Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Rapport d’une entrevue avec la CES et des membres du Forum social de Belgique

de : Forum Social
mardi 6 septembre 2005 - 19h36 - Signaler aux modérateurs

Résumé

Rapport d’une rencontre entre des membres du Forum Social de Belgique et la Confédération Européenne des Syndicats.

Objet de la discussion : les futures mobilisations et la question sociale en Europe.

Suivi à effectuer : comparer les plateformes proposées de part et d’autre sur une Europe Sociale ; rencontre entre CES et participants au processus du FSE possible après septembre ; rencontre entre syndicats et mouvement sociaux lors du FSE d’Athènes.

Détails

Nous avons rencontré le lundi 5 septembre une délégation de la Confédération Européenne des Syndicats (CES), et notamment Reiner Hoffmann (secrétaire général adjoint) et Antonio Moreira, que nous avons appris à connaître lors de la préparation de la manifestation du 19 mars.

Cet entrevue faisait partie de la série de contacts que nous avions décidée en vue de l’Assemblée Générale "de rentrée" du Forum Social de Belgique le 14 septembre. Nous en avons profité pour également discuter des échéances européennes, notamment en vue de l’Assemblée Européenne de Préparation du FSE fin septembre à Istambul.

Nous avons commencé par faire rapport de la teneur des discussions fin juin à Paris, lors de la réunion européenne qui faisait le bilan des "non" français et hollandais. Nous avons transmis les informations sur quelques propositions qui sont sorties de cette réunion européenne : la "pétition" européenne ; la conférence en novembre à Florence, comme préparation d’un grand séminaire au prochain FSE ("la stratégie d’Athènes...) ; les mobilisations contre la directive Bolkestein et concernant la directive sur le temps de travail ; etc. Nous avons souligné l’importance de grandes mobilisations unitaires à l’échelle européenne, dans la prolongation de la manifestation du 19 mars, pour peser sur l’issue de la crise de l’UE...

Reiner Hoffmann nous a exposé l’état des discussions au sein de la CES. Le Comité de direction du 22 septembre devra prendre des décisions plus formelles. Le Comité de direction est une structure qui se réunit 8 fois par an, et qui est chargé d’exécuter les décisions du Comité Exécutif, organe suprême de la CES qui se réunit quatre fois par an.

Premier point : la CES est partisan de maintenir en place le processus de ratification de la Constitution européenne. Ils estiment que ce sont les forces néolibérales qui ont le plus à gagner à la situation actuelle (=une Europe figée au niveau du Traité de Nice). Pour sortir de l’impasse, ils appuieraient un scénario ou les parties I et II de la Constitution européenne seraient séparées de la partie III, pour sur cette base refaire un tour de ratification. Voilà de la matière à discussion...

Deuxième point : la CES compte adopter une plate-forme propre sur l’Europe sociale avec 21 demandes clés. Cette plate-forme devrait être adoptée par leur Comité de direction le 22 septembre. Elle servirait pour intervenir dans le débat que Blair veut ouvrir avec son Sommet informel sur le modèle social européen le 20-21 octobre à Londres. Ce document devrait ensuite servir dans la durée pour organiser l’intervention de la CES car ils estiment que cette discussion sur le modèle social européen doit se prolonger après cette année. Par ailleurs, la CES doit commencer tout doucement à préparer son prochain congrès, en mai 2007 à Séville.

Il n’y a pas actuellement de projet de mobilisation de grande envergure, ni pour le sommet informel de Londres, ni pour le sommet qui conclura à Bruxelles en décembre la présidence Britannique, ni sur un dossier précis (Bolkestein...). Pourquoi ? a) parce que la CES estime que les dossiers ne sont pas encore suffisamment prêts et qu’il faut encore développer davantage les alternatives ; b) parce qu’il est actuellement difficile de mobiliser sur le thème « l’Europe ». Cela pourrait changer, bien entendu, en fonction de nouvelles offensives anti-sociales ou d’autres évolutions. La CES veut se concentrer sur deux problèmes : le chômage et le travail précaire or tout cela demande de la réflexion.

Nous avons souligné qu’à notre avis une tentative de faire adopter la directive Bolkestein en gros dans sa forme actuelle, devrait constituer une telle occasion. Une défaite sans combat sur cette directive serait une véritable catastrophe. Nous avons par ailleurs signalé qu’une série de forces envisagent une mobilisation en décembre à Bruxelles. Une échéance comme Hong Kong, qui risque de décider du sort de centaines de millions de gens pour les années à venir, devrait donner elle aussi lieu à plus qu’à quelques actions symboliques et quelques conférences...

Nous avons décidé d’échanger les documents respectifs sur l’Europe, au fur et à mesure qu’ils s’élaborent (donc y compris à l’état de projets), pour permettre une intensification du dialogue et du débat, et pour voir s’il est possible de dégager des points de combat communs. Le FSE d’Athènes devrait être un lieu privilégié pour un échange plus approfondi entre mouvements sociaux et organisations syndicales. La CES ne prévoit pas actuellement d’y participer en tant que telle mais elle sera indirectement présente via quelques uns de ses syndicats affiliés.

La CES essaiera d’envoyer quelqu’un à la réunion de travail sur la directive Bolkestein que nous organisons au Parlement Européen le 12 septembre (cela dépend de la disponibilité de la personne en charge de ce dossier).

La CES organisera le 21/11 une conférence à titre de préparation de Hong Kong ("commerce et travail décent").

Nous étions d’accord d’envisager une nouvelle réunion après l’Assemblée Européenne de Préparation du Forum Social Européen (Athènes 2006) qui se tient à Istambul, avec une délégation européenne cette fois, pour continuer la discussion.

Frank Slegers Marches européennes contre le chômage, la précarité et l’exclusion sociale

Jean-Marie Coen Attac Wallonie-Bruxelles

Fabrice Collignon Secrétariat du Forum Social de Belgique

Office of the Belgium Social Forum

Secrétariat du Forum Social de Belgique

Secretariaat van het Sociaal Forum van België

www.wsf.be

9 Quai du Commerce 1000 Bruxelles

9 Handelskaai 1000 Brussel

Tél : +32.(0)2.250.12.68

Fax : +32.(0)2.250.12.63


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite