Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

La gauche italienne se rassemble sur un programme de gouvernement


de : patrizia
samedi 11 février 2006 - 15h46 - Signaler aux modérateurs
3 commentaires

La gauche italienne se rassemble sur un programme de gouvernement

Certains parlent du "miracle de saint Romano". Le programme de la gauche italienne, que Romano Prodi devait dévoiler samedi 11 février à Rome, jour de l’ouverture de la campagne officielle pour les élections législatives des 9 et 10 avril, relève en effet du prodige. L’ancien président de la Commission européenne, chef de file de l’opposition de centre-gauche, a réussi l’exploit de rassembler sur un document unique les nombreuses formations, souvent très divisées, de l’Unione. Du retrait immédiat des troupes italiennes en Irak aux mesures en faveur du Mezzogiorno, les régions pauvres du sud, les différents leaders ont finalement donné leur accord, dans la soirée du 9 février, à l’issue d’un sommet mouvementé.

Fausto Bertinotti, le dirigeant du Parti de la refondation communiste, a estimé qu’il s’agissait d’"un programme réussi au-delà des prévisions les plus optimistes". A l’autre bout de l’éventail, le démocrate chrétien Clemente Mastella, leader du petit parti centriste UDEur, s’est déclaré "d’accord à 99 %" avec un texte qui doit beaucoup à "l’habile et intelligente médiation de Prodi". Les Verts saluent "un programme sérieux avec des choix forts sur l’énergie". A la manière d’une navette qui perd quelques tuiles lors de son entrée dans l’atmosphère sans que la suite du vol s’en trouve affectée, la coalition a enregistré, au moment de la signature, le retrait (sans doute provisoire) de deux minuscules formations. Le Mouvement des républicains européens, dont le rôle fondateur de la coalition n’aurait pas été assez reconnu. Et le mouvement radical de l’ancienne commissaire européenne Emma Bonino, à propos du pacs et du financement des écoles privées.

"Deux divergences sur plus de 200 pages, c’est peu", a relativisé M. Prodi, décidé à obtenir "un accord total" dans les prochaines semaines. Bien que sensible, en raison de l’influence de l’Eglise catholique sur l’électorat, une question de société comme le pacs n’est pas l’essentiel d’un programme dont les priorités sont d’ordre économique et social. Selon l’hebdomadaire L’Espresso, qui en révélait les grandes lignes, vendredi 10 février, le texte est "d’inspiration radicalement alternative au centre droit qui a gouverné ces cinq dernières années". "Nous avons produit un document qui est un projet de gouvernement, non pas une simple liste de slogans électoraux", s’est félicité M. Prodi.

La baisse du coût du travail pour relancer la compétitivité économique, demandée avec insistance par le patronat italien, est l’une des mesures préconisées : dès la première année, un gouvernement Prodi baisserait de 5 % la fiscalité sur le travail qui pèse sur les employeurs et les salariés. Romano Prodi compte aussi s’attaquer à la précarité de l’emploi et aux bas revenus. "La mobilité pendant le temps de la formation est très utile, mais la précarité qui dure dix ans est un délit, a-t-il affirmé jeudi sur RAI 1. Un jeune ne peut pas rester dix ans dans la naphtaline avec des contrats de trois mois séparés par des périodes de chômage. Il faut inciter à embaucher. Pour cela, le coût du travail à durée indéterminée ne peut plus continuer à être supérieur à celui du travail temporaire."

Silvio Berlusconi a aussitôt expliqué que la promesse de réduire la fiscalité sur le travail était impossible à tenir car elle coûterait 20 milliards d’euros. Au moins est-ce une critique sur le fond, car jusque-là la campagne électorale a surtout été marquée par des échanges d’injures et des procès d’intention. Après avoir monopolisé le petit écran, M. Berlusconi devra se plier, à compter du 11 février, à la loi qui répartit le temps d’antenne entre les partis pendant la campagne. Au cours de ces dernières semaines d’intense propagande, le retard du centre droit sur la gauche en matière d’intentions de votes serait passé d’une dizaine de points à moins de 5 %. Moins à l’aise que son rival devant les caméras, Romano Prodi mise sur le sérieux de son programme pour maintenir ou accroître l’écart d’ici aux élections.

La droite raille une "union de façade", s’attendant à une reprise rapide des divisions. Le parti de Fausto Bertinotti, qui avait causé la chute du premier gouvernement Prodi en 1998, est particulièrement observé. Tout en critiquant "un déficit de démocratie" dans l’élaboration du programme, Refondation communiste estime toutefois qu’il "correspond au virage politique, économique et social que nous avions réclamé avant la rupture en 1998".

http://www.lemonde.fr/web/article/0...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> La gauche italienne se rassemble sur un programme de gouvernement
11 février 2006 - 16h50

L’acceptation de Rifondazione Comunista de se faire caporaliser par le prodisme était finalement une bêtise. Cette critique est également auto-critique car j’ai soutenu à l’époque la logique des primaires à l’interieur de la gauche italienne.

PRC doit retrouver son indépendance car on ne peut laisser de côté la question de la bataille entre l’ultra-liberalisme et les travailleurs, entre les logiques de soutien au TCE anti-social, anti-démocratique face aux oppositions pronant la solidarité et non la mise en concurence des peuples, pronant une société de liberté par nature anti-capitaliste.

Une bataille non menée et nous voilà à réclamer le bréviaire de la droite européenne et des gauches de droite : FAIRE BAISSER LE COÛT DU TRAVAIL ....
Dans ce jeu à sommes fixes on ne touchera pas aux profits et aux conditions de leur réalisation.... et de puissantes cylindrées venant de Milano ou de Torino , de Napoli ou de Roma, continueront de foncer sur les autoroutes pour placer leurs précieux euros sales ou gris sur la côte d’Azur, se construire des villas de luxe, contournant ainsi le fisc italien .
Et le Mibtel, l’équivalent de notre CAC 40 a progressé de 13% en un an pendant que l’Italie est au bord d’une crise à l’Argentine....
Baisser le coût du travail..... hum, la vieille recette délirante de la droite...La spirale infinie donant goût de défaite et de recession.

Bravo !

Mais j’ai probablement mal compris...

Racontes-nous Patrizia.

Copas



> La gauche italienne se rassemble sur un programme de gouvernement
11 février 2006 - 19h43 - Posté par

T’as hélas très bien compris, Copas.

Mais l’alternative c’est un renouveau de bagne avec l’autre demeuré !
Alors, comme d’hab’, faudra aller voter en gérant ses haut-le-coeur...

Brunz
(italien très heureux d’etre en "exil", meme si ça merde grave ien France aussi !)


> La gauche italienne se rassemble sur un programme de gouvernement
11 février 2006 - 22h27 - Posté par

Je crois que c’est plustot Prodi à se faire caporaliser par Bertinotti,pour utiliser ton terme.
Et cela n’est pas mal ,au contraire.On aura plus de justice enfin.
Bertinotti a assuré que la priorité de Prodi sera de combattre la précarité du travail et l’évasion fiscale,c’est à dire les maux de ces derniers temps qui ont fait la fortune des pillards au gouvernement.C’est un début,la dessus sont tous d’accord,puis on verra.
Certainement,de cette journée du programme de Prodi a parlé la presse étrangère plus que l’italienne,mise sous censure par le petit césar italien.
Et puis la légalité ,bafouée par Berlusconi,est le premier des soucis de l’ancien juge Di Pietro,qui a signé lui aussi ce programme,avec les communiste italiens,et le modéré Mastella aussi.
A vrai dire,le plus applaudi des leaders a été le secrétaire des DS Fassino.
Prodi venait juste de parler de la stratégie électorale de la droite ,"très fine,qui consiste à jeter sur toute l’opposition ,la magistrature,la presse libre un seau de sterco-excrément le matin et un seau du meme le soir"
Or M.Fassino est le premier cible de cette stratégie médiatique de la droite.
De toute facon la participation des gens à cet évènement a été très importante et spontanée.
Le théatre était plein comme un oeuf et les gens restaient déhors.
A la fin,tous à chanter "volare".
Parce que maintenant nous sommes vraiment sous terre,avec Napoléon Riina





Vidéo de l’entretien de Christophe Prudhomme, médecin urgentiste CGT
samedi 31 - 14h53
de : joclaude
1 commentaire
Drame pendant la récolte des pommes dans les Alpes de haute-Provence
samedi 31 - 14h25
de : joclaude
L’obscurantisme hors de l’école et des quartiers
samedi 31 - 07h30
de : Christian Delarue
2 commentaires
NICE : 19 mosquées pour combien d’islamistes en cette ville ?
vendredi 30 - 10h25
de : joclaude
2 commentaires
« Tête nue sauf »(religion) : Retrait de voile et kippa en salle d’audience des tribunaux de France !
vendredi 30 - 08h50
de : Christian Delarue
1 commentaire
1948 : La famille humaine et la dignité humaine.
vendredi 30 - 08h23
de : Christian Delarue
André Comte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
jeudi 29 - 20h57
de : Christian Delarue
4 commentaires
Un confinement allégé comme ligne Maginot d’une 2e vague violente
jeudi 29 - 14h38
7 commentaires
rois d’égout - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 28 - 18h38
de : Hdm
PANORAMA SUR MADAGASCAR Pays d’avenir ou d’infortune
mercredi 28 - 18h21
de : allain graux
BOLIVIE Les élections du 18 octobre 2020
mercredi 28 - 18h17
Evo Morales, "l’homme intègre" , défenseur du peuple, retrouve son honneur
mercredi 28 - 13h03
de : nazairien
3 commentaires
C’est tellement vrai que ça finira peut-être par être entendu.
mercredi 28 - 09h32
de : jean1
2 commentaires
NI RACISME, NI INTEGRISME, NI ISLAMISME : Pour une meilleure critique
mercredi 28 - 08h36
de : Christian Delarue
6 commentaires
silence des ouvriers meurent
mardi 27 - 16h32
de : jean1
CHILI:Le peuple démolit la Constitution de Pinochet
mardi 27 - 10h37
de : joclaude
André Compte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
lundi 26 - 20h49
de : Christian Delarue
1 commentaire
La réforme de l’assurance chômage reportée mais pas annulée
lundi 26 - 17h41
LA MARTINIQUE : Un des déserts médicaux Français a reçu l’aide de médecins Cubains !
lundi 26 - 16h21
de : joclaude
4 commentaires
La fortune de Bernard Arnault a augmenté de 8 milliards de dollars en une semaine
lundi 26 - 15h17
de : joclaude
Référendum constitutionnel au Chili : écrasante victoire du « OUI »
lundi 26 - 11h46
de : jean1
Stop stigmatisation des gauches
lundi 26 - 10h23
de : Christian Delarue
5 commentaires
Coexistence : Promotion des valeurs abrahamiques
dimanche 25 - 23h23
4 commentaires
L’épidémie sans fin : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison
dimanche 25 - 19h19
de : jean1
1 commentaire
BOLIVIE : Le Mouvement vers le Socialisme obtient la majorité aux 2 Chambres !
dimanche 25 - 10h22
de : joclaude
Critique des PRIERES DE RUE SEXOSEPARATISTES
samedi 24 - 23h54
1 commentaire
CCIF : deux faces
samedi 24 - 23h36
de : Christian Delarue
Pourquoi sommes-nous silencieux ?
samedi 24 - 21h26
de : Fath Allah Meziane
2 commentaires
Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
2 commentaires
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
5 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite