Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

CPE : Chirac promulgue la loi

de : Roberto Ferrario
vendredi 31 mars 2006 - 20h42 - Signaler aux modérateurs
62 commentaires
JPEG - 11.6 ko

Le texte en entier

de Roberto Ferrario

Soulignant que la loi avait été votée par le Parlement et qu’elle avait été validée par le Conseil constitutionnel, M. Chirac a affirmé qu’il se devait de la promulguer et a demandé au gouvernement de préparer un nouveau texte modifiant "les points qui ont fait débat".

"Depuis plusieurs semaines, le dialogue n’a pu aboutir et la situation est restée bloquée autour de la question du retrait ou du maintien de ce texte"

"Depuis plusieurs semaines, des interrogations, des appréhensions, des critiques se sont élevées autour du contrat première embauche"

"Il est temps de dénouer la situation en étant juste et raisonnable, avec comme exigence l’intérêt national"

"Je veux dire aux Français, je veux dire aux jeunes que je mesure l’impatience de toutes celles et tous ceux qui veulent travailler et réussir et qui n’arrivent pas à prendre pied dans l’entreprise alors qu’ils ont tant d’énergie, de projets et de talents à exprimer. Je comprends bien sûr aussi le refus de la précarité qui s’est fortement exprimé"

"j’ai entendu également les inquiétudes qui s’expriment, chez de nombreux jeunes et chez leurs parents. Et je veux y répondre"

"En République, quand il s’agit de l’intérêt national, il ne saurait y avoir ni vainqueur, ni vaincu. Nous devons maintenant nous rassembler. Et chacun à sa place doit agir en responsabilité"

"C’est pourquoi je demande au gouvernement de préparer immédiatement deux modifications de la loi sur les points qui ont fait débat. La période de deux ans sera réduite à un an. En cas de rupture du contrat, le droit du jeune salarié à en connaître les raisons sera inscrit dans la nouvelle loi"

"prendre toutes les dispositions nécessaires pour qu’en pratique aucun contrat ne puisse être signé sans intégrer pleinement l’ensemble de ces modifications". (afp) (reuters)


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 20h58

Je promulgue mais je n’applique pas. Ah !Ah !Ah !

Français vous êtes de cons et vous n’avez encore rien compris ! nous a t -il dit !

Subliminal ! Digne des guignols !

ILS SONT MORTS !!!

Esteban



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h02 - Posté par

Le Chaos peut donc commencer !

Tant mieux !


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 01h39 - Posté par

Oh Roberto...
Le 8 avril c’est les vacances dans la Zone I...
Tu vas où, toi ?

Cyp


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 04h02 - Posté par

Cyp tu pense que a 49 ans je droit encore a des vacances dans la Zone 1 ???

Roberto


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 17h31 - Posté par

Ho Roberto,
Je disais ça tout simplement pour dire que ça risque fort de démotiver pas mal de monde...

Cyp


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h04 - Posté par

putain deux ans

lui il s’en fout il aura pas besoin de cpe ou de contrat sénior il devrait déjà être
en maison de retraite

jettons Chirac et son sonotone n’attendons pas mardi pour relancer l’action

Jean-Christophe d’avignon


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 23h33 - Posté par

Rien qu’a voir cette gueule de malade qui nous représente sur la planète, il faut le jeter dans un hospice pour qu’il arrête de têter dans la main du premier vil ambitieux qui passe

je regarde devant, à coté, derrière et me demande encore d’ou le nain jaune va-til surgir pour nous mordre à la gueule quand ses cachets ne feront plus effet

On est dans la merde, Bon courage à tous, ya pas d’autre choix que de foncer
ca ira


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h38 - Posté par

Salut Esteban,

Tu n’es pas très aimable avec les guignols.

Aucune dignité, aucun courage, chez ce Président.

Il ferait n’importe quoi pour essayer de sauver Villepin. D’ailleurs il a fait n’importe quoi.

Les Français ne comptent pas beaucoup pour ce plouc.

Durdo


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 09h45 - Posté par

...Et ce plouc ne compte plus rien pour les Français.

On est quitte...


> CPE : Français, je vous ai compris !
1er avril 2006 - 11h46 - Posté par

Mes chers compatriotes,

il y a encore dans notre pays une fracture sociale.

J’avais demandé au premier ministre et à son gouvernement de tout mettre en oeuvre pour résoudre les problèmes de notre société.

Les chiffres du chômage sont la plus grande préoccupation des Français ?

Eh bien nous faisons en sorte que les chiffres montrent que la situation s’améliore ou n’empire pas !

Les jeunes veulent davantage de travail ?

Des gisements d’emplois existent depuis longtemps, mais nos entreprises dynamiques avaient besoin de flexibilité et de sécurité. Ainsi nous avons offert à celles-ci des réductions de charges afin qu’ils n’aient aucun risque à prendre pour embaucher.

Les Français, dit-on, refusent beaucoup d’emplois à cause des conditions de travail souvent difficiles.

Ainsi ces emplois sont souvent affectés à des personnes en marge de la légalité. Pour remédier à cela , nous avons mis en place une nouvelle politique d’incitation à l’embauche, à travers des contrats plus flexibles permettant à nos entreprises de s’adapter à l’évolution très rapide de l’économie mondiale. Parallèlement, nous incitons les personnes au chômage à reprendre un emploi afin qu’ils retrouvent le goût du travail, ce qui leur permet d’être moins dépendant de l’Etat et de participer à la compétitivité de notre économie.

Il nous faut envisager l’avenir et préparer notre pays à affronter les nouveaux défis.
La question des retraites est un sujet de préoccupation majeures des Français. Nous devons remédier au problème du vieillissement de la population. Nous avons plusieurs leviers à notre disposition pour apporter des solutions :

Nous devons augmenter les cotisations et allonger la durée de cotisation minimum afin de compenser le déficit démographique. Mais cela ne suffira pas.

Nous incitons donc les Français à bénéficier des systèmes de retraite par capitalisation qui leur permettront d’assurer leur avenir.

Nous offrons la possibilité aux Français qui le souhaitent de travailler au-delà de l’âge légal de la retraite.

Enfin, il est nécessaire d’augmenter la population active de notre pays afin de compenser l’augmentation de la population assistée.

Pour cela notre économie doit être attractive et donc compétitive.

Pour répondre à cette exigence, il est nécessaire de réduire le coût du travail. En mettant en place des outils de flexibilité tel que le CPE, nos entreprises auront des collaborateurs plus disponibles et moins tentés de se syndiquer. Ceci contribuera à limiter l’augmentation de la masse salariale des entreprises et permettra de créer davantage de valeur pour les actionnaires qui sont les véritables garants du dynamisme de notre économie.

Par ailleurs, j’ai demandé au premier ministre et au ministre de l’intérieur de mettre en place une politique facilitant l’accès du marché du travail aux étrangers qui disposent des qualifications indispensables à notre économie. Nous devons permettre à ces personnes peu exigeantes en termes de rémunération et d’avantages sociaux, de pouvoir contribuer au dynamisme de notre économie.

Parallèlement, il est nécessaire de réduire le train de vie de l’Etat et son déficit qui freine le développement de notre économie.

Nous réduisons les dépenses de l’Etat qui contribuent à l’immobilisme de notre économie : celles qui contribuent à assister les personnes qui restent à l’écart du marché du travail ou qui incitent une partie d’entre elles à rester en dehors de celui-ci.

Toutes ces mesures sont encore loin d’avoir produit tous leurs effets, mais nous pouvons déjà constater l’excellente santé des fleurons de notre économie.

Le partage des fruits de la croissance se produira sur le long terme, mais il est prioritaire que les forces vives de la nation retrouve confiance dans notre économie.

Mes chers compatriotes,

vous m’avez élu à 80% lors du dernier scrutin présidentiel face au candidat Jean-Marie Le Pen. Vous avez rejeté avec force ce personnage qui symbolise la négation des valeurs républicaines et rappelle les heures les plus sombres de notre histoire. Vous avez considéré qu’il n’était pas en mesure de mettre en oeuvre le redressement de la Nation qu’il prônait après des années d’immobilisme. C’est donc cette politique que M. Le Pen réclamait, sans avoir les moyens ni la stature pour la mener, que vous m’avez demandé de conduire, en me plébicitant lors du deuxième tour.

Je vous suis reconnaissant de m’avoir confié cette lourde responsabilité et continuerai à défendre les valeurs républicaines qui sont le ciment de notre Nation.

Vive la dictature des marchés, vive le pognon !

Jacques Chirac


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h08

Malheureusemnt, il a mis le feux aux poudres, il l’aurat voulut car maintenant cela va etre impossible de contenir ceux qu’ils veulent foutre le bordel.



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h18

Dansons la ravachol vive le son vive le son
Dansons la ravachol vive le son du canon !



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h33

"Le Parlement, les élus de la Nation, ont voté la loi sur l’égalité des chances et le Conseil constitutionnel vient de juger cette loi en tout point conforme aux principes et aux valeurs de la République. En démocratie, cela a un sens et doit être respecté." nous dit-il...

Ouais, avec un 49-3, faut reconnaître qu’on peut parler de processus démocratique.

Ouais, avec la loi relative au dialogue social de mai 2004 :

"Le gouvernement prend l’engagement solennel de renvoyer à la négociation nationale interprofessionnelle toute réforme de nature législative relative au droit du travail. (...) Il saisira officiellement les partenaires sociaux, avant l’élaboration de tout projet de loi portant réforme du droit du travail, afin de savoir s’ils souhaitent engager un processus de négociation sur le sujet évoqué par le gouvernement"

ah excusez moi "le" gouvernement ça voulait dire celui de Raffarin, pas celui de l’actuel.

Ce président élu d’ailleurs avec un taux de dictateur, et tous ces larbins zéles du capital, grassement rétribués, n’ont que trop sévi.

Jean-Michel (PCF)



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h53 - Posté par

Chirac joue au bonneteau avec la loi.
C’est dire le mépris qu’il a pour les institutions.
Depuis qu’il s’est auto-proclamé intouchable ils se prend pour Dieu.
Et Sarko fait semblant de prendre cela au sérieux...

Minables !


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h37

Attention les petits gars, si c’est l’anarchie, c’est à la réaction que cela profitera. des F..... comme jacques marseille ; alain madelin et consort ... n’attendent que cela afin d’instaurer un régime extrêment dur en France. Il faut tenir bon mais il ne faut pas effrayer les honêtes gens. Il faut absolument ecarter les casseurs, ce sont soit des "jaune", soit des sous prolétaires qui, parce qu’ils ne sont pas politisé, iront toujours vers la réaction. Attention donc ...



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h57 - Posté par

QUI ? QUOI ? SORTEZ LES KARCHERS !!!

Esteban


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 22h51 - Posté par

Oui !! Il faut faire très attention, cela pourrait dégénérer et surout nous nuire


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 21h40

CHIRAC ET TOUTE SA CLIQUE UMP EN PRISON !

DANSONS LA CARMAGNOLE, VIVE LE SON, VIVE LE SON, DANSONS LA CARMAGNOLE, VIVE LE SON DU CANON...
Tzigane



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 22h25

BRAVO !!!

Un discours colonialiste (dans la sousestimation de l’interlocuteur, et dans le respect de ses facultés) dans la langue la plus fourchue qui soit...
Le mensonge éhontée comme morale politique et le 49/3 en bandoullière... en attendant mieux !
Mais... LE PEUPLE UNI NE SERA JAMAIS VAINCU !

Le début de la fin pour ce régime le plus vénéneux qu’on ait connu de belle lurette...

Contre le CPE/CNE, le 04/04, tous ensemble, tous !

NOSE



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 22h34

Le parti de la haine sociale s’est exprimée à la télé,
Un clown irresponsable, failli et usé, continue de saborder une nation,
juste pour tenir,
se prolonger

pour servir une petite clique
une petite nomenklatura bourgeoise avide et égoïste
qui ne pense les travailleurs que quand ces derniers ont la peur de la précarité au ventre

Il a entonné des propos décousus incoherents commencés dans un playback des années 60,
version noir et blanc, grisaille,
d’où ne sortait qu’un non sur l’essentiel, mine parcheminée papier maché,

D’où sortait-il cet énarque n’alignant pas trois mots que bredouillant
(non non non)
mal assumés, prononcés avec une terrible honte dans la voix
comme la conscience transparente d’une mauvaise action
d’un Sarcousu levres serrés, pour préserver l’essentiel :
Une dernière déclaration de guerre aux seuls pourvoyeurs de richesses :
Les travailleurs et les jeunes qui le deviendront...

La bourgeoisie et ses hommes de paille qu’elle use à grands chemins
c’est une calamité
une honte
un rictus égoïste d’un homme failli
qui trahit une espérance,
une république
l’esprit démocratique
pour tenir et voler vite vite vite
deux ans de plus
deux jours de plus
deux heures de plus
deux minutes de plus
deux secondes de plus
à rafler les trésors des hommes et des femmes
leurs traveaux et leurs richesses
ce qu’ils ont construit pas à pas
la sécurité pour leurs enfants
la tranquilité

Dehors ce président de haine sociale
ce président de la précarité
ce gouvernement qui est la tendance d’extreme-droite dans le MEDEF !

Amis,
Cet homme ne fait pas que de nous parler
Il lance également un signal aux peuples des alentours
"je ne cederai pas"
"Je suis aussi un bon élève du libéral nous voilà "

C’est un affront nouveau à la majorité sociale de la France
Celle qui s’est levée le 29 Mai 2005,
Cet affront l’est également aux autres peuples d’Europe

Occupper
Occupper les entreprises
Etendre la démocratie dans les gros bastions de despotisme des grandes entreprises
Ceux qui ont sans cesse détricoter la démocratie et nos conquêtes sociales
Ceux qui se sont toujours payés leurs homme liges
Comme celui-ci
l’endormi et le bredouillant
la statue de honte
celui qui défend un avenir de peur
et de salariés à genoux
Occupper
Occupper

Être plus âpres qu’en 68
Car nous sommes plus âpres qu’en 68
Car c’est le printemps
et le marnage
juste pour laver,
nettoyer la nature et les coeurs
balayer l’injure
et les mauvaises humeurs
Aerer les couloirs des villes
pousser le balais sur le ventre
de l’agité de Neuilly
du vieux usé et fatigué mais méchant
du Villepin qui aboie, sonne la rime , sonne la jeunesse...

En avant !



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 23h02 - Posté par

Frappons où cela fait le plus mal (et comporte peu de risques pour nous) : au PORTEFEUILLE.

Achetons LE MOINS POSSIBLE.

Continuons à Paralyser l’ECONOMIE en bloquant (jusqu’à l’arrivée des Schtroumffs) à tour de rôle routes, gares, aéroports, administrations... En bref, soyons très mobiles, foutons la merde et partons avant toute confrontation.


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 23h14 - Posté par

Ce sont les entreprises qu’il faut occupper...


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 00h50 - Posté par

soyons très mobiles

...

EUROPE : 2006 consacrée ANNEE DE LA MOBILITE DES TRAVAILLEURS

http://bellaciao.org/fr/article.php...

Les travailleurs ont pas compris dans le même sens... !!!!

Enfin, ils n’ont que trop bien compris que la clique UMP appliquait, elle, les ordres ultralibéraux européens avec urgence et 49/3 ! Tout aux actionnaires ! Rien aux travailleurs ! A peine de quoi entrenir sa force de travail ! S’il est malade, on soigne pas, on laisse mourir.

ANNEE 2006 : ANNEE DE LA MOBILITE DES TRAVAILLEURS ET DES CHOMEURS ET DES ENFANTS ET DES GRAND’MERES !


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 06h15 - Posté par

ARRETONS DE CONSOMMER CE QUI NE NOUS SERT A RIEN
PLUS DE TELE
PLUS DE SURVETEMENT NIKE, DE PORTABLE DERNIERE GENERATION, DE DE LECTEUR DVD
ARRETONS DE REGARDER LA TELE ET SORTONS DANS LA RUE DISCUTER ET SE SOLIDARISER
UN PETIT COUCOU DU PEROU
CHICO 77


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 15h33 - Posté par

CHICO,

D’accord sur presque tout, mais pas sur la télé.

Pas sur toutes les télés. Nous ne pouvons pas faire cadeau de ce qui nous appartient, de ce que nous continuons à financer tous les jours, à des gens sans scrupules qui complotent contre nous. Je veux parler des télés et radios du service public.

Non ! Réclamons, exigeons même, qu’elles soient à notre service. Elles n’auraient jamais dû cesser d’être à notre service !

Quant aux autres médias, on peut les ignorer, certes, mais on peut aussi se dire qu’il n’est jamais bon de ne pas savoir ce que fait "l’ennemi" (des guillemets pour cacher un peu mon excès de catastrophisme).

Durdo REIL

PS : modérateur, une fenêtre "vide" apparait parfois à la place du commentaire posté. En as-tu une explication ? Juste pour savoir si le problème vient de moi. Je ne comprends pas.
Merci d’avance.


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 15h55 - Posté par

Durdo REIL

PS : modérateur, une fenêtre "vide" apparait parfois à la place du commentaire posté. En as-tu une explication ? Juste pour savoir si le problème vient de moi. Je ne comprends pas.
Merci d’avance.

je vois pas ... tu m’enverrais une copie d’écran ? web_admin@bellaciao.org en me précisant ton navigateur ?

Bellaciao


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 16h31 - Posté par

Ok !

Si elle apparaît de nouveau, je la saisis au collet et je te l’envoie.

Mais, elle disparaît donc toute seule ? Je croyais que tu étais obligé de la supprimer manuellement et je voulais justement t’éviter ce boulot. Peut-être un collègue à toi.

Peu importe, on comprendra et on l’aura. Je l’attends de pied ferme. Non mais... !

Durdo


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 23h10 - Posté par

Sans rire, Ils se sont autocarbonisés (Sarko compris, je m’attendais à ce qu’il démissionne pour quitter le navire avant qu’il ne sombre) pour 2007 :) ! Je trouve plutôt que c’est un excellente nouvelle... Qui voterait pour des types pareils dorénavant ?? Qui ??! Le 49-3 qui devait résoudre la crise des banlieues à la base a détruit tous les acquis du Front Populaire.

Chirac ("Le Grand Con", surnom que lui donnait le Général De Gaulle, homme de droite certes, intransigeant jusqu’à la bêtise, recertes, mais au moins un homme de conviction, qui jamais n’aurait envisagé une telle forfaiture : avec lui, on aurait eu un référendum... Passons) a appliqué les désidératas de son premier ministre dans son discours : l’aménagement sur une année de mise à l’essai et la publication des motifs de licenciement ne couvrent pas les vrais problèmes du CPE/CNE, que personne, y compris une bonne part de la majorité (contrainte au silence sous peine d’exclusion), ne veut :

Possibilité à tout moment d’être viré, même si on a connaissance du prétexte pour ce faire désormais (et il y aura forcément de nombreux abus, quand on voit ce qu’il se passe avec les CDD/Intérim & stages !), ce qui nous fait une belle jambe.

Impossibilité d’accéder au crédit ainsi qu’au logement : nulle organisme ne veut d’un CDD, ne parlons pas d’intérim ; alors le CPE, tout aussi précaire, ne sera pas accepter par nos chers (?) amis les banquiers. Et cela, personne n’en parle. Donc, un jeune est coincé chez popa moman au moins jusqu’à 26 piges. Sauf s’il est le fils de Mr 600 M² par exemple, notre ancien ministre, évidemment.

Précarisation de l’emploi calquée sur le modèle US. La richesse permet d’avoir accès aux soins, à un travail stable. Pour ne pas être viré, on est obligé de travailler comme un malade : exit les 35 heures (voire les 38), et bienvenue aux heures supplémentaires gratuites, et au revoir aux vacances... Vous voulez de RTT, poser vos vacances ? Ne le faites plus malheureux : un de ces 4, "licenciement pour avoir demandé son dimanche" sera d’actualité. :-/ !

Avec les lois sur le chômage (qui font baisser artificiellement les chiffres, 4 millions de chomdus en France en réalité), qui pousse à accepter tout et n’importe quoi, cela renforce cette flexibilité désirée par nos entepreneurs seigneurs : comment faire sa vie, acheter une maison (ce qui signifie s’endetter pour plusieurs décennies aujourd’hui), si le patron au bout d’un an ou de deux décide de vous envoyer à l’autre bout de l’Europe, pour un salaire moindre ? Si l’on refuse, bah on est licencié. C’est top l’Europe, moi, je la voyais pas comme cela.

Ce contrat fait des émules : Blair s’est déclaré "admiratif", et le 1er ministre Grec s’est délacré "très intéressé"... No comment :-/ !

* * *

Sinon, j’ai un concours mardi (oui, je sais, je pense à moi)... alors j’espère pouvoir emprunter les transports en commun pour m’y rendre :-/ ! Mici d’avance Mrs les Cheminots ^^ !


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 17h25 - Posté par

Nous savions déjà que la démocratie reposait sur cette adage : "la dictature c’est ferme ta gueule, la démocratie c’est cause toujours" et bien nous venons d’en avoir une fois encore la preuve.

Je crois que nous allons devoir gueuler plus fort encore et ne plus jamais nous taire, mettre par terre cette abominable conception du monde et enfin réduire au silence et à l’inertie ces exploiteurs et imposteurs qui n’ont pour seule philosophie et déontologie que le fric et le profit. Ils cherchent à nous diviser alors que nous sommes tous concernés par la précarité, ils les ont déjà ces contrats qui permettent d’exploiter, de presser comme des citrons nos bonnes volontés et de nous jeter. Nous sommes la génération désabusée,désapointée, sacrifiée sur l’autel du fric, celle à laquelle ils ont otée un par un tout ses rèves, ils nous ont leurrés et bien :"qui sème le vent récolte la tempête", ils ont réveillé nos idéaux. Particulièrement motivée.Je dis à l’education nationale qu’il est temps qu’elle se remette en question et créée des formations en adéquation réelle avec le monde du travail et aux patrons qu’ils fassent confiance à notre génération et pour ça nul besoin d’un CPE.

une gwen de 36 ans titulaire d’une licence de lettres en contrat d’intérim à mi-temps et bientôt en contrat d’avenir. Bel Avenir !!!!


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 23h18

Comme chacun le sait, en 2002 il disait être le Président de tous les Français ...
On constate encore aujourd’hui qu’il est bien le Président de certains Français et non pas de tous ...

GREVE GENERALE



> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 23h46 - Posté par

il a dit aussi la fiche de paye n’est pas l’innemi de l’emloi’ la fracture sociale ’maintenent il pratique le contraire . est on a rien vu encors s’il passera son petit buch.


> CPE : Chirac promulgue la loi
31 mars 2006 - 23h42

Je viens d’entendre Chérèque sur France Infos.

Il semble être en phases avec Thibault : "Chirac nous met dans la confsusion. C’et la première fois, en France, qu’on promulgue une loi et qu’on demande, dans le même temps, de ne pas l’appliquer. Il ne nous laisse pas d’autre choix que de lutter pour obtenir une autre loi. Il est plus que jamais nécessaire de se mobiliser mardi. Nous voulions le retrait du CPE."

Il a fait remarquer aussi que Chirac propose d’avance les modfications à apporter à la loi et qu’on ne peut pas appeler cela négociation.

Il demande à tout le monde de rester calme car ce n’est pas avec la violence que nous gagnerons.

Pourvu que ça dure !

A mon avis, cette fois-ci, Monsieur Chérèque n’a pas trop le choix. Because la base. Il ne peut plus s’offrir une crise, comme celle de 2003, à la CFDT.

Durdo REIL



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 00h00

Nicolas Sarkozy salue le "compromis" de Jacques Chirac
Reuters 31.03.2006 - 20:49

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy a salué la décision de Jacques Chirac de demander que la disposition de loi sur le CPE "ne soit pas appliquée en l’attente d’un nouveau texte législatif".

"Je salue cette décision de sagesse conforme à ce que l’immense majorité des parlementaires de l’UMP souhaitait", a déclaré le président de l’UMP vendredi soir.

Nicolas Sarkozy a rappelé avoir plaidé depuis plusieurs semaines en faveur d’un "compromis", soulignant que de nouvelles manifestations de rue "comportent des risques chaque jour plus importants".

Il a souhaité que les organisations syndicales "fassent preuve d’esprit de responsabilité pour élaborer un compromis qui permette à notre pays de retrouver la paix civile et l’unité dont il a besoin".


SVP SOYEZ RESPONSABLES : DANS UNE TELLE SITUATION COMPLETEMENT ABSURDE, AYEZ UNE ATTITUDE RATIONNELLE : FAITES UNE DEMANDE OFFICIELLE D’INTERNEMENT DU GOUVERNEMENT POUR FOLIE AVEREE.

En effet, un gouvernement qui utilise un décret pour imposer une loi (49-3), et qui ensuite propose de renoncer à son application réelle pour calmer les gens, c’est trop drôle.

Sarkosy commence à parler de "paix civile" !!!
A diffuser partout , c’est la GUERRE CIVILE DES MAINTENANT !

bien sûr, ce qui est moins drôle, c’est qu’en fait le CPE est bien réel maintenant.
mais courage : il est toujours illégal, comme Chirac.

jyd



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 00h27

Message d’un vieux radoteur : soyons réalistes, une grève générale n’arrivera plus jamais, les gens croulent sous les crédits et les dettes occasionnés par l’achat de leur maison ou le paiment de leur loyer .Ils sont les paysans d’avant 1789, pour eux , chaque jour qui passe est un jour qui les rapproche de la fin du mois, laquelle leur permettra de respirer un peu. Pour eux la précarité éxiste déjà, c’est l’ordre des choses.Les seuls ayant le pouvoir de changer la donne sont les "classes aisées et éclairées", autrement dit les "notables".Une partie d’eux se trouvent à l’assemblé, ils ont donc desormais l’opportunité de changer les cartes. ils leur faut agir sans plus attendre : quitter l’assemblée nationale, afin de créer une crise institutionnelle, nous permettant ainsi d’élire nos véritables représentants.

Dival



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 01h45

chirac démissionne
des élections sont organisées
ségolène est élue à 80%
montebourg est premier ministre
la constituante est élue
la 6eme république est proclamée



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 01h53 - Posté par

... et continue la même politique néo-libérale

Helge


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 07h09 - Posté par

Oui, rêvons...
Ségolène est élue à 80%
Pourquoi voulez-vous qu’elle prenne Montebourg comme premier ministre.... Elle prendra tous les autres : hollande, strauss kahn, lang, emmanuelli,delanoë....pour continuer la chiraquie avec un autre nom
Et comme toujours, les socialistes un peu sincères se retrouveront le bec dans l’eau avec leurs belles idées de 6ème république, de souci sincère de justice et de paix sociale et de rupture avec le libéralisme...
Non, je ne voterai pas ségolène...


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 08h52 - Posté par

Tu préfères continuer à te faire b..... par la droite
De deux maux choisissons le moindre


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 09h47 - Posté par

Non je prefere me faire baiser par aucun de ces parti de droite PS=UMP (même proposition politique ! Prend le temps de lire ce que te propose la réac royale)


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 10h30 - Posté par

tu as raison sinon autant être "social démocrate" le dernier mot à la mode dans la pseudo gauche,


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 14h37 - Posté par

Encore choisir le moins pire ?le CPE CNE c’est mieux que rien ou c’est pire que tout ?Je renvoie la question à Ségoléne !
Jean Claude des Landes


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 13h24 - Posté par

tu nous pousse à abandonner notre lutte contre le cpe ou quoi ?

NON à l’UMP, NON à la gauche libérale et donc non à cette ségolene


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 20h17 - Posté par

Qui parle d’abandonner la lutte !

Je dis simplement que dans l’isoloir je voterai pour le candidat de gauche qui a le plus de chance d’être lu au lieu de me faire plaisir en votant stérilement pour le candidat qui serait à mon sensle plus porteur d’avenir, c’est terrible à dire mais c’est la seule solution !
Le combat devra continuer aprés les élections même avec la gauche,ne renouvelons pas l’erreur qui a été commise précedemment pendant l’union de la gauche ou nous leur avons donné carte blanche


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 02h45

C’est à des moments magiques que nous avons assisté ce soir, lors de l’interminable manifestation qui a quadrillé Paris ce soir, et qui se poursuit encore à cette heure ! D’abord 20h Place de la Bastille : maigre foule, on écoute sur la place le disours de Chrirac. l’heure est à l’abbattement. Et puis, timidement "on" se décide de partir en manif, à un petit milllier "n direction de l’Elysée", par la rue Saint-Antoine. A l’hôtel de ville une cohorte d’étudiants survoltés nous rejoint. Puis un peu plus loin, devant le Louvre, venant à contre-sens d’autres étudiants arrivent. A partir de là ce sera une folle déambulation, où à chaque carrefour, la foule et des petits groupes délibèrent pour savoir dans quelle direction aller ! et miracle cà marche ! on bifurque à droite par la rue Montmartre, puis à gauche sur les grands boulevards direction Opéra. Arrivé sur cette place des bleus partout, une soirée de gala à l’Opéra ! (les bourges avec nous). Et hop on contourne le barrage, pour passer derrière les "mobiles", enquiller la Madeleine, et déboucher sur la place de la Concorde. On est 3 ou 4 000 à ce moment. Pas de casse, tout le monde gentil. Les flics ont ordre de laisser passer, de ne pas provoquer. Les champs élysées sont interdit par un gigantesque cordon policier. On passe le pont, et on est devant l’assemblée nationale. Des escouades de flics encore. Mais on enquille le boulevard Saint-Germain. Ensuite, mais ce serait trop long à détailler, on sillone Saint-Germain des Prés (en passant devant le Sénat, où une grande porte cochère est furtivement enfoncée, avant que tout revienne "dans l’ordre"), on arrive boulevard St Michel, et la foule va se recueillir devant la Sorbonne occupée par les hordes, mais qui ce soir boulevard Saint-Germain avait tombé le casque, discutait avec les badauds. ET hop on redescend sur le carrefour st Michel. IL est minuit. Tout s’est bien passé, les gens sont ravis, les automobilistes, même pas énervés (et pourtant le souk pendant 4 heures dans le centre de Paris).
On croit que tout va s’arrêter là. Mais non. Des plus speeds et des plus "radicaux", sont peu à peu arriver. Ils se fixent comme destination "Barbés", et remontent vers le Nord, par le Sébasto et le boulevard de strabourg. Là, l’ambiance a commencé à changer de ton. La police voudrait bien en finir. Mais dans la cohue des embouteillages, et des poubelles, contenairs , barrières de chantiers... disposés cà et là tout le long de cette avenue qui remonte vers la gare de l’’est, ralentissent considérablement leur progression. Les manifestants sont à nouveau nombreux : 2000 peut-être 3000.. ? Mais cela a un peu changer de physionnomie. Beaucoup sont là pour en découdre. Et quand vers 1 heure du matin , le cortège déboule sur le boulevard Magenta en direction de Barbès-Rochechouart, les vitrines de mac do et des boites d’interim commencent à voler en éclat. C’est toujours joyeux et festif, mais une certaine "rage" se fait entendre". Après la "belle et pacifique" manif du centre ville (de 20h à 24h) succède la manif "dure" des faubourgs. J’ai observé certains des jeunes qui cassaient les vitrines des boites d’intérim. On reconnaissait franchement qu’ils les connaissaient, et qu’ils avaient quelques ressentiments à leur endroit : des humiliations et des exploitations, étaient sans doute passées par là. J’ai quitté la manif à 1h30 à gare du nord. j’ai appris qu’elle est parvenue ensuite au moins jusqu’à la place de clichy.
La manif s’est métamorphosée au fil du chemin, à travers sa folle pérégrination. Mais sans tensions, sans affrontements entre les diverses sortes de manifestants. ’est la première fois que j’assiste à une telle manif (et pourtant depuis 30 ans j’en ai fait ! et pas seulement en France).
Je ne sais si c’est le "chant du cygne", ou l’amorce d’un nouvel élan dans notre lutte présente. Mais l’énergie y était. Les odieuses scènes du 23 mars et du (dans une moindre mesure) 28 mars dernier ont été balayées ce soir (même si beaucoup de contradictions et de "mauvaises attitudes" sont loin d’avoir été surmontées)
[je suis cependant inquiet pour les centaines et les centaines qui batttent encore le pavé. Et j’espère qu’ils pourront se disperser sans trop de heurts et d’interpellations. Beaucoup scandaient qu’ils manifesteraient toute la nuit, et "qu’ils n’étaient pas fatigués". Une énergie énorme]
Un anti-CPE enthousiaste.



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 09h22 - Posté par

Personne ici, à part les manifestants de la Bastille n’a pensé que Chirac et de Villepin (enfant des ambassades où on pète sur du velours brodé financé par nos impôts,en méprisant la Populace ) personne ici ne pense qu’avec sa promesse d’une nouvelle loi, il va nous faire courir jusqu’à épuisement : il n’y aura pas de nouvelle loi, et le CPE passera : on célèbrera l’habileté légendaire de CHIRAC et la "fermeté" de l’aristocrate... Bref, ils se moquent encore de nous . Quant à la CFDT, elle poursuit la bagarre avec... FO. Pour ne pas être larguée sur le terrain de la défense des salariés certes, mais aussi pour être en mesure, ayant pris la tête du mouvement (au moins sur le plan médiatique : à ce propos, observez les journalistes balançant de l’un à l’autre, laissant de côté la CGT) de le ralentir, puis de le casser comme en 1995.
Finalement, nous verrons mardi où en est la volonté populaire de faire cesser ces petits jeux de pouvoir, de cynisme et de mépris : en tout cas, ils ne vont pas lâcher comme cela.
J’ai entendu un perroquet servile sur France Inter ce matin qui déplorait que 2/3 des parents voulaient que leurs enfants aient un emploi de fonctionnaire (en réalité un emploi stable), "vous comprenez que la France, puissance mondiale, ne pourra pas répondre ainsi au défi de la mon..."
Marre de ces discours, c’est les médias qu’il faut maintenant investir, pour conquérir la parole, pour affirmer qu’un autre monde est possible. La grève générale, elle est en marche dans les têtes, lre Peuple n’en peut plus de préparer son malheur. JdesP


> CPE : Chirac promulgue la loi
2 avril 2006 - 23h41 - Posté par

Oui, mardi dans les cortèges, il faut crier "Grève générale" pour que les syndicats nous entendent.
On ne laissera pas nos mioches se faire bouziller !

Une tigresse qui défend ses petits et qui pourrait bien griffer sec !


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 10h27

Bonjour a tous , je me reveille avec une chanson a la bouche ..moi qui d’habitude chantonnait style la vie en rose et bien ce matin voila ...

C’est la lutte finale :
Groupons-nous, et demain,
L’Internationale
Sera le genre humain.
C’est la lutte finale :
Groupons-nous, et demain,
L’Internationale
Sera le genre humain.

1. Debout ! les damnés de la terre !
Debout ! les forçats de la faim !
La raison tonne en son cratère,
C’est l’éruption de la fin.
Du passé faisons table rase,
Foule esclave, debout ! debout !
Le monde va changer de base :
Nous ne sommes rien, soyons tout !
Chorus :

2. Il n’est pas de sauveurs suprêmes :
Ni Dieu, ni César, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes !
Décrétons le salut commun !
Pour que le voleur rende gorge,
Pour tirer l’esprit du cachot,
Soufflons nous-memes notre forge,
Battons le fer quand il est chaud !
Chorus :

3. L’État comprime et la loi triche ;
L’Impôt saigne le malheureux ;
Nul devoir ne s’impose au riche ;
Le droit du pauvre est un mot creux.
C’est assez languir en tutelle,
L’Égalité veut d’autres lois ;
"Pas de droits sans devoirs," dit-elle,
"Égaux, pas de devoirs sans droits !"
Chorus :

4. Hideux dans leur apothéose,
Les rois de la mine et du rail
Ont-ils jamais fait autre chose
Que dévaliser le travail :
Dans les coffres-forts de la bande
Ce qu’il a créé s’est fondu.
En décrétant qu’on le lui rende
Le peuple ne veut que son dû.
Chorus :

5. Les rois nous soûlaient de fumées,
Paix entre nous, guerre aux tyrans !
Appliquons la grève aux armées,
Crosse en l’air et rompons les rangs !
S’ils s’obstinent, ces cannibales,
A faire de nous des héros,
Ils sauront bientôt que nos balles
Sont pour nos propres généraux.
Chorus :

6. Ouvriers, paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs ;
La terre n’appartient qu’aux hommes,
L’oisif ira loger ailleurs.
Combien de nos chairs se repaissent !
Mais, si les corbeaux, les vautours,
Un de ces matins, disparaissent,
Le soleil brillera toujours !
Chorus :


April of 1892 an anarchist journal
published a version
with a few slight changes.
3. L’État comprime et la loi triche ;
L’Impôt saigne le malheureux ;
Nul devoir ne s’impose au riche ;
Le droit du pauvre est un mot creux.
C’est assez languir en tutelle,
L’Égalité n’a pas de lois ;
"Je n’en reconnais plus," dit-elle,
"Égaux, nous n’avons que des droits !"
Chorus :
Fiers compagnons, c’est la lutte finale ;
En liberté, groupons-nous et demain,
N’ayons qu’un but : l’Internationale
Pour affranchir, enfin, le genre humain



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 10h33

La démocratie, un mot qu’il faut comprendre si on veut l’appliquer Monsieur le président



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 11h01

Aux armes , Citoyens !
Mais ils veulent la guerre !
Le 10 août 1914, le quotidien socialiste L’Humanité, fondé par Jean Jaurès, écrira avec emphase :
« Des entrailles du peuple, comme des profondeurs de la petite et de la grande bourgeoisie, des milliers de jeunes gens, tous plus ardents les uns que les autres, quittant leur famille, sans faiblesse et sans hésitation, ont rallié leurs régiments, mettant leur vie au service de la Patrie en danger. »
Citoyens de tous bords l’heure est venue d’exterminer ce fléau de la société qu’est l’Union des Médiocres Parvenus qui se croit toujours la majorité alors que 83% du peuple ne veut plus entendre parler du CPE et connexe.
Eliminons les jusqu’au dernier du panorama politique , cette sarkaille n’est juste bonne qu’a semer discorde et répression .
VIVE LA VIe République des FRANÇAIS , mort aux despotes , aux résidus d’un autre temps , aux fachos , aux bobos pachidermes de la gauche caviar et a tout ces parasites satellitaires du pouvoir en place .
Une ère nouvelle doit commencer tout comme le troisième millénaire .
Place aux jeunes et a la génération du progrès social contre la perversion néocon.
Vive la Révolution !
Les causes de la Révolution de 1789 sont à nouveau réunies : injustices criantes et accaparement du pouvoir par une caste de privilégiés. Voici donc 10 bonnes raisons de faire à nouveau la Révolution...
En voici déja 10 bonnes raisons pour commencer ,A cela rajoutez le cocktail CNE-CPE-Précarité etc...
1 La hausse des prix de 40% - La misère en travaillant
2 Deux poids et deux mesures pour les salariés et les dirigeants d’entreprises
3 Deux poids et deux mesures pour la justice
4 Le décalage entre les impôts élevés et l’inefficience croissante des services de l’état
5 Le sabotage organisé des services publics pour justifier leur privatisation
6 La corruption à tous les niveaux de l’Etat
7 Les subventions abusives distribuées par l’Etat aux entreprises
8 La tromperie des "35 heures"
9 Les accords multilatéraux négociés dans le dos des citoyens et qui vident la démocratie de son contenu
10 Le saccage de l’environnement par les entreprises, en toute impunité
Pour les détails voir : http://perso.wanadoo.fr/metasystems/Revolution.html
Et cette excellente galerie de photos pour vous mettre en appétit contre le nouvel esclavage et une droite qui n’a cessé de traiter les citoyens avec mépris depuis 4 ans, au service exclusif du profit des entreprises. :
http://perso.wanadoo.fr/metasystems/CPE.html
Quand la Ve République ressemble a un foutoir :
http://fr.news.yahoo.com/31032006/5/quand-la-loi-perd-son-autorite.html

Ducon



> CPE : Chirac promulgue la loi et on continue la lutte !
1er avril 2006 - 11h38

Hier soir à la Bastille j’ai récupéré un tract de la Fédération de Paris du PCF (tel. 01 44 83 85 15) qui appelle un à rassemblement samedi 1er avril à 14h devant la Préfecture (Métro Cité) contre "LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES" qui se multiplient contre les manifestants anti-CPE.
Il faut se bouger ce week-end (sur les marchés, distribuer des tracts, mener des petites défiles de popularisation, convaincre ses amis et familiers...) pour préparer la journée du 4 avril. Rien ne se fera tout seul, et il faut que les gens sentent que ce sera un succès, et que cela vaut le coup de perdre une journée ou une demi-journée de travail (vive les RTT, si on ne peut se mettre en grève, ou piquer un "bulletin de santé" (qui ne sera pas payé, puisqu’il y a le délai de carence)). Il faut continuer la lutte, le mouvement peut gagner. les manoeuvres de Chirac sont trop "acadabrandesques". Le surréalo-dadaïsme à la tête de l’Etat a tout de même des limites !



> CPE : Chirac promulgue la loi et on continue la lutte !
1er avril 2006 - 13h23 - Posté par

La solution serait peut-être des centaines de manifestations de type "sitting" de jour comme de nuit dans la rue, par exemple devant le siège des députés, les instances nationales, etc... On ferait un roulement et on peut tenir longtemps.

Se rappeler, récemment, les manifestations pacifiques "oranges" en Ukraine, qui ont réussi à faire céder un pouvoir obtus et manipulateur (même si elles étaient alimentées en sous-main par les américains, la technique est quand même bonne à essayer, car elle innove et paralyse les réactions habituelles des flics (comment évacuer à la main 50.000 manifestants assis et pacifiques, hein ?!) et ça fout bien le bordel pourtant !)

Allez, chiche, il ne reste plus qu’à choisir la couleur.


> CPE : Chirac promulgue la loi et on continue la lutte !
1er avril 2006 - 14h14 - Posté par

Après avoir lu tout ce qui précede, je n’ai qu’une conviction :

LE POUVOIR EST DANS LA RUE !!

La fenêtre de tir est étroite, elle risque de se refermer très vite, il n’y a pas de temps à perdre.


> CPE : Chirac promulgue la loi et on continue la lutte !
1er avril 2006 - 14h16 - Posté par

Je suis assez d’accord avec cette idée d’occupation pacifique et durable d’espaces publics ("à l’Ukrainienne"), avec des tentes, des cantines ...Mais elles réclament deux choses : 1) une mobilisation quantitativement plus massive (hier à soir à Paris, la manif était vraiment géniale, au niveau de l’ambiance, de la complicité entre les manifestants, de la détermination... ; mais c’est vrai aussi, nous n’étions que quelques milliers) ; 2) un bon niveau d’organisation (au sens "auto-organisation"). Et si aujourd’hui de nombreux groupes d’étudiants (par groupe affinitaires et ou de petites "chapelle" et courants politiques) sont maintenant assez bien organisés, aptes au dialogue et à la délibération collective (l’expérience de 2 mois de mouvement, où les personnalités de chacun se sont révélées), les salariés, précaires et chômeurs ne sont pas du tout à ce niveau.(à part les syndicalistes, mais il est vrai qu’ils restent dans leurs formes classiques de mouvement).
Les militanst de toutes tendances, aux échelons locaux, seraient bien inspirés, au lieu de se limiter à la propagande publicitaire pour leurs petites boutiques (et de ce point de vue, il y a aujourd’hui quelque chose d’assez obscène, de voir les différents partis, restés sur les trottoirs en regardant passer les défilés, retardant et gênant souvent ces derniers, à seul fin de battre l’estrade, de montrer leur drapeau et leur logo, espérant que le manifestant, subliminalement, en retiendra quelque chose lors des prochaînes échéances électorales. Ou encore de squatter la scène médiatique, en mulitpliant, des centaines de fois par jour (dans les dépeches AFP, Reuters, AP etc.) les communiqués les plus creux et les plus pauvres (toujours le même message, tenant en 50 mots, sans doute pour "éclairer l’opinion". Plus vraisemblablement pour rappeler qu’ils existent,que c’est eux qui comptent, alors que la pauvreté même de leur message, le caractère restreint et oligarchique de leur petites castes n’attirent pas franchement les foules en ce moment, qui tendent plutôt à "exister par elles-mêmes".), au lieu de se limiter donc à la promotion publicitaire de leurs "enseignes" et à leurs creux slogans, de bien plutôt faire du "travail de masse ", de proximité. Appeler à des assemblées publiques - de quartier, de communes etc. - où les points de vue se confrontent, des actions sont décidées, des informations circulent, des complicités se nouent etc. C’est cela la "démocratie participative" (comme ils disent) ou la "démocratie directe". Cela pourrait s’appeler des "comités de salut publique pour le retrait du CPE/ CNE", ou "comités locaux de lutte contre la précarité", "assemblées intercatégorielles de mobilisation contre la précarité et le CNE / CPE", "comité d’action locale", peu importe. Le premier objectif serait de réussir la manif / Grève générale du 4 avril. Mobiliser les hésitants, leur expliquer en quoi ils sont tous concernés et pas seulement les jeunes. Qu’autour de cette question du contrat de travail, c’est un véritable choix de société qui se dessine etc. etc. Ensuite, comme malgré l’immense succès que sera le 4 avril, le gouvernement tergiversera, magouillera et jouera comme d’hab, la division, la provocation et l’espoir du pourrissement, s’orienter vers ce scénario "à l’Ukrainienne", avec des campements dans divers endroits hyper passants de centaines de villes en France, y compris dans les banlieues. Les gens qui ne peuvent aujourd’hui se lancer dans une grève illimitée (surendettement, précarité, rapports de force très défavorables dans les petites boites - qui via la sosu-traitance et "l’externalisation des fonctions", emploient aujourd’hui la majorité du salariat-, grandes boites privées ayant sélectionnées leurs salariés sur la base de critères psychologiques très fins, de passivité et de respect de la hiérarchie etc.), pourront tout à fait se joindre aux mouvements, le matin, le midi, le soir, la nuit, les week-ends... Et avec la masse d’inemployes que compte le pays, le mouvement comptera une "armée de réserve" impressionnante (ce qui sera une excellente occasion pour beaucoup d’entre eux de se "resocialiser positivement", comme disent les sociologues et les travailleurs sociaux ! plutôt que de financer des stages bidons).
Evidemment, ne soyons pas angéliques, il y aura de sérieux problèmes, avec tous les "malades sociaux" qui errent comme des spectres dans la cité. Mais justement ce sera une bonne occasion de commencer cette vaste thérapie collective dont le pays a tant besoin !
Voilà c’est complètement utopiste, et sans doute complètement débile diront les plus réalistes !
Mais la conjugaison d’une occupation statique de "Campements de la liberté anti-pécarité" avec des défilés tous azimuts hyper-mobile (500 personnes X 10 (ou x) sillonant une ville dans tous les sens, vous voyez l’efficacité : y compris en terme de visibilité "non médiatique", mais "immédiate", par les gens que vous croisez, et auxquels vous pouvez vous adresser. Ajoutons que ces défilés auront un grand impact sur la salubrité publique, en faisant diminuer la circulation automobile et donc les pollutions : les automobolistes comprenant très vite qu’ils faut limiter ses déplacements motorisés au strict nécessaire, et plutôt marcher, prendre le vélo et les transports en commun, qui seront redevenus beaucoup plus sympa, puisque les gens feront moins "la tronche", sourieront et se parleront à nouveau. Ensuite cette situation nouvelle de réappropiration des espaces publiques par les corps vivants, et non plus les corps incarcérés dans leur sarcophage de ferraille automotorisée, par les machines et les corps réduits à l’état de monade automate, permettra certes quelques actions de blocage stratégique de la machine économique (salons marchands, réunions de "décideurs", circulation des marchandises..), et très vite, très, très, très vite, le gouvernement devra non seulement retirer ses mauvaises lois, mais aura même du souci à se faire. Il est sûr que les adeptes de la "démocratie médiatico-parlementaires" des oligarchies technocratiques (PS, Verts...) ne seont peut-être pas très enthousiastes vis à vis de ces perspectives qui redonneraient du "pouvoir au peuple" (Démocratie), et diminueraient donc une part du leur. Mais l’appétit vient en mangeant et "the proof of the pudding is in the eating" !


> CPE : Chirac promulgue la loi et on continue la lutte !
1er avril 2006 - 14h17 - Posté par

De Belgique, je salue les manifestants, les opposants, les dissidents et leur souhaite bonne chance.

Et si vous en profitiez, les jeunes et les autres, pour abandonner tout rêve de type métro/boulot/dodo ou travail/famille/patrie ou productivisme/consumérisme/hédonisme et créer une réalité sociale nouvelle basée sur un nouveau paradigme ?

Et si vous cessiez de projeter votre identité dans votre réussite professionnelle et votre aspiration au bonheur dans vos envies de consommation ?

Et si vous tentiez la simplicité volontaire et l’objection de croissance ?

Bientôt, il n’y aura plus assez de pétrole pour satisfaire les besoins de tous, et le peu qui restera sera hors de prix. Une crise énergétique et écologique majeure est à nos portes.

Alors oui, dehors la clique politique néo-libérale, mais pas au profit d’un pouvoir qui persistera, en toute schizophrénie, à proposer comme horizon historique indépassable le Progrès, la Croissance et la Richesse pour tous.

Vive la décroissance soutenable !

Bernard


> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 15h13

Dans son discours de programme de campagne à DOUAI,- POUR UNE FRANCE PLUS JUSTE -

Nicholas Sarkosy a déclaré (à propos du CPE) :

" L’enjeu, c’est la simplification de notre droit du travail...

Voilà pourquoi je propose de créer un contrat UNIQUE de travail à durée indéterminée dont les

garanties se renforceraient au cours du temps.

Ce sera plus juste car il n’existera plus de salariés de première classe en CDI et des salariés de

2ème zône enchaînant des CDD et le travail en intérim"

Nous lisions précédemment sur ce site :

.../...

"Tous ces contrats aidés, doivent, selon les voeux des experts libéraux de l’OCDE, être

regroupés par un contrat unique : le CEI (Cumul Emploi Insécuritaire) d’inspiration patronale qui

dores et déjà, bien que non encore divulgué, se trouve dans les tiroirs.

Aucune durée n’est mentionnée, elle serait donc à géométrie variable et ajustable aux besoins

du marché

Les charges sociales seront transférées progressivement sur le budjet de l’Etat et sur la part

salariale des cotisations.

Les cotisations patronales affectées aux seuls CDI inciteraient les employeurs à préfèrer le CEI

Ce sera la mise à plat du code du travail, son nivellement par le moins disant social comme

socle commun à l’embauche"

(lire l’article dans son entier : http://bellaciao.org/ article=24656)

ET CE SERA NICHOLAS SARKOSY QUI LE FERA FONCTIONNER

- TOUS DES INTERIMAIRES-

si le malheur voulait qu’il soit élu

Michèle



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 22h04

Dansons la ravachol vive le son vive le son
Dansons la ravachol vive le son du canon !
que dire d’autre,
Aux armes citoyens...



> CPE : Chirac promulgue la loi
1er avril 2006 - 22h07

On ne peux plus rester à rien faire.............



> CPE : Chirac promulgue la loi
2 avril 2006 - 18h45 - Posté par

Français ,française j’ai decidé de ...
je pensait la France une république ,je constate que l’appelation devrait etre Monarchie Republicaine , avec sa noblesse ces marquis et ces barons Vue de dehors elle etait belle la chanson democratique accent la vie en Rose ... Français ,Françaises a vous maintenant de découvrir


> CPE : Chirac promulgue la loi
3 avril 2006 - 00h27

Je viens de découvrir votre site et j’ai parcouru quelques unes des réactions et j’ajoute mon pavé à la barricade ;

On a touché le fonds en matière de pantalonnade politique. En l’espace de 48 heures on a tout entendu et son contraire et quelque part ça me réconforte de savoir que cette fois c’est sûr Chirac restera dans l’histoire comme un grand guignol. En 48 heures donc on apprend
 qu’on peut promulguer une loi sans l’appliquer(y a qu’à faire pareil avec tout un tas de lois et décrets qui sortent au JO et qui nous pourrissent la vie)
 qu’on peut inviter les gens à négocier tout en leur disant que le CPE maintenant ce sera un an et le licenciement sera motivé (où est la négociation ?)
 et enfin cerise sur le gâteau merdeux ; il n’y a plus de gouvernement puisque les négociations doivent se tenir avec l’UMP directement.

Dans un an on vote ce sera là la vrai négociation mais avec qui Ségolène ???? Tu parles d’un cadeau.
Je crois aussi qu’il faut taper là où ça fait mal : au fric. L’arme absolue pourrait être la consommation citoyenne mais cela réclame un minimum de culture, d’éducation citoyenne à laquelle malheureusement tout le monde n’a pas accès et pour cause : apprenez aus gens à réfléchir et ils vous le rendront en vous mettant en cause ce qui est le mérite et la raison d’être de la démocratie.

Je défile régulièrement depuis quelques semaines . J’ai 52 ans 2 enfants de 23 et 14 ans et je suis très pessimiste pour eux. Les salauds aux manettes ici ou ailleurs n’en ont rien à faire de mettre un pays dans la rue , de risquer des dérapages , des morts peut-être pour régler leurs petits comptes entre amis

Je suis pessimiste mais je continue de marcher et de construire ma cathédrale (je vous expliquerai une autre fois)

A bientôt sur les ondes

Jean du Gard



> CPE : Chirac promulgue la loi
3 avril 2006 - 14h08

Même sur la photo il fait peur !



> CPE : Chirac promulgue la loi
5 avril 2006 - 12h34

Où peut-on choper cette photo en bonne définition pour impression ?

KShoo



> CPE : Chirac promulgue la loi
5 avril 2006 - 21h12 - Posté par

Chirac promulgue mais n’applique pas.
Un acte qui ne fait pas parti des droits d’un chef d’Etat de la Ve Republique Française.
Un acte non constitutionnel.
Un acte valable de destitution.
Mais ça personne n’y fait attention, on ne veut pas empirer la situation, on ne veut pas créer de scandale.
Mais ce que je vous dis est bien réél, renseignez vous auprès de juristes.

Une fois de plus, nous avons la preuve que le gouvernement et en particulier notre président agit pour des biens personnels et non pour notre pays.
On peut bien dire qu’il a agit par "solidarité". Oui, par solidarité envers son premier ministre.

Notre president aurait tres bien pu relancer un vote à l’assemblé nationnale, avec plus de dialogue, de recherche, plus de temps et de reflexion.
Oui, mais ça serait nuire à son tres cher premier ministre, M. De villepin.

Depuis, j’ai décidé de l’appeler "l’Homme qui valait des millions".

Pour finir, en 2007, j’aurait 16 ans, je ne pourrait pas voter.
Mais de toute façon pour qui aurais-je voter ?
Mais ce que je sais c’est qu’il y a une menace encore plus grande pour le futur.
Une menace représentée par un homme, un homme qui prend de l’ampleur et qui se detache de ses concurents, M.Sarkozy.
Et j’aimerais que vous, qui pourrez voter en 2007, vous voterez contre cette menace, et contre l’individualisme actuel.






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

6742 (test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite