Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

16/06 Metz : manif anti répression : AMNISTIE

de : CNT Lorraine
mercredi 6 juin 2012 - 16h18 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Face a la repression des mouvements sociaux : la solidarite est notre arme ! Manifestation SAMEDI 16 JUIN A METZ

Plus de 40 000 reclames a € un militant CNT apres les actions contre le CPE !

Le 30 Mars 2006, en plein mouvement contre le Contrat Premier Embauche, environ 1 000 personnes (étudiant·e·s, lycéen·ne·s, salarié·e·s) occupaient durant plus de deux heures les voies de la gare de Metz. Une seule d’entre elles fut interpellée. Un militant de la CNT (Confédération Nationale du Travail), évidemment, et ce sur instruction du préfet. En janvier 2012, la Cour d’appel de Metz le condamnait définitivement, au pénal, à 500€ d’amendes plus 500€ de frais de justice ; sous prétexte d’avoir été « le meneur de la bande » ! Dans le cadre du procès à venir au civil, c’est près de 40 000€ que réclame la SNCF à notre camarade ! Pourtant, le retrait de ce projet de loi, quelques jours plus tard alors que les actions des travailleurs et des travailleuses se multipliaient partout dans le pays, était venu acter la justesse et la légitimité de ce combat contre la précarité et la casse sociale qui visait en premier lieu la jeunesse.

Multiplication des interventions policières a Metz et Nancy

Depuis, la CNT n’a cessé d’accroître son implantation et d’amplifier son combat pour la justice sociale et la solidarité. Cette dernière a ouvert ou a participé à l’ouverture, à Metz, puis à Nancy, de locaux autogérés et entièrement autofinancés. Visiblement, c’en était trop pour l’État qui, ne pouvant agir politiquement pour entraver notre développement, a décidé d’user de la stratégie de l’étouffement financier ! C’est à ce titre qu’il a multiplié depuis un an les interventions de patrouilles avec contrôles d’identité de nos militant·e·s afin de distribuer, en catimini, des amendes à nos camarades pour de soi- disant tapages qui n’ont jamais été prouvés. En février, la dernière descente de police en date, deux interpellations abusives avaient été commises avant que, quelques minutes plus tard, un important dispositif policier n’encercle les locaux de notre syndicat ! Motif ? Nous cherchons toujours... si ce n’est une énième tentative d’intimidation des militant·e·s syndicalistes. L’Union Régionale CNT Lorraine, aux côtés de ses militant·e·s, a décidé de porter plainte contre la police auprès du Procureur de la République.

Répression généralisée des actions politiques : Qui nous protège de la police ?

Ce diaporama est loin d’être exhaustif et nombre de nos militant·e·s ont eu à subir la répression de l’État, dernièrement dans le cadre de la politique sécuritaire, autoritaire et partisane de Nicolas Sarkozy : condamnation pour des actions antifascistes (à Nancy et ailleurs) ou dans le cadre du mouvement anti-CPE ; mise à pied à La Poste pour s’être opposé à la discrimination syndicale ; procès des militant·e·s CNT pour leur action contre le patron voyou de People and Baby ; dépôt de plaintes envers nos militant·e·s à Metz, suite à l’occupation de l’université contre la réforme des retraites… On le voit bien, depuis 2002 et la victoire de Jacques Chirac face à Le Pen (et bien avant, ne l‘oublions pas), cette répression s’est accrue pour une seule raison : la CNT a été de tous les combats aux avants postes de la lutte de classe.

Mais elle ne fut pas la seule, loin de là. De nos camarades de Continental à ces enseignant·e·s refusant les mutations forcées suite au mouvement contre la casse des retraites de 2003, des inculpé·e·s sans preuve de Tarnac à ces milliers de personnes réprimées durant le mouvement contre le CPE ou encore une fois contre la réforme des retraites de 2010, nous sommes nombreux et nombreuses à nous être opposé·e·s à ces politiques de démolitions sociales. Aux justes revendications des classes populaires ne fut opposée que la matraque comme réponse. Nous ne comptons même plus les pressions hiérarchiques dans le public, comme les licenciements dans le privé, les retenues sur salaires, procès en diffamation, gardes à vue, les peines de prison pour tous ces travailleurs et toutes ces travailleurs qui se sont dressé·e·s contre cette justice de classe aux ordres d’un pouvoir aux abois. CNT, CGT, SUD, avec ou sans étiquettes, nombreux et nombreuses sont ceux et celles qui furent injustement condamné·e·s pour avoir résisté aux politiques antisociales et racistes de l’État, UMP en l’occurrence.

Nous exigeons une amnistie pour les militant.e.s des mouvements sociaux Aujourd’hui, il est temps de laver ces injustices. La seule mesure pouvant le faire serait une amnistie présidentielle généralisée et rétroactive sur dix ans, qu’il s’agisse des condamnations judiciaires ou de l’ensemble des mesures de répression patronale, prises à l’encontre des travailleurs et des travailleuses qui ont mené la lutte sociale. Il appartient au nouveau président de la République de prendre cette mesure, sans hésitation et sans négociation. Dans le cas contraire, nous l’imposerons par un rapport de force. François Hollande et le Parti Socialiste, aujourd’hui au pouvoir après s’être targués d’avoir mené l’opposition face aux politiques de la droite, doit désormais assumer ses responsabilités.

Manifestation a Metz le samedi 16 juin 2012 a 15h PLACE DES CHARRONS

Union Regionale CNT Lorraine – ur.lorraine uCp cnt-f.org En Moselle : Local de l’Union Départementale de la CNT Moselle – 5 place des charrons 57 000 Metz – 03 54 44 59 78 – ud57 uCp cnt-f.org – www.cnt-f.org/ud57 En Meurthe-et-Moselle : Rencontrez le syndicat CNT Interco 54 au Centre Culturel Autogéré de Nancy – 69 rue de Mon-Désert 54 000 Nancy – interco54 uCp cnt-f.org – www.cnt-f.org/interco54


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
16/06 Metz : manif anti répression : AMNISTIE
7 juin 2012 - 12h58 - Posté par Freakers

Ca serait bien que ça bouge sur le sujet un peu partout en France.

C’est un point sur lequel l’unité est facilement réalisable.

Dans tous les cas, j’espère que les Lorrain-ne-s seront nombreux et nombreuses pour cette manifestation.

A ceux et celles qui lisent ce message, merci de diffuser le plus largement possible cet appel. Sites, forums, facebook, tout est bon pour faire en sorte d’être nombreux et nombreuses dans la rue afin d’être vu, crédibles et entendus.

Une délégation sera normalement reçue en préfecture.

Amnistie !!!



16/06 Metz : manif anti répression : AMNISTIE
9 juin 2012 - 18h58 - Posté par Freakers

Hier soir, nous avons interpellé A. FILLIPETTI lors de son meeting à Metz.

Nous lui avons expliqué la situation de ces milliers de militant-e-s en butte à la répression et remis le tract d’appel de la CNT.

Elle nous a affirmé qu’elle étudierait la question et se renseignerait. Ce à quoi nous lui avons répondu que le Conseil des Ministres auquel elle participe était l’endroit idéal pour ce faire.

Elle nous a toutefois "rappelé" que F. HOLLANDE s’était positionné contre une amnistie. Nous lui avons fait remarqué que d’une part nous ne parlions pas des infractions routières (ce à quoi elle nous a répétée qu’elle avait bien compris le problème) et que lorsqu’on se targue de défendre le CNR et par extension la justice sociale, une fois au pouvoir on s’honore en amnistiant ceux et celles qui en ont défendus l’esprit dans les luttes durant dix ans.

Suite au prochain n°, une chose est sûre, il nous faudra être nombreux et nombreuses samedi prochain. C’est gagnable. Mobilisation générale !!!



16/06 Metz : manif anti répression : AMNISTIE
11 juin 2012 - 10h55 - Posté par Freakers

C’est ce samedi.

il faut être nombreux et nombreuses pour construire une dynamique et un rapport de force.

Faîtes tourner l’info. Celles ci est disponible sur les forums (comme ici), sur le site et le facebook de la CNT Moselle. Un évènement a été crée pour l’occasion.

Pour tou-te-s les militant-e-s : AMNISTIE !!!







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite