Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

POPULISME,… VOUS AVEZ DIT « POPULISME » ?


de : Patrick MIGNARD
samedi 7 avril 2012 - 08h32 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Définition : « Le populisme met en accusation les élites ou des petits groupes d’intérêt particulier de la société. Parce qu’ils détiennent un pouvoir, le populisme leur attribue la responsabilité des maux de la société : ces groupes chercheraient la satisfaction de leurs intérêts propres et trahiraient les intérêts de la plus grande partie de la population ».(Wikipédia).

Le qualificatif de «  populiste » est aujourd’hui assurément, sinon une insulte, du moins un terme des plus péjoratifs qui allie, dans le moindre des cas, l’inculture politique de celui qui en est qualifié à, dans le pire des cas, sa complicité avec l’extrême droite.

En fait, ce n’est pas aussi simple, et l’usage abusif de ce terme permet à certaines et certains de camoufler une réalité peu ragoûtante de la/leur pratique politique.

UNE CLASSE POLITIQUE SUR LA DEFENSIVE…

En Décembre 2010, une proposition de loi écologiste qui demandait aux parlementaires de faire toute la transparence sur leurs frais professionnels, et au sujet desquels aucun contrôle n’existe sur cette allocation défiscalisée, a été rejetée avec mépris par une écrasante majorité. L’orateur de la majorité – Claude BODIN - a même osé déclarer : « Ce serait présumer les élus coupables ». ( ?). Réponse surprenante quand il s’agit tout simplement de l’argent public et… réponse qui serait déclarée, à juste titre, irrecevable pour toute autre catégorie de citoyens.

Toucher à la classe politique est devenu aujourd’hui un tabou. Celle-ci a réussi le tour de force d’apparaître aux yeux des citoyens comme l’incarnation de la démocratie et des valeurs de la République. Elle a pour cela un argument de poids : la légitimité qu’elle tient du peuple.

Ainsi, à partir de cette légitimité, tout lui est permis, et toutes les critiques qui porteraient sur ses comportements, en contradiction avec l’éthique, ne peuvent être que les instruments d’une entreprise de déstabilisation de la démocratie… Rien que ça !

Ce qui est en fait en voie de déstabilisation c’est le statut de la classe politique qui, depuis des décennies, et au mépris de toutes les valeurs d’égalité et d’éthique sociale, reproduit ce qu’étaient les privilèges de l’Ancien Régime. Il faut dire que très tôt, dès 1790, les nouveaux dirigeants, la bourgeoisie, ont accaparé les rennes du pouvoir, ont mis en place un système de mystification démocratique, et ont confisqué le pouvoir aux profits de professionnels de la politique – voir les critiques à l’époque de Babeuf. D’ailleurs le terme de « professionnel de la politique » est parfaitement assumé par les politiciens. Dans leur discours, cette situation, ils la considèrent comme parfaitement « naturelle » et est même dans leur bouche, un critère de compétence ( ?).

Les élus qui, à l’origine, n’étaient que des représentants du peuple, ont très vite pris goût au pouvoir et à tous les privilèges qui lui ont été peu à peu attachés.

«  Le pouvoir est corrupteur ». C’est une vérité établie depuis des siècles (voir les expériences de la Grèce antique). La Révolution Française, comme toutes les autres n’a pas fait exception… et le système politique qu’elle a engendré a reproduit, et reproduit, ces tares.

Cette caste conservatrice – les élus - a fait des partis politiques, dont ils sont issus et qui ne devraient être que des clubs de réflexion - des officines qui se sont, de fait, arrogé le pouvoir et en contrôlent l’accès. Ce sont, évidemment, au travers de ces partis que doivent passer, avec toutes les dérives afférentes, celles et ceux qui ambitionnent de jouer un rôle politique.

Ce désir de contrôle, qui agace tant les élus, est pourtant une démarche citoyenne essentielle. Qu’est ce qui pourrait, en effet, justifier un quelconque secret, concernant la mise à disposition de deniers publics, aux élus du peuple ?

Le refus de ceux-ci de se prêter à un exercice, qu’ils exigent du reste la population, ne peut, évidemment, que jeter la suspicion sur l’ensemble.

… ET QUI PASSE, BASSEMENT, A L’OFFENSIVE

Mal aimée, discréditée, soupçonnée, la classe politique – quelle que soit la tendance - a la réplique facile : populisme.

Le terme populiste est devenu une véritable insulte dans la bouche du politicien et doit faire fermer celle de celui qui lui demande des comptes.

Dans cette offensive, la classe politique trouve des alliés inattendus, les « vieux républicains poussiéreux », celles et ceux qui croient dur comme fer que les politiciens incarnent ad vitam æternam les « valeurs de la République ».

Ensemble ils accusent les troublions populistes (en fait ce qui demandent des comptes) de faire le jeu de… l’extrême droite ( ?)… pas plus, mais pas moins !

Historiquement la critique est en partie, sinon fondée, du moins expliquée. Il est, en effet, vrai que la réaction monarchiste, au moment de la Révolution Française et dans les années qui ont suivi, a couvert de boue les républicains – représentants du peuple - présentés comme des « parvenus »… et tout ce qui pouvait leur permettre d’agir était à condamner. Souvent sans richesse personnelle, leur allocation leur permettait d’exister…. Allocation suffisante pour éviter de tomber dans la dépendance et la corruption. Les mouvements réactionnaires ont perpétué cette tradition avec comme point culminant l’émeute du 6 février 1934 où les ligues factieuses ont essayé d’envahir l’Assemblée Nationale aux cris de « Tous pourris ».

Dés lors, dès qu’il s’agit de demander des comptes aux élus, ceux-ci font systématiquement, implicitement, l’amalgame avec cet épisode pour couper court à toute discussion. L’argument est facile et parfaitement malhonnête.

L’extrême droite, si elle a critiqué, et critique les élus, c’est tout simplement pour prendre leur place et agir de la même manière et même en pire. L’Histoire l’illustre abondamment.

L’extrême droite agit par démagogie, opportunisme, nationalisme, racisme (théorie du bouc émissaire) pour accéder au pouvoir.

Les fascistes, néo fascistes, factieux, réactionnaires, nationalistes, aujourd’hui le Front National, développent un populisme qui n’a rien à voir avec l’indispensable contrôle des élus et le fait de leur demander des comptes.

Notons tout de même que les « républicains poussiéreux », voulant moduler leur jugement ont inventé, sans rire, le concept de « populisme de gauche »… merci pour cette générosité.

La démocratie est aujourd’hui malade des élus, c’est un fait indubitable et reconnu par toutes et tous. La couardise et l’indécence civique de la plupart d’entre eux ne peut, ce qui n’est pas grave, qu’accroître la suspicion à leur égard, mais surtout, ce qui est beaucoup plus gênant, écœurer le citoyen des affaires de la cité… ouvrant la voie aux pires aventures.

La période de grave crise que nous subissons met aujourd’hui en lumière les tares d’un système qui se dit démocratique et qui finalement ne l’est pas. Manifestement l’élu ne représente pas la volonté du peuple, en tout cas pas ses intérêts, même si officiellement il tient de lui sa légitimité.

Il est temps de repenser les bases d’un fonctionnement démocratique.

Avril 2912 Patrick MIGNARD



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
POPULISME,… VOUS AVEZ DIT « POPULISME » ?
7 avril 2012 - 18h45 - Posté par chtrib

je partage cette état de fait et de "forts faits".Merci Patrick






C’est tellement vrai que ça finira peut-être par être entendu.
mercredi 28 - 09h32
de : jean1
1 commentaire
NI RACISME, NI INTEGRISME, NI ISLAMISME : Pour une meilleure critique
mercredi 28 - 08h36
de : Christian Delarue
1 commentaire
silence des ouvriers meurent
mardi 27 - 16h32
de : jean1
CHILI:Le peuple démolit la Constitution de Pinochet
mardi 27 - 10h37
de : joclaude
André Compte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
lundi 26 - 20h49
de : Christian Delarue
1 commentaire
La réforme de l’assurance chômage reportée mais pas annulée
lundi 26 - 17h41
LA MARTINIQUE : Un des déserts médicaux Français a reçu l’aide de médecins Cubains !
lundi 26 - 16h21
de : joclaude
3 commentaires
La fortune de Bernard Arnault a augmenté de 8 milliards de dollars en une semaine
lundi 26 - 15h17
de : joclaude
Référendum constitutionnel au Chili : écrasante victoire du « OUI »
lundi 26 - 11h46
de : jean1
Stop stigmatisation des gauches
lundi 26 - 10h23
de : Christian Delarue
5 commentaires
Coexistence : Promotion des valeurs abrahamiques
dimanche 25 - 23h23
4 commentaires
L’épidémie sans fin : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison
dimanche 25 - 19h19
de : jean1
1 commentaire
BOLIVIE : Le Mouvement vers le Socialisme obtient la majorité aux 2 Chambres !
dimanche 25 - 10h22
de : joclaude
Critique des PRIERES DE RUE SEXOSEPARATISTES
samedi 24 - 23h54
1 commentaire
CCIF : deux faces
samedi 24 - 23h36
de : Christian Delarue
Pourquoi sommes-nous silencieux ?
samedi 24 - 21h26
de : Fath Allah Meziane
2 commentaires
Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
2 commentaires
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
5 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
3 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39
UFAL : Les « hussards noirs de la République » sont désormais les cibles de l’islamisme radical
samedi 17 - 23h16
de : Christian Delarue
2 commentaires
Attentat de Conflans St Honorine : ATTAC et FSU plus MRAP
samedi 17 - 21h57
de : Christian Delarue
3 commentaires
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
samedi 17 - 15h33
de : Luc JACOB
1 commentaire
Refus du séparatisme des riches actionnaires (17 octobre)
samedi 17 - 10h39
de : Christian Delarue
2 commentaires
quelques infos sur l’organisation de la marche des sans-papiers en Ile de France
vendredi 16 - 21h04
de : jean1
Propos scandaleux de M. Reda : solidarité avec le GISTI
vendredi 16 - 20h08
de : Christian Delarue (MRAP)
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite