Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Pardon, CUBA, j’ai laissé passer le 1 JANVIER ! Pourtant "FIDEL" à mes 20 ans !

de : A.C
lundi 2 janvier 2012 - 12h51 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires

Tu m’excuseras, chère ILE,

J’avais certainement trop de"trucs" à gérer dans ma tronche , pas tous très optimistes, et n’incitant pas à partager des agapes entre AMIS.

Mais, JODER !
Ne pas juste filer trois lignes , afin que les jeunes qu’on n’éduque aujourd’hui qu’au cri bourgeois de"EH ! DUCON" , et qui malgré leurs teeshirts à l’éffigie duCHE, n’auraient pas en mémoire certaines dates ô combien historiques, c’est IMPARDONNABLE !

Je répare ce matin !

TF1 m’a pas aidé à me rafraichir la mémoire !

Il est vrai qu’en matière de"commémos" la bourgeoisie rappellera sans cesse le crime du 11 Septembre 2001, mais taira éternellement-du moins jusqu’à ce que nous l’abattions- SES attentats contre le peuple chilien,un autre 11 Septembre(1973)

Chère Ile,

J’allais avoir vingt ans six mois après

J’étais un jeune branleur, un peu coco-anar- non encarté.. Je reconnais que ce 1 janvier 1959,je devais"cuver" , voire flirtouiller !

Je n’ai pas appris dans la journée.. que tu n’étais plus le lupanar yankee, le repère des coffres forts du gang United Fruit, le sac à foutre des mafieux et dela CIA, la propriété d’un Batista dont je ne me souviens pas trop avoir discuté.avant que les Cubains ne le virent !

Faut que tu saches, MON ILE,qu’ en ces temps là, tes barbus barbaient un peu les héritiers auto décrétés seuls dépositaires de la pensée d’un autre Barbu du siècle précédent. !

Pardon , splendide et rebelle CUBA..

Je suis de cette génération ou nous fûmes nombreux, à avoir du mal à piger qu’un mouvement que"nous" n’avions pas préparé, conduit..,"encadré"... pouvait cependant être émancipateur..(je sais, je sais, inutile de me rappeler que d’autres barricades, non labellisées "Made in FABIEN"nous surprirent....)

Faut dire aussi, que le copain FIDEL n’avait pas écrit et dit que du "marxisme" intelligible pour des "staliniens" (parait il)comme "nous.

MON ILE, reconnais aussi que l’intervention des States pour voler au secours de FIDEL(aumoment deson procès) ..quand les ricains pensaient qu’il pourrait etre une relève présentable des enfoirés, cela n’aidait pas à de la lucidité fraternelle et partagée !

MON ILE, depuis , comme d’autres, j’ai mieux compris..

Nous nous aimons,CUBA !

Tu seras TOUJOURS NOTRE ÎLE, etdonc,... tu excuseras 24h deretard !

Bon anniversaire, CUBA mia, HERMANA querida !

VIVE à jamais dans nos mémoires, ce 1 Janvier 1959 !

Du coup,en signe de solidarité et d’Union populaire de classe... c’est sur un site du NPA que je pompe cet article de Elie Cofinhal !

il date du 5 janvier 2009

1959 : La révolution cubaine

Le 1er janvier 1959 à trois heures du matin, le dictateur Batista quitte définitivement Cuba qu’il gouvernait depuis son coup d’Etat de mars 1952

Quelques heures plus tard, Ernesto Guevara et Camilo Cienfuegos entraient à La Havane en pleine grève générale.

Le régime corrompu et haï de Batista avait vécu. Le dictateur, pantin des USA et de la mafia américaine prend le chemin de l’exil. Sous sa direction, Cuba était devenue le lupanar des Etats-Unis, à quelques encablures de Miami. 1er janvier 1959, la Révolution cubaine est en marche et son souffle va marquer le continent latinoaméricain et la planète entière...

Batista commence sa carrière politique au début des années 30 en dirigeant un coup d’état militaire contre le dictateur Machado. Le gouvernement qui se met alors en place prend une série de mesures progressistes qui ne sont pas du goût des Etats-Unis qui fomente une insurrection des partisans de l’ancien dictateur. Le nouveau gouvernement, expulse les paysans des fermes qu’ils avaient envahies et la compagnie électrique est dénationalisée, tandis que l’armée de Batista écrase la grève générale de mars-avril 1935. En 1940, Batista est élu Président de Cuba à la tête d’une coalition comprenant entre autres le Parti communiste, menacé de perdre les élections présidentielles en 1952, il organise un coup d’état avec le soutien des Etats-Unis.

Vers la guérilla

C’est à cette occasion qu’apparaît pour la première fois Fidel Castro, jeune avocat, membre d’un parti bourgeois libéral (Parti du Peuple Cubain - Orthodoxe). Il dénonce le coup d’état militaire devant le tribunal de la Cour suprême, un an plus tard, le 26 juillet 1953, à la tête d’un groupe de jeunes, il se lance à l’assaut de la caserne Moncada, à Santiago de Cuba. C’est un échec. Devant le tribunal qui le juge, Fidel Castro prononce sa plaidoirie connue sous le nom de " L’histoire me jugera ", il s’agit d’une dénonciation des crimes de la dictature et de la présentation des propositions du " Mouvement du 26 juillet ". En mai 1955, Batista décrète une amnistie générale. Fidel Castro part en exil au Mexique où il rencontre celui qui deviendra " Che " Guevara.

En novembre 1956, l’insurrection armée déclenchée par le " Mouvement du 26 juillet " est écrasée ; le 2 décembre, 82 hommes débarquent du " Granma ", attendus par l’armée de Batista, ils sont décimés. Les 12 survivants parmi lesquels Fidel Castro et Che Guevara se réfugient dans la Sierra Maestra où ils sont soutenus par les paysans, de là commence la guérilla qui va les conduire à la prise du pouvoir.

Une colonie des USA

Sous la direction de Batista, Cuba est devenue une colonie des Etats-Unis. Le capital américain contrôle 90% de la production minière, 90% de la distribution de l’électricité et du téléphone, 80% des services publics, 50% des chemins de fer, 40% de la production sucrière et 25% des dépôts bancaires. 47% des terres cultivées appartiennent à des propriétaires américains.

30 000 propriétaires possèdent 70% des terres agricoles, tandis que 78,5% des paysans doivent se contenter de 15% des terres. Quant à la culture de la canne à sucre, la principale richesse agricole avec la culture du tabac, 22 grands propriétaires possèdent 70% des terres cultivables.

La Mafia des Etats Unis et ses parrains Lucky Luciano, Meyer Lansky, Santos Trafficante contrôlent les casinos dans lesquels ils blanchissent l’argent de la drogue, de la prostitution ... La Havane, paradis de la mafia est un immense bordel pour touristes américains où la famille Batista et des membres de l’armée prélèvent leur dîme sur les machines à sous et les parcmètres.

L’effondrement du régime de Batista

Toute l’année 1957 va voir la guérilla se renforcer et le 9 avril 1958 le " Mouvement du 26 juillet " appelle à la grève générale, celle-ci, boycottée par le Parti communiste (PSP) qui dirige la Centrale des travailleurs cubains, échoue. Mais la guérilla vole de succès en succès. Le régime corrompu de Batista, haï par les masses, perd le soutien d’une fraction de la bourgeoisie, les Etats-Unis cessent de lui livrer des armes et le Parti communiste négocie son entrée dans la guérilla avec Fidel Castro.

A la veille du jour de l’an de 1959, La Havane est paralysée par la grève générale, les travailleurs ont pris en mains leurs organisations syndicales. La population ouvrière se lance à l’assaut et commence la chasse et le jugement des oppresseurs, des bureaucrates syndicaux et des mouchards. La mobilisation des masses amène le " Mouvement du 26 juillet " à prendre des mesures de plus en plus radicales.

Le caractère de la révolution

Au mois de mai 1959, la loi de réforme agraire est signée. Les entreprises du téléphone et de l’électricité sont nationalisées ainsi que les raffineries de pétrole qui appartiennent toutes à des compagnies américaines. Le 16 avril 1961, Fidel Castro définit la révolution cubaine comme révolution socialiste, le lendemain 1500 exilés cubains armés, entraînés et financés par la CIA, avec l’accord du gouvernement Kennedy, débarquent dans la baie des Cochons, ils sont écrasés au bout de trois jours de combats.

Allez on se l’écoute, notre JEANNOT. ?

en cliquant puisque je sais pas mettre en ligne !?

http://www.youtube.com/watch?v=4Njp...

Je sais pas ce que vous, vous ressentez...

Moi je suis de ces "sensibles"..nunuche sur les bords !

Parfois le moral dans les chaussettes, , un soir de Manif maigrichonne, de réunion ratée ..... le fait que CUBA continue de faire un bras d’honneur à l’Impérialisme, malgré ERREURS et zigs dans les zags, cela me regonfle !

Du coup, je me dis....

Malgré tout..VENCEREMOS !

Pour ce soutien de CUBA à nos luttes , nos espoirs, pour ce"TOUT" qui unit tant de compagnons inconnus, dans ce monde d’ENFER..

Merci FIDEL, ERNESTO, RAUL, CAMILO !

Un abrazo comunista !


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Pardon, CUBA, j’ai laissé passer le 1 JANVIER ! Pourtant "FIDEL" à mes 20 ans !
2 janvier 2012 - 14h00 - Posté par pilhaouer

50 ans de blocus

Mardi, 25 Octobre 2011

L’Assemblée Générale de l’ONU a condamné pour la 20e année consécutive le blocus imposé par les Etats-Unis à Cuba et elle en a exigé la levée par 186 voix pour et 2 contre, celles des Etats-Unis et d’Israël.
Il y a eu trois abstentions ; les Iles Marshall, Palau et la Micronésie.

L ’Assemblée Générale de l’ONU adopte chaque année la même résolution !



Pardon, CUBA, j’ai laissé passer le 1 JANVIER ! Pourtant "FIDEL" à mes 20 ans !
2 janvier 2012 - 16h12 - Posté par Joannès

Honneur et gloire à FIDEL , Humaniste, Internationaliste, à la Révolution Cubaine qui contre vent et marée fait toujours front à l’ignoble blocus économique Etatsunien . Blocus assimilé à des tentatives de génocide interdites par la Convention de Genève de 1948 ! HaÏt par les gérants du capitalisme Cuba a su néanmoins apprendre à vivre en autharcie pour une part importante malgré ceux qui prêchent que cela est impossible ! Le Continent Sud-Américain s’étonna de ses conditions de vie meilleures que la misère effroyable des bidonvilles de chez eux surtout après la fin des rapports privilégiés avec l’URSS. Le Pari avait été pris aux Etats-Unis que Cuba n’y survivrait pas. Seulement c’était sans compter sur les possibilité des valeurs du Socialisme, obsédés qu’ils sont en la valeur "fric" la seule qui trouve grâce à leurs yeux et à leurs dogmes égoïstes, incapables et ennemis de valeurs humaines. Aussi d’autres Combattants se lèvent pour la Justice Sociale : Cuba n’est plus seule avec les autres pays de l’ALBA . Par d’autres chemins le Socialisme renaît maintenant sur un autre Continent ! Merci au Peuple Cubain pour son courage, sa persévérance et sa démonstration que seul le Socialisme est porteur d’exploits et d’espoir !!!



Pardon, CUBA, j’ai laissé passer le 1 JANVIER ! Pourtant "FIDEL" à mes 20 ans !
2 janvier 2012 - 16h42 - Posté par Berneri

honneur et gloire à Fidel,humaniste....humaniste ????? allez je me casse,c’est du meme tonneau que TFN ! faut arreter le ti punch mon gars !


Pardon, CUBA, j’ai laissé passer le 1 JANVIER ! Pourtant "FIDEL" à mes 20 ans !
2 janvier 2012 - 18h23 - Posté par A.C

explique toi,..
"Humaniste "c’est une "insulte" incompatible avec COMMUNISTE ?

Soit ton commentaire relève de lahaine anticastriste.et tu ne serais donc qu’un troll ..

Soit , je penche pour cette seconde hypthèse,-tu ne connais pas le poids des mots.
Tu es excusable

Pour t’aider :
http://espace-che-guevara.com/Che%2...

Cependant, c’est d’humanisme révolutionnaire qu’il s’agit. L’humanisme révolutionnaire n’est pas l’humanisme abstrait qui déclare que tous les hommes sont frères et qui confond l’oppresseur et l’opprimé. L’humanisme révolutionnaire se donne pour devoir de « lutter contre toute injustice commise contre quiconque en quelque partie du monde ». Il est donc internationaliste, et, dans la même logique, anti-raciste et féministe. Il suppose d’abord une sensibilité exacerbée à tout ce qui porte atteinte à l’être humain. C’est pourquoi il est inconcevable sans l’amour de celui qui est opprimé. Mais l’humanisme révolutionnaire ne se limite pas à ressentir de l’amour, car alors il aimerait surtout l’homme en tant qu’opprimé. Au contraire, il aime l’opprimé en tant qu’être humain, c’est à dire qu’il lutte pour que l’opprimé devienne un être pleinement humain et complètement désaliéné, un « homme nouveau » ou encore un « être intégral » (Marx).

Sa finalité est donc l’HUMANITE, mais une humanité dont il est conscient qu’elle est l’aboutissement d’un processus dialectique, et non une donnée de fait. Il est donc prêt à surmonter toutes les contradictions d’un monde inhumain, et, pour ce faire, à lutter afin que tout homme connaisse le bien-être matériel, mais aussi le progrès intellectuel, social et surtout éthique. L’humanisme révolutionnaire ne nie donc pas la fraternité, mais il en élargit le concept puisqu’il vise la fraternité universelle par la réconciliation de l’homme avec lui-même, avec les autres et avec la nature.

"

Tu t’y retrouves davantage ?

Inutile de me remercier..

Salut, donc..






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite