Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

Communiqué : un Forum Social des Banlieues

de : La Rage du peuple
lundi 7 novembre 2005 - 12h13 - Signaler aux modérateurs
8 commentaires

Communiqué La Rage du Peuple

Au yeux de la presse mondiale, nous sommes dans une situation d’urgence et de crise : les banlieues autour de Paris se sont embrasées. Mettre le feu à notre quartier est l’expression du raz le bol général et du malaise d’une vie bétonnée sans avenir. Aujourd’hui c’est la goutte d’essence qui fait exploser les cocktails Molotov. Pourtant cela fait plus de 20 ans que ca dure.

Ce n’est pas en une semaine que quiconque élaborera La solution. Personne ne peut en quelque jours changer la vie quotidienne de nos quartiers qui se sont transformés en ghetto. Notre responsabilité individuelle est de créer un dialogue, faire émerger une réflexion collective et de proposer des alternatives qui parfois existent déjà et qui devraient être plus souvent mise en lumière et soutenu.

Nous proposons à tous les acteurs citoyens qui le souhaitent de se réunir pour organiser un Forum Social des Banlieues.

Issus du processus des Forums Sociaux, mise en place localement et au niveau mondiale depuis 5 ans, ce Forum Social doit être l’expression d’une réelle volonté de créer un espace démocratique dans nos zones oubliées, les émeutes nous le rappellent. Le constat qu’aucun mouvement ne parvient à rassembler et représenter les banlieues est frappant. C’est aujourd’hui face à ce vide que nous avons la responsabilité d’être créatif. C’est ce que nous proposons à chacun.

Les objectifs du FSB peuvent être :

 établir un dialogue entre habitants notamment nous les jeunes, militants de la société civile, travailleurs sociaux et acteurs de la gestion urbaine.

 rendre visible les actions positives réalisées en banlieues

 proposer une alternative à la situation actuelle

Nous devons nous organiser collectivement pour répondre à la violence actuelle, notamment sociale, policière et politique. Acteurs du mouvement HipHop nous pensons pouvoir être une des expressions de la vie dans les banlieues dont nous sommes nous même issus. Nous souhaitons mobiliser habitants des quartiers, acteurs du mouvement HipHop, acteurs sociaux, et intervenant la gouvernance urbaine.

A notre sens, la société civile se doit d’élaborer en concertation des alternatives à la répression qui agit dans l’urgence alors que la situation est préoccupante depuis des années. Nous cherchons à travers ce communiqué à être lisible par tous et tenter de rassembler toute les bonnes volontés prêtes à se lancer dans cette aventure. Nous attendons vos soutiens pour constituer des groupe de reflexion pour l’organisation d’un Forum Social des Banlieues, premier pas vers un autre avenir dans nos quartiers.

« C’est en marchant que le chemin se dessine »

Chambéry / Marseille, le 5 Novembre 2005 larage_dupeuple@yahoo.fr


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Communiqué : un Forum Social des Banlieues
8 novembre 2005 - 09h37

Super idée de créer des Forum Sociaux de Banlieue ! Peut-être d’abord se réunir en Conseil de Cité ? En Conseil de Quartier ? Et contacter les mairies à ce sujet, les personnes chargées de devélopper la démocratie locale ou à défaut, formuler des voeux en ce sens à l’adresse des Conseils d’arrondissements et qui seraient lus en pré-Conseil ?



> Communiqué : un Forum Social des Banlieues
10 novembre 2005 - 23h44

bonjour à tous comme vous le savez les banlieues de France sont en crise depuis 11 jours les raisons sont simples, les jeunes se sentent perdu dans cette société qui à sacrifier des générations entière oublier entre chômage et délinquance la violence est le seul moyen d’expression trouver par ces jeunes en manque de repaire malheureusement,les solutions éxistent pour calmer c’est flamber de violence dans nos quartiers redonner la confiance en soit aux jeunes et à leurs habitant et non pas par la répression qui est appliquer en ce moment qui ne fais que envenimer la monter de violence il faut revoir le système éducatif dans les écoles créer des milliers d’emplois pour les habitants de ces quartiers et non pas juste en sortir deux trois seulement de cette galère comme c’est toujours passer depuis 30ans la solution des banlieues est en banlieue. Relancer la consommation dans ces quartiers trop de gens ont des frigidaires qui fond de l’échos quand ont les ouvrent alors que d’autres ce gave il faut créer une police plus respectueuse des lois et de ces concitoyens. Que les élues de ces quartiers fassent leurs devoirs aux lieus de fermer les yeux comme ils le fond assis dans leurs fauteuils en cuire ils sont responsablent de la crise actuel de nos quartiers . Nicolas Sarkozy n’est pas le détonateur de cette crise les politiques lui rejette la faute mais aucun de ces politiques quel que soit leurs parties n’a fais quelque chose en 30ans .Normal que sa n’est pas exploser avant les drogues était là pour endormir les jeunes à l’époque une espèce de camisole psychologique mais aujourd’hui les jeunes ne consomme plus de drogue dans ces quartiers pour la plupart ils ont compris les méfait des drogues ont vus leurs voisins leurs frères mourir de ces saloperies venuent de je ne sais ou car il n’y a pas de champ de pavot dans ces quartiers .La plus grande revendication de ces jeunes est simple elle ce résume en un mot RESPIRER.Car il faut le dire que l’atmosphère est étouffant dans ces quartiers aussi bien pour les jeunes que leurs habitants il faut arrêté l’hypocrisie et de dire mon quartier est calme et jolie ceci n’est que baliverne.Pour créer des emplois il faut commencer par stopper le travail clandestin qui est souvent des travaux manuels qui appartiennent en grande majorité a une population de banlieusard .Dans un premier cas que la police arrête sa répression et installe le dialogue il ne faut pas oublié que ce sont des enfants de 11 à 18ans qu’il faut les protéger au lieus de les combattrent, un enfant armer et un enfant en danger.

http://www.sos-banlieues.org



> Communiqué : un Forum Social des Banlieues
12 novembre 2005 - 13h13

Bonjour,

Enseignante précaire, connaissant particulièrement les contrats de tous les types proposés par le gouvernement depuis 30 ans ; j’affirme que les emplois sans statut, stages gratuits ne permettent en aucun cas de construire un projet de vie (familial, professionnel et social). Cette politique menée frappe en priorité la population d’origine "étrangère", les femmes et les jeunes.
Cette marginalisation construite, nous la vivons quotidiennement.
Ainsi, les évènements "brûlants"qui se déroulent dans les banlieues depuis le 27 octobre : ce n’est pas un hasard. Lorque la misère et la pauvreté sont le seul horizon de la plupart des familles dans les quartiers considérés comme sensibles ; la "désespérance" extême surgit alors au fond de chaque jeune. Et pourtant, un nombre d’entre eux, la rage au ventre ont réussi leurs études supérieurs, mais à quel prix ?
Voir son père au chômage ou sa mère "trimée" pendant toute sa jeunesse devient intolérable. Etre harcelé par les forces de police parce que vous être "différent par la peau, l’apparence physique, le nom ou les vêtements" au quotidien : cela suffit.
Entendre le discours sécuritaire et répressif du Ministre de l’Intérieur alors : le couvercle de la cocotte minute explose pour les plus pauvres.
Alors,nous pouvons comprendre et entendre cette révolte.
Pour cela, je veux participer au Forum Social des Banlieues. En se soutenant, peut-être pourrons-nous trouver des solutions à cette "injustice sociale".
Appelez au 0620783711.

Marie-Claude.



> Communiqué : un Forum Social des Banlieues
14 novembre 2005 - 16h19 - Posté par

Ou habitez-vous ?


> Communiqué : un Forum Social des Banlieues
15 novembre 2005 - 15h29 - Posté par

Bonjour je suis de pantin 93500 un quartier difficile (les courtilières) .Mes ou les jeunes non pas trop participé a ces violences nous n’avons pas d’école ou de magasin incendier .Merci a eux
de ne pas avoir saccager notre quartier qui est déjà assez triste comme sa nous manquons
cruellement de commerce malheureusement ou les jeunes et moins jeunes ce sente abandonner.
http://www.sos-banlieues.org


urgent http://www.sos-banlieues.org
26 novembre 2005 - 14h53 - Posté par

La situation, on le voit bien, s’aggrave de jours en jours et il est plus que temps que les émeutes cessent. L’incendie ces propager dans nos quartiers. Ce n’est pas parce que ont ne voient plus de flammes que le feu ces éteint. Il est temps d’agir nous attendons que le gouvernement face de nos quartiers des endroits ou la vie ne rimes plus avec galère.Il est temps d’arrêté de former des pyromane .Nous attendons vos carchere oui non pas pour nettoyer la jeunesse de ce pays mes pour nettoyer la crasse de nos cages escaliers. Arrêtés l’auto destruction de cette jeunesse on le vois bien sa dégénère de jour en jour nous avons tous peur d’apprendre une mauvaise nouvelle trop de sang ons tacher notre bitume nous ne voulons pas voir de nouvelle mères en pleurs ou est ce monde parfait au quel nous avons tous rêver sérieux on c est tromper ou on nous a tromper ? ils ont quitter leurs pays pour construire la France. émigrer oui mes a quel prix leurs enfants non hériter que de problèmes et de misère.
http://www.sos-banlieues.org


> Communiqué : un Forum Social des Banlieues
14 novembre 2005 - 22h27

C’est qui "la rage du peuple" ?



> Communiqué : un Forum Social des Banlieues
15 novembre 2005 - 15h30 - Posté par




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

4433 (test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite