Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Stéréotypé…, et même pas révolutionnaire !


de : sergio
mardi 4 septembre 2012 - 10h54 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

Stéréotypé…, et même pas révolutionnaire !

Sur ce site un "habitué" (rédacteur sur le site « Mediapart », d’Edwy Pleynel, me semble-t-il ?) se réjouissait de mon silence durant la dernière campagne électorale (c-à-d, la campagne présidentielle…, où l’on nous proposait d’élire un énième potentat républicain de "notre choix ", un autocrate, plus connu sous le label de « roi républicain »), me conseillant même (un brin condescendant) de "positiver" (un néologisme sans doute ?) et de dire (rien que ça !) que OUI la révolution est possible… que OUI le prolétariat (et qu’advient-il du "sous-prolétériat" surexploité, comme par exemple les esclaves chinois ?) est toujours la (? ??) même s’il n’a pas forcément un bleu de travail (bonjour le poncif !), etc.

La révolution, oui… mais laquelle ?

D’anciens camarades "révolutionnaires" (avec qui nous « "Utopions" Critique » à fond la caisse, collectivement… mais sans obtenir de résultats probants et encore moins décisifs…, hélas, hélas, hélas ! La Révolution est une chose bien trop sérieuse pour être traité par dessus la jambe, qui demande abnégation et énormément (mais alors à jet continu !…) de pédagogie, c-à-d, se répéter à l’infini… chaque jour sur le métier ton ouvrage tu remettras !), ils écrivaient et pensaient (le plus sérieusement du monde…), que la gauche n’était plus aussi révolutionnaire qu’elle voulait le faire croire (ou le postulait), et même que la droite avait pris le relais en imposant au monde entier sa "révolution" ultra-libérale, qui depuis (après la crise majeure de 2008) vérole jusqu’au trognon notre pauvre monde (voir à ce sujet l’excellent livre, d’Ignacio Ramonet, intitulé : « Le Krach parfait - Crise du siècle et refondation de l’avenir », selon une majorité de gens sérieux, la révolution ultra-libérale remonte à l’époque où * le tyran Pinochet sévissait (le Chili n’avait pas été sélectionné au hasard – car une coalition d’unité populaire et son président, Salvador Allende Gossens, avaient été élu démocratiquement, ce qui était pour « le grand ami américain » une intolérable provocation au sein de son "arrière cours", où comme chacun sait la chasse y est farouchement gardée ! – * le gang Hayek et ses Chicago’s boys purent tranquillement opéré et mettre à exécution le plan infernal qu’ils avaient soigneusement concocté (c-à-d, la mise à sac du Chili), pour le plus grand malheur du peuple chilien… Mais nous ne l’oublierons jamais (nous n’oublions jamais rien !), ceci appelle la Vengeance !, après que ses sbires galonnés et leurs sous-fifres eurent déportés une bonne partie de la population chilienne (aidé par « leur grand ami américain »), l’assassinat méthodique de groupes populaires, le musellement du peuple chilien suivit de l’éradication systématique de toute forme de résistance, (en s’inspirant du modèle nazi, Hayek étant un grand admirateur d’Hitler, il fut un ardent prosélyte de ses méthodes de gouvernance), ils purgèrent le peuple chilien de ses militants, de la gauche radicale à la gauche libérale ainsi que de très nombreux démocrates, qui n’avaient eu pour seul tort que de refuser l’inacceptable en combattant vaillamment (pour certain-es pacifiquement !) l’infâme dictature de Pinochet).

* sur le plan humain la dictature de Pinochet a été une véritable horreur et sur le plan économique la catastrophe absolue, en appauvrissant de manière drastique le peuple chilien (le Chili demeure encore aujourd’hui le tout premier importateur de cuivre dans le monde) jusqu’à épuisement de cette manne… (une rente due à l’extraction et la commercialisation de cette richesse naturelle, que la clique de Pinochet brada « au grand ami américain »), c’est dire le niveau d’incompétence de ces zozos sur le plan économique (leur "modèle économique" ?, est et restera à jamais une aberration totale !…)

A ce sujet, il n’est pas inutile de rappeler que les jeunes encartés umpistes (dont le chef, Fillon, braillait à qui mieux mieux : « nous avons gagné la bataille idéologique ! », rien que ça !…) revendiquèrent l’entièreté de cette "révolution" (depuis le cataclysme financier de 2008 qui a ébranlé les bases du système capitaliste et la crise systémique qui s’en est suivi, ils ont mis – très momentanément puisqu’ils remettent à nouveau ça ! – une sacré sourdine !…) cet esprit nouveau, si follement révolutionnaire qu’ils l’assumeraient intégralement (sauf accident, comme ce fut le cas récemment)… A tel point, qu’ils déclaraient que : « Plus révolutionnaire que nous (la droite des encartés umpistes) tu meurs ! », ainsi que : « Et ce ne sont évidemment pas les usurpateurs passéistes de gauche (ringards, cela va de soi !) qui pourraient tenir un tel discours !… », et, guindé jusqu’à la caricature – via le chef des jeunes encartés umpistes : « La "révolution" est définitivement de droite ! » (s’arrogeant au passage la postérité (quasi intégrale) de la « Révolution Française » (en 1789) !…, plus connue à gauche, sous l’appellation de « Révolution Bourgeoise »… alors qu’en réalité de très nombreux « Montagnards », « Enragés » et autres « Sans-culottes » (et même des citoyen-nes désigné-es comme tel-les, jeté-es en pâture aux mains de bourreaux et d’assassins au service de la bourgeoisie ou de la noblesse renvencharde), payèrent un si lourd tribu à la contre-révolution bourgeoise qu’elle faisait passer l’appellation "La Terreur" pour une hyperbole, en comparaison de * la sauvagerie contre-révolutionnaire des Girondins et différents contre-révolutionnaires de toutes espèces, y compris de nationalité anglaise, autrichienne, allemande, etc. ; ces "jeunes" encartés umpistes (si semblables aux vieux roublards de leur parti !) arrogants, vaniteux, de futurs possédants toujours satisfaits de leur condition (mais seulement après initiation aux magouilles de leurs aînés), moquant la gauche qui, selon la phraséologie de leurs argumentateurs ne serait qu’un ramassis de conservateurs passéistes – forcément archaïques, l’exact contraire de leur "révolution" chérie, si tellement moderne !…, et si conforme à leurs contre-réformes –, c’est dire si à leurs yeux et selon leur phraséologie corrompue, la révolution prolétarienne présentait tous les symptômes de la putréfaction ; le mot même qu’utilisait la gauche française serait une contre-façon, une pale copie de leur "révolution" ultra-libérale, si tellement moderne. La gauche vous trompe proclament-ils, car en se complaisant dans l’usage du faux, leur mensonge est une évidente malfaisance, de plus leur supercherie n’est qu’un piège pour dissimuler leur mensonge si visible…

La gauche nous ment effrontément, beuglent-ils !

La révolution de gauche serait définitivement disqualifiée puisque la seule qui vaille véritablement, c’est leur "révolution" mercantile issue des cerveaux apoplectiques de théoriciens hémiplégiques (droitistes en diable !), dont certains à la limite de la congestion cérébrale tellement leurs neurones sont atteintes d’inutilité ; et toujours selon leurs doctrinaires déblatérant, la gauche serait composée d’attardés et leurs révolutions seraient périmées !… à l’égal de leur nabot malfaisant (sarkozy) qui s’acharnait contre l’histoire du peuple souverain français, poussant l’outrecuidance jusqu’à faire publier des manuels d’histoire expurgés de tous rappels aux heures glorieuses des mouvements insurrectionnels ou des mouvements ouvriers, désirant de manière pernicieuse réécrire l’histoire à l’image et au service d’une déplorable idéologie (une histoire diminuée, amputée, mutilée), une histoire sinistrement autoritaire, dictatoriale, ou leur point de vue borné, étroit, limité, rétréci jusqu’à la portion congrue, prime sur la vérité historique, où comme sur le Plateau des Glières, le pitre national simulait sa propre vision des heures glorieuses de la Résistance française, l’escamotant à son profit, par une minable mise en scène au seul service du culte de la personnalité (ou quand il réécrivait « l’histoire de la chute du mur de Berlin », faisant croire qu’il y avait activement participé). Honte à lui et à son clan !…

* sans compter les nombreux assassinats, toujours par cupidité et pour de vulgaires intérêts privés, ne bénéficiant qu’à quelques uns mais surtout à la bourgeoisie française ainsi qu’à leurs compères de l’étranger, après les Révolutions (celles-là, pour le coup, sont de vraies Révolutions !) en 1830 (confisquée au peuple français par la bourgeoisie dite "libérale") en 1848 (de la réforme électorale jusqu’à « la promenade des cadavres »), en 1871 (La Commune de Paris et « la semaine sanglante »), en 1968 (où de nombreux Algériens furent jetés dans la Seine et s’y noyèrent alors que d’autres étaient sauvagement assassinés (certains furent enfermés, puis délibérément abandonnés, et malgré leurs cris et supplications, personne (je dis bien personne !) n’intervint pour les libérer et furent condamnés à mourir de soif ou de faim) et comble de l’indignité, aucun des enfoirés qui perpétrèrent ces crimes barbares, ne fut ni inquiété et encore moins puni ; décidément, elle a vraiment une sale gueule la barbarie française…, elle chlingue le rance, elle sue la lâcheté et suinte la jalousie…

Comme vous l’aurez compris, je préfère (et de loin) utiliser * dialectiquement le mot insurrection plutôt que le mot révolution. La droite occidentale a confisqué le mot "révolution" pour un usage purement et exclusivement mercantile, propre aux canons de la marchandisation, le tout fric en somme ! – Le langage et la stratégie publicitaires (les techniques de vente) au service du fric et de la consommation !… –, l’outrance langagière qui la caractérise, la transformation et la dénaturation de tout ce qu’elle consacre (les produits, les sons – mots réduits en phrases lapidaires, un dénominateur commun simplificateur, tel le slogan publicitaire –, les images, – comme par exemple la femme réduite au rang d’objet de consommation – le tout assujetti à une marchandisation fanatique et au service de la doctrine dominante) – un peu plus – à chaque "nouveauté" technologique, cédant au mercantilisme ambiant qui convertit de simple objet manufacturé en « une nouvelle révolution totale pour l’humanité », tout ça pour ça ! C’est selon mon (dé)goût la vulgarité à portée de toutes les bourses ! Le mot révolution perd en substance et pour tout dire n’a plus de signification propre. C’est un mot sans résonance, vidé de sa substance puis transformé en argument doctrinal.

La droite vulgarise à outrance, jusqu’à la vulgarité… c’est sa marque de fabrique !

* il est parfaitement clair pour tout le monde ou presque que depuis l’insurrection de mes frères et sœurs à Kronstadt. Les Bolcheviks décidèrent d’éliminer tous les anarchistes ainsi que tous les révoltés, y compris les membres de leurs familles, c-à-d, les femmes et les enfants… donc d’un point de vue dialectique, certes, certes, mais aussi d’un point de vue historique et bien entendu sémantique.

Au fou ! ils remettent ça… (ils ont ruinés les ménages (et pas seulement aux Etats-Unis), spéculer sur la misère dans le monde entier, fomentés des guerres et entretenus des conflits, mais apparemment rien ni personne ne peut les arrêter ! Ils sont là pour encore au moins dix ou quinze ans… Horreur, malheur !)

On pensait que raisonnablement ils allaient jeter aux oubliettes (ou au musée des stupidités) les paradigmes périmés du genre « la main invisible » et autres fadaises du même tonneau, que nenni, comme je l’écrivais plus haut, ils remettent ça ! Et deux fois plutôt qu’une… Les tenants du pouvoir actuel (le personnel politique de l’un des deux partis institutionnels, le PS), ont pour des raisons complètement idéologiques (et tant pis pour celles et ceux qui voulaient y croire encore, c’est raté ! On s’en doutaient un peu tout de même, non ?) Donc le personnel politique aux affaires actuellement, c’est empressé de prendre deux décisions qui ont comblé de bonheur les affidés du Medef. Une première décision favorisant la banque Lazare dans un conflit d’intérêt, et seconde décision où ils décidèrent de renflouer (c’est pas encore fait, mais cela ne serait tarder) la banque C.I.F (Crédit Immobilier de France) ; pour cette seconde décision c’est nous, vous qui allons mettre la main à la poche et casquer pour renflouer une banque en faillite, suite à de mauvaises décisions dues en grande partie à la voracité et à la cupidité des membres de la direction de cette banque et aussi pour gaver leurs actionnaires (sans oublier de se sucrer eux même au passage). La meilleur définition que l’on puisse trouvé sur le sujet est me semble-t-il ?, (sans pour autant faire de lèche à son auteur), celle qui fut notifiée dans l’ouvrage écrit par Joseph E. Stiglitz et qu’il intitula « Le triomphe de la Cupidité », ou il explique les motivations idéologiques qui font prendre aux partis institutionnels (l’alternance ?, quel trompe couillon !) la décision de sauver une banque pour éviter l’effet domino (ou un enchaînement incontrôlable) afin de soi-disant éviter l’effondrement du système. A crever de rire, non ?)

Thatcher et Reagan reprennent du service ! (on les croyaient morts et enterrés, et bien non, ils les ont ressuscité…)

Le pire est toujours à venir… Comme vous le savez certainement, la campagne électorale pour la présidentielle, bat son plein et fait même rage aux Etats-Unis. Obama (le gendarme du monde) a hérité du passif du clan Bush (Clinton n’y est pas pour rien non plus), et son adversaire, Mitt Romney (aiguillonné par le formation politique d’extrême droite « Tea Party »), fait de la surenchère en promettant les mêmes vieilles recettes foireuses que deux de ses prédécesseurs, l’une était anglaise et l’autre de la même nationalité que lui ; vous les avez reconnus, non ? Il s’agit bien de Thatcher et de Reagan… qui à coup de contre-réformes (moins d’impôts, moins d’Etat, le « laisser faire » et « la main invisible », etc.) ont ruinés leurs propres économies (saufs les gros malins qui ont spéculé à fond sur la crise financière et la dette des Etats, et qui se sont goinfrés comme pas possible !)... Mais qu’importe, le crédit résoudra tous leurs problèmes, la planche à billet tourne à plein régime et elle n’est pas faite pour les chiens, que diable !, les Chinois et les Japonais achètent leurs bons du Trésor (ils se tiennent mutuellement par la barbichette…, tu ne mets pas ton nez dans mes propres affaires, sinon je fais s’effondrer tout le système !…) Après eux, le Déluge !…, c’est les pauvres du monde entier qui paierons l’addition, alors pourquoi s’en faire ? * Et s’ils (les pauvres ou le peuple souverain en général) n’étaient plus aussi dociles, ou qu’ils ne voudraient plus cracher au bassinet, ou pire encore, s’ils pensaient fortement se rebeller, une bonne petite guerre High-tech (à coup d’attentats ou d’assassinats ciblés via une nuées de drones indétectables ou de robots invisibles) refroidirait les ardeurs des meneurs et calmerait la révolte…

* n’ayez aucune crainte en l’avenir, car je n’ai aucun don particulier pour la voyance et ce n’est pas forcément comme ça que s’enchaînerons les événements … Et c’est pour ça que tant de probabilités restent crédibles et qu’il serait vain et présomptueux de faire croire que l’on détient tous les tenants et aboutissants (laissons une large part au doute et à l’incertitude).

Plus inquiétant encore, partout dans le monde (sauf à de rares exceptions) une jonction s’est opérée en toute discrétion entre, d’un côté le personnel politique et de l’autre les groupes maffieux (pas seulement l’historique, mais les bien nommés « groupes de pression »), mais motus et bouche cousue, sinon gare !… Le pognon n’a pas d’odeur et tout le monde sait qu’une campagne électorale c’est hors de prix…, alors quelques sacrifices s’imposent, et pour commencer en mettant un voile pudique sur la morale, le baratin fera le reste !… Depuis le temps que ça nous pendait au nez…, hé bien, c’est fait !

Y’a plus qu’a privatiser la guerre, la démocratie, (les Etats si vous voulez, car chaque groupe financier aura tout pouvoir d’imprimer (selon ses besoins propres) sa propre monnaie (battre monnaie), ils privatiseront la police, la justice et tout le reste) ; il ne nous restera plus grand chose qui nous appartiendra vraiment, quand ils s’attaquerons à l’eau, à l’air, à la vie… Il nous restera que les yeux pour pleurer, et un peu d’espoir pour vivre. (sauf si par nécessité il nous prend l’envie ou de s’insurger et de faire face…, alors Basta !…, et grand bien nous fasse !)

Allez, portez-vous bien… à bientôt sans doute ? sergio

PS : j’ai eu beaucoup de mal à raccrocher sur le Net, because Orange m’a joué un sale tour ; mais ceci est une autre histoire, que je vous conterai sans doute par le menu un jour prochain, qui sait ? On ne peut plus compter sur les marchands de services…, les petits poissons ne les intéressent même plus, et ils nous jettent comme des kleenex usagés !… La marchandisation des esprits bat son plein et ça va faire très mal !



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
Stéréotypé…, et même pas révolutionnaire !
4 septembre 2012 - 14h29 - Posté par Mary

Et on fait quoi ? Avec un président de gauche qui fait tout ce qu’il peut pour mettre en place la pire des politiques ? Qui met en place le pire des traités européen, qui s’acharne comme son prédécesseur à détruire notre protection. Sociale !



Stéréotypé…, et même pas révolutionnaire !
5 septembre 2012 - 04h11 - Posté par sergio

Mary écrit : Et on fait quoi ? Avec un président de gauche qui fait tout ce qu’il peut pour mettre en place la pire des politiques ? Qui met en place le pire des traités européen, qui s’acharne comme son prédécesseur à détruire notre protection. Sociale !
sergio : on résiste...
deux types de résistance, l’une passive où l’on crée des réseaux par exemple et donc des liens, l’autre active où on aide le système à crever comme en le sabotant par exemple (en petites unités ou en solo)... ou encore se payant sur la bêêête.

ou on attend que le fruit pourrisse et tombe de lui-même en s’occupant comme on peut, moi c’est la seconde hypothèse qui me sied comme un gant et à l’exemple de Caravachhio je vis par et pour le peuple en bouffant du curé et en jouissant sans entraves.


Stéréotypé…, et même pas révolutionnaire !
5 septembre 2012 - 17h07 - Posté par A.C

je vis par et pour le peuple en bouffant du curé et en jouissant sans entraves.

Sans vouloir être méchant, le sabotage par petitesunités ou le diner de cons avec curés en plat de"Résistance" tu risques pas, Sergio, affoler le Medef, Hollande et Chérèque !!

Ta jouissance me rappelle celle de l’onanisme

la bourgeoisie n’en à rien à ..branler.

Moi j’opte pour la Révolution , le Communisme ;
làau moins on est en "tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais"

Et on partouze (pardon , on part TOUS)..à l’assaut du Capital..

Cordialement

A.C





Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
1 commentaire
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
2 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire
Le séisme idéologique est plus important que le virus lui-même
dimanche 13 - 05h35
de : Michaël Verbauwhede et Seppe De Meulder - Solidaire
4 commentaires
MRAP : Droit et "séparatisme islamique" (lettre ouverte)
samedi 12 - 16h29
de : Christian Delarue (mrap)
Le MRAP assure le Maire de Stains de sa solidarité
samedi 12 - 10h48
de : Christian Delarue (mrap)
Agression antisémite à Aubervilliers
samedi 12 - 10h43
de : Christian Delarue (MRAP)
Génération désenchantée
vendredi 11 - 22h11
de : paris lutte info
Oussama et CIA copains comme cochon
vendredi 11 - 21h56
de : globalResearch
quel "homme" de petite taille ce darmanin
vendredi 11 - 18h14
1 commentaire
Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave Par Ariane Bilheran,
vendredi 11 - 11h21
de : pierrot
2 commentaires
CHRONIQUES NOIR & ROUGE N° 2 Septembre 2020
mercredi 9 - 22h26
de : frank
ELEVES ET PROFS A L’ABANDON
mercredi 9 - 18h16
de : Nemo3637
Séance de déplacement collectif
mercredi 9 - 12h43
de : jean1
République et démocratie : dérives et instrumentalisations
mercredi 9 - 00h08
de : Christian Delarue (Fondation Copernic)
1 commentaire
Rentrée scolaire "bleu marine" !
dimanche 6 - 16h33
de : joclaude
Mali : une solution est-elle possible sans remise cause des règles du jeu ?
samedi 5 - 16h57
de : Eve76
Rentrée, plan de relance, luttes…
samedi 5 - 09h40
Regard marxiste sur la catastrophe écologique et perspectives - Chrismondial
samedi 5 - 08h38
de : Christian Delarue
1 commentaire
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - 12/09/20
vendredi 4 - 17h40
de : Jean Clément
RÉUNION ET REPAS DE SOLIDARITÉ ORGANISÉS PAR LA CAMPAGNE UNITAIRE POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH - SAMEDI 12 SEP
vendredi 4 - 17h37
de : Jean Clément
Mali : Dans quel but s’y maintient l’Armée Française ?
vendredi 4 - 17h29
de : joclaude

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite