Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Taxe de séjour hotelier multipliée par 5 par les parlementaires !

vendredi 27 juin 2014 - Contacter l'auteur - 1 com

Les taxes sont des impôts injustes qui en génrale ne tiennent aucun compte des capacités contributives des contribuables : le riche commme le pauvre paie le même impôt.

Cette "gauche" est-elle en mesure de comprendre ce qu’est le principe fondamental de la justice fiscale ?

Les parlementaires, pour financer les cadeaux somptueux faits au patronat, s’attaquent une fois de plus à la population qu’ils sont censés représenter.
La taxe hôtelière, qui était comprise entre un et deux euros par chambre, sera multipliée par 5.
Ces députés, ces sénateurs, qui bénéficient sans limite de la prise en compte par la collectivité de leurs voyages, repas, et nuitées, vont ainsi imposer aux clients ordinaires de payer jusqu’à 8 euros supplémentaires chaque nuit, car il est évident que les patrons d’hôtels ne se laisseront pas rogner leurs profits et reporteront cette taxe sur le prix de la chambre d’hôtel.

Mots clés : Economie-budget /

Messages

  • faut voir....

    "À Paris, si le montant de la taxe de séjour est porté à 8 euros, à quoi s’ajouteraient 2 euros de taxe additionnelle [voir ci-dessous], seul l’hôtel Crillon serait concerné ! En toute franchise, chers collègues, il ne me semble pas catastrophique pour le tourisme au Crillon de payer 8 euros plutôt que 1,50 euro de taxe de séjour !", ajoute-t-il.

    "En revanche", précise-t-il, "il va de soi qu’un hôtel Formule 1 ne sera pas soumis à un plafond de 8 euros."

    Il assure que, à Paris ou sur la Côte d’Azur, "les clients qui acceptent de payer une nuitée à 300 ou 400 euros n’éprouveront aucune difficulté à ce que la taxe de séjour passe de 1,50 à 8 euros ! "

Derniers articles sur Bellaciao :