Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

DEFENDRE LES FORUM ALTERMONDIALISTES

mardi 18 mars 2008 - 00h59 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

DEFENDRE LES FORUM ALTERMONDIALISTES PRIS ENTRE DEUX CRITIQUES : ENTRE "LE TROP" IDEOLOGIQUE ET LE "PAS ASSEZ"

Il s’agit d’une simple mise en forme d’une intervention sans grands développements, Jean-Marie COULOMB ayant longuement dressé le bilan (non encore publié à ce jour) . Je renvoie juste à quelques notes de références. La critique vient de deux bords ce qui permet de montrer plus qu’avant le positionnement des forums se réclamant de la Charte de Porto Alègre.

I - LA DOUBLE CRITIQUE DES FORUM "PORTO ALEGRE"

Tout ce qui est forum n’est pas altermondialiste. Il y a une double critique : trop militant, trop idéologique, trop doctrinal, trop programmatique trop politique ou au contraire pas assez et donc inefficace, et donc dépassé . Ce qui débouche sur : il faut aller plus loin et faire autre chose !

A) EN TROP ! L’exemple du Forum de TINTENIAC.

C’est l’exemple du Forum de Tinténiac en Ille-et-Vilaine qui ressemble un peu à un petit forum alter qui ne dure qu’une après-midi avec la présence d’associations diverses dont le MRAP mais pas ATTAC(sauf la première année) . Le forum de Tinténiac d’une part reçoit un fort volet promotionel d’activités marchandes artisanales qui ne manquent pas d’intérêts mais dont le contenu altermondialiste n’est pas évident . Par ailleurs ce forum n’organise pas des débats avec les individus et organisations voulant "un autre monde" possible . Les différentes associations présentent simplement leurs activités. Ce ne sont d’ailleurs pas elles qui décident de ce qui se fait. Ce forum n’est pas autogéré. Il est vrai que les organisateurs en lien avec la municipalité n’ont pas souhaité se conformer à la charte de Porto Alègre de 2OO1. En fait ce Forum est né en 2002 d’un refus - ne pas soutenir le FN - mais pas d’une volonté de lutter contre le néolibéralisme.

B) EN PAS ASSEZ ! LE POST-ALTERMONDIALISME

De puis que Bernard CASSEN à promu le post-altermondialisme, on sait que le format forum se limitant à des discussions sans débouché donc des discussions sans fin se reconduisant d’année en annèe ne suffit plus à ce qu’exige la période. Pour répondre au néolibéralisme, il faut y ajouter les partis qui y sont interdits mais aussi les gouvernements anti-impérialistes. Le regard porte évidemment sur l’Amérique latine, sur le Vénézuéla surtout. Ce afin de construire le socialisme du XXI siècle.

II - POUR UNE DEFENSE DES FORUM ALTER "PORTO ALEGRE"

A) LES FORUM ALTER "PORTO ALEGRE" EVITE DES TRAVERS PREVISIBLES

Les FSM sous toutes leurs déclinaisons mais se conformant à la Charte de Porto Alègre de 2001 ont de l’avenir dans la mesure ou ils évitent deux écueils qui sont :

1 - le vide de discussions sur ce que l’on combat franchement, ainsi que - cela va souvent de pair - l’absence de perspectives pour "un autre monde possible". En somme il s’agirait de dégénérescence social-libérale des forum qui ne viserait qu’une amélioration de l’existant, qui ne voudrait qu’un monde plus juste mais sans remettre en cause la logique profonde du capital. En général cela se fait sous couvert d’altermondialisation, terme qui évoque des processus mais qui ne dit rien sur les buts, les objectifs. L’altermondialisation à la différence de l’altermondialisme conséquent montre des pratiques sociales existantes différentes partiellement "alternatives" au sein et aux marge du mode de production capitaliste dominant.

2) cela concerne plus le post-altermondialisme tel qu’il se présente aujourd’hui, le danger de récupération par les partis politiques (moindrement sans doute) mais surtout par les gouvernements fussent-ils révolutionaires. Les forum doivent rester critique et d’alternative mais indépendants, indépendants des mairies comme des gouvernements. Il a aussi plus sérieusement le refus d’une internationale structurée.

B) POUR DES FORUM VRAIEMENT ALTERMONDIALISTES

Il y des forum en toc, en plastique ! Ils ressemblent à des forum alter mais n’en sont pas. Il faut défendre les vrais forum !

1 ) Défense en 4 points :
 Les associations non partidaires ne sauraient y être interdites sous prétexte que trop hiérarchisées. L’apologie de l’horizontalité ne doit pas dériver en un sectarisme qui refuse les organisations et qui n’admet que les individus.
 Les discussions ne sauraient y être limitées : soit en limitant la critique du capitalisme - puisque la charte l’évoque - à la "malbouffe" ou à la surconsommation marchande. Cet aspect touche parfois le vocabulaire : capitalisme, impérialisme, bourgeoisie etc... seraient des "gros mots" marxistes. Il faudrait être marxiste avec des périphrase voire avec la novlangue néolibérale !
 Un vrai forum intègre aussi les luttes sociales en cours au lieu de les exclure. Ce qui ne signifie pas absence de débats sur ces luttes bien évidemment.
 Les partis politiques ont le droit d’intervenir en fin de Forum pour participer à des déclaration ou pour participer à des mnifestations. Ce point est aussi à défendre.

2) ...plus un sur les collectifs

cf L’ALTERMONDIALISME ET LES INTERNATIONALES COMMUNISTES ENSEMBLE

http://www.local.attac.org/attac35/...

Entre l’entre soi associatif et le post-altermondialisme il y a place pour les têches de convergences des luttes avec les forces politiques qui se réclament de la transformation sociale ou du communisme ou de l’écologie "rouge" notamment dans les collectifs qui apparaissent contre telle ou telle réforme (exemple : le traité constitutionnel européen). L’altermondialisme n’est pas réservé à ceux qui s’en réclament que ce soit José BOVE ou dans les milieux associatifs (comme ATTAC).

Ceci dit il reste encore un débat interne à l’altermondialisme à poursuivre.

CCL : DEBATTRE DE L’AVANCE DE 2005 !

http://www.forumsocialpaysbasque.or...

Lors du FSM de 2005, dix-neuf personnalités altermondialistes éminentes dont Bernard CASSEN ont publié un Manifeste de Porto Alegre. L’ambition de ce texte qui contenait « Douze propositions pour un autre monde possible » qui ont été diffusées largement. Ces propositions ont le mérite de compléter la Charte de 2001. A l’époque, j’ai salué favorablement cette initiative que je ne concevais pas comme remplaçant celle de 2001. Ces propositions marque une étape ; Elles montrent une avancée. Elles ne brident pas le débat. Elle indique aussi dans une certaine mesure "l’esprit de Porto Alègre" On aurait tort de les oublier comme on aurait tort de les survaloriser. Elles font partie de la mémoire de l’altermondialisme. Celles et ceux qui s’en réclament ne sauraient ni en faire un dogme ni les oublier totalement.

Christian DELARUE
Représentant le MRAP comme membre fondateur d’ATTAC
Membre du CA d’ATTAC France
Secrétaire national du MRAP

Notes :
 ALTERMONDIALISME et ALTERMONDIALISATION.

http://fsl47.info/article.php3?id_a...

Plus net : mardi 7 août 2007 (11h41) :

L’ALTERMONDIALISATION N EST PAS L’ALTERMONDIALISME

http://bellaciao.org/fr/spip.php?ar...

mardi 8 janvier 2008 (03h15) :

L’ALTERMONDIALISME ET LES INTERNATIONALES COMMUNISTES ENSEMBLE

http://bellaciao.org/fr/article.php... ou
http://www.local.attac.org/attac35/...

 Où en est le mouvement altermondialiste ? Réflexions sur l’essoufflement par Eddy Fougier [03-03-2008]

http://www.laviedesidees.fr/Ou-en-e...

Une analyse de Bernard CASSEN

http://www.forumsocialpaysbasque.or...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
DEFENDRE LES FORUM ALTERMONDIALISTES
18 mars 2008 - 19h49 - Posté par Christian DELARUE

Ce n’est pas inutile de mettre le lien de ce qui constitue les statuts FSL ALTER

Christian DELARUE (auteur de cette contribution)

CHARTE DES PRINCIPES DU FORUM SOCIAL MONDIAL.

http://fsl33.apinc.org/fsl/charteFSM.htm



DEFENDRE LES FORUM ALTERMONDIALISTES
11 octobre 2008 - 17h03 - Posté par Christian DELARUE

Un nouveau "consensus altermondialiste" pour répondre à la crise du néolibéralisme pourrissant.

Commentaire au texte de Bernard CASSEN et Christophe VENTURA (sur le blog de Bernard Gensane) :
Quel altermondialisme après la fin du néolibéralisme ?

http://blogbernardgensane.

ou sur Mémoires des luttes ( http://www.medelu.org/ )

 Que conclure de la "fin du néolibéralisme" ?

Bernard Cassen et Christophe Ventura appuient le propos sur "la fin du néolibéralisme" de l’économiste et Prix Nobel américain Joseph Stiglitz, (publié le 7 juillet 2008) en affirmant qu’il "faut effectivement constater que la crise actuelle du capitalisme, dans sa phase néolibérale, prend des allures systémiques en cumulant des dimensions financière, monétaire, alimentaire et énergétique". Ces liens entre les crises a été mis en valeur lors de l’université d’été d’ATTAC à Toulouse . Mais plus particulièrement nos deux camarades "post alter" la crise globale du capitalisme se manifeste par l’effritement d’une cohérence propre au néolibéralisme : "Alors qu’il incarnait une symbiose entre une dimension politique (les gouvernements, les institutions multilatérales et les « élites »), économique (les acteurs des marchés et les institutions bancaires et financières) et idéologique (les médias) dans les années 1990, il pâtit désormais de l’effritement de la cohérence capitaliste". Il ne faut donc pas s’étonner des nouvelles contradictions qui surgissent "dans le système et chez ses « élites ». Ils pointent successivement :
 remise en cause de l’hégémonie des Etats-Unis et du « Consensus de Washington », notamment en Amérique latine où des gouvernements progressistes sont arrivés au pouvoir ;
 recours aux nationalisations d’établissements financiers par des gouvernements aussi « libéraux » que ceux de Londres et Washington ;
 dépérissement des institutions financières internationales ;
 émergence d’un nouveau rapport de forces mondial multipolaire avec le poids économique et géopolitique grandissant des BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) ;
 montée en puissance des fonds souverains ;
 guerres du Caucase en partie liées aux ambitions énergétiques concurrentes et aux velléités d’expansion de l’Otan ;
 enlisement en Irak, en Afghanistan ;
 tensions autour de l’Iran ;
 évolution de régimes politiques nationaux vers des formes d’autoritarisme en Europe, etc.

 A-t-il existé un « consensus altermondialiste » suffisamment fort qui oblige à parler de post-altermondialisme ?

Certes, "au cours de la décennie passée, un grand nombre de mobilisations massives du mouvement altermondialiste se soient faites contre ces institutions multilatérales" représentatives du néolibéralisme que sont la Banque mondiale, le FMI et l’OMC . Mais l’altermondialisme a toujours critiqué le rôle prédateur contre le social, l’environnemental et la démocratie des grandes firmes multinationales. Il l’a fait sans analyse des classes sociales en conflit mais à partir de la nécessaire promotion du citoyen à tous les niveaux :entreprise, local, national, continental et mondial . Certes du fait de l’existence d’une « forêt de rationalités politiques » en son sein, les critiques furent plus ou moins radicales . Notamment, le rôle destructeur des Etats qui reproduisaient ces politiques néolibérales n’a pas toujours été dénoncé avec force par toutes les composantes du mouvement tant au nord qu’au sud . Le mérite de Bernard Cassen et ses amis qui ont eu les yeux rivés sur l’Amérique latine a été de voir que des gouvernements et des partis politiques pouvaient recevoir l’appui de l’altermondialisme. Nous sommes nombreux à penser que cela a pour effet de déplacer la ligne des solidarités par la formation d’un nouveau consensus altermondialiste .

 Le post-altermondialisme se focalise sur le poids des USA et la montée en force contrastée de la révolution en Amérique latine mais laisse dans l’ombre d’autres secteurs géopolitiques.

Les amis de B CASSEN et C VENTURA - j’en connais - ont été moins prolixes sur les rapports de l’Europe à l’Afrique ou à l’ensemble du pourtour méditerranéen. On pourrait en dire de même à propos des enjeux touchant la zone Iran-Irak- Afghanistan . Dans de nombreux débats certains voyaient surtout la domination des USA, de son gouvernement, de ses firmes et de son armée partout sur l’ensemble du reste du monde et négligeaient le fait que l’Uinion européenne comme les Etats européens se comportent à l’identique des USA sur des bases capitalistes propres, hors tout impérialisme nord-américain. Une telle politique de "second couteau" a d’ailleurs débouché un atlantisme renforcé et un élargissement de l’OTAN avec le nouveau Président Sarkozy. Nous voilà dans un "bourbier à l’algérienne" en Afghanistan sans que nous ayons comme au printemps 2003 une grande manifestation pour exiger le retrait des troupes de ce pays ! D’autres, dont je suis, plaidait pour une solidarité stricte entre les peuples. Un appui d’un quelconque gouvernement, fut-il progressiste ne pouvait qu’être conjoncturel et toujours passible de critiques, des critiques faites pour renforcer le poids du peuple-classe et notamment en son sein de sa principale composante : le salariat. En fait chacun dans ce débat est allé trop loin : trop national pour les uns, pas assez pour les autres.

 Le nouveau consensus altermondialiste en formation.

Ce qui surgit - la crise de la finance provocant une grise globale et sévère du capitalisme - pose la question des solutions à proposer. Veux-t-on sortir de l’Europe (au sens de n’être plus soumis aux règles de l’Union européenne) ou exige-t-on une autre Europe ? Vouloir une autre Europe donne incontestablement un axe stratégique fort d’altermondialisation du monde . E Balibar parle d’Europe altermondialisatrice . Une telle position ne signifie pas - en tout cas pas pour moi - ne pas vouloir l’appropriation publique dans chaque Etat notamment par des nationalisations et pour l’heure par l’expropriation des capitalistes et la nationalisation des banques. On peut discuter de la pertinence de cette solution et surtout des modalités de sa mise en oeuvre. On peut lui préférer un pôle financier public. Reste que la dimension nationale n’est pas omise. Ce qui compte aussi c’est la transcroissance des luttes au-delà des frontières car le néo-socialisme démocratique et écologique sera continental ou ne sera pas.

Christian Delarue
Membre du CA d’ATTAC France

Pour une première réponse trop rapide et sans note sur le blog de Bernard Gensane






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite