Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

ELECTIONS LEGISLATIVES EN ITALIE : Rencontre à Paris avec les candidats du PRC-Gauche Européenne en Europe


de : Paris
samedi 4 mars 2006 - 03h07 - Signaler aux modérateurs
4 commentaires
JPEG - 59.6 ko

Voire la video ici

de Giustiniano Rossi, membre du Comité politique fédéral Benelux du PRC - GE, Paris

Le 1er Mars 2006 Gennaro Migliore, responsable du Secteur Politique Internationale, Gauche Européenne, Paix et membre du Secrétariat national, Nora Tagliazucchi, secrétaire de la Fédération Benelux (France, Belgique, Pays Bas et Luxembourg) et Roberto Ferrario, membre du secrétariat de la même Fédération du Parti de la Refondation Communiste - Gauche Européenne Paris, ont présenté aux électeurs italiens résidents à Paris les candidats du PRC - Gauche Européenne dans la liste "Unione" dans la répartition européenne de la circonscription "Etranger" aux élections législatives italiennes des 9 et 10 avril prochains Anna Picardi (Sénat) et Alberto Sipione (Chambre des Députés), avec la participation de Fernanda Marucchelli, de la Commission Immigration du PCF, conseillère municipale de Paris de nationalité italienne et la présence de Pierre Laroche, de la Commission Relations Internationales du PCF, d’un journaliste de L’Humanité et d’une journaliste du Monde.

Roberto Ferrario, de Refondation Paris, qui préside la réunion, présentant les candidats et les responsables du PRC-GE, expose une première liste de thèmes que différents camarades et amis/amies ont proposés à la discussion - PACS, TAV, présence de l’armée italienne en Irak, directive Bolkestein, programme de l’Unione et programme de Refondation - et exprimant le souhait que la réunion soit la plus conviviale possible, il invite les électeurs/électrices à poser d’autres questions et à participer au débat, en informant qu’il y aura d’autres réunions de l’Unione, comme celle du 7 mars à Paris, celle du 24 à Manchester et celle du 25 à Edinburgh. Ferrario fait remarquer que l’action des différents Collectifs Bellaciao, le français et l’anglais, a été déterminante, avec celle des camarades de Refondation, pour organiser ces réunions. Après avoir remercié toutes les personnes présentes, une cinquantaine, il cède la parole à Nora.

Nora Tagliazucchi précise les modalités de vote et les particularités des listes de l’Unione à l’étranger, bien différentes de celles qui sont présentées en Italie ; à l’étranger, en effet, les candidats/candidates des partis qui composent l’Unione font partie de la même liste et il est donc très important que soient indiquées aussi les préférences, particulièrement pour les candidats/candidates de Refondation.

Anna Picardi, émigrée et fille d’émigrés en Allemagne, a obtenu un diplôme en Langues et littérature étrangères en 1984 en soutenant une thèse sur "Les Gastarbeiter dans la littérature allemande" et travaille comme enseignante à Stuttgart, où elle est engagée depuis trente ans dans la lutte pour le logement, les droits civils, l’émancipation des femmes, une école qualifiée, la représentation communale et dans le mouvement pour la paix. Anna envisage de s’engager au parlement pour les droits des émigrées et des émigrés et, en Italie, pour ceux des immigrées et des immigrés, pour l’égalité des chances des femmes, pour une instruction publique qui valorise les langues et les cultures d’origine, pour l’égalité du traitement fiscal sur les retraites pour les retraités rentrant de l’étranger et pour d’autres objectifs.

Alberto Sipione, ancien responsable du Département Jeunes de Démocratie Prolétaire de Syracuse, était actif, déjà aux années 80, dans le Comité pour les droits civils qui se battait à Syracuse contre la mafia. Emigré en Suisse au début des années 90, secrétaire du cercle du PRC-GE de Bâle, il est infirmier psychiatrique et s’occupe de toxicomanie et d’alcoolisme. Alberto envisage de s’engager au parlement pour le droit d’asile, contre les Centres de Permanence Temporaire et pour la citoyenneté de résidence.

Fernanda Marucchelli soutient que le problème principal, aujourd’hui en Italie comme l’année prochaine en France, est de battre la droite, pour renforcer la gauche contre les positions libérales en Europe. Elle propose d’envoyer une lettre à toutes les organisations qui composent la gauche en France pour qu’elles invitent leurs militants italiens à aller voter.

Les questions des électeurs/électrices au candidat et à la candidate et aux dirigeants/tes du PRC-GE concernent le risque de manipulations électorales, les délais du retrait des troupes italiennes de l’Irak, l’avenir des bases militaires sur le sol italien, la politique énergétique et de l’environnement. Roberto pose le problème des réfugiés politiques italiens en France.

Gennaro Migliore parle de la grave situation des travailleurs en Italie après 5 ans de gouvernement Berlusconi, de la loi 30 qui a détruit le contrat de travail, de la loi Bossi-Fini et des Centres de Permanence Temporaire que le PRC-GE s’engage à fermer.

Le PRC-GE s’engage à constituer une commission parlementaire d’enquête sur les faits de Gênes, à présenter une motion concernant le retrait immédiat des troupes de l’Irak, à œuvrer pour la coopération et la dénucléarisation de l’Europe et de la Méditerranée (y compris Israël), pour la gestion publique de l’eau, pour les PACS, contre la TAV en Val de Suse et contre le Pont sur le Détroit de Messine, pour la démocratie participative et à proposer à la discussion du parlement, avec le problème des délits liés au conflit social, celui des réfugiés politiques italiens à Paris.

JPEG - 68.6 ko


Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> ELECTIONS LEGISLATIVES EN ITALIE : Rencontre à Paris avec les candidats du PRC-Gauche Européenne en Europe
4 mars 2006 - 13h16

Le champ des débats est extremement vaste et interesse l’ensemble de la majorité sociale d’Europe.

Je souhaite un bon travail au PRC-GE, je note également ceci :

La question des alliances continue de se poser.
L’alliance avec des forces se réclamant de la gauche mais ayant amené le retour des Berlusconiens aux affaires ne permet pas en soi, de combattre le liberalisme et ses dégats, et ne permets pas, au final, d’éviter les reculs subits par la majorité sociale en Europe.

L’enchainement des circonstances et des décisions ayant amené les anti-liberaux à se mettre derrière le liberal Prodi risque de coûter la victoire à la gauche italienne. Alors que l’objectif était, par cette soumission, d’au moins battre la droite...

On risque d’avoir fait confusion et finalement de perdre quand même...

Mais même en cas de victoire, se pose la question du liberalisme plein et entier. L’appartenance à une "patine" de gauche ne fait pas de Blair un anti-liberal, ni un anti-capitaliste, encore moins un autogestionniste, encore moins un combattant contre la guerre d’Irak....

L’appartenance à la gauche n’est pas suffisante pour tresser des alliances. Et sans l’affirmation d’une gauche puissante, anti-liberale réellement,anti-capitaliste, auto-gestionnaire, pacifique, libertaire, toute alliance est une folie...

Un des grands problèmes actuels est justement l’affirmation de l’independance de la gauche face à des discours dominants et des pratiques de gauche defavorisant la majorité sociale des populations...

des politiques des socio-democrates en Allemagne
des politiques des socio-democrates en France
des politiques des socio-democrates en Grande-Bretagne
des politiques des socio-democrates en Espagne
des politiques des socio-democrates au Portugal

La mise en remorque par pans entiers de la gauche derrière ces forces a conduit à un brouillard où la gauche est perçue comme co-responsable, à juste titre, des malheurs et reculs frappant la majorité sociale en Europe, par la majorité sociale d’Europe.

Bien plus, cette mise en remorque a conduit necessairement à froler le suicide organisationnel et a conduit logiquement une partie des apparatchiks qui restaient dans la gauche non-liberale à aller là où les ecuelles sont bien garnies, le foin frais et l’étable bien récurée.

L’affirmation de l’independance absolue de la gauche européenne vis à vis de la pseudo-gauche prodiste, de la pseudo-gauche royaliste, de la pesudo-gauche blairiste, etc, est essentielle et centrale, sous peine d’une nouvelle catastrophe politique .

Ce qui ne signifie pas qu’on ne puisse faire en sorte de sortir le Ducillon de la mangeoire qu’il occuppe. On peut mener cette bataille du moment qu’il n’y a pas de doute sur la place qu’on occuppe à gauche...
La question n’est pas d’un cours sectaire ou pas, mais d’un cours favorisant l’independance de la classe ouvrière face à la bourgeoisie, d’un cours favorisant l’independance de la gauche organisée face à la bourgeoisie.

Comment ne pas remarquer ceci :

Le PCF a failli disparaitre en France de cette soumission gouvernementale au liberalisme socialiste

Le Linkspartei, en affirmant un discours de gauche basique, a resurgit avec des forces qu’on ne soupçonnait pas. Et d’ailleurs je pense que si ce parti accentue un discours de fermeté face au capitalisme il pourra alors conquerir des espaces encore plus grands....Si il se tourne vers des alliances dégéneratives avec la social-democratie il ira alors vers le recul.

L’affirmation d’un discours anti-liberal clair de gauche, démocratique et libertaire par ses énoncés, anti-capitaliste dans son combat, dans la bataille dans les referendums français et neerlandais, a fait resurgir des pans entiers de la classe ouvrière, antérieurement abstentionistes.

L’analyse fine d’ailleurs des résultats des deux referendums montre que le discours anti-capitaliste et anti-liberal de gauche est le plus important courant politique dans les deux sociétés (plus que celui de droite, plus que le courant de gauche libéral, plus que le courant d’extreme-droite), malgrès le rouleau compresseur médiatique de la bourgeoisie, sans qu’on trouve d’ailleurs une expression organisationelle à cette "sensibilité".

L’enjeu fondamental de la gauche des prochaines années est là, pas ailleurs, pas dans des combinaisons douteuses qui jetteraient des pans entiers des travailleurs et des chômeurs dans les bras de l’extreme-droite.

L’independance sourcilleuse d’un pôle qui se définit par le fond (le TCE a été une de ces épreuves de vérité indiquant ce qui n’était pas acceptable) domine la question des alliances, les determinent.

Un grand travail demeure à faire en Europe pour couper le cordon ombilical avec des forces se disant de gauche mais ayant mené des politiques ayant affaiblit la majorité sociale en Europe au profit des bourgeois, ayant par leur politique pro-capitaliste favorisé finalement la poussée de forces d’extreme-droite et de droite extreme.

Les questions qu’affrontent le PRC sont les mêmes finalement que celles qu’affrontent toutes les forces de gauche réelles d’Europe.

Copas



> ELECTIONS LEGISLATIVES EN ITALIE : Rencontre à Paris avec les candidats du PRC-Gauche Européenne en Europe
4 mars 2006 - 17h14 - Posté par

"Couper le cordon ombilical"... et laisser gagner Berlusconi ? Impossible ! Si j’étais électeur italien je refuserais catégoriquement de laisser repasser cette crapule qui a tellement bousillé l’Italie...
D’ailleurs, partout en Europe, c’est la même histoire : "la gauche de la gauche" est tenue en respect par le "vote utile". C’est un verrou qu’on ne parvient pas à briser. A croire que c’est l’horizon indépassable de notre temps...
A moins que de grands mouvements sociaux transforment les mentalités.... Mais des grands mouvements sociaux, alors qu’on est tellement atomisés, cela paraît tellement déraisonnables...
Alors soyons déraisonnables, on n’a pas le choix. Il faut une grande bourrasque qui oxygène les têtes... peut-être qu’elle a déjà commencé... on va voir ça le 7 mars...
sapoc


> ELECTIONS LEGISLATIVES EN ITALIE : Rencontre à Paris avec les candidats du PRC-Gauche Européenne en Europe
4 mars 2006 - 18h06 - Posté par

Le meilleur moyen de battre Berlusconi est effectivement de ne rien lâcher socialement, d’avoir une gauche qui ne se couche pas devant la bourgeoisie...

Confondre la necessité de battre Berlusconi avec la necessité de se faire vassaliser par ceux qui ont contribué à l’ascencion du même berlu n’est pas très bon. Et surtout ça mène à d’affreuses déconvenues.
L’extreme-droite et la droite extreme, avec ces aventuriers sordides, ne prosperent que quand la gauche n’est plus de gauche...

L’écroulement conjugué du PS et du PC en France aux élections de 2002 montre celà. La poussée de l’extreme-gauche française bien au delà de ses effectifs squelettiques montrent celà également, une attente d’un parti de gauche plus clair et à la pratique plus claire.

Cop.


> ELECTIONS LEGISLATIVES EN ITALIE : Rencontre à Paris avec les candidats du PRC-Gauche Européenne en Europe
5 mars 2006 - 10h04

Il es indiqué dans l’article une prochaine réunion à Paris le 7 mars, cette réunion est elle publique ? Où se déroulera t-elle ?
Merci
François






C’est tellement vrai que ça finira peut-être par être entendu.
mercredi 28 - 09h32
de : jean1
NI RACISME, NI INTEGRISME, NI ISLAMISME : Pour une meilleure critique
mercredi 28 - 08h36
de : Christian Delarue
1 commentaire
silence des ouvriers meurent
mardi 27 - 16h32
de : jean1
CHILI:Le peuple démolit la Constitution de Pinochet
mardi 27 - 10h37
de : joclaude
André Compte-Sponville et les valeurs abrahamiques.
lundi 26 - 20h49
de : Christian Delarue
1 commentaire
La réforme de l’assurance chômage reportée mais pas annulée
lundi 26 - 17h41
LA MARTINIQUE : Un des déserts médicaux Français a reçu l’aide de médecins Cubains !
lundi 26 - 16h21
de : joclaude
3 commentaires
La fortune de Bernard Arnault a augmenté de 8 milliards de dollars en une semaine
lundi 26 - 15h17
de : joclaude
Référendum constitutionnel au Chili : écrasante victoire du « OUI »
lundi 26 - 11h46
de : jean1
Stop stigmatisation des gauches
lundi 26 - 10h23
de : Christian Delarue
5 commentaires
Coexistence : Promotion des valeurs abrahamiques
dimanche 25 - 23h23
4 commentaires
L’épidémie sans fin : la stratégie de Macron afin d’éviter la destitution et un procès pour haute trahison
dimanche 25 - 19h19
de : jean1
1 commentaire
BOLIVIE : Le Mouvement vers le Socialisme obtient la majorité aux 2 Chambres !
dimanche 25 - 10h22
de : joclaude
Critique des PRIERES DE RUE SEXOSEPARATISTES
samedi 24 - 23h54
1 commentaire
CCIF : deux faces
samedi 24 - 23h36
de : Christian Delarue
Pourquoi sommes-nous silencieux ?
samedi 24 - 21h26
de : Fath Allah Meziane
2 commentaires
Claude Posternak
vendredi 23 - 16h06
de : jean1
2 commentaires
Côte d’Ivoire : le néo-colonialisme dans ses oeuvres moribondes !
vendredi 23 - 16h01
de : joclaude
La Russie et la Tchétchénie en gros répondent “Vous voulez des terroristes et bien gardez-les…
jeudi 22 - 16h07
de : joclaude
Notre éviction de Facebook pourrait signer la fin prochaine de Rapports de force
jeudi 22 - 15h11
5 commentaires
Ne trahissons pas la mémoire de Samuel Paty
jeudi 22 - 11h26
de : Hervé Fuyet
2 commentaires
BOLIVIE : Analyse de l’élection de Luis ARCE nouveau Président.
jeudi 22 - 11h17
de : joclaude
2 commentaires
Deux heures moins le quart avant le couvre-feu - C’est l’heure de l’mettre
mercredi 21 - 21h49
de : Hdm
Sgunfu di talwit a Samuel Paty
mercredi 21 - 00h16
de : ACB
1 commentaire
BOLIVIE : Luis ARCE candidat du Mouvement pour le Socialisme élu !
mardi 20 - 16h56
de : joclaude
2 commentaires
En Espagne, un hôpital face à la deuxième vague du coronavirus
mardi 20 - 16h24
de : nazairien
propos raciste de Jean Luc Mélenchon ,saisine du procureur
mardi 20 - 07h37
de : sôs Soutien ô Sans papiers
8 commentaires
Les rapports sociaux imbriqués rendent difficile l’émancipation totale
mardi 20 - 00h44
de : Christian DELARUE
2 commentaires
Pour se souvenir:Ernesto « Che » Guevara (1928-1967), combattant internationaliste
lundi 19 - 17h26
de : joclaude
Sortir de toute barbarie par le haut suppose de promouvoir la civilisation
lundi 19 - 00h21
de : Christian Delarue
3 commentaires
Remember (pour se souvenir)Thomas Sankara...
dimanche 18 - 15h56
de : joclaude
Plusieurs milliers de sans-papiers défilent à Paris pour la dernière étape de la Marche des solidarités
dimanche 18 - 13h09
2 commentaires
Monogamie souple ou la fin de l’exclusivisme sexuel conjugal
dimanche 18 - 09h17
de : Christian Delarue
1 commentaire
Village du peuple : d’un lieu de vie et d’expérimentation à un tas de gravats
dimanche 18 - 08h39
UFAL : Les « hussards noirs de la République » sont désormais les cibles de l’islamisme radical
samedi 17 - 23h16
de : Christian Delarue
2 commentaires
Attentat de Conflans St Honorine : ATTAC et FSU plus MRAP
samedi 17 - 21h57
de : Christian Delarue
3 commentaires
La théorie monétaire moderne expliquée simplement
samedi 17 - 15h33
de : Luc JACOB
1 commentaire
Refus du séparatisme des riches actionnaires (17 octobre)
samedi 17 - 10h39
de : Christian Delarue
2 commentaires
quelques infos sur l’organisation de la marche des sans-papiers en Ile de France
vendredi 16 - 21h04
de : jean1
Propos scandaleux de M. Reda : solidarité avec le GISTI
vendredi 16 - 20h08
de : Christian Delarue (MRAP)
3 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite