Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Si on échangeait... recettes, blagues, rires... le temps d’une "trêve"

de : alain Chancogne dit A.C
vendredi 23 décembre 2011 - 20h31 - Signaler aux modérateurs
9 commentaires

On pourrait ,dans cette pièce de l’auberge qui nous "supporte"..passer un "deal" :

S’engager à ne ne pas encenser telcopain de Ford, accepter de ne pas bouffer le Roi duFrontisme Gôchien, oublier que certains furent "staliniens" ,..... que d’autres le deviennent..

Quand on aurait envie d’aller se frotter les mollets à l’ail, commenter le dernier commu-niqué des uns ou l’ultime diatribe d’un autre, on ferait comme les fumeurs , désormais interdits de "séjour" un peu partout.. On sortirait s’en griller"un" ou se farcir l’autre..

- Je commence, donc

Une recette et de la "poésie"

L’oie aux navets

 ! humm ..ya bon !

On peut opter pour du canard plus facile à se procurer..

C’est superbon.. !.

C’est le contraire du Festival de Cannes ou souvent le navet fait loi..

(Oui ..je sais, je sais.. sans connerie au bout de 10 lignes etje m’étouffe..)

http://www.tv3.cat/videos/3154330

Recette du canard aux navets de Cerdagne

Le canard s’apprête de bien des façons, mais c’est en ragoût que les ménagères cerdanes mettent un point d’honneur à le préparer, pour la fête de tous les saints, car canards et navets de Cerdagne sont à cette date à point. Au village d’Eyne, « la fête du canard aux navets », quand le temps oscille encore entre l’automne et l’hiver, est devenue une institution. En l’instaurant annuellement, son maire, Alain ousquet, a voulu faire revivre un morceau de cette culture locale, autour duquel se assemblent une soixantaine de convives. Il faut dire que la préparation de ce plat, ses ingrédients, et le grand chaudron qui lui sert pour la cuisson, prennent un tour singulier pour qui n’est pas du pays. Une recette, ici, tout à la fois cerdane et roussillonnaise, qu’Alain Bousquet a marqué de ses origines, en y ajoutant de la tomate, des olives vertes et de l’armagnac à la place du vin blanc.

Pour 60 personnes (mais il est simple de convertir à 4, 6, 8 personnes à raison de deux morceaux de canards chacune)

Un chaudron en fonte sur trépied – caldeira – d’une centaine de litres, qui servait anciennement à la cuisine du cochon (pour celle des hommes comme pour celle des bêtes). 10 à 15 canards préalablement plumés et vidés

Ingrédients :
- Des poignées et des poignées de navets de Cerdagne
- Une vingtaine d’oignons
- 1 à 2 litres d’Armagnac
- De nombreuses olives vertes
- Du concentré de tomates
- Du sel, du poivre.
- De la patience, un bon cache-nez, une écharpe…

Quand le feu est en route sous le chaudron, y jeter les morceaux de canard, les faire revenir jusqu’à ce qu’ils « fassent leur graisse » et soient bien rissolés. Après quoi, sortir le maximum de graisse que ces morceaux ont rendue, ôter dans le même temps tous les morceaux pour y jeter à la place les oignons émincés qu’on laisse roussir.
Reviennent à nouveau les morceaux de canard pour rejoindre les oignons, sur lesquels on verse l’armagnac que l’on flambe.
Du sel, bien sûr, du poivre aussi, enfin les olives et le concentré de tomate.
On mouille alors avec de l’eau, le tout doit cuire encore et encore.
Une demi-heure avant la fin du « grand bouillonnement », ajouter les petits navets de Cerdagne finement pelés et coupés en morceaux, qui se fondront dans ce reste de temps de cuisson juste ce qu’il faut pour ne pas tout à fait disparaître. Servir chaud, de préférence accompagné de pommes de terre en robes de Cerdagne et pourquoi pas d’un Côte du Roussillon Village.

Rien n’empêche, à la fin du repas, d’écouter, histoire de se croire à Barcelone ou sur"ma" Costa Brava , cet extrait d’un moment inoubliable, que j’ai eu la chance de vivre, leNou Camp n’étant pas qu’un temple de la baballe..

 :))

http://www.lluisllach.fr/chanson-ll...

Llach, le symbole de résistanced’un peuple couillu, excessif certes, mais toujours prêt pour un combat, un "en commun" de sardane ou de descente, en groupe, de pichets de rosé , sans modération..

Et maintenant..je passe le relais

Bonnes Fêtes, Amis et Camarades

A.C

Recette et Llach dédiés à une amie..

Je ne peux hélas pas lui souhaiter une bonne sans thé..car ce serait laisser croire que les FRALIB n’ont pas besoin du soutien des gens de maison...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Si on échangeait...recettes, blagues, rires..le temps d’une "trêve"
23 décembre 2011 - 22h01

Bon ben je me lance...

C’est un orchestre symphonique qui répète.

A un moment, des éclats de voix venant du coeur de l’orchestre viennent perturber la répétition. Agacé, le chef interrompe le travail et demande ce qui se passe.

Un violoncelliste se lève et déclare, en désignant un flûtiste : c’est de sa faute, Monsieur, il a désaccordé une corde de mon instrument !

Bon, c’est pas très malin, grommèle le chef d’orchestre, mais on a du pain sur la planche alors ré-accordez vite votre corde et on reprend le travail.

Je voudrais bien, répond le violoncelliste, mais le problème c’est qu’il ne veux pas me dire quelle corde il a désaccordé !

J’ai vu AC que tu souhaitais éviter les sujets polémiques. Sinon c’est plutôt cette histoire que j’aurais racontée :

C’est Georges Marchais qui saute en parachute pour la première fois. Au moment d’ouvrir le parachute, la poignée casse ! Il essaie d’utiliser le parachute ventral, mais il casse aussi ! Et il voit la terre se rapprocher à grande vitesse...

Il appelle son ange gardien : fais quelque chose, sauve-moi, le Parti et le prolétariat ont besoin de moi ! L’ange gardien lui répond : d’accord, mais auparavant crie "vive Krivine !". Ah non, je peux pas, plutôt mourir ! Comme tu veux... et l’ange s’en va.

La chute vertigineuse continue, le sol n’est plus très loin, Marchais rappelle son ange-gardien : viens me tirer de là, je vais faire ce que tu me demandes ! Il crie alors "vive Krivine !"

A ce moment-là, il reçoit un grand coup de coude dans les côtes, et son voisin lui dit : alors, camarade, non seulement tu dors pendant le congrès mais en plus tu cries des insanités ?!

Désolé, j’ai pas pu me retenir...

Chico



Si on échangeait...recettes, blagues, rires..le temps d’une "trêve"
23 décembre 2011 - 22h38 - Posté par

C’est un sujet de Paris de confession israélite qui va en Israel.
Il est tout heureux la bas
Il prend l’autocar(autocar juif avec le bout du tuyau d’echappement coupé) et va au lac de Tiberiade.
La il y a un passeur qui fait des excursions sur le dit lac.
Dis moi mon ami combien est ce pour traverser ce magnifique lac sur ton joli bateau ?
2000 piastres
Quoi 2000 piastres pour traverser ce lac pouri sur ton rafiot de merde !!!!
N’oublie pas , mon ami que sur ce lac Jésus , il a marché a pied !!!
Ca ne m etonnes pas avec des tarifs pareils.


Si on échangeait...recettes, blagues, rires..le temps d’une "trêve"
26 décembre 2011 - 13h17 - Posté par A.C

Comme tule sais, on se la racontait entre camaros..

Avec celle du choix du cadeau pour l’anniversaire deJOJO

 :

Fin d’un BP..

 Ho, avant de partir , les gars , JOJO c’est son anniversaire mardi..
Faudrait appeler Liliane, on lui offre quoi ?

 « Une bagnole,merde, il la mérite.. »

 "Tu parles, il en a une qu’a payé leC.C "

 « Un fusil de chasse, Georges adorerait, il part avec Le Guen cartonner en Gironde pour l’ouverture.. !! »

 "Il en a déjà un tout neuf , que les copains de Chantilly lui ont offert l’année dernière"

 « Une caméra pour qu’il filme ce qu’on lui laisser a voir en Roumanie, »

 "Mais non..Brejnev lui a refilé la sienne , équipé KGB..Tu filmes TOUT et ça t’efface cequi est anticoco.."

« Bon ..une télé grand écran avec chaine stéréo »

 "ARRETEZ,nom de DIEU !

Il en a une, bordel

De plus Georges a mis en garde pour ce retour au "culte"..
On fait simple : apéro à Fabien et on lui offre un bouquin."
.............................................

alors, ..JUQUIN.....

« J’ m’excuse, mais..un LIVRE.., il en a déjà UN, JOJO,..

.......... attendons qu’il l’ai lu..... »

 :)

A.C


Si on échangeait...recettes, blagues, rires..le temps d’une "trêve"
24 décembre 2011 - 07h51

" un "en commun" de sardane ou de descente en groupe,de pichets de "ROSE"......."

Heu....Alain,tu aurais pas un autre breuvage dans ta cave ?

Bon,une petite pour la route : Acrobaties catholiques,musulmanes,juives.

Un catholique saute au plafond : Il retombe avec une bosse.

Un musulman saute au plafond : Il reste collé.

Un juif saute au plafond : Il se barre avec le lustre.

LR

PZ : ce qui ne signifie pas que le juif est une "lumière" par rapport aux 2 autres.



Si on échangeait...recettes, blagues, rires..le temps d’une "trêve"
24 décembre 2011 - 08h27 - Posté par Pierro

C’est un ouvrier qui appelle son patron...
 Patron, patron, je doit rentrer aujourd’hui, j’ai mal aux jambes, aux bras, à la tête, partout quoi !
Alors, son patron réplique :
 Ce que je fais dans ce cas là quand j’ai la même chose que toi ; je demande à ma femme qu’elle me fasse une bonne fellation... alors essaye cela et rappelle-moi dans deux heures pour me confirmer que tu revient au travail....
L’ouvrier rappelle deux heures plus tard....
 Patron, patron... Ça marche... j’ai plus mal aux jambes, plus mal aux bras, plus mal à la tête... j’arrive travailler....
Le patron tout fier de son conseil lui répond :
 Alors, tu as suivi mon conseil à la lettre ?
 Oui patron, répond l’ouvrier et soit dit en passant, t’as vraiment belle maison !



Si on échangeait...recettes, blagues, rires..le temps d’une "trêve"
24 décembre 2011 - 18h17

Je ne vais quand même pas vous faire l’affront de vous donner
la recette de la bouillabaisse. Tout le monde la connait, non ?
Je souhaite tout de même de très bonnes fêtes - sous le mistral
qui fait le ciel étoilé - aux "aubergistes" et à leurs hôtes, et à ce - parait il - fameux A.C
Et, pour faire plaisir - à lui et à tout le monde,

http://www.youtube.com/watch?v=o4g_...



Si on échangeait...recettes, blagues, rires..le temps d’une "trêve"
24 décembre 2011 - 20h24 - Posté par A.C

Merci, Inconnu(e ?)..

Sais tu qu’un jour de franquisme qui salissait Barcelone, Lluis donna un concert au Liceo, une salle populaire de la ville.
Lourde ambiance..

La volaille à bicorne, mousqueton dans le dos et "bidule"en mains, quadrille le quartier..

Salle archi comble deux heures avant le concert..

Rues adjacentes noires de monde..Hauts parleurs pour retransmission..
LL..monte sur scène :

" Amics icompanys..

J’ai en poche un arrêté qui m’interdit de chanter l’ESTACA..

(Hurlements)
Mais puisque vous chantez mieux que moi, et que vous n’avez pas reçu cette mise en gardeje vais vous accompagner àla guitare.
Les prisons de notrePays ne pourront jamais nous enfermer tous"..
Debout , trois minutes aux moins d’applaudissements ave ce "Llibertat"qui m’a toujours fait monter les larmes aux yeux..
Et , libérée de ses peurs, sure d’elle, arrogante, Barcelone balance sur la guardia civil , déroutée, ridicule, cette chanson devenue un chant révolutionnaire.pour un peuple en lutte.., sous la botte des"nacionalistas" depuis une trentaine d’années , alors..

Chacun aujourd’hui, connait ce cri d’appel àl’Union pour arracher le "PIEU’ (l’estaca) , mais en ces temps , seuls les catalans et quelques initiés savaient que la traduction c’était"LA DICTATURE"..

Pour ceux qui n’auraient pas la version française des paroles..., ce sera mon
"présent "dans les godasses amies.

.
Et en ces temps ou s’UNIR pour vaincre impose que nous nous réveillions ..(de Nôël) et sortions du pieu., nom de Dieu..

AMICS meus..

Nous qui trinquons chaque jourdavantage, un pause pour un
...Tchin tchin,..(populaire of course)

A.C

LE PIEU
Grand-père Siset en parlait ainsi
De bon matin sous le porche
Tandis qu’attendant le soleil
On regardait passer les chariots

Siset, ne vois tu pas le pieu
Où nous sommes tous ligotés ?
Si nous ne pouvons nous en défaire
Jamais nous ne pourrons avancer !

Si nous tirons tous, il tombera
Cela ne peut durer longtemps
C’est sûr qu’il tombera, tombera, tombera
Bien vermoulu, il doit être déjà

Si tu le tires fort par ici
Et que je le tire fort par là
C’est sûr il tombera, tombera, tombera
Et nous pourrons nous libérer

Mais Siset ça fait longtemps déjà
Mes mains à vifs sont écorchées !
Et alors que mes forces me quittent
Il est plus large et plus haut.

Bien sur, je sais qu’il est pourri
Mais aussi Siset, il est si lourd
Que parfois les forces me manquent
Rechante moi ta chanson.

Si nous tirons tous, il tombera
Cela ne peut durer longtemps
C’est sûr qu’il tombera, tombera, tombera
Bien vermoulu, il doit être déjà.

Si tu le tires fort par ici
Et que je le tire fort par là
C’est sûr il tombera, tombera, tombera
Et nous pourrons nous libérer.

Grand-père Siset ne dis plus rien
Un mauvais vent l’a emporté
Lui seul sait vers quel lieu
Et moi je reste sous le porche.

Et quand passent d’autres valets
Je lève la tête pour chanter
Le dernier chant de Siset
Le dernier qu’il m’a appris

Si nous tirons tous, il tombera
Cela ne peut durer longtemps
C’est sûr qu’il tombera, tombera, tombera
Bien vermoulu, il doit être déjà

Si tu le tires fort par ici
Et que je le tire fort par là
C’est sûr il tombera, tombera, tombera
Et nous pourrons nous libérer


Si on échangeait... recettes, blagues, rires... le temps d’une "trêve"
21 décembre 2013 - 18h24 - Posté par A.C

C’est bien la période non ?
Un peu d’anticléricalisme genti ?

Mère TERESA se pointe au PARADIS..
ST PIERRE lui fait visiter les lieet laconduit vers sa piaule

.Passant devant les chambres d’Hotes illustres, elle entend un hurlement

"mon Père ne m’abandonnez pas.Aieeeeeeeeee- !

Mamy TERESA :

"ST PIERRE c’est quoi ???"

Le Barbu :
,
 Rien ..On fait la Révision des Plaies,en ce moment. Pour éviter que l’eternité ne détériore trop nos Grands disparus..Là, c’est un spécialiste des terminaisons des membres qui passe à la ponceuse les trous des mains et des pieds de ce pauvre JESUS..Faut tout réparer..."

La visite se poursuit

Provenant d’une chambre, cris atroce

 " ST PIERRE c’est quoi ce cri de femme" ..demande effrayée, Mère TERESA

-" C’est rien , ça va passer, c’est un collègue du précédent réparateur, il refait à la perceuse les orbites de cette pauvre Ste LUCIE à qui on a arraché les yeux à Syracuse en 303...Faut tout refaire...

La TERESA s’affole !

"O putain , je pensais pas que le Paradis c’était ce genre de salle deTortures, je préfère filer en ENFER.."

ST PIERRE la prévient :

 Mère TERESA, ma Poule(St Pierre est assez familier) , vous n’y pensez pas..L’enfer, pour vous ça être le viol en tournante permanente, ,avec , en sus (chutt) la sodomie, les agressions sexuelles dans tout ce qui est orifice..

ET Mamy T. de répliquer :


 M’en fous, au moins les trous sont déjà faits et pas si vieux que ça..., ce sera moins pénible"

Amis chrétiens, qui vous apprêtez à Fêter la naissance de Celui qui symbolise lareussite de l’Entreprise, petit auto- entrepreneur ayant débuté avec un âne, un boeuf , une douzaine d’apprentis en CDD, désormais Président d’Honneur d’une multinationale dont le PDG se balade en voiture de fonction, blindée, pardonnez cette conneried déposée sur B.C...par un mécréant...

Bonnes Fêtes !!

A.C

.je passe la main au suivant...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite