Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Anti-G8 du Havre, les jambes et la tête

de : PACO
vendredi 20 mai 2011 - 21h20 - Signaler aux modérateurs

Les 21 et 22 mai, Le Havre sera la capitale de la contestation anti-G8/G20. Après une manif et un concert qui solliciteront bien les jambes demain, les têtes seront mises à contribution dimanche pour un forum social qui s’annonce passionnant dans les locaux de l’université. Avant de parler de manifestation « à très haut risque », les médias feraient bien de jeter un œil à ce programme très subversif. Le vrai « risque » pour les nantis est là. Que se passerait-il en effet si les exploité-e-s se mettaient à réfléchir et à agir pour construire un monde solidaire ?

JPEG - 57.7 ko

Voici le programme du forum des alternatives.

9H30 – 12 H : Les peuples, pas la finance !

La crise financière de 2008 s’inscrit dans la logique du capitalisme international. Parmi les premières victimes du système financier mondial on compte les pays les plus pauvres, mais les conséquences sont également dramatiques dans les pays du Nord. Suite au krach financier de 2008 et au sauvetage des banques payé par les états, de nombreux pays connaissent des niveaux de dette souveraine exorbitants, aggravés pour certains par des attaques spéculatives. Face au creusement des déficits et à la fragilisation des budgets nationaux, les choix politiques ont porté exclusivement sur des mesures d’austérité, qui retombent sur les populations qui en payent le prix fort (politiques d’austérité, délocalisations, crise immobilière, accroissement sans précédent des inégalités et de la misère, licenciements massifs). Une réelle régulation du secteur financier (taxes sur les transactions financières, suppression des paradis fiscaux, démocratisation et contrôle du secteur bancaire) est urgente. Nos débats devraient démontrer combien le capitalisme et ses exacerbations financières sont destructeurs et comment nous entendons y faire face. Oui, une autre répartition des richesses est possible !

Intervenant-e-s : Fred Leplat – Coalition of resistance (UK), Miguel Borba de Sá – OWINFS – Our world is not for Sale – Notre monde n’est pas à vendre (Brésil), Mathilde Dupré – CCFD/Terre solidaire, Gyekye Tanoh – African Trade Network (Ghana). Modération : Dominique Plihon – président du Conseil scientifique d’Attac France

9H30 – 12 H : Le nucléaire et les choix énergétiques, parlons-en ensemble !

A l’heure de la catastrophe de Fukushima, des 25 ans de Tchernobyl, de la crise économie, climatique et environnementale, et dans un contexte local telle que la Haute Normandie (Centrales Nucléaires et EPR), il est urgent pour nous de débattre du nucléaire et de l’énergie plus largement, de la sécurité pour les salarié-e-s comme pour la population et de la transparence des informations à ce sujet. Les controverses ne manqueront pas mais nous faisons le pari que le dissensus est fécond.

Intervenant-e-s : Pascal Brisset – SUD Énergie, Philippe Billard – CGT Charlotte Migeon ou Guillaume Blavette – Réseau Sortir du Nucléaire, Takahashi Kiichi – Attac Japon, Chachkoa Alexey – liquidateur de la centrale nucléaire de Tchernobyl (Ukraine). Modération : Jade Lindgaard – Médiapart.

9H30 – 12 H : Femmes : l’égalité des droits reste à conquérir

Au Nord comme au Sud, le capitalisme encourage les discriminations de genre à son profit. Partout dans le monde, les femmes sont victimes de la précarité (travail informel, travail sous-payé, souvent invisible) et sont surexploitées tant dans le cadre familial et que professionnel. Mais dans le monde entier, les femmes luttent contre ces violences et se mobilisent pour accéder aux droits fondamentaux : droits politiques, droits à protection sociale, droits à disposer de leur corps et de leur vie. Dans les révolutions arabes, les femmes montrent que c’est dans la mobilisation, que les droits politiques peuvent se conquérir. Toutes ces questions doivent être au cœur des réponses alternatives à construire pour rendre possible un autre monde.

Intervenant-e-s : Nadia Chaabane – Association des Tunisiens en France, Wilhelmina Trout – Marche mondiale des Femmes (Afrique du Sud), Fatima Haar – Mouvement des jeunes marocain (Maroc), Anita Menendez – CGT et animatrice du comité de chômeurs. Modération : Nelly Martin – Marche Mondiale des Femmes.

9H30 – 12 H : Entre les peuples, des ponts, pas des murs !

Face à une insécurité sociale et économique grandissante (chômage, précarité…) les étrangers sont les premiers pris pour cibles. Les récentes déclarations d’hommes politiques, en France et en Europe, montrent une crispation autour des questions migratoires et libèrent une parole xénophobe qui entraîne à son tour une montée en puissance de l’extrême droite. Le renforcement des contrôles aux frontières européennes, la remise en cause de la liberté de circulation au sein-même de l’espace Schengen, l’enfermement des sans-papiers et les expulsions sont présentés comme des solutions à la crise. Après avoir prôné ouvertement une politique utilitariste opposant une immigration dite « choisie » à une immigration « subie », l’immigration légale est à présent elle aussi visée, au mépris des droits humains. Ces politiques ont des conséquences dramatiques sur la vie de milliers de personnes migrantes. Elles masquent également une hypocrisie en fabriquant des personnes sans-droits en réalité bien utiles à des employeurs qui bénéficient ainsi d’une main d’œuvre à moindre cout et moins encline à réclamer ses droits. Face ces constats, comment lutter aux côtés des personnes migrantes pour exiger l’égalité des droits pour tous et la liberté de circulation ?

Intervenant(e)s : Francis Lecomte – Bureau Fédéral de la FASTI membre de MIGREUROP, Dominique Pierre – Réseau Éducation Sans Frontières, Catherine Gégout – France Amérique Latine, Monsef Guedouar FTCR. Modération : Nada Afiouni – Réseau Universités sans frontières.

13H30 – 16 H : Bas les pattes d’Internet

Internet est devenu le centre d’enjeux économiques, politiques, et sociaux (wikileaks, printemps arabes). La neutralité d’Internet est le nerf de la guerre puisque le réseau a été construit pour que l’utilisateur puisse avoir un maximum de contrôle sur cet outil. Il permet d’agrandir sa liberté d’expression (la neutralité du Net permet la liberté d’expression, d’information, de coopération entre les peuples) mais pose la question du respect de la vie privé. En effet, le fichage est systématique et trop souvent l’internaute n’en a pas toujours conscience. En quoi les logiciels libres sont une des réponses qui permettent de s’approprier et de garantir le maintien de ces libertés ?

Intervenant-e-s : La Quadrature du net, Christophe Aguiton - syndicaliste Sud PTT, et sans doute des intervenant-es étrangers.

13H30 – 16 H : Révolutions arabes, contre l’impérialisme, quelles solidarités internationales ?

Les printemps arabes et les révolutions dans la zone Maghreb/Machrek ont montré que la fin des dictatures n’était pas impossible. Révolutions en Tunisie et en Egypte, événements au Maroc, en Algérie, en Syrie, en Libye, au Bahreïn, et au Yémen témoignent de la soif de libertés des peuples et de leur volonté d’émancipation. Retour sur six mois de luttes et sur le rôle des mouvements sociaux ici et là bas pour le renforcement de la solidarité internationale.

Intervenant-e-s : Alaa Talbi – Forum Social Tunisien (Tunisie), Yasser Shoukry – Egypte avocat shehab institution, Iyas Maleh – Haitham Maleh Foundation for the defense of Syrian human rights Defenders (Syrie), Thomas Sommer-Houdeville – Focus on the Global South, Jean-Paul Lecoq – député membre de la commission des Affaires étrangères du Parlement, Stop the wall/PNGO. Modération : Gustave Massiah – AITEC + CRID.

13H30 – 16 H : Nourrir les peuples, pas le capital

L’agriculture paysanne et familiale est laminée par les politiques libre-échangistes depuis les années 70. Les agricultures sont mises en concurrence, au détriment des conditions sociales et environnementales. Où en sont les politiques agricoles dans le monde, et notamment la Politique agricole commune ? Quelles responsabilités des pays du G20 ? Dans les pays du Sud, les communautés locales dépendent de la terre pour leur survie. Quelles conséquences de l’accaparement des terres et quel rôle des multinationales ? Le démantèlement des politiques agricoles et des outils de régulation des marchés a contribué à une volatilité extrême des prix agricoles : cette question est discutée par le G20, mais les solutions proposées sont tout sauf convaincantes. Quelles alternatives ? Et quelles enceintes légitimes pour élaborer et coordonner les politiques agricoles mondiales ?

Intervenant-e-s : Douglas Estevan – Mouvement des sans terre (Brésil), M. Jawandhia Vijaykumar Mohanlalji – Via Campesina (Inde), Aurélie Trouvé – Attac France, Antoine Bouhey – Peuples Solidaires / Action Aid, Hamadou Boulama – Alternative Citoyenne (Niger), Véronique Villain – Confédération Paysanne. Modération : Olivier Lainet - Confédération Paysanne Seine-Maritime.

13H30 – 16 H : Contre l’austérité imposée aux peuples en Europe et ailleurs

Le sauvetage du secteur financier et bancaire imposé aux contribuables des pays européens par le biais de la mise en place de politiques d’austérité a eu des conséquences dramatiques pour les populations. La dette publique est utilisée comme prétexte à des coupes budgétaires dans tous les services publics (santé, éducation, protection sociale, retraites, culture, etc.). Ce à quoi nous sommes confrontés en Europe du Nord n’est qu’une réplique de ce que les pays du Sud ont connu avec les Plans d’Ajustement Structurel imposés par le FMI et la BM. Les pays du G8, actionnaires majoritaires des institutions financières internationales et de l’économie mondiale, sont à ce titre largement responsables de la situation d’endettement des pays. Au Nord comme au Sud, ce n’est pas aux peuples de payer cette dette illégitime.

Intervenant-e-s : Thanos Contargyris – Attac Grèce, Davide Rossi – SISA Italia, Miguel Borba de Sà ou Beverly Keen – Jubilee South, Hugo Harari Kermadec – Economiste, Annie Pourre – DAL + NoVox. Modération : Véronique Ponvert – FSU.

13H30-16H : Face aux urgences écologiques et sociales, quelles transitions ? Quelle production pour quelle consommation ?

Les capacités de la planète sont limitées, et notre modèle de développement est arrivé au bout de ses incohérences : nous aurions déjà besoin de plusieurs planètes, et le fossé des inégalités ne cesse de s’accentuer… La prospérité matérielle dans laquelle nos sociétés vivent montre que là n’est pas la clef du bonheur. Qui plus est, cette prospérité n’a pas de sens si elle ne bénéficie qu’à une minorité. Cette prospérité a encore moins de sens si elle entame les conditions de la prospérité de demain en épuisant les réserves de ressources naturelles. Le capitalisme vert, le transfert des technologies inadaptées, ainsi que la marchandisation des ressources naturelles (eau, air, biodiversité,…) et les autres solutions de marché montrent déjà leurs limites. Elles ne sont pas la solution à la crise systémique actuelle. Par contre, de nombreuses pistes de solution émergent tant au niveau local qu’au niveau global. L’idée de ce forum est de faire le point sur les catastrophes écologiques et sociales engendrées par le système productiviste et de proposer des alternatives concrètes et collectives.

Intervenant-e-s : CFDT Pétro-Chimie, Nicolas Haeringer - Attac mouvement, Romain Porcheron – Les Amis de la Terre, Moema de Miranda – IBASE (Brésil), François Auber – Maire de Saint-Jouin-Bruneval. Modération : Hélène Cabioc’h ATTAC AITEC.

Le Forum des alternatives est organisé le dimanche 22 mai, de 9h30 à 16h, à l’université du Havre, 25 rue Philippe-Lebon. Entrée libre. D’autres rencontres et débats auront lieu au village autogéré installé jusqu’au 29 mai dans la forêt de Montgeon.

Plus d’informations sur la mobilisation au Havre :

 Site Internet national

 Site Internet du village autogéré du Havre

 Site covoiturage

 Courriel national : g8-contact@mobilisationsg8g20.org

 Courriel hébergement manifestants : g8-heberg@mobilisationsg8g20.org

 Courriel village autogéré : lehavre-nog8-2011-contact@riseup.net

 Page Facebook Mobilisations G8G20 : les peuples d’abord, pas la finance

PACO sur Le Post


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite