Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

thierry breton , le pillage

vendredi 3 septembre 2021, par BRANCO via Avellino

https://blogs.mediapart.fr/avellino/blog/310821/thierry-breton-le-pillage

( via le facebook de juan branco ) Combien Thierry Breton a-t-il touché depuis son arrivée à ATOS, "miraculeusement redressée" selon les médias grâce à ces cadeaux de l’état , entreprise où il a été propulsé après avoir été ministre de l’économie ?

5,7 milliards d’euros. C’est le "cadeau" de la France à ATOS et ENEDIS en échange de l’installation de 35 millions de compteurs Linky, opération industrielle catastrophique dont l’absurdité a été démontrée par la Cour des comptes, et qui continue de faire scandale jour après jour.

Qui dirigeait ATOS et a fait usage de son entregent pour en tirer près de 2 milliards d’euros ? Un certain M. Breton, nouveau candidat de M. Macron à la commission européenne, après l’échec de Mme. Goulard, retoquée - cela ne s’invente pas - pour corruption et conflits d’intérêts.

Combien Thierry Breton a-t-il touché depuis son arrivée à ATOS, "miraculeusement redressée" selon les médias grâce à cette opération, entreprise où il a été propulsé après avoir été ministre de l’économie ?

Plus de 40 millions d’euros.

Combien cela nous-a-t-il coûté ? Plus de 140 euros chacun.

Et combien de stock-options lui reste-t-il ? L’équivalent de 50 millions d’euros, qui viendront s’ajouter à 200 millions d’euros de patrimoine personnel, accumulé en alternant privatisations, passages en cabinet et nominations politiques depuis trente ans.

Un modèle pour M. Macron, que cet être qui a privatisé les autoroutes, après être passé par Bull et Thomson lors de leur pillage/privatisation, et d’avoir installé chez Orange son "ami" Didier Lombard, qui y provoquerait une vague de suicides inédite et détruirait le corps social, sans compter ses menus exploits dans la dite-entreprise, à travers la dévastation de son corps technique, le tout sans ne jamais être inquiété, s’appuyant sur ses relais politiques et administratifs pour toujours rebondir et mieux nourrir les entreprises dont lui était offerte la direction, plaçant dans le privé ses enfants pour mieux éviter que toute cette dévastation n’impacte ses propres rejetons, là où le reste de la population continuerait de payer ses effets, et la dégradation continue de services publics produite par ces décisions.

Non, ces êtres ne sont pas corrompus, vous avez raison.

Ils sont la corruption.

Derniers articles sur Bellaciao :