Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Musiques libres ; au concert Jamendo nous y étions."interviews en vidéo"

de : di2
vendredi 23 septembre 2005 - 02h39 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires
JPEG - 35.8 ko

Pour le premier reportage en images du e-torpedo, nous plongeons dans l’une des multiples facettes du monde de la musique libre.

Tranche de libre(5mn30)
Un reportage de Franca et di2 à la maroquinerie sur une alternative de la musique libre avec http://Jamendo.com http://e-torpedo.net http://bellaciao.org

de di2

Le 16 septembre Jamendo.com - plateforme de téléchargement d’artistes sous licence créative commons- organisait un concert à la maroquinerie (Paris XX) pour présenter trois groupes : Myassa, Anabase et Both. Ces trois groupes nous ont offerts un spectacle de qualité, avec une énergie et une musique sans failles. Ils ont tout donné et le terme n’est pas trop fort, car l’on ressortait de la salle avec le concert dans son intégralité sur une clé USB.

Ce reportage ne vous montrera que très peu d’images des concerts, nous avons préféré accorder ces 5 minutes aux interviews des différents protagonistes, pour comprendre le concept Jamendo dans le monde du libre.

Un bon nombre d’artistes a choisi de mettre à disposition du public les œuvres en téléchargements gratuits sur internet ou même par distribution gratuite de CD .

Comme le dit Bertrand du groupe Myassa

"-Nous donnons avant de recevoir..."

De nombreux sites ou plateformes avec des fonctionnements et des philosophies différentes -dont certains sont des collectifs de musiciens- hébergent donc ces artistes nouvelle génération. L’avantage de cette solution -et pas des moindres- est la liberté totale des artistes à l’égard de ces plateformes. Rien ne les empêche d’aller sur différents sites afin de promouvoir leurs créations. Mais le revers de la médaille reste qu’ils assument financièrement la production de leur CD.

Dans ce domaine où tout reste à faire, Jamendo a choisi le créneau start-up. Cette société donc, héberge des artistes sur son site, mais organise aussi des concerts afin de les promouvoir sur scène. Jamendo propose au public de repartir avec le concert enregistré en intégralité sur une clé usb, confiée ou achetée (pour ceux qui aurait oublié la leur). Evidemment, les groupes disposent de stands pour vendre leurs productions et tout ça dans une ambiance conviviale.

Dans les différents interviews, un seul leitmotiv, nous en avons marre des produits formatés de la grande distribution, alors qu’il existe de véritables talents ignorés du grand public.

La réponse aux majors ayant inventé avec perversion le mot "pirate" est en train de prendre forme.

Le téléchargement libre essaie de se structurer, par divers procédés, comblant ainsi la carence de ces multinationales. E-torpedo héberge via son forum Révolution sound record, une autre plateforme avec un autre concept.

Bien entendu, beaucoup de questions restent en suspens vis-à-vis de ce mouvement du Libre.

Est-il réellement viable économiquement et ce, surtout pour les artistes ?

Nous sommes au début, et toute tentative ou initiative a le mérite d’être vécue et abordée pour contrer le formatage de la culture.

Internet et les nouvelles techniques bouleversent le ronron de l’art en offrant l’autonomie aux artistes.

Cependant il est difficile pour un créateur de vendre son œuvre et de la promouvoir.

Que des structures lucratives ou non, prennent en charge cette partie du travail, tout en respectant la liberté du créateur, ne peut-être que de bonne augure. Préserver la propriété intellectuelle est un combat de tous les jours et aucune offensive -face à ce monstre économique engendré par une poignée d’investisseurs- n’est à ignorer.

La balle est maintenant dans le camp du consommateur, sera-t-il prêt à payer honnêtement ce qu’il veut consommer... ce que l’Artiste lui a offert avec ses tripes et son innocence ?

Il faudra repenser ses habitudes face à l’achat, ne plus être passif, défricher et ingurgiter avec éthique. Redevenir curieux et réglo...

http://www.e-torpedo.net/article.ph...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Musiques libres ; au concert Jamendo nous y étions."interviews en vidéo"
23 septembre 2005 - 16h02

petit mot aux critiques sur jamendo :

peut être ne pas remettre en doute l’honnêteté des initiatives de certain des artistes qui ont osés publier leur travail sur jamendo. souvent ce genre de musique sortant du pop rock, sont incomprises et parfois malheureusement méprisées. la diversité des démarches musicales fera la force de jamendo. en dehors de ça, jamendo ne sera qu’une vitrine pour pop rock, branchée, asséchée, puisque le reste est rejeté dans les limbes de l’inaudible de manière trop péremptoire.

c’est la richesse de jamendo, que d’accueillire ces initiatives aussi diverses et variées, sans craindre un soit-disant "four tout" ou bordel. et même si c’était le cas, ou est le problème ? il faut de tout pour faire un monde, et le monde de jamendo sera intéressant s’il permet toute sorte de monde.



> Musiques libres ; au concert Jamendo nous y étions."interviews en vidéo"
11 octobre 2005 - 15h36 - Posté par

Surtout pas remettre en doute les initiatives de cette plateforme qui participe au défrichage de la nouvelle scène tous styles confondus.
Cependant il serait peut être judicieux d’arriver à segmenter les artistes par style pour éviter d’aller à taton lorsque l’on surfe mais bon, après tout c’est du plaisir aussi de fouiller !
En tout cas Jamendo fait un bien fou à des groupes comme le mien ce que ne font plus les médias officiels englués dans leur stara’ac attitude....

de born






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite