Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Analyse des initiateurs du texte"DEFENDONS la CGT"

de : Alain Chancogne
lundi 26 janvier 2015 - 19h50 - Signaler aux modérateurs
5 commentaires
JPEG - 14.7 ko
Martinez prends une pause en quittant un instant le panier de crabes.

J’ai déjà précisé pourquoi, après près de 50 ans de militantisme que j’ai la prétention de qualifier de partucilièrment actif, dans ma boite(je n’ai jamais été permanet) et dans des instances nationales, j’avais à tort ou à raison (mais avec quelques raisons...) rendu ma carte

Ceci étant, le débat en interne de la CGT est une affaire qui concerne tous les Camarades qui ne considèrent pas la LUTTE des CLASSES comme "démodée"..

C’est la raison pour laquelle je mets en ligne cette info.
(surlignage perso)
A.C

Entre deux CCN extraordinaires

L’histoire syndicale retiendra sans aucun doute la période hors du commun que traverse la CGT et dans celle-ci la place particulière du CCN, l’instance « souveraine entre deux congrès » comme le dit l’article 28 de nos statuts.

D’ores et déjà on peut retenir du CCN de janvier qu’il n’a pas accepté la « manœuvre » (il n’y a pas d’autre mot) qui consistait à vouloir remplacer une équipe défaillante par ceux-là même qui avaient failli. Et c’est tant mieux.
Le camouflet aurait été encore plus grand si tous avaient respecté le mandat qui leur avait été confié voire même l’avait clairement sollicité de leur instance…Celles et ceux qui ne l’ont pas fait ont pris le risque de mettre en difficulté l’unité et la sérénité de leur organisation et cela va désormais peser dans les débats.

La logique aurait voulu que la majorité de la CEC, qui n’a jamais démenti le bureau démis et a montré à quel point elle était déconnectée des syndicats, remette d’elle-même son mandat.

(Pour rappel le CCN a désavoué la CEC où seuls 18 membres sur 56 ont voté contre le groupe de travail mis en place par Thierry Lepaon)

. Elle ne l’a pas fait et le nouveau groupe de travail mis en place se voit, pour cause de respect des statuts, chargé de reconstituer une équipe, à l’intérieur d’une CEC non seulement largement déconsidérée mais en plus réduite de 3 membres. C’est une mission quasi impossible !
Rappelons que congrès après congrès depuis quelques années la CEC à été réduite, composée et formatée à la cause des premiers dirigeants mais avec une augmentation au sein de l’appareil des conseillers non élus qui doit interroger chacun(e) ! Pour sortir par le haut de cette situation cela suppose selon nous d’agir dans plusieurs directions :

Il faut tout d’abord étoffer la CEC

On est bien dans le cas de la vacance prévue dans les statuts (art 28). On peut même considérer qu’en fonction du premier alinéa de cet article (le CCN est l’instance souveraine entre deux congrès) et des suivants que le CCN peut aller au-delà des 3 remplacements. « la majorité des deux tiers est requise pour (…) pourvoir en cas de vacance aux modifications qui s’avéreraient nécessaires dans la composition de la commission exécutive confédérale et du bureau confédéral. » Elargir la CEC permettrait d’avoir le choix pour vraiment renouveler le bureau dans l’attente du prochain congrès surtout si on prend en compte le propos de Philippe Martinez expliquant à la presse que le CCN avait « « réaffirmé le souhait que dans le futur bureau confédéral, il n’y ait aucun membre du bureau sortant et aucun des anciens prétendants à la succession de Bernard Thibault » (Les échos du 15 01). Sinon le risque de la fuite en avant avec le refus de prendre en compte toute proposition constructive est grand comme en témoigne le refus de prendre en compte les propositions que des UD (75, 63…) ont faites pour les groupes de travail. Le CCN de février devrait donc en premier se prononcer sur ce point.

Il faut le plus vite possible convoquer le 51ème congrès et créer les conditions d’une préparation exceptionnelle dans les syndicats.

Si le CCN n’a pas retenu l’idée d’un congrès extraordinaire à l’automne 2015, le congrès ordinaire prévu en 2016 peut avoir lieu dès le 2 janvier 2016, puisqu’on sera dans les 3 ans. Philippe Martinez parle d’ailleurs à la CEC du 20 janvier du délai d’un an. La CGT et le monde du travail y ont tout intérêt. En effet plus le délai sera important, plus les manœuvres de toutes sortes vont se succéder avec la presse en point d’appui comme en témoigne encore récemment les propos au Midi Libre, d’ailleurs contestés, de tel membre de la CEC de Languedoc Roussillon. Cela d’autant plus que persiste pour l’instant un appareil hypertrophié qui a plus de poids dans les décisions que les instances élues (ce que d’ailleurs pointe en filigrane Philippe Martinez à la CEC). La crise n’est pas derrière nous, elle continue.

Elle risque en effet de s’amplifier vu ce que commencent à révéler plusieurs médias sur des pratiques invraisemblables dans la Cgt mais pourtant malheureusement avérées !

Un congrès préparé de manière extraordinaire

Cette idée émise, entre autres, par la CE de l’UD 75 a été reprise par le rapporteur de la CEC. Cela veut dire un congrès où les syndicats, organisations de base de la CGT aient vraiment la main de bout en bout, de la préparation à la conclusion, et non, comme on a trop souvent vu par le passé, des syndicats dépossédés des décisions finales et des votes de congrès avec des délégués très souvent instrumentalisés par l’appareil.

Dans cet esprit les grandes questions qui traversent la CGT doivent être mises au débat dans les meilleurs délais.

Pourquoi ne pas tirer dès février un 4 pages qui, sous formes de questions, appellerait les syndicats à débattre de  :

la convergence des luttes, de l’actualité de la lutte des classes, des conceptions unitaires, du rapport au politique, de la notion d’indépendance, de nos méthodes de direction, de la démocratie interne, des rôles respectifs des conseillers et des élus, de notre prise en compte des problématiques de discrimination, des questions internationales et de notre place dans le syndicalisme mondial

 ? Une tribune de discussion devrait être ouverte dans la foulée. De même devrait être mis en débat le déroulement de la préparation et du congrès lui-même afin de garantir réellement la souveraineté des syndicats, de l’organisation des débats, à la maitrise des votes en passant par le choix des délégués.

Si le CCN n’avance pas dans ce sens nous irons devant des difficultés et des divisions encore plus grandes.

Le texte défendons la CGT, ne se prononçait pas pour ou contre des personnes mais pour que vivent des orientations qui mettent la CGT avec les combats que l’exploitation capitaliste d’aujourd’hui impose. Il est plus que jamais d’actualité et c’est pour cela qu’il appartient encore plus aujourd’hui aux syndicats de se prononcer sur son contenu et à celles et à ceux qui le partagent de mettre en débat partout, les idées qu’il contient

. Plus que jamais nous pensons utile pour le monde du travail, pour l’unité de la CGT et pour qu’elle retrouve son allant offensif, que le texte soit massivement signé. Défendons la Cgt le 26/1/2O15

Rappel pour les militants de la CGT

texte APPEL

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean...

Pour signer cette adresse aux organisations du CCN (en son nom personnel ou au nom d’une organisation de la CGT) envoyer un courriel à : defendons.la.cgt at orange.fr en précisant : nom, prénom, mandat éventuel et organisation


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Analyse des initiateurs du texte"DEFENDONSla CGT"
26 janvier 2015 - 20h29 - Posté par Alain Chancogne

j’avais titré l’image:Maritnez prends une pause en quittant un instant le panier de crabes.



Analyse des initiateurs du texte"DEFENDONSla CGT"
26 janvier 2015 - 20h53 - Posté par Roberto Ferrario

Voila c’est fait... ;-)


Analyse des initiateurs du texte"DEFENDONSla CGT"
27 janvier 2015 - 09h23 - Posté par ETELLIN

J’ai répondu à ces articles que j’ai reçus.

J’en partage l’analyse et je pense qu’il est temps de travailler sur un autre fonctionnement qui évite la coupure entre les équipes de terrain et le Bureau Confédéral.

iL EST IMPERATIF QU’UN CONGRES EXTRAORDINAIRE AIT LIEU EN 2015 !

Le problème des PERMANENTS doit être posé et revu. Je suis aussi sur la ligne
(comme je l’étais avant dans mon autre syndicat) de limiter dans le temps cette
fonction.
Pratiquer l’alternance est une bonne méthode qui évite "la fonctionnarisation du poste" et la coupure avec le terrain.



Analyse des initiateurs du texte"DEFENDONSla CGT"
27 janvier 2015 - 10h29 - Posté par RICHARD PALAO

il est encore temps pour signer l’appel/pétition ...UN PETIT CLIC PEUT SE TRANSFORMER EN GRANDE CLAQUE ....


Analyse des initiateurs du texte"DEFENDONSla CGT"
27 janvier 2015 - 18h49 - Posté par arnold

Noblecourt du Monde a pondu un nouveau papier :
http://social.blog.lemonde.fr/2015/...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
Exemple.
lundi 17 mai
de jy.D
Après le vote du PCF, un appel des « Communistes insoumises et insoumis »
lundi 17 mai
de Communistes insoumises et insoumis
3 commentaires
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite