Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

Grece, Espagne changement de programme !


de : JOS
mercredi 7 janvier 2015 - 12h11 - Signaler aux modérateurs

Alors que la Grèce bouillonne et que l’Espagne est fortement secouée , on peut espérer (enfin !) des gauches "radicales" au centre des développements en Europe. Certes, comme dit l’autre, sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire, mais pour la première fois depuis le milieu des années 30 (quand même...) nous allons peut-être avoir au cœur de l’Europe un "gouvernement de rupture", même si​ ce n’est pas gagné, et que ​nous ne devons pas sous estimer la violence de la campagne qui va s’en prendre à Syriza pour distiller la peur, ni les difficultés à venir, à commencer par les tensions possibles au sein de Syriza. Et il y a Podemos, la première (et à ce jour la seule) traduction politique des mouvements type Indignados.

Les médias, l’Europe (L’Allemagne en particulier) et les institues financiers agitent le spectre de l’extrême gauche, or que voit-on ? Le programme de Syriza est certes antilibéral, mais il est à peine anticapitaliste, certainement pas socialiste et encore moins "communiste". Et pour Podemos c’est encore plus net. Iglesias lui-même dit (avec raison) que ce qui est avancé par son mouvement est plus modéré que le PSOE au début des années 80. Là, à Podemos, surtout depuis quelques semaines, plus l’ombre d’anticapitalisme, et, sur la forme comme sur le fond, aucune trace de possibilités autogestionnaires : toute confiance à un Etat restauré dans ses responsabiltés sociales. Pour l’instant, on en est là.

Pour Podemos, pas de trace donc d’autogestion, et presque rien d’écologie. Pour le féminisme c’est une bagarre acharnée qu’il a fallu mener pour que la question de l’avortement soit en bonne place (Iglesias et les siens considèrent qu’il faut se concentrer sur ce qui unit, donc l’austérité et la lutte contre "la caste", pas sur ce qui, potentiellement, divise). Mais la preuve est sous nos yeux : oui on peut être donné à 25% dans les sondages sans ceci. Pour Syriza les choses sont plus complexes, plus "classiques" . Et là, commentaire inverse : ce n’est pas parce que ces thèmes​ ​("sociétaux", écologie) sont maintenus comme centraux par nos amis en Grèce (comme aussi la défense intransigeante et si courageuse du droit des immigrés) que l’on ne peut pas être à deux doigts du pouvoir.

La gauche et la droite, il faut abandonner la référence pense une majorité grandissante chez nous​ mais, évidemment, chez Podemos. Pour lequel c’est non seulement une posture, mais un choix très profond. C’est leur façon à eux de se montrer "neufs" et hors système. Il est vrai que c’est sans doute la rupture avec le Psoe (et la notion même de gauche) qui est au centre de la montée de Podemos. Même rupture avec le Pasok pour Syriza mais... pas du tout avec la gauche, avec son histoire et ses racines. Au contraire ! Syriza vit entouré des symboles de la guerre antinazi et plongé dans les valeurs de la gauche la plus profonde. Pour eux la gauche, c’est Syriza, le Pasok ne l’est plus (ou ne l’a jamais été). Ne faudrait-il pas fouiller plus cette question quand on voit deux succès appuyés théoriquement sur des bases si différentes ? Avec des bémols. Les élus européens de Podemos sont membres de la GUE (donc...à gauche comme le dit le nom même du groupe). Et inversement Syriza comme Podemos font de la rupture avec les socialistes une condition majeure. Mais, on ne le souligne pas assez, dans les deux systèmes législatifs, il s’agit d’une élection proportionnelle à un tour et le danger fasciste est inexistant dans un cas, faible dans l’autre. La question de l’alliance avec les PS ne se pose qu’une fois l’élection produite. Donc, en pratique, la rupture n’est pas concrétisée par un refus de choisir entre "gauche" et droite dans un deuxième tour qui n’existe pas mais par le refus assumé en Espagne et en Grèce de gouverner avec les socialistes, le pays ou les régions. Voilà. On en déduit quoi pour nous ? Nous sommes nombreux à penser que la rupture avec le PS est tout aussi indispensable chez nous. Et sur la référence à la gauche eh bien l’abandon a sans doute conditionné le succès de Podemos, mais l’ancrage à gauche revendiqué a conditionné celui de Syriza. Voilà, voilà.

Le problème serait-il dans ​la forme du parti ou du mouvement ? Syriza est un parti tout à fait classique, qui plus est avec une représentation interne proportionnelle des courants. Et dont 40% environ est constitué par des anciens groupes d’extrême gauche eux aussi plus que classiques. Mieux : en Grèce, par tradition, il n’y a rien qui ressemble à notre Charte d’Amiens, et les élections au sein des syndicats se font sur la base de plateformes directes de parti. Bien que le pays ait connu des grèves générales, de puissants "mouvement des places" et nombre d’expériences d’autogestion (qui continuent), le thème de "la crise de la forme parti" est tout simplement absent. Et Syriza en est où on sait... Podemos de son côté est tout entier construit sur le rejet des partis "du système". En particulier, un des points tranchés récemment fut le fait de savoir s’il fallait réserver le droit de décider aux membres des "circulos" (les cercles territoriaux ou thématiques), ou l’ouvrir à ceux qui le voulaient ("click actvistes" comme ils disent). C’est, très largement, la seconde option qui l’a emporté. Affaire réglée ? Eh bien pas vraiment. Parce que cette ouverture grand angle et tout à fait réelle (plus de 200 000 adhérents Internet) s’est traduite en définitive par la délégation totale du pouvoir de décider à un petit groupe désigné par Iglesias tout seul. Groupe qui, entre autres, décide de quelle question il faut poser par consultation générale et de laquelle il ne faut pas. Avec certes des processus "révocatoires" mais dont on voit bien qu’ils sont des mesures de crise, pas de fonctionnement courant. 90% des un peu plus de 100 000 votants ont décidé, au nom de l’efficacité et du fait qu’il fallait gagner les élections en 2015 ("la fenêtre" comme ils disent) de se déposséder pratiquement de tout pouvoir à l’échelle de l’État.

Autrement dit, quand on demande aux masses de gens issus pour beaucoup des Indignés quel est leur choix, c’est la délégation stricte qui est choisie. Surprise non ? Au passage, rejet dans les mêmes proportions du tirage au sort. Et au final on a un mouvement doté "d’un secrétaire général" où "la démocratie" a pris des formes inattendues, très inattendues... même s"il y a par ailleurs de vraies avancées démocratiques. Mais le fait est là : après ce choix entièrement "verticaliste", Podemos a doublé ses intentions de vote dans les sondages, signe peut-être encore plus spectaculaire d’où vont les souhaits populaires (en gros le mouvement serait apparu "responsable" du fait de son choix). Mais dans un cas comme dans l’autre, ce n’est pas l’idée "du réseau" avec ramifications sans fin et "sans direction" qui l’emporte en Grèce ou en Espagne. Au final, c’est un grand classique, les peuples ont besoin d’un guide, d’un chef, d’un homme ou d’une femme providentielle ...



Imprimer cet article





Vidéo de l’entretien de Christophe Prudhomme, médecin urgentiste CGT
samedi 31 - 14h53
de : joclaude
1 commentaire
Drame pendant la récolte des pommes dans les Alpes de haute-Provence
samedi 31 - 14h25
de : joclaude
L’obscurantisme hors de l’école et des quartiers
samedi 31 - 07h30
de : Christian Delarue
2 commentaires
NICE : 19 mosquées pour combien d’islamistes en cette ville ?
vendredi 30 - 10h25
de : joclaude
2 commentaires
« Tête nue sauf »(religion) : Retrait de voile et kippa en salle d’audience des tribunaux de France !
vendredi 30 - 08h50
de : Christian Delarue
1 commentaire
1948 : La famille humaine et la dignité humaine.
vendredi 30 - 08h23
de : Christian Delarue
André Comte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
jeudi 29 - 20h57
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un confinement allégé comme ligne Maginot d’une 2e vague violente
jeudi 29 - 14h38
7 commentaires
rois d’égout - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 28 - 18h38
de : Hdm
PANORAMA SUR MADAGASCAR Pays d’avenir ou d’infortune
mercredi 28 - 18h21
de : allain graux
BOLIVIE Les élections du 18 octobre 2020
mercredi 28 - 18h17
Evo Morales, "l’homme intègre" , défenseur du peuple, retrouve son honneur
mercredi 28 - 13h03
de : nazairien
3 commentaires
C’est tellement vrai que ça finira peut-être par être entendu.
mercredi 28 - 09h32
de : jean1
2 commentaires
NI RACISME, NI INTEGRISME, NI ISLAMISME : Pour une meilleure critique
mercredi 28 - 08h36
de : Christian Delarue
6 commentaires
silence des ouvriers meurent
mardi 27 - 16h32
de : jean1
CHILI:Le peuple démolit la Constitution de Pinochet
mardi 27 - 10h37
de : joclaude
André Compte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
lundi 26 - 20h49
de : Christian Delarue
1 commentaire
La réforme de l’assurance chômage reportée mais pas annulée
lundi 26 - 17h41
LA MARTINIQUE : Un des déserts médicaux Français a reçu l’aide de médecins Cubains !
lundi 26 - 16h21
de : joclaude
4 commentaires
La fortune de Bernard Arnault a augmenté de 8 milliards de dollars en une semaine
lundi 26 - 15h17
de : joclaude
Référendum constitutionnel au Chili : écrasante victoire du « OUI »
lundi 26 - 11h46
de : jean1
Stop stigmatisation des gauches
lundi 26 - 10h23
de : Christian Delarue
5 commentaires
Coexistence : Promotion des valeurs abrahamiques
dimanche 25 - 23h23
4 commentaires
L’épidémie sans fin : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison
dimanche 25 - 19h19
de : jean1
1 commentaire
BOLIVIE : Le Mouvement vers le Socialisme obtient la majorité aux 2 Chambres !
dimanche 25 - 10h22
de : joclaude
Critique des PRIERES DE RUE SEXOSEPARATISTES
samedi 24 - 23h54
1 commentaire
CCIF : deux faces
samedi 24 - 23h36
de : Christian Delarue
Pourquoi sommes-nous silencieux ?
samedi 24 - 21h26
de : Fath Allah Meziane
2 commentaires
Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
2 commentaires
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
5 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite