Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité

de : Sylvia Zappi
mardi 6 septembre 2005 - 02h57 - Signaler aux modérateurs
14 commentaires
JPEG - 16 ko

Le président d’Attac, M. Nikonoff, désavoué par les membres fondateurs

de Sylvia Zappi

Rien ne va plus à la direction de l’association Attac. Son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité, samedi 3 septembre, lors d’une réunion du collège des membres fondateurs. Cette instance, qui réunit l’ensemble des représentants de syndicats, d’associations ou des personnalités qui ont fondé l’association altermondialiste, a rejeté sa proposition d’organisation des débats en vue de l’assemblée générale, prévue à la mi-décembre.

Lors de cette assemblée, les militants devront se prononcer sur la composition de la future direction. Cette dernière est formée de deux collèges : d’un côté, les membres fondateurs (18 personnes qualifiées), qui proposent, au consensus, une nouvelle liste de personnalités pour cette instance ­ dont le futur président ; de l’autre, des adhérents directs, élus nominativement par l’assemblée.

Confronté au sein du conseil d’administration mais aussi du collège des fondateurs à une contestation de ses méthodes de gestion, M. Nikonoff voulait changer le mode de désignation de la direction et de son président, en appelant à une élection directe par les adhérents. Le collège des fondateurs s’y est opposé en juin. Le président avait souhaité alors que deux textes d’orientation soient rédigés et soumis, avant l’AG, aux adhérents. "Certains souhaitent diluer Attac dans une multitude de collectifs et faire de l’association un simple relais. Je pense que nous devons construire une organisation puissante, indépendante, avec son propre projet. C’est une divergence de fond que nous devons trancher", assure M. Nikonoff.

"PRATIQUES BUREAUCRATIQUES"

L’opposition, emmenée par Pierre Khalfa, de l’Union syndicale Solidaires, Gus Massiah, du CRID (Centre de recherche et d’information pour le développement), ou Gérard Aschieri, de la FSU, estime que les divergences, apparues notamment pendant la campagne contre la Constitution européenne, où la direction s’est un temps opposée à l’entrée des militants d’Attac dans les collectifs du non, ne sont pas si profondes. "Jacques Nikonoff essaie de les grossir pour échapper au débat sur ses pratiques bureaucratiques" , répond Pierre Khalfa.

Une commission de conciliation a été mise en place fin juin. Samedi, les membres de la commission ont proposé que les adhérents soient consultés, au moment de l’assemblée générale, sur un seul texte d’orientation, avec des amendements. Ils ont insisté sur la nécessité d’une réforme des statuts, notamment sur le fonctionnement de l’association et le mode de désignation de ses instances. Mais ils l’ont renvoyée à une assemblée générale ultérieure et ont affirmé que le collège des fondateurs avait la légitimité pour désigner ses membres.

Le texte proposé a recueilli 30 voix contre 10. Désavoué, M. Nikonoff, appuyé par le président d’honneur, Bernard Cassen, et la secrétaire générale, Michèle Dessène, a refusé de suivre la procédure et a décidé d’en appeler directement aux adhérents. "La consultation prévue ne sera d’aucun effet sur la nomination des fondateurs. Attac est désormais contrôlée par un certain nombre d’organisations. Nous allons nous battre pour imposer la démocratie", explique le président.

Les opposants refusent cette lecture et estiment qu’on ne peut changer les règles d’élection à trois mois de l’assemblée. "La clé de l’affaire, c’est que Nikonoff sait qu’il est minoritaire chez les fondateurs", estime M. Khalfa. Reste à savoir comment les militants, habitués au consensus, vont réagir.

http://www.lemonde.fr/web/article/0...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 11h14

tout ça c’est notre faute à nous qui avons voté non ... nous qui à travers ce succès avons fait le succès d’attac ... comme disait francis blanche dans les tontons flingueurs pour régler la succession du "mexicain" : "on ne peut pas leur en demander plus qu’aux fils de charlemagne".
sauf que bernard blier, lino ventura, francis blanche, robert dalban, jean lefebvre et consorts étaient plus rigolos ...



> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 14h03 - Posté par

Je profite de l’occasion pour dire mes inquiétudes :

Tout ça c’etait bien rigolo en effet , mais maintenant ça ne fait plus rire dutout .
La gauche n’existe plus , c’est le silence complet a part quelques beuglements bien discret du fromage qui pue , les gauches alternative est un panier de crabes qui se la joue au plus malins chacun dans son coin , le PCF qui navie entre "Buffet" campagnard et corruption de député maire de la Loire qui pratique le détournement de fonds publics . le LCR qui est très limité en particulier ses dirigeants , rien que la façon de s’exprimer on se croierait revenu en 1917 . Et maintenant ATTAC qui comme une association de parents d’élève qui se politise de plus en plus et termine en peignée generale , le Bové derrière sa pipe et ses moustache , on voit des champs de mais a moities coupés , c’est dommage car l’homme est surement intelligent c’est probablement pour cela qu’il rechigne a se lancer en politique généraliste .
Bref la gauche et partis alternatif n’existe plus , les syndicat pas mieux , ils ne sont même plus capable d’organisé une grève générale , je m’attendais a féter comme il se doit le 8 septembre , et rien ! rien ! de Rien ! ou alors peut être en octobre mais c’est pas sûr et puis le jours en semaine ou un samedi et patati et patata .

Voici ou nous en sommes , nous faisons le lit du sarko !
Quant au chirac qui se prend pour Moshe Dayan , aurait pu au moins le faire teindre en bleu-blanc-rouge son bandeau.

Le centre la bande au nounours Bayrou , l’enfonceur de portes ouvertes , celui des bonnes intentions qui ne seront jamais appliquée , le roi des discours truffés de lieux communs et bourés de contradictions , mais l’homme est bon , surement honnète , l’ennui c’est qu’il est nul.

En face le sarko et ses petites crottes de l’ump : le sarko , qui est illégalement le ministre de l’Intérieur, qui est aussi président de l’UMP est également président du conseil général de ce département, et élu de Neuilly. Les lois il connait pas ce sont ses lois qui primes exemple : La loi SRU fixant à 20% la part de logements sociaux dans le total des logements construits dans les communes et départements.dans les Hauts-de-Seine, il y a très, très peu de logements sociaux. Ce département n’applique pas la loi SRU, et la part des logements sociaux à Neuilly serait d’à peine 3%.
La déportation a coup de pompe dans les portes a 6 heuresdu mat. le jours de la rentrée mais cette fois il n’a pas pu les mettre dans ses camps ou les chartériser , puisqu’ils étaient, contrairement à ce qu’il a été dit sur TF1, pour une grande partie en règle, certains sont même à ce titre français, a moins que l’hongrois d’origine, Sarközy de Nagy Bosca Nicolas Paul Stéphane, préfère, à l’instar du FN, le droit du sang à celui du sol ...
Quand au programme du sarko président en voici l’exclusivite a cette page web :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chrono...

Quand a Lepen il est en sursi comme Chirac personne ne sait s’il arrivera jusqu’a 2007 et s’il y arrive il n’aura plus la force de beugler .

Donc mes inquiétudes devenant un cauchemard , j’ai pris ma décision très personnel et non politique , que je voterai Vilpain dont le programme politique qui est coincé entre les 4 plus gros menteurs de France , c.a.d. Chirac, Sarko , le tout petit Breton et le minus perben .

C’est un homme que je juge d’une grande intelligence qui a vraiment la stature d’un chef d’état et le seul capable de stopper le sarko .

Bien sûr je préférerait un soulèvement populaire comme jamais , le renversement du gouvernement et de son chef bancale , et l’avènement de 6 eme République .

Faute de mieux je voterai donc Vilpain pour qu’au moins le représentant le la France auprès des intitutions et pays étrangés ne ressemble pas a un marchand de tapis .


> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 15h20 - Posté par

Pas mal. Si ce n’est pas vrai, c’est au loins bien imité. L’idée est assez malicieuse, mais ça ne marchera pas.

Helge


> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 16h48 - Posté par

yes. pas mal. en tout cas vrai ou non il est hors de question que je vote Villepin. ce sera un bulletin blanc. hors de question de refaire le coup de la chiraquie avec carte blanche pour massacrer nos droits. que ce Paon fanfaronne sans mon aval cette fois-ci. si d’ici là il n’y a pas de candidat à gauche qui soit viable, un vote massif de bulletins blancs, en désespoir de cause ça aurait de la classe !


> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 17h10 - Posté par

Le vote massif en bulletin blanc aurait surement de la classe , mais alors sarko président ce serait quoi ?
Je me pose d’ailleurs la question : Existe t il en france un quota minimum de votants en dessous duquel les élections seraient annulées et recommencées ?. Car dans ce cas un vote Nul , pas blanc , ou mieux abstention aurait vraiment de la classe , par contre le vote blanc va automatiquement a la majorité me semble t il , donc voter blanc reviendrait a augmenter l’ampleur du désastre .


> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 22h26 - Posté par

Voici les réponses a mes interrogations au sujet du vote :

L’abstention consiste à ne pas participer à une élection ou à des opérations de référendum. Elle traduit soit un désintérêt total pour la vie publique, soit un choix politique actif consistant à ne pas se prononcer afin de montrer son désaccord.

Le vote blanc consiste pour un électeur à déposer dans l’urne un bulletin dépourvu de tout nom de candidat (ou de toute indication dans le cas d’un référendum). Ce type de vote indique une volonté de se démarquer du choix proposé par l’élection mais il n’est pas comptabilisé lors du dépouillement.

Le vote nul correspond à des bulletins déchirés ou annotés et qui ne peuvent pas être pris en compte lors des opérations de dépouillement. Il est parfois difficile d’interpréter le sens d’un vote nul. L’électeur peut ne pas avoir souhaité que son vote ne soit pas décompté (il a cru qu’une mention manuscrite ajoutée n’aurait aucune incidence). Mais il arrive également que l’électeur ait volontairement déposé un bulletin nul, pour manifester son opposition aux différents candidats.

http://www.vie-publique.fr/decouver...

http://www.partiblanc.fr/

Ça vaut la peine la peine de potasser la question car faute de mieux ce sera peut être un ultime recourt .


> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 16h15 - Posté par

on va jouer ... moi je dis un match sarko / ( candidat de ’ gauche ’ ) au second tour en 2007 mais je ne m’avancerais pas sur le résultat final. galouzo de villepin se présentera en continuateur de chirac mais il se fera bananer. c’est un homme de palais, d’appareil, brillant certes à la tribune de l’onu, mais sarko lui il flatte l’électeur dans le sens du poil, il joue l’homme de terrain, de proximité.


Damned ! les bureaucrates autoritaires ne sont plus ce qu’ils étaient !
6 septembre 2005 - 15h55

Damned ! les bureaucrates autoritaires ne sont plus ce qu’ils étaient !

Moi qui croyait que Joseph Vissarionovich Djougachvili Nikonoff était un bureaucrate autoritaire tenant d’une main de fer ATTAC ?
Du moins c’est ce que pouvait faire penser certaines interventions.

En minorité Nikonoff ?

On m’aurait menti ?
Un bureaucrate autoritaire en peau de lapin ?

Copas



> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 18h12

Pourquoi se réjouir ou s’inquiéter ? Une organisation, ça bouge, ça évolue, et ça ne dépend pas à ce point là de sa direction : Attac n’est pas assez "organisée" pour ça (faut il vraiment le regretter ?).
Il ya des adhérents, des comités locaux, des tas de gens de toute sorte qui réfléchissent et qui agissent...
Par contre je trouve dommage de retrouver parmi nos amis un ton qui rappelle la jubilation haineuse du Figaro.
Bon, c’est pas grave, on se retrouve sur le terrain quand il y a vraiment du boulot.
MC



> Rien ne va plus à la direction de l’association Attac : son président, Jacques Nikonoff, a été mis en minorité
6 septembre 2005 - 18h46 - Posté par

il n’y a pas à se faire du "soucis" pour attac.
cette organisation désignera démocratiquement par le vote de ses adhérents ses représentants mais l’essentiel est ailleurs :le vote démocratique des français doit se traduire par une candidature commune pour 2007(un candidat comme salesse ou debons ou autres peut rassembler sans exclusives tous les courants du non de gauche)
Il faudra désigner rapidement :
 un candidat commun pour les présidentielles
 un comité de soutien très large avec un responsable
 un collectif pour une autre constitution européenne démocratique et sociale
 un collectif pour la défense des services publics
 un comité pour la laîcité
 un collectif pour la défense de l’environnement
 une intersyndicale unitaire
...
il y a largement de la place pour tout le monde .
http://lagauche.canalblog.com/

remarques:je ne plus publier sur bellaciao ???


On peut critiquer....
6 septembre 2005 - 18h55 - Posté par

Les attaques contre ATTAC de la part de certains du PS et de la droite (Figaro) partaient du choix de cette association de défendre la majorité sociale européenne, du choix de la démocratie et de la séparation des pouvoirs, du choix de refuser un liberalisme sans contre-poids sérieux, lors du débat sur feu le TCE .

Il y a quelque temps ici je m’interrogeais sur les désirs de vengeance de la droite du PS, des médias unipolaires de concession d’état, de la droite et de la bourgeoisie pour faire payer aux forces du non de gauche, qu’elles qu’elles soient, leur engagement.

Il y a effectivement des tentatives diverses et variées, en sous-main, ces derniers temps ....

Pour autant faut-il fonctionner en forteresse assiégée ? ATTAC est-elle au dessus des critiques ?
Non mille fois non, c’est bien la richesse de la gauche réelle, des alter-mondialistes, des syndicalistes, des assoces evoluant dans un désir de société + humaine de supporter les critiques, de les accepter, d’en faire un moteur créatif.

Oui ATTAC est critiquable comme toute autre organisation, tant pour son activité que pour son fonctionement interne. Ces critiques aident à mieux fonctionner.

Je ne fais pas partie de cette association, ça fait un moment que j’entends parler de fonctionements lourds ou bureaucratiques d’ATTAC (peu démocratiques ?) ici ou là, et ceci bien avant la campagne sur le referendum. Si celà est j’espere que cette association saura se doter de statuts à hauteur des espérances d’une société meilleure. Si celà n’est pas le cas et bien que le bal continue...

Le seul reproche que je fais à ATTAC c’est d’avoir surdimentionné un peu son apport à la campagne du NON en France, même si leur campagne a été d’une aide précieuse et complementaire aux autres...

D’ailleurs le remarquable de la campagne du NON de gauche (je ne parle pas de Fafa qui était sur une autre campagne) c’était la formidable complémentarité des forces de gauche dans cette campagne.

Le maître-mot était donc complémentarité des forces en presence et non additions...et non forces antagoniques cherchant à se dépouiller les uns les autres...

Attac a ses soucis internes, c’est la vie ordinaire de la démocratie que d’être mis en minorité pour un membre élu d’une organisation.

Copas


> On peut critiquer....
7 septembre 2005 - 19h51 - Posté par

Forum de discussion avec Jacques Nikonoff

Quotidien Perm@nent - Forum du 07/09/2005 avec Jacques Nikonoff
(président d’Attac, association pour la taxation des transactions pour l’aide aux citoyens)

extraits

Bonjour, 3 petites questions : Il faut avoir fait combien d’années d’études pour en arriver à ne proposer que de TAXES ?
Quelles sont les grandes avancées sociales ou autres à mettre au crédit d’Attac depuis sa création ?
Cela fait quoi d’être à la tête d’un des derniers groupuscules extrémiste communistes d’europe ?
> 1. Nous ne proposons pas que des taxes. Voir à ce propos le site d’Attac.
2. Comme les différents gouvernements et le mouvement syndical ainsi que le mouvement associatif, Attac n’a pas obtenu de grandes avancées sociales. En revanche, nous avons joué un rôle très important pour décrypter la mondialisation libérale aux yeux des citoyens. Cette compréhension est la condition pour trouver des alternatives aux politiques néo-libérales.
3. Nous ne sommes ni un groupuscule, ni extrémistes, ni communistes.

question de : Internaute (postée le 17/07/2005 à 17h18)
> attac ,estce une organisation à idéologie communiste ?
> Non.

question de : Internaute (postée le 17/07/2005 à 17h19)
> comment attac peut il promouvoir la liberté alors que communisme la bafoue ?
> Aucun rapport entre le communisme et Attac.

> Comment avez vous le culot de nous resservir la même chanson ; que celle de la période communiste, sauf en changeant l’air et faire croire au lendemain qui chante, j’étais favorable à ATTac , mais depuis cette dérive gauchiste , trotskiste ;maoiste etc... je ne puis vous croire, vous étes devenu aussi dangereux que l’extrème droite,
> Nous ne sommes ni gauchistes, ni trotskistes, ni maoistes, mais altermondialistes. Vous nous connaissez très mal.

question de : Internaute (postée le 14/07/2005 à 13h37)
> Attac : pourquoi ne pas renommer ce mouvement immobile "P.U.N.S." :(Parti Universitaire Néo-Stalinien" ? Je suis un citoyen de gauche qui a voté "oui" au référendum et qui ne supporte pas la morgue paléocryptocommuniste des bourgeois de gôche qui dirigent Attac. Question : quand Attac assumera-t-il ouvertement sa mue en parti politique officiel et d’extrêêêêmmeuh gôche mas chère ?
> Vous faîtes une erreur totale d’analyse.

http://www.nouvelobs.com/forum/arch...


Je trouve les réponses de Nikonoff assez limite....face à des attaques de ce type

Les dérobades de Nikonoff m’irritent profondément....


> On peut critiquer....
8 septembre 2005 - 09h12 - Posté par

Citation :
Je trouve les réponses de Nikonoff assez limite....face à des attaques de ce type
Les dérobades de Nikonoff m’irritent profondément....

Tu voudrais que Nikonoff soit plus vigoureux face à ce qui semble une conjonction d’attaques filandreuses et à fond calomniateur ?
Où s’etende + dans ses réponses ?

J’ai lu les questions-réponses sur le site en question et il semble évident qu’un drole de mélange, une drole d’alliance se soit faite dans les questions....

Les questions ont un parfum de ouistrissisme calomniateur ... On retrouve l’arrière fond de commerce qui a été porté sur les médias d’état ou de concession d’état lors de la campagne du referendum.
Ce qui semblerait montrer que cette association soit située à l’épicentre des désirs de vengeance des defenseurs du TCE contre la majorité sociale de ce pays...

Très bizarres ces questions, je ne crois pas là aux questions citoyennes..., elles n’en ont pas l’odeur.... Je ne mets pas le site en question et mon appréciation est un peu subjective, une "impression" que j’espère inexacte.

Copas


> On peut critiquer....
8 septembre 2005 - 14h54 - Posté par

J’aimerai effectivement des réponses plus touffus....et pas simplement une dérobade du type...nous ne sommes pas communistes....

On a envi de lui poser la question....qu’est-ce que le communisme ?.....De quel communisme parle t-on ?

En quoi les propositions d’ATTAC diffèrent de celles du PCF par exemple ?.....Je reproche à Nikonoff de ne pas avoir élevé le débat...






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
MANIF. à Paris : cortège immense !
samedi 18 septembre
de joclaude1
2 commentaires
Manif en Australie
samedi 18 septembre
de jean1
4 commentaires
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite