Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite, commenter l'article...

BDS : Une tournée désastreuse pour les ballets israéliens Batsheva en Ecosse

mardi 4 septembre 2012 - 21h39 - Signaler aux modérateurs
PNG - 192.8 ko

La tournée entamée par la compagnie de ballets israélienne Batsheva, le week-end dernier à Edimbourg (Ecosse) a mal commencé.

Et on ne parle pas ici des critiques impitoyables de la presse anglo-saxonne à propos du contenu artistique de ces « soixante trop longues minutes » (le Financial Times) infligées au public par les 11 danseurs de Batsheva et leur show « Hora ». Le spectacle est tellement nul, écrit pour sa part avec ironie la chroniqueuse du New Yorker, « que les pro-Palestiniens seraient bien inspirés de laisser les pro-Israël protester à leur place ».

Non, nous voulons ici raconter le désastre de nature politique enregistré par la machine de propagande israélienne à cette occasion, dont les danseurs de Batsheva, parfaitement conscients du rôle qui leur est imparti, sont un des rouages.

Grâce à l’action de nos camarades de la Scottish Palestine Solidarity Campaign, avec le renfort des « Juifs écossais pour une paix juste », l’opération de blanchiment de l’apartheid a en effet lamentablement échoué. Pendant les semaines précédant le week-end d’Edimbourg (jeudi 30 août, vendredi 31 août, samedi 1er septembre), la campagne BDS de boycott de Bathseva s’est d’abord attachée, avec succès, à démontrer qu’on n’était pas en présence d’une manifestation artistique ordinaire, mais de la manœuvre stratégique d’un gouvernement israélien visant à redorer son blason.

Les dirigeants israéliens, conscients de l’effondrement de leur image dans l’opinion publique, y compris occidentale, ont ainsi alloué des fonds considérables à une campagne internationale, intitulée « Brand Israel » (littéralement, « promouvoir la Marque Israël »).

Le cahier des charges, soumis aux artistes qui veulent recevoir des subventions du ministère israélien des Affaires étrangères (dirigé par ce grand homme de culture qu’est l’ex-videur de boîte de nuit Avigdor Lieberman) est explicite :

« L’artiste est informé du fait que s’il est fait appel à ses services, c’est dans le but de promouvoir les intérêts politiques de l’Etat d’Israël, par le truchement de la culture et de l’art, aux fins de contribuer à donner une image positive d’Israël. Il est cependant entendu que le prestataire de services ne se présentera pas pour autant comme un agent, un émissaire, et/ou un représentant du ministère ».

N’est-ce pas assez clair ? Lisons alors la prose d’Arie Mekel, responsable à la direction des Affaires culturelles au même ministère : « Eh oui, nous envoyons à l’étranger des romanciers et autres écrivains connus, des troupes de théâtre, nous organisons des expositions … Ainsi nous montrons un visage plus sympathique d’Israël, histoire d’en gommer l’image belliqueuse », déclare-t-il au New York Times.

La campagne « Don’t dance with the apartheid » (« Ne dansez pas avec l’apartheid ») a reçu le soutien de nombreux intellectuels et artistes écossais, dont la « Makar » (« poétesse nationale » une institution typiquement écossaise), Liz Lochhead.

« C’est un court voyage en Palestine occupée au mois de juin qui m’a ouvert les yeux sur la réalité de l’oppression infligée par le gouvernement et l’armée israéliens à tout un peuple : l’arrogance des soldats au sinistre check-point de Qalandia, le désespoir d’un misérable berger de la Vallée du Jourdain, dont la maison venait d’être démolie deux fois de suite, et qui s’ était résolu à rejoindre le village le plus proche … C’est cela, et bien d’autres expériences traumatisantes, qui m’a amené à rejoindre la campagne de boycott culturel et universitaire », écrit Mme Lochhead.

Le jour venu, jeudi 30 août, plusieurs centaines de manifestants se pressaient donc devant la salle du Festival d’Edimbourg, drapeaux palestiniens au vent, exhortant le public à ne pas se rendre complice de l’opération.

La ministre israélienne chargée de la culture, Limor Livnat, membre du parti d’extrême-droite, n’avait pu s’empêcher de venir, sans apparemment se rendre compte qu’elle confirmait ainsi aux yeux de tous le caractère grossièrement propagandiste de toute l’ opération. Entourée de policiers, Livnat fut contrainte d’entrer (puis de sortir) par une porte dérobée.

Mais le spectacle était aussi à l’ intérieur de la salle, dans les travées et pas seulement sur scène. Une douzaine de militants BDS, qui s’étaient procuré des billets, interrompaient le déroulement de la « Hora » à plusieurs reprises aux cris de « Libérez la Palestine », avant de se faire expulser.

Résultat : « La représentation de la Hora a été complètement noyée ce soir par des militants des droits de l’homme. Qu’ils aient eu tort ou raison, ce sont eux qui ont occupé le devant de la scène », résumait le rédacteur de l’Edimburgh City Guide, le magazine touristique et culturel de la ville écossaise. Et s’il y avait eu 600 personnes pour acheter quand même un billet pour le jeudi, ils n’étaient plus que 300 le vendredi, et encore moins le samedi.

http://www.europalestine.com/spip.p...


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite