Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

"La Vie de Galilée, de Brecht", Théâtre du Peuple, Bussang (Vosges)

de : Bussang (Vosges)
vendredi 30 juillet 2004 - 18h21 - Signaler aux modérateurs

" Qui ne connaît la vérité n’est qu’un imbécile.

Mais qui, la connaissant, la nomme mensonge, celui-là est un criminel ! "

( Galilée )

A Bussang, dans les Vosges, Christophe Rauck met en scène "La Vie de Galilée". Le dramaturge allemand s’interroge : l’astronome a-t-il nié pour sauver la science ou sa vie ?

"En l’an de grâce seize cent neuf à Padoue/La clarté du savoir jaillit d’un pauvre bouge./Galileo Galilei calcula tout :/Ce n’est pas le Soleil mais la Terre qui bouge." La Vie de Galilée, de Bertolt Brecht, suit précisément la trame biographique de l’astronome-mathématicien pisan (1564-1642), la résume et la commente d’un seul mouvement de phrase, dense et allègre. L’époque : "Les villes sont étroites et les têtes aussi. Peste et superstition" ; l’effondrement d’un système : "Il est apparu que les cieux sont vides. Alors un rire joyeux retentit" ; l’apparition du nouveau : "En une nuit, l’univers avait perdu son centre et, au matin, il en avait d’innombrables."

Deux lentilles ajustées dans un tube braqué sur l’infini et les hypothèses de Copernic sont vérifiables, de visu. Voir, c’est savoir. Pour éviter que d’autres voient ce qu’ils nient voir, les prélats envoient l’Inquisition fermer les paupières. L’oil populaire n’en perce pas moins l’obscurité. Ses baladins vont proclamant la nouvelle. Un théâtre se lève contre l’Eglise, des valets contre des maîtres, la science brechtienne est vérité, révolutionnaire, en soi.

Devant ses disciples, Galilée s’emballe : "Qui ne connaît la vérité n’est qu’un imbécile. Mais qui, la connaissant, la nomme mensonge, celui-là est un criminel !" Pourtant, face aux instruments de torture, il nie. Pour se sauver, ou pour sauver la vérité ? Cette question taraude Brecht. Peut-on être "criminel" pour ne pas trahir la science, la révolution ?

La pièce connaît une première version en 1938, période de l’exil danois de Brecht auprès des équipes du physicien Niels Bohr. Une deuxième version marque la rencontre du dramaturge et de Charles Laughton, mis en scène à Beverley Hills, occasion de délicates et fructueuses discussions américano-allemandes sur l’acteur, d’où Brecht tire un grand texte, "Composition d’un rôle" (Ecrits sur le théâtre), plus marquant peut-être que ses interrogations sur la place du scientifique après Hiroshima. La troisième et dernière version, donnée ici, est celle du Berliner. Ceux qui voient sous le dessin de Galilée un autoportrait de Brecht font peser la question de la rétractation d’un autre poids, celui de l’intellectuel, du dramaturge, enfermé dans le camp socialiste. Brecht ne demandait pas tant de sollicitude.

Le metteur en scène de cette Vie de Galilée, Christophe Rauck, retient son "écho à l’obscurantisme religieux". Les enfermements identitaires contemporains, avec leurs murs de grands livres clos, manifestent, il est vrai, une inquiétante résurgence de la "peste" séculaire des hommes en noir. L’appel à l’universel, à la raison et au doute, au grand dialogue intellectuel, à l’ouverture des frontières est de bonne et saine compagnie. La science est encore en ligne directe avec une pensée en liberté, le dogme ne connaît pas la force, supérieure, de la finance.

Sur la scène du Théâtre du Peuple de Bussang (Vosges), malgré l’allant des acteurs locaux, Galilée (Georges Bigot) apparaît comme le centre d’un autre système solaire, à peine frôlé par l’aile noire de l’Inquisition (Jean-Philippe Meyer). Son éclat solitaire renvoie la plupart des autres planètes dans l’ombre, comme de simples figurants de l’histoire. Seule la traditionnelle ouverture des portes de fond de scène au final lui dispute la lumière.

Jean-Louis Perrier

La Vie de Galilée, de Brecht.

Mise en scène : Christophe Rauck.

Avec Georges Bigot, Marie Normand, Nicolas Sotnikoff, Christiane Lallemand, Ismaël Ruggiero, Jean-Philippe Meyer, François Kergoulay, Thérèse de Paulis...

Théâtre du Peuple, Bussang (Vosges).

Tél. : 03-29-61-50-48. De 6 à 20 euros .

Durée : 3 h 15. A 15 heures, du vendredi au dimanche jusqu’au 8 août ; et du mercredi au dimanche jusqu’au 29 août.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite