Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Universaliser les droits

de : Sarah-Jane Mellor
lundi 25 juillet 2005 - 15h45 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 21.5 ko

de Sarah-Jane Mellor, membre d’ENDYL (European Network of Democratic Young Left - Réseau européen de la Jeune Gauche Démocratique)

« Le Non irait comme un gant à l’Afrique noire, Monsieur le Président des Français, si il nous était donné à nous, peuples de vos anciennes colonies le droit de nous prononcer » [1]. C’est par ces mots qu’Aminata Dramane Traoré, ancienne ministre de la Culture du Mali et porte-parole du Forum Social Africain, ouvre son dernier ouvrage à la veille du référendum français sur la Traité Constitutionnel Européen.

« Non à une Constitution coloniale », scandent encore des progressistes argentins. Dans la partie 3, titre 4, annexe 2, l’archipel des Malouines sous le nom d’Iles Falkland est intégré au territoire de l’Union européenne car considéré comme un territoire d’outre-mer britannique. « Non à l’OTAN, à la militarisation de l’Europe, du monde et des esprits », nous disent des pacifistes japonais.

La tristement célèbre île d’Okinawa abrite toujours la principale base américaine du Pacifique. Le Non est transfrontière, tant il incarne le refus de la déshumanisation de la société,de la planète. Le Non est constituant, car il inaugure une saison nouvelle de l’agir politique, de l’agir ensemble. Le Non est radical, car il vise à la transformation. Dans une maison, il est vital d’avoir des miroirs et des fenêtres. Une fenêtre, c’est l’ouverture sur le monde extérieur. Un miroir, c’est le reflet de soi, de son évolution. Les miroirs sont indispensables pour la mémoire collective. Pourtant,combien de peuples en sont dépossédés,contraints d’être vus et de se voir à travers le prisme de la production audiovisuelle des pays riches, principalement étasunienne !

Les films et téléfilms les plus diffusés sont homogénéisés jusqu’à leur structure narrative. Quand Aminata Traoré titre un de ses ouvrages Le viol de l’imaginaire [2], ce n’est pas anodin. « Dès le plus jeune âge, on nous apprend à être pauvres pour mieux mendier ». Les grosses productions d’outre-Atlantique contribuent à véhiculer une image misérabiliste de l’Afrique. L’Afrique, métonymie du Sud, serait par essence pauvre, à genoux devant la généreuse charité du Nord riche. Il n’y a pas de région par essence riche ou pauvre, il n’y a que des régions appauvries ouenrichies par un système économique. Et il serait grand temps de briser les chaînes. L’enjeu n’est pas de concéder quelqueschances mais d’universaliser les droits.

Sortir du monologue du Nord et du mercantilisme, promouvoir une féconde diversité culturelle, est un défi majeur. Les créations de l’esprit ne sont effectivement pas des marchandises, les services de la culture ne sont pas de simples produits commerciaux. Donnons-nous les moyens pour que l’exception culturelle devienne raison universelle. Nous l’avons appris dans la campagne du Non, un seul doigt ne peut ramasser un caillou...


Notes :

[1] Lettre au Président des Français..., éditions Fayard, 2005

[2] Le viol de l’imaginaire, Actes Sud, 2002


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Universaliser les droits
26 juillet 2005 - 01h12

On ne peut pas dire des choses pareilles : " Il n’y a pas de région par essence riche ou pauvre, il n’y a que des régions appauvries ou enrichies par un système économique."

Il y a les peuples qui savent transformer les "richesses" que la nature met à leur disposition, et il y a les peuples qui ne savent pas - ce sont ceux-là les vrais pauvres.

Toute autre explication ressortit à la littérature ou à la démagogie. Voire aux deux !



> Universaliser les droits
26 juillet 2005 - 01h59 - Posté par

Ouais, il vaut mieux être riche et en bonne santé que pauvre et malade.

Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Imagine-t-on un instant : si les pauvres se mettent à devenir riches, les riches vont s’appauvrir et ne pourront plus faire travailler les pauvres.

Moralité : il faut toujours séparer les pauvres des riches, parce que ça pourrait leur donner de mauvaises idées aux pauvres de voir tant de richesses concentrées.

Heureusement, les pauvres ne savent pas transformer la misère en richesse.


> Universaliser les droits
26 juillet 2005 - 08h07 - Posté par

Non, non. Il vaut mieux être malade, inventif et bosseur, que bien portant, fataliste et feignant. C’est à ce niveau-là que se situe le problème.

Et moi, l’hémisphère nord qui produit de la richesse pour la partager avec l’hémisphère sud, je dis "Non, merci !"


> Universaliser les droits
26 juillet 2005 - 06h10 - Posté par

Plus la table des riches est garnie et plus les miettes sont abondantes pour les pauvres du dessous...


> Universaliser les droits
26 juillet 2005 - 11h26 - Posté par

Faux !
Les riches deviennent plus riches et les pauvres plus pauvres.
Sans doute parce qu’ils gardent les miettes aussi, pour ne rien perdre.
Il leur arrive même de vider l’assiette du pauvre d’où qu’il soit, estimant que sur sa propre table, rien n’est jamais trop. Il suffit de voir comment on pille l’Afrique...


> Universaliser les droits
26 juillet 2005 - 14h14 - Posté par

Tout à fait d’accord avec ce message.

De toute façon, les pauvres ne veulent pas des miettes des riches (cad, la charité). Ils veulent une vie digne. Ils veulent pouvoir élever leur famille décemment et leur donner une éducation pour qu’ils puissent vivre dans de meilleures conditions.

Il ne veulent pas avoir à mendier les miettes de ceux qui ne savent plus quoi faire de leur fric, à part le gaspiller en champagne et orgies dans les sites à la mode.

Sommes-nous devenus à ce point insensibles et programmés que nous acceptions l’idée, comme aux US, que si les pauvres sont pauvres c’est parce qu’ils le veulent bien ?

C’est le rôle de l’Etat de veiller à ce que chacun aie accès à l’éducation et à la formation afin de pouvoir se sortir de la spirale de la pauvreté.C’était son rôle.

Nous vivons dans un pays dit "riche" où la majorité de la population se paupérise de plus en plus, pendant que les riches s’enrichissent.

Il n’y aurait pas un problème ?

Quant aux multinationales qui laissent les salariés sur le carreau pour aller mieux saigner d’autres malheureux dans des pays pauvres (avec la menace perpétuelle de choisir des cieux plus "cléments") et faire davantage de profits, ne sont-elles pas l’illustration de l’ exploitation de l’Homme par l’Homme ?

OU VA-TON ?

MC






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite