Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Vidéo lettre. Sonia & Christian

lundi 10 mai 2010 - Contacter l'auteur

Le temps pénal, le temps du judiciaire,
est par convention “abstraitement égal”,
ou bien “à la tête du client” ? […]
Ébauche d’une vidéo lettre – bien ouverte, donc non pas exclusive – à
certain[e]s cinéastes, au sujet de l’affaire “Sonja &t Christian” mis en équation
avec l’affaire Polanski, sur lequel ces destinataires se sont prononcé[e]s

 La vidéo lettre – mieux, le “vidéo brouillon de lettre” – qui suit, est un fragment choisi du “texte” originaire, à peine enrobé par un montage "sobre", défini “frugale”
par les complices qui l’ont effectué ; minimum de montage nécessaire à réduire le ‘jet’ d’origine à la durée requise de 10 minutes : “format” prévu pour une sorte d’avant-première, le soir du 23
avril 2010, à la Cinémathèque de Paris, au cours d’une des soirées “Carte blanche à Jean-Pierre Bastid, sur Cinéma et anarchie”. 

 La version ‘de base’ – qui était plutôt comme une réflexion à haute voix, un périple des thèmes, des arguments pour une lettre ouverte – comprenait des éléments de récit sur la
genèse contingente de cette ‘lettre de loin’, ainsi que quelques éléments d’auto-certification insérés, certes pas à des fins “identitaires”, mais pour contextualiser les propos sur le plan
conceptuel, éthique, et même de leur étiologie. Il y était souligné d’abord ce qui est pour nous essentiel dans notre approche : une critique active de l’enfermement carcéral, de la logique
même de la punition, de l’aliénation de la “solution pénale”, de la théologie de l’Etat, de la logique de l’Urgence. 

 Peut-être, certains parmi ceux et celles qui regarderont cette vidéo resteront sur leur faim : mas, nous serons à l’écoute de tout questionnement que nous aura été adressé. La
partie la plus urgente à mettre en circulation, est-là : tempus fugit, comme il l’était inscrit sur les anciennes meridianes…, le temps s’en fuit, mieux vaut commencer à mettre cette lettre en
circulation, si bien qu’en l’état de “à peine bâtie”. Cela dit, nous allons rajouter des reformulations, plus exhaustives, par écrit et ‘de vive voix’ . 
 De toute façon, entre-temps, nous nous permettons de rêver que quelque destinataire, ayant reçu ‘cinq sur cinq’ le message, commence à élaborer le texte d’un ‘quelque chose’
(appel…, manifeste…, cahier de doléances…, mise en garde…).

Voilà : à suivre…

http://orestescalzone.over-blog.com/article-video-lettre-sonia-christian-50087579.html

Mots clés : Mouvement / Oreste Scalzone /
Derniers articles sur Bellaciao :