Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !

OGM : L’empire MONSANTO


de : JDR
mercredi 11 juin 2008 - 14h34 - Signaler aux modérateurs
> OGM
6 commentaires

OGM : L’empire MONSANTO Si les Etats-Unis sont la terre d’élections ses OGM (Organismes génétiquement modifiés), la multinationale Monsanto en est son prophète. Venue à Genève et à l’ONU présenter son livre, Le monde selon Monsanto (qui a fait l’objet d’un documentaire sur la chaîne de télévision Arte), Marie-Monique Robin livre un vrai réquisitoire contre cette multinationale, basée à Saint-Louis (Missouri). Pourquoi cette compagnie ? Parce qu’elle possède 90% des OGM cultivés dans le monde, qu’elle met la main « sur les semences du monde » au mépris de la biodiversité et en privatisant cette richesse naturelle grâce à des brevets sur la propriété intellectuelle. Les autres compagnies (Aventis, Syngenta, DuPont, Dow, Basf) actives dans le secteur sont, en comparaison, des « nains » selon la journaliste d’investigation. Mais reprenons depuis le début. Entreprise centenaire, Monsanto est au départ spécialisée dans les produits chimiques. Au cours du XXe siècle, elle vendra aussi bien des polychlorobiphényles (PCB), du polystyrène, des herbicides, que des composantes de l’agent orange pendant la guerre du Vietnam ou la très controversée hormone bovine de croissance laitière BST (commercialisé sous le nom de Posilac).

Complicité de la FDA

Dans les années 80, l’entreprise prend le virage de la biotechnologie avec « l’appui » de la Food and drug administration (FDA) du gouvernement américain (Bush père puis de Clinton). Peu de tests sont réalisés sur les nouveaux produits au nom du « principe de l’équivalence en substance ». « Cette autorisation de mise sur le marché de produits OGM a été une décision politique, de l’aveu même de James Maryanski, ancien ponte du service et non scientifique », rappelle Marie-Monique Robin. Ce principe consiste à affirmer que des organismes existant à l’état naturel et déjà utilisés dans l’alimentation, et qui ont donc prouvé leur innocuité, sont équivalents à des produits composés d’OGM ou issus de ces derniers. La législation américaine, où souffle un vent fort de « déréglementation » néolibérale, sera reprise dans le monde entier. Dans son documentaire et son livre, Marie-Monique Robin tire à boulets rouges sur le système de chaises musicales (revolving doors) qui permet que des huiles de l’administration, comme l’ancien secrétaire au commerce américain, Mickey Kantor, puissent passer, sans autre, au conseil d’administration de la multinationale. Fort de cette législation, le premier soja transgénique Roundup apparaît en 96. Il a été breveté pour résister à l’herbicide de Monsanto, le produit le plus utilisé dans le monde. Pour les grands céréaliers américains, cette variété permet un gain de temps et d’argent comme le vante John Hoffman, le vice président de l’association américaine du soja, défenseur inconditionnel de la biotechnologie.

Des sols exténués

Cette invention permet-elle de réduire l’épandage de pesticide ? C’est tout le contraire selon Marie-Monique Robin et l’organisation écologique Greenpeace. « En Argentine ou aux USA, les quantités de pesticides utilisées ont augmenté. Avec une plante résistante à l’herbicide, l’agriculteur peut utiliser le produit tout au long de sa croissance. Ce qui n’est pas le cas avec une plante non-modifiée ». La mise sur le marché de plantes OGM Bt (du nom d’une bactérie, la Bacillus thurigiensis, introduite comme insecticide dans une plante) n’a pas changé la donne. « D’après le professeur Benbrook, agronome et ancien secrétaire de l’Académie des sciences des Etats-Unis en charge de questions d’agriculture, on retrouve 10’000 à 100’000 fois plus d’insecticide dans un champ de maïs Bt que dans une culture de mais non transgénique », souligne Greenpeace. « Il n’y a pas de bons OGM », juge Marie-Monique Robin. La biotechnologie favorise-t-elle de meilleurs rendements ? Non selon Greenpeace. Le soja Roundup offre des rendements inférieurs de 5à 15% par rapport aux variétés de soja traditionnel. « Les filières coûtent chers. En Allemagne, les semences de maïs transgéniques Bt reviennent 35 euros plus cher par hectare à l’agriculteur ». Dans son documentaire, Marie-Monique Robin tire aussi la sonnette d’alarme sur les dangers produits par la dissémination des OGM dans la nature. Au Paraguay, l’utilisation de plantes transgénique transforment les transforment les champs en « déserts verts », soumis à une stricte monoculture. « En Argentine, les sols sont intoxiqués, morts. Pour favoriser la croissance du soja transgénique, on multiplie les nouveaux cocktails d’herbicides ». Au Mexique (pays qui a pourtant interdit le maïs OGM), les communautés rurales du sud du pays voient, apparaître des mutants de cette plante, du fait de la dissémination, dans les champs de la province d’Oaxaca. Un patrimoine naturel de 10’000 ans et de 150 variétés de maïs est ainsi mis en péril. Une perte pour l’humanité. Marie-Monique Robin en appelle à une prise de conscience de la société et des consommateurs face à cette éradication de la biodiversité. « Aux USA, les agriculteurs qui veulent produire du soja naturel, sont maintenant obligés d’importer des semences de l’étranger ». Mainmise grandissante de Monsanto : ces dernières années, la compagnie a racheté une soixantaine de compagnies de semenciers dans le monde (notamment Cargill seeds ou l’Indien Mahyco).

Des suicides de paysans

Si la dépendance des paysans à la firme à travers des contrats contraignants a déjà été largement documentée, Marie-Monique Robin montre les conséquences de ce nouvel asservissement des paysans. Dans le sud de l’Inde (Maharashtra, Andra Pradesh et Karnataka), on dénombre des milliers de suicides de paysans. Acculés à l’endettement par leur investissement dans une production de coton Bt, ils n’ont que cette échappatoire pour fuir la désespérance. « La première révolution verte dans les années 60 était conduite par les pouvoirs publics, la révolution transgénique est conduite pour le seul profit des entreprises privées et de leurs actionnaires (qui peuvent soit dit vous ou moi à travers les fonds de pension, ndlr) », souligne Vandana Shiva, critique de ces deux étapes et fondatrice de l’association « Navdanya », association pour la conservation de la biodiversité et la protection des droits des fermiers. Malgré toutes ces tares, les OGM continuent pourtant d’étendre leur emprise. En 2005, le nombre d’hectares de culture transgénique s’élevait à 90 millions d’hectares (soit 6% des surfaces agricoles mondiales). Cinq pays comptent à eux seuls les 95% des cultures transgéniques. Premier du classement : les Etats-Unis (avec près de 50 millions d’hectares). Suivent l’Argentine (17,1 millions), le Brésil (9,4 millions), le Canada (5,8millions) et la Chine (3,3%). L’Europe, de son côté résiste. Seule l’Espagne cultive des OGM. L’Allemagne, la France, le Portugal et la république tchèque en ont semé quelques centaines d’hectares en 2005. Rappelons aussi qu’aujourd’hui, le soja présente 60% des cultures OGM, le maïs 24%, le coton 11% et le colza 5%. Face à cette déferlante, Marie-Monique Robin croit au pouvoir des citoyens et des consommateurs qui doivent se mobiliser pour s’opposer à cette uniformité transgénique. Mais il y a urgence, car un champ d’OGM qu’on voudrait remplacer par une plantation naturelle doit attendre au moins 15 ans avant d’être replanté. Elle en appelle aussi à plus de transparence. Si l’étiquetage des aliments existe en Europe, tel n’est pas le cas aux Etats-Unis, où le consommateur ne sait pas s’il ingurgite un produit avec ou sans OGM. « Si ce type d’indication existait, je suis persuadée que le consommateur américain refuserait les produits OGM », souligne-t-elle. Elle plaide pour une généralisation de cet étiquetage aux animaux de plus en plus nourris aux OGM. Son livre traduit en neuf langues et qui devrait aussi sortir aux USA (« après relecture de trois cabinets d’avocats », plaisante la journaliste) devrait permettre d’ouvrir les yeux du monde. JDr



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
OGM : L’empire MONSANTO
11 juin 2008 - 15h06

MONSANTO le plus grand criminel de la planète et de tous les temps ! C’est lui qui empoisonne toutes les terres, quand il n’est pas impliqué dans les sales guerres ! Combien de morts a-t-il à son actif depuis 100 ans ?

Donc, il revient une fois de plus aux consommateurs en bout de chaîne de refuser de manger des OGM, soit directement soit par le biais des animaux qu’il consomme ! Donc, un étiquetage doit être obligatoire !

Et comme près de 80 % des français n’en veulent pas, l’agriculteur niais ou naïf prend de lourdes responsabilités à s’engager dans les OGM, parce que s’il veut revenir en arrière, il devra attendre 15 ans de sa vie avant d’engranger des bénéfices ! Que de temps perdu, gaspillé !



OGM : L’empire MONSANTO
11 juin 2008 - 19h57 - Posté par marielle

oui , refuser de consommer des ogm , je suis à 1000 pour cent pour . Mais que faire aupres de nos politiques qui ,eux ,vont à l’encontre de 80 % des français et votent des lois iniques ?


OGM : L’empire MONSANTO
12 juin 2008 - 01h02 - Posté par

En fait, il faudrait arriver à faire venir à la surface le problème des l "lobbistes", ces VRP de grands groupes de pression de droite et d’intérêts particuliers qui tournent autour de nos députés pour leur forcer la main sur tel ou tel dossier lors de votes. Le système politique est complètement dévoyé au parlement. Nous, nous leur confions un mandat clair et net et à l’autre bout ils sont noyautés par ces fameux "lobbistes".

Quand arrivera-t-on à mettre ça au grand jour ? Tous les électeurs doivent prendre conscience de ce fléau qui dénature la politique !


OGM : L’empire MONSANTO
13 juin 2008 - 15h41 - Posté par rené valentin

Pour l’heure, seule l’Espagne développe une production de mais transgénique d’importance en Europe. Autant dire que si l’UE décide de se favoriser les OGM, cela se fera 1.sous l’emprise de Monsanto, qui détient 90% du marché mondial.
2. contre la volonté de tous les citoyens-consommateurs européens. Bref, économiquement aberrant et politiquement anti-démocratique
René Valentin



OGM : L’empire MONSANTO
15 juin 2008 - 10h26 - Posté par Hubert PEDRINI

On est là face à l’exemple type des dégâts que peuvent créer les grands groupes financiers.
L’immédiat de leurs revenus est plus important que l’avenir de l’humanité

Et que font nos élus qui ont la lâcheté de leur céder ?

Et que font les associations de consommateurs qui devraient faire de ce type de problème un combat prioritaire ?

Et que font les médias qui au lieu de consacre la moité des journaux télévisés aux résultats du foot ( et je n’ai rien contre le foot) feraient mieux de relayer ces évènements d’une importance capitale ?

Et que faisons nous, nous qui sommes informés ?car nous nous contentons d’être indignés et n’avons pas forcément le courage d’aller arracher les OGM en plein champs.

Il sera pourtant bien réagir un jour avant que l’avenir alimentaire de la planète n’ait subit des dégâts irréversibles

Hubert



OGM : L’empire MONSANTO
25 juin 2008 - 14h24 - Posté par m4

Je vous conseille vraiment de lire "le monde selon monsanto", ca donne beaucoup d’arguments contre les OGM....et tout le reste. Par contre c’est très très déprimant quand on voit tout ce qui se passe.... : (






L’autre « police des moeurs »
lundi 28 - 13h20
de : Christian Delarue
Bielorussie : réponse pertinante de Loukachenko !
lundi 28 - 11h08
de : joclaude
Justice sociale et climatique : « sans mouvements sociaux, il ne se passera rien »
lundi 28 - 09h15
Client-mystère : un monde sans foi ni loi ( du travail )
dimanche 27 - 18h32
de : client mystere
2 commentaires
RASSEMBLEMENT POUR EXIGER LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH ! VENDREDI 02/10/2020 à 18h00, place de Ménilmontant - Paris
dimanche 27 - 12h32
de : Jean Clément
Pedo - Stan Maillaud lanceur d’alerte condamné
dimanche 27 - 11h15
de : marcel
Dictature sanitaire : qui manipule qui ?
samedi 26 - 17h53
de : Claude Janvier
1 commentaire
lancement initiative citoyenne européenne pour des revenus de base - collecte de signatures
samedi 26 - 09h01
de : angela anaconda
1 commentaire
Badges, signes : brève position syndicale
vendredi 25 - 15h46
de : Christian Delarue
7 commentaires
Action-fête de soutien aux grévistes de l’Hôtel Ibis Batignolles
vendredi 25 - 14h41
de : Alain Collet
1 commentaire
COVID 19 : Des Municipalités sous l’oeil haineux de la macronnie !
jeudi 24 - 16h24
de : joclaude
1 commentaire
L’appel du vide - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 23 - 23h39
de : Hdm
Des grèves reconductibles inédites chez Labosud
mercredi 23 - 09h18
Femmes prises entre capitalo-patriarcat et hyperpatriarcat : alliances à former.
mercredi 23 - 08h37
de : Christian Delarue
7 commentaires
France : Tenue républicaine exigée par les Amish
mardi 22 - 10h37
de : Sanaga
1 commentaire
Grande fête du livre des éditions Noir et Rouge
lundi 21 - 23h28
de : Frank
BOLIVIE Perspectives avant les élections du 18 octobre
lundi 21 - 19h16
de : allain graux
APPEL AU MOIS INTERNATIONAL D’ACTIONS POUR LA LIBERATION DE GEORGES ABDALLAH
lundi 21 - 17h44
de : Jean Clément
COVID 19 : Cuba vient de mettre au point un vaccin !
lundi 21 - 16h40
de : joclaude
Représentation syndicale avec son badge (ou pas) et rien d’autre !
lundi 21 - 12h11
de : Christian Delarue
2 commentaires
SEXYPHOBIE AU MUSEE d’ORSAY
lundi 21 - 01h28
de : Christian Delarue
4 commentaires
Premiers de corvée, premiers oubliés ! Des sans-papiers marchent vers l’Élysée
dimanche 20 - 17h03
CHILI/VENEZUELA : une superbe historique, afin que nul n’en ignore !
dimanche 20 - 16h31
de : joclaude
CUBA : courrier au Canard Enchaîné
dimanche 20 - 16h12
de : joclaude
Amérique Latine : Démocratie contre blocus !
dimanche 20 - 15h19
de : joclaude
1 commentaire
Racket sur les retraités et les personnes en perte d’autonomie : le rapport Vachey
dimanche 20 - 15h04
de : joclaude
1 commentaire
Entre droit de critique du voile et nécessaire respect des personnes
samedi 19 - 23h25
de : Christian Delarue
2 commentaires
Le néocolonialisme d’ENGIE au Brésil
samedi 19 - 21h53
de : Mr Mondialisation
SEXYPHILIE anodine d’Instagram et SEXYPHOBIES agressives ailleurs
samedi 19 - 17h02
1 commentaire
journée internationale pour la paix : visio-conf. ce 18 septembre 2020
jeudi 17 - 23h32
Le désempuissantement populaire participe de la perte de démocratie.
jeudi 17 - 20h50
de : Christian Delarue
4 commentaires
Pourquoi beaucoup de salariés ont la tête ailleurs
jeudi 17 - 12h16
1 commentaire
Des papiers pour tous ! C’est l’heure de l’mettre
jeudi 17 - 08h17
de : Hdm
De la lutte des masques à la lutte des classes
jeudi 17 - 07h58
de : Bruno Guigue
2 commentaires
Si à 5 ans un gosse n’as pas eu au moins deux leucémies, c’est qu’il a raté sa vie
mercredi 16 - 23h29
de : Dr Seguelasse de Santé publique rance
SEPARATISME
mercredi 16 - 19h48
de : Nemo3637
5 commentaires
l’Etat providence... ! Pour qui ?
mercredi 16 - 16h41
de : joclaude
VENEZUELA : On ne nous dit pas tout !
mercredi 16 - 10h37
de : joclaude
1 commentaire
La nouvelle grenade de désencerclement reste une arme de guerre
lundi 14 - 07h23
1 commentaire
Les trois secteurs de résistance du peuple-classe
dimanche 13 - 14h47
de : Christian Delarue
1 commentaire

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter Google+
DAZIBAO
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite
Aux dirigeants d’Info’Com-CGT
vendredi 5 juin
de Mickael Wamen
2 commentaires
Après avoir repoussé plusieurs fois cette décision, je vous informe que je ne souhaite plus être adhérent au syndicat info’com CGT et je quitte le bureau de placement de la SACIJO. Je tiens de suite à indiquer que cette décision n’a strictement rien à voir avec cette connerie d’affiches. Ce serait trop facile pour vous de prendre cet argument pour expliquer ma décision.t Depuis les démissions d’Olivier et Stéphane, la ligne du syndicat ressemble bien trop à celle (...)
Lire la suite