Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

« Debout pour le journalisme »


de : Le SNJ CGT
jeudi 10 novembre 2011 - 18h02 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Pluralisme en berne et emplois supprimés par milliers. L’accélération des concentrations dans la presse est une conséquence directe de la politique menée depuis 2007 par Nicolas Sarkozy. Lors des États généraux de la presse écrite, le chef de l’Etat n’avait pas caché ses intentions : favoriser l’émergence de géants du multimédia, en donnant les moyens aux entreprises de l’industrie des médias d’acquérir la « taille critique ».

Quatre ans après, cette « taille critique » se traduit par des salariés brutalement poussés vers la sortie, d’autres pressurisés sans fin, tout ça pour un mirage : le seuil de rentabilité.

A cela s’ajoute des attaques répétées contre le statut des journalistes, un accroissement vertigineux de la précarité, et les dérapages volontaires de l’appareil d’État à l’encontre de la protection des sources.

La profession étouffe. Et les journalistes se retrouvent coincés entre des conditions de travail en contradiction avec le respect des règles du métier et une perte de crédibilité grandissante vis-à-vis du public.

A qui profite le crime ? Aux amis des pouvoirs politiques et financiers, à ces grands patrons dépendant de la commande publique (armement, construction), mais aussi aux banques. On dit ces dernières au bord du gouffre, elles ne se portent pourtant pas si mal, puisqu’elles sont en train de faire main basse sur les médias.

Alerte rouge pour les quotidiens nationaux

Le constat est implacable : la presse quotidienne nationale est en grande souffrance. France Soir, titre historique de la presse française, pourrait bien disparaître avec la politique de gribouille menée par son propriétaire, l’oligarque russe Alexandre Pugatchev. Son projet de suppression de l’édition papier et de repli sur le web menace immédiatement 90 emplois sur 140. Ce passage au tout numérique entraînerait à coup sûr et à brève échéance la disparition de France Soir, les habitudes de son lectorat ne correspondant pas du tout aux modèles économiques sur la toile.

En sursis également, La Tribune. Le deuxième quotidien économique français a vu défiler six équipes dirigeantes en dix ans, perdu près de la moitié de ses effectifs depuis 2008 et reste dans une situation compliquée. La procédure de sauvegarde a été prolongée jusqu’au 5 janvier par le Tribunal de commerce de Paris.

Le Monde, le sacro-saint journal du soir, quotidien « de référence » est entre les mains du trio BNP (Bergé, Niel, Pigasse). Et les milieux financiers (notamment la banque Lazard) leur dictent une politique comptable au détriment des contenus et de la politique sociale.

Enfin, les titres à faible revenu publicitaire comme La Croix ou L’Humanité sont en sursis. Les aides à la presse, revues et « corrigées » par l’Elysée, la RGPP et le ministre de la Culture, ne visent qu’à favoriser les plus gros groupes multimédias. Des titres régionaux ballottés

La presse quotidienne régionale ne se porte guère mieux, en atteste « le plus gros plan social de l’année » à l’actif du groupe Hersant Média (GHM), contraint il y a quelques jours de liquider son pôle de journaux gratuits (Comareg et Hebdoprint), et les 1 600 emplois qui y étaient affectés. Très endetté, pour avoir totalement manqué le virage du numérique sur son activité liée aux petites annonces, GHM est désormais en négociation exclusive avec le groupe La Voix du Nord, en vue d’un rapprochement des activités de presse des deux groupes.

Dans le Sud-Ouest, ce sont plus de 150 emplois, dont des dizaines de postes de journalistes, qui sont menacés au sein des Journaux du Midi, dans un plan social qui touche Midi Libre, L’Indépendant et Centre Presse. Plan social, encore, au Parisien/Aujourd’hui en France, qui brandit l’argument de la modernisation et du multimédia pour tailler dans les effectifs et mettre en péril la qualité de l’information. Illustration d’une tendance lourde, les données sociales du SPQR font état d’un millier de postes de CDI supprimés, toutes catégories confondues, entre 2008 et 2010, dont 188 journalistes, sur la trentaine d’entreprises recensées.

A l’Est, c’est le Crédit Mutuel qui signe le retour d’un papivore. L’Autorité de la concurrence a donné le feu vert pour la prise de contrôle du groupe de L’Est Républicain. Ultime étape dans la constitution d’un géant de la presse inter-régional, le PDG du Crédit Mutuel, Michel Lucas, est désormais à la tête de neuf titres diffusés à plus d’1,1 million d’exemplaires. Son empire couvre plus de 30 départements dans sept régions du Nord-Est au Sud-Est.

Autre banque papivore, le Crédit Agricole est tout aussi insatiable même s’il fait dans la discrétion. L’opération Skyrock a pu intervenir après « l’alliance stratégique » signée par la banque verte et le groupe belge Rossel, propriétaire de La Voix du Nord. Déjà présent à hauteur de 12,5% dans le capital du groupe Centre-France/La Montagne, le Crédit Agricole est actionnaire à hauteur de 25 % du groupe Voix du Nord, une part qui montera à 35 % dans les cinq ans.

L’AFP menacée

A l’AFP, la politique menée par le PDG Emmanuel Hoog vise à briser le statut de 1957, dit statut de la Liberté, sous l’influence de l’Elysée qui cherche à contrôler cette entreprise, la seule agence de presse francophone à stature internationale. La réduction de la voilure mondiale de l’agence est également au centre des enjeux de cette politique.

Le bureau parisien de l’agence américaine AP est passé sous le contrôle d’une agence allemande, qui a également racheté l’agence photographique Sipa Press et a exigé un plan de licenciements. La nouvelle entité, DAPD, entend concurrencer l’AFP, à la grande joie de l’Elysée et des patrons de presse.

Dans la presse professionnelle, le ton est donné par le groupe NextRadioTV, qui veut imposer la création de rédaction unique au prix d’un nouveau plan de licenciements.

D’autres éditeurs lui emboîtent le pas, mais dans la plus totale discrétion pour tromper salariés et lecteurs.

Enfin, l’audiovisuel public est en crise. L’audience des deux principales chaînes de France Télévisions, France 2 et France 3, est en chute libre, sanction des choix calamiteux d’une direction obligée de s’entourer de proches du Président de la République.

Crise encore pour l’audiovisuel extérieur : France 24 et Radio France Internationale sont victimes d’une succession de luttes internes entre Pouzilhac, Ockrent et leurs préférés. Les têtes tombent, mais les salariés n’en peuvent plus…

Le service public est détourné de ses missions par un Président de la République qui en fait sa chasse gardée. Il intervient comme il veut quand il veut sur des antennes qui devraient d’abord informer, éduquer, distraire.

Au final, qualité de l’information, liberté d’expression et crédibilité des journalistes sont sacrifiés sur l’autel de la productivité. Mis à mal par les opérations financières comme par les manoeuvres politiques des pouvoirs en place.

Face à cette situation, les syndicats SNJ, SNJ-CGT et USJ-CFDT, membres de la FEJ, la Fédération européenne des journalistes, interpellent tous les pouvoirs publics et tous les partis républicains.

Ils leur demandent de décréter un moratoire sur les concentrations dans les médias et d’adopter des mesures visant à rétablir un véritable pluralisme.

Ils demandent aussi que soit respecté le secret des sources et que la loi française soit à nouveau révisée pour enfin s’aligner sur les normes européennes.

Des mesures simples qui doivent permettre aux journalistes de se réapproprier leurs principes professionnels et reconquérir ainsi leur liberté dans le traitement de l’actualité. C’est à ces conditions que le public pourra enfin retrouver une véritable diversité des sources d’information et faire à nouveau confiance dans le travail des journalistes.

Paris, le 9 novembre 2011

PDF - 362.7 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
« Debout pour le journalisme »
10 novembre 2011 - 18h31 - Posté par BASCOUL

Oui Sarkozy détruit la liberté d’expression. Le problème est connu tout doit être sous le contrôle de ses amis. C’est excessivement grave c’est pour cela qu’il faut aller vers un système de création de coopérative pour la presse. Sous condition que les Français les soutiennent financièrement. Je vous ferez un don sous peu.



« Debout pour le journalisme »
11 novembre 2011 - 16h42

Pour que l’AFP devienne un service public comme Radio France, France Télévision, France24, et ne soit pas une convoitise des grands groupes privés.



« Debout pour le journalisme »
11 novembre 2011 - 17h38 - Posté par

un service public comme Radio France, France Télévision, France24, et ne soit pas une convoitise des grands groupes privés.

Oui, super bonne idée !!!!!!!!! Comme ça quand les fachos auront directement pris le pouvoir comme ils viennent de le faire en Grèce ce sera encore plus simples de nous passer de la merde du matin au soir !!!

Déjà qu’avec Sarko on voit ce qu ’il en est de Radio France, France 24 et France TV, BELLE REUSSITE !


« Debout pour le journalisme »
11 novembre 2011 - 19h34 - Posté par

Je ne vois pas d’autre solution.





Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite