Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

28 mai 1974 : Terrible attentat fasciste à Brescia (Italie) (video)

de : Roberto Ferrario
mercredi 29 mai 2019 - 10h26 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire


C’est depuis l’attentat à Brescia le 28 mai 1974 lors d’une manifestation syndicale antifasciste que les carabiniers font la chasse aux terroristes. Ils ont ainsi découvert tout un arsenal destiné à une guerre civile détenus par les groupes d’extrême droite néo fascistes. Retrospective des nombreux attentats survenus en Italie et bilan politique. Images d’archive INA Institut National de l’Audiovisuel

Le massacre de Piazza della Loggia s’est produit le 28 mai 1974 à Brescia lors d’une manifestation antifasciste et syndicale. Placée dans une poubelle de cette place du centre-ville, la bombe a fait huit morts et plus de cent blessés.

La cour d’appel de Milan (Lombardie) a condamné à la perpétuité, mercredi 22 juillet 2015, Carlo Maria Maggi, 81 ans, et Maurizio Tramonte, 63 ans, responsables de l’attentat fasciste de la place de la Loggia, à Brescia, qui avait fait 8 morts et une centaine de blessés le 28 mai 1974. « Avec cette décision, le moment de faire toute la vérité sur les “années de plomb” est arrivé  », a commenté Manlio Milani, qui représente les associations des victimes.

 Acquitté en première instance et en appel, renvoyé devant le tribunal par la Cour de cassation, Carlo Maria Maggi, médecin installé à Venise, dans le quartier de la Giudecca, était dirigeant de la section locale du groupuscule Ordre nouveau. Il est reconnu comme « instigateur de l’attentat ».

 Il n’en va pas de même pour Maurizio Tramonte. Jeune militant du Mouvement social italien (MSI) au moment des faits, il était un « infiltré ». Chargé d’espionner Ordre nouveau, au service du SID (service d’information de la défense), il se tut lorsqu’il apprit la préparation de l’attentat. Des photos attestent de sa présence, place de la Loggia, le jour de l’explosion.

Le procès a mis en lumière les liens troubles entre les services secrets italiens et l’extrême droite pendant les « années de plomb ».
Source : https://www.lemonde.fr/europe/artic...

La Casa della Memoria (« Maison de la mémoire »), née en 2000, est un centre de travaux et de documentation sur les massacres et la stratégie de la tension. Elle possède une bibliothèque et un fonds d’archives ouverts au public, et procède actuellement à la numérisation des actes des procès des principaux attentats terroristes, dont ceux de Piazza Fontana (Milan, 12 décembre 1969) et de la gare de Bologne (2 août 1980).

Manlio Milani, qui a perdu son épouse lors de cet attentat, s’est engagé dans un long et important travail de mémoire des attentats politiques. Un témoin de son temps qui a fait sienne l’affirmation « vérité et justice pour ne pas oublier ».

De Wikipedia :

Ce massacre s’est déroulé durant la période des années de plomb. Il fait partie des plus grands actes terroristes survenus en Italie, avec celui de l’attentat de la piazza Fontana à Milan en 1969, l’attentat de l’Italicus Express, dans un train à San Benedetto Val di Sambro la même année, et l’attentat de la gare de Bologne à Bologne en 1980.

Ce jour-là, une manifestation fut organisée sur la place de la Loggia, à l’appel de syndicats et du comité antifasciste, contre le terrorisme néofasciste. Une bombe cachée dans une poubelle a explosé durant ce rassemblement.

Les victimes ayant perdu la vie furent :

 Giulietta Banzi Bazoli, 34 ans, enseignante de français.
 Livia Bottardi in Milani, 32 ans, enseignante de lettre.
 Alberto Trebeschi, 37 ans, enseignant de physique.
 Clementina Calzari Trebeschi, 31 ans, enseignant.
 Euplo Natali, 69 ans, retraité.
 Luigi Pinto, 25 ans, enseignant.
 Bartolomeo Talenti, 56 ans, ouvrier.
 Vittorio Zambarda, 60 ans, ouvrier.

JPEG - 134.6 ko

Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
28 mai 1974 : Terrible attentat fasciste à Brescia (Italie) (video)
29 mai 2019 - 11h41 - Posté par Pedro




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite