Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

l’Argentine menace de se déclarer en défaut de paiement dès le 30 juin

jeudi 19 juin 2014 - Contacter l'auteur - 2 coms

Buenos Aires refuse de rembourser deux fonds vautours, en dépit d’une décision de justice défavorable.

Simple posture diplomatique ou réel risque de défaut de paiement  ? A la suite d’une décision de la justice américaine, le gouvernement argentin s’est déclaré dans l’impossibilité d’honorer la prochaine échéance de sa dette restructurée , faisant ainsi craindre un défaut de paiement. Il reste quelques jours d’ici au 30 juin pour trouver une solution.

la bourse de Buenos Aires perdait 5% aujourd’hui

affaire à suivre !

si vous avez plus d’ infos à ce sujet, merci de les partager ici

Mots clés : Amérique Latine / Sud / Commerce-Indus.-Bourse / Economie-budget /

Messages

  • la pourriture capitaliste :

    il s’agit de 2 fonds d’"investissement"US qui ont acheté à vil prix de la dette argentine
    quand en 2001 , la dette argentine a été en partie effacé, ces 2 fonds ont portés plainte en justice américaine et après plusieurs recours de l’argentine, ils viennent de gagner : ils veulent un remboursement intégral avec les intérêts

    Cela peut concerner toutes les restructurations de dette ; les fonds privés vont se jeter sur cette jurisprudence.

    vous voulez connaitre la suite : les dettes aux fonds vautours seront remboursés (après une négo plus intéressante que 2001)

    car la propriété privée et les contrats commerciaux, c’est sacré !!

    et LA (leur ?) justice, c’est encore plus sacré !

    enfin les contrats qui favorisent les capitalistes ....

  • Il me semble important d’ajouter cet article ! Ce sont les méthodes du capitalisme voleur et violent. Tel que MARX l’avait bien analysé après les crimes et assassinats commis sous la commune de Paris ! Et dire que certains s’imagines encore dans les sphères communistes un capitalisme porteur de démocratie ? Ils ont oubliés ou pas lu MARX !

    Argentine : AGRESSION IMPERIALISTE PAR LES FONDS VAUTOURS
    Résistance populaire, l’Argentine n’est plus à vendre !!!

    La Cour Suprême des États-Unis a rejeté la demande de l’Argentine et renvoie la cause de fonds vautours au juge du district de New York, Thomas Griesa qui avait déjà instruit la cause en première instance et ordonne à l’Argentine le paiement comptant et sans délai le 30 juin de 1.500 millions de dollars aux fonds vautours.

    En 2001 la dette extérieure argentine accumulée pendant la dictature militaire génocide et les gouvernements néolibérales sous les ordres des EE.UU. avait atteint le 160% du PIB. Les fonds vautours avec la complicité du FMI, des banques, juges et politiques corrompus ont extorqué l’Argentine.

    Cette fraude financière à grande échelle, fruit des deux opérations frauduleuses de négociation de la dette : le « Blindage » et le « Méga change » conduiront l’Argentine à une faillite historique. Le chaos généré par le défaut de 2001, plonge le peuple argentin pris en otage, dans la pauvreté, le chômage, la famine, des milliers des compatriotes dans la plus grande indigence et des centaines des milliers condamnés une nouvelle fois à l’exile.

    L’impérialisme qui se prétend modèle démocratique à travers le monde a crée ce système financier ultralibéral les « fonds vautours » pour extorquer en toute légalité les nations et dont l’Argentine est encore aujourd’hui victime. Si la sentence du juge américain Griesa s’applique, les autres groupes financiers qui possèdent des fonds vautours (qui ont prêté 0$) pourront réclamer à l’Argentine 15.000 millions de dollars.

    Les fonds vautours ont apparu aux USA et en Angleterre, ce sont des groupes financiers installés en toute légalité dans les pays occidentaux et domiciliés dans les paradis fiscaux, bancaires et judiciaires, déguisant leurs activités purement spéculatives en sociétés-écran, ils s’attaquent aux entreprises au bord de la faillite et aux pays surendettés.

    Ces groupes financiers qui se sont attaqué à l’Argentine ont déjà essayé de saisir des biens publics depuis 2001, s’attaquant notamment au Fonds de retraite, infrastructures, services publics, matériel militaire, satellitaire, etc.

    Ces groupes financiers sont AC Paster, Blue Angel, NML Capital qui est une filiale de Elliot Management Corporation et Aurelius Capital Management, dirigée par Mark Brodksy, un avocat officiellement employé par Elliot Associates, basés à New York appartenant à Paul Singer, homme d’affaires américain très influant, membre actif du Parti Républicain.

    Argentinos para la Victoria-Paris/Francia lance un appel à la communauté internationale afin de dénoncer cette nouvelle agression impérialiste contre l’Argentine, car si la sentence s’applique notre pays risque une nouvelle fois se trouver en "défaut".

    Argentinos para la Victoria-Paris/Francia se solidarise avec les organisations sociales qui manifestent actuellement devant l’Ambassade des Etats-Unis à Buenos Aires, afin de défendre notre pays.

    Argentinos para la Victoria-Paris/Francia condamne cette sentence qui est une atteinte à notre souveraineté, c’est une nouvelle tentative d’ingérence de la part des EE.UU. envers notre peuple, c’est une agression impérialiste qui vise directement la politique d’inclusion social pour revenir aux années d’austérité et mettre le peuple argentin à terre.

    PATRIA SI, BUITRES NO !!!

    Hasta la Victoria Siempre !!! (source Assoc. CUBA SI)

Derniers articles sur Bellaciao :