Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

FORUM SOCIAL MONDIAL DE BAMAKO : DE L’ESPOIR A LA CONFIANCE

de : No Vox, Droits Devant
dimanche 29 janvier 2006 - 00h30 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire

Le Forum Social Mondial de Bamako s’est tenu du 19 au 23 janvier 2006, autour de quelques 600 séminaires et ateliers répartis sur 11 sites de la ville.

Pour Droits devant !!, qui participait à ce FSM dans le cadre des No Vox, le thème de l’immigration a été fortement central, tenant compte des liens étroits noués durant ces quinze années de lutte avec des mal logés, sans logis ou sans papiers d’Afrique de l’Ouest, notamment maliens. Dés le premier jour, après un travail en amont où, par l’intermédiaire de sans papiers en France et de la radio Kayira à Bamako, des contacts avaient été pris avec des sans papiers expulsés de France, une première rencontre s’est faite avec une demi douzaine d’entre eux.

Après plusieurs réunions, auxquelles ont participé un nombre à chaque fois croissant de sans papiers expulsés, la dernière s’est faite en présence de 33 personnes, dont 18 sans papiers expulsés.

Ce samedi 28 janvier, à Bamako, doit se créer officiellement "l’association malienne des sans papiers expulsés" ayant pour objectif d’aider et soutenir les sans papiers expulsés de France ou d’autres pays, de permettre à ceux ci de se rassembler et de se mobiliser alors que ces dernières années, les expulsés se retrouvaient seuls et éparpillés, de revendiquer leur retour et d’intervenir auprès des ambassades, notamment celle de France, pour lutter contre les politiques de blocage ou de sélection des visas.

L’association oeuvrera donc sur deux registres, le soutien humanitaire d’urgence et l’action politique envers les gouvernements et ambassades, en coordination avec Droits devant !! et, plus largement, avec le réseau No Vox pour permettre la transversalité d’actions communes entre mouvements du Sud et du Nord.

Autour de cette association, est envisagée la création d’un comité de soutien réunissant des associations maliennes telles que la Coalition Alternative Dette et Développement (C.A.D.), la Ligue Malienne pour la Justice, le Développement et les Droits de l’Homme (LMJDH), la radio KAYIRA, des paysans, des ouvriers des mines d’or, des cheminots en lutte... et des associations françaises et européennes inscrites dans le réseau No Vox.

Concernant les paysans, plusieurs centaines d’entre eux, femmes et hommes, sont en lutte contre "l’Office du Niger", institution post coloniale qui pratique une politique de corruption et de spoliation de terres et d’eau de paysans, privant de leurs ressources vitales des dizaines d’entre eux Les ouvriers des mines d’or sont quant à eux victimes d’une répression farouche de la SOMADEX, filiale française de BOUYGUES, qui exploite les mines avec la multinationale sud africaine RANDGOLD, a falsifié des contrats de travail, licencié 311 mineurs et porté plainte contre des "meneurs" de grève, provoquant l’incarcération de 33 d’entre eux, dont 9 toujours en prison, sans jugement, depuis août 2005. Des centaines de cheminots subissent de leur côté les conséquences de la privatisation du rail malien qui a, là aussi, entraîné des vagues de licenciement, dont celui de Tiécoura Traoré, président du COCIDIRAIL, collectif créé en 2003 pour lutter contre ces exactions. Durant cette semaine à Bamako, nous avons pu assister et intervenir au coeur de plusieurs forums organisés par cette coalition de femmes et hommes ouvriers-paysans, agrégés sous le vocable fortement symbolique des "damnés de la terre".

.../...

L’osmose entre ces femmes et hommes, ouvriers et paysans spoliés, dépouillés de leurs biens, qui contraindra certains d’entre eux à une émigration forcée et des sans papiers qui ont vécu l’humiliante barbarie de l’expulsion peut se résumer à une exigence première : NOUS NE DEVIENDRONS PAS DES SANS PAPIERS, c’est pourquoi nous luttons et continuerons à lutter sur notre sol pour l’égalité des droits à la terre, l’eau, le travail, la santé, la liberté de circuler...

Par ce que nous avons pu voir et entendre, cette cohésion de lutte entre des femmes et hommes qui émigrèrent par contrainte, subissant l’exploitation, la répression et l’infamie de l’expulsion et celles et ceux qui combattent pour vivre et travailler en paix, justice et liberté sur leur terre, porte les prémisses d’un mouvement révolutionnaire de par sa volonté d’essaimer, s’élargir et s’inscrire dans la durée.

La conjugaison de ces forces du peuple prolonge le combat contre le joug des colonisations d’hier, qui assurent aujourd’hui leur continuité perverse par le diktat des transnationales des anciens états colonisateurs, par les spoliations orchestrées par le F.M.I., l’O.M.C. et la Banque Mondiale et l’allégeance à ces politiques du pire de la plupart des gouvernements de pays du Sud. La marche sur l’Ambassade de France qui rassembla les Sans des No Vox et les paysans, ouvriers et sans papiers maliens fut en ce sens exemplaire par sa force et sa dignité, l’ambassadeur étant interpellé par les uns et les autres sur sa gestion post coloniale concernant le blocage et le tri sélectif des visas, sur son mépris concernant la situation des sans papiers expulsés ou sa complicité avec les exactions commises par la SOMADEX envers les mineurs maliens.

Plusieurs d’entre nous ont fait comprendre à l’ambassadeur que ces faits et méfaits contribuaient à défigurer l’image de la France, déjà passablement fissurée au regard d’une large frange du peuple malien. Le lien tangible tissé lors de ce FSM entre ces résistances au Mali et celles des No Vox permettra peut être d’exprimer sa consistance et sa cohérence lors de la marche mondiale des pauvres et des Sans, proposée à Bamako par l’assemblée générale des No Vox, à l’occasion du prochain FSM de Nairobi en 2007.

Nous sommes repartis de Bamako confiants et remplis d’espoir tant la détermination de nos compagnes et compagnons maliens nous parait porteuse d’un devenir et d’un combat communs, s’affirmant déjà par la construction de l’association malienne des sans papiers expulsés, par la coordination d’un réseau anti-expulsions rassemblant des sans papiers du Mali, du Sénégal, des militants des réseaux No Vox et Migreurope du Portugal, d’Italie, de France et d’Espagne. Nous allons également oeuvrer à la mise en place d’un comité de soutien aux mineurs licenciés et emprisonnés sans jugement et sans motif tangible d’inculpation, sur plainte de la SOMATEX.

Le FSM de Bamako laissera probablement dans la durée des traces profondes quant à l’indispensable construction de passerelles solides entre les luttes d’ici et là-bas, partageant entre elles le même objectif : combattre la pauvreté, la précarité et les exclusions par delà les frontières, les forteresses, les barbelés et les miradors de la barbarie colonialiste. Quand le NOUS sera planétaire Quand tous les pauvres s’y mettront Quand tous les Sans battront colère Demain sera révolution.

Paris, 27 janvier 2006 Pour No Vox et Droits devant !!


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Photos et interviews audio de la manif No-Vox à Bamako
29 janvier 2006 - 09h36

Des photographies et des interviews audio de la manifestation No-Vox du Dimanche 22 Janvier 2006 à Bamako sont disponibles à l’adresse http://www.fsmmali.org/jeunes/album7.html







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite