de la Culture !

    "Économie : les Français pessimistes" (Le Figaro ‎Il y a 52 minutes)

    "Plus des trois quarts des Français (77%) ne croient pas en une amélioration de la situation économique en France... selon un baromètre TNS Sofres et Publicis ... "

    "Ils sont d’ailleurs 85% à se montrer inquiets du problème de la dette et des déficits. Parmi les autres domaines qui les inquiètent principalement : le financement des retraites (85% de réponses pessimistes), le pouvoir d’achat (85%), le niveau des prix (83%) et le chômage (84%)."

    ...

    Nous maintenons donc que le raout du Pompidou Metz, sur fond de rigueur, tombait indépendamment de sa valeur et par malchance au plus mauvais moment possible.

    En se montrant jusqu’au ridicule dithyrambique sur l’affaire ponctuelle qu’elle traitait, la presse a été globalement et sans même le voir à côté de la plaque et contreperformante. La visite du Président dans ces conditions n’était peut-être pas une vraie gloire. Les titres choisis par les glorieux plumitifs resteront longtemps un modèle de bonnarde idiotie nationale.

    La chance est toutefois que nous comptons ici encore un bon moment s’en réjouir.

  • "Pour rigoler chaque matin, payez-vous une page web sur le Pompidou Metz" (zaz)

    Sous-titre : la presse culturelle française est trop bonnarde !

    ****

    A titre d’exemples, nous avons beaucoup aimé pour notre part :

    - "La Lorraine se relève avec Pompidou-Metz" (Obiwi - Expos et créations)

    - "Culture. Pompidou : le grand retour de Wendel en Lorraine" (Le Républicain Lorrain)

    - "Laurent Le Bon, conservateur et directeur du centre Pompidou-Metz, insiste sur le fait que le musée inaugurée mardi 11 mai 2010 s’adresse bien aux visiteurs."

    - "Le tout-Paris s’est déplacé" (Le Républicain Lorrain)

    "Parmi les ministres qui ont suivi le projet... seule Christine Albanel était absente."

    - "Centre Pompidou-Metz tout savoir" (www.louvrepourtous.fr)

    "La Lorraine est le centre d’intérêt de toute la France avec l’inauguration du Centre Pompidou-Metz qui doit beaucoup aux ambitions personnelles de Jean-Jacques Aillagon."

    (A suivre)

  • Avertissement

    Le collectif Ocséna a choisi l’humour zaz comme mode d’expression heuristique et démocratique. Certes, ainsi que le disent nos propres amis, c’est le plus souvent raté.

    -Bien sûr c’est facheux mais c’est le genre qui le veut !

  • "Jean-Luc Godard fait faux bond au Festival de Cannes" (Posté par AlloCiné - lundi 17 mai 2010)

    "Attendu sur la Croisette pour présenter "Film Socialisme", sélectionné dans la section "Un certain regard", Jean-Luc Godard fait finalement faux bond aux organisateurs en annonçant qu’il ne viendra pas, dans un billet envoyé à Thierry Frémaux."

    Tu vois ! même les plus grands finissent pour en avoir raz la chose de ce que les petits hommes verts appellent autour de nous Culture, avec l’élégant gargarisme qui va avec !

    Pour justifier son inattendue absence, Godard a invoqué discrètement, avec pudeur, des problèmes de "type grec". Merci lucidité de Godard !

  • "Pour rigoler, payez-vous le web à propos du Pompidou Metz" (zaz)

    Comme on vous l’avez déjà signalé, ne ratez surtout pas les citations sur la question recueillies par
    www.louvrepourtous.fr

    Ca vaut vraiment son poids d’or ou au moins de choucroute !

    En tête des personnalités les plus citées :

    -Le Bon, le directeur du truc

    - Seban, le président des Pompidou

    -Rausch, le maire de Metz

    -Y a même Mitterrand et Sarkozy.

    En bref ce bidule tiendrait s’il le fallait rien qu’avec la peinture !

  • Pas mal non plus ! :

    "Pompidou-Metz va-t-il inspirer le Louvre-Lens ?" (Nord Eclair.fr - Il y a 1 jour)

    Ah ben tu penses si nous on est pour ! Y a pas de raison que la Culture ne soit pas également le ferment du développement touristique dans le Pas de Calais.

    Le président Sarkozy a d’ailleurs fait un discours en ce sens à Metz : "La culture est un développement stratégique."

    Nous c’est simple on veut des musées partout ! Car faut plus planer, l’aéronautique c’est fini, maintenant l’avenir c’est la muséologie.

  • "AIR FRANCE-KLM : perte nette de près de 500 millions d’euros dans ..".(TF1 - ‎Il y a 5 heures)

    Qu’est-ce qu’on te disait juste à l’instant, tu comprends mieux à présent l’intérêt stratégique de la muséologie.

  • "L’équipementier Heuliez s’apprête à déposer le bilan" (L’Express - ‎Il y a 2 heures)

    Mais tout espoir n’est pas perdu on peut en faire in extremis un musée des deux Sèvres.

  • "Centre Pompidou-Metz : n’a-t-on pas vu trop grand ?" (nouvelobs)

    Faut certainement s’appeler le nouvel obs pour poser une question pareille, qui tranche sur le fou bonheur de tous. Mais bon cette question assez normale, sur laquelle nous n’avons pas d’opinion, nous sauve un peu du déshonneur, du godisensus, ce consensus godillot, qu’on a vu jusqu’à présent.

    Nous aimons bien la chute de Bernard Géniès :

    "Quand l’attrait de la nouveauté sera retombé"

    "Dans cette grande forêt d’œuvres, le visiteur devra parfois se tenir aux branches ... : quand l’attrait de la nouveauté sera retombé –ce qui est le cas du Guggenheim de Bilbao, dont la fréquentation a fléchi-, on peut se demander si les quatre niveaux d’exposition pourront accueillir des manifestations ou événements du même calibre. ... quand même : n’a-t-on pas vu trop grand ?"

  • Le service de presse a même fait ça ! Tu vois tout de suite la dimension internationale

    蓬皮杜梅斯中心开馆 中国草帽是屋顶设计之源

    博宝网 - Il y a 1 jour
    建筑在巴黎东部城市梅斯的蓬皮杜梅斯中心(Centre Pompidou-Metz)5月12日举行新馆开馆仪式,法国总统将前往参观,这座 被誉为法国最新建筑奇迹的美术馆,屋顶的设计 ...

    Pompidou-Metz opent

    Knack - 7 mai 2010

    Zondag 9 mei opent het Centre Pompidou in Metz zijn deuren. Het gloednieuwe museum nodigt iedereen uit om deel te nemen aan de ’Journées inaugurales’ van 12 ...

  • Elus locaus et nationaux,

    arrêtez vos ronds points et vos tointoins culturels !

    • Il faut le reconnaître à présent, la promo du Pompidou Metz est certainement un grand fuckcès, succés, mais on a le droit aussi de le dire : on s’attendait pas à cette terrible "offensive".

      Pompidou Metz ça été en "sympa", quasiment Pearl harbour. En vérité tout simplement on n’était pas moralement ni techniquement préparés.

      Faudrait pas, comme ça, tout de suite recommencer. On aimerait autant tu vois, (dans l’immédiat on parle), qu’ils différent une nouvelle délocalisation culturelle. Encore là c’était la nuit des musées, mais il faudrait carrément prendre -si on peut- Noël ou le jour de l’an !

  • Pour Mickey (Disneyworld), on en avait quand même moins fait

Derniers articles sur Bellaciao :