Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Assassinat de l’Echo des Savanes par Lagardère

mardi 13 mars 2007 - Contacter l'auteur - 18 coms

de Jips

L’Echo des Savanes est créé en 1972 par entre autres Gotlib, Bretecher et Mandryka (l’auteur du concombre masqué). Dés ses débuts c’est un magazines d’humour et de bandes dessinées.

L’écho des savanes, en publiant en feuilleton des bandes dessinées nouvelles et originales, fait connaître de nombreux jeunes auteurs. Ce mode de publication permet aux auteurs de s’assurer de rentrées financières avant la parution (incertaine) des bandes dessinées en album.

Les auteurs les plus connus ont participé à l’aventure de l’écho des savanes. Outre les fondateurs, citons Reisier, Wolinski et Vuilemin bien sur, mais aussi Petillon, Veyron, Moebius, Ptiluc, Topor, Margerin, Tardi, Tronchet, Manara, etc… Il est impossible ici de citer tous les auteurs qui ont contribué au succès de l’écho des savanes, la liste ressemblerait trop à celle des auteurs de BD français et dans une moindre mesure italiens.

Fin des années 90, début des années 2000. Il faut le reconnaître, si les BD publiées demeurent de très bonne qualité, il n’en est pas de même des textes et articles. Les ventes baissent.

Début 2006, l’écho s’engage dans une refonte complète de sa maquette, passant à 200 pages et faisant un grand effort de qualité. Articles plus intéressants, encore davantage de BD, et même dans chaque numéro un album complet : Jeannine de Reiser, Necron, Squeak The Mouse, Lucien, etc… Bref de quoi (re)découvrir des grands classiques pour pas cher.

Malgré la baisse des ventes, le diffusion reste plus qu’honorable avec plus de 55.000 exemplaire vendus par numéro en 2005, donc avant la refonte du magazine. Mais surtout, d’après l’équipe, les ventes étaient suffisantes pour permettre au magazine de vivre.

Mais voilà, c’était sans compter sur l’actionnaire principal (suite au rachat d’Albin Michel) : Lagardère.

Décembre 2006. 3 jours avant la parution du numéro de janvier 2007 (déjà bouclé), l’équipe de l’Echo des Savanes apprend la « suspension » du magazine par Lagardère Active Media. Rentabilité insuffisante.

La fin de l’écho des savanes est une perte immense pour la bande dessinées. Combien de jeunes auteurs seront désormais privés de publication ?

Toutes les activités, y compris culturelles sont désormais soumises à la loi du libéralisme. Mesurons nous bien le recul de civilisation que cela implique ? La triste fin de l’écho montre le danger de laisser l’édition et la presse aux mains d’affairistes n’ayant strictement aucune autre considération que la rentabilité et le cours de l’action.

L’Etat doit mettre sur pied une véritable politique culturelle, un service public de la culture comme le dit Marie-George Buffet, permettant de libérer la création du carcan de l’absolutisme boursier. Regagnons notre indépendance culturelle ! La culture n’est pas une marchandise, préservons là du marché et des affairistes !

Les dessinateurs de l’Echo avec un féroce humour noir ont illustré l’immense gâchis qu’est la mort de l’Echo des savanes :
http://www.zanorg.com/soutienecho/

Les éditions du Soleil se sont un temps déclarées interessées par la reprise du titre, je ne sais pas si les négociations avec Lagardère ont définitivement échouées. Triste et vert de rage, je constate toujours l’absence de l’Echo dans les kiosques.

Mots clés : Commerce-Indus.-Bourse / Dazibao / Presse écrite / Visuels-BD /

Messages

  • Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi !!!!!!!

    •  !!! degouté !!!

      c’est le mot

      pourquoi c’est toujours les grands riches qui privent les autres des petits plaisirs simples de la vie.

      triste pour l’echo et toute sont équipe et courage a tous

      un fidèle lecteur triste

    • Je suis très triste de constater la disparition de ce journal satyrique, drôle, divertissant, politiquement incorrect, rebelle, pornographique à sa manière, parfois incohérent, débile, gore et bien plus encore.

      Fidèle abonné, je suis encore plus "dégouté" d’avoir du contacter le site où j’avais souscrit mon dernier abonnement pour que celui-ci me réponde par un laconique messagae (certainement automatisé) que cette revue n’était plus en parution. J’ai d’abord cru à une erreur mais mes recherches sur le net m’ont confirmé la triste nouvelle !

      J’aurai apprecié davantage d’information sur le sujet, en particulier un courrier de la rédaction informant ses abonnés et pourquoi pas une sollicitation pour aider à trouver une solution (pourquoi pas une souscription à un abonnement 5 ou 10 ans, j’y aurai immédiatement souscrit). Certainement ne leur a-t-on pas laissé cette opportunité...

      J’espère secrètement que les fidèles à ce journal se manifesteront en nombre et que pourquoi pas les dessinateurs, rédacteurs et journalistes de feu (snif !) l’Echo des Savanes nous proposeront bientôt une nouvelle revue du même tonneau !!!

      Vive l’écho !
      Vive le regretté hara-kiri
      Vive Coluche, le Professeur Choron, Groland, Fluide Glacial, l’Anarchie et gardons l’espoir que tout cela peut encore exister !

      Je suis à l’écoute de tout moyen d’aider au redémarrage de l’Echo et apporte tout mon soutien au personnel de feu (Snif ! again) l’Echo des Savanes ! VOUS ME MANQUEZ DEJA...

      Frédéric

  • La disparition de l’Echo des Savanes est en effet passée inaperçue. Pas un journal, pas un journalistes pour nous en parler.
    Mais il doit bien y avoir des lecteurs et des lectrices pour se révolter.
    Non ?
    A quand une pétition pour le retour de l’Echo ?

    Francesca

    • Le pays des droits de l’homme a viré définitivement vers un capitalisme exacerbé, pour exemple ce meurtre contre l’Echo, ce petit rayon de soleil qu’il me tardait d’acheter tous les mois et qui me permettait de penser que la satyre n’était pas morte. Le plus navrant c’est ce silence total de l’affaire, j’ai du me rendre sur le net pour me rendre à la triste évidence.Merci Pernaut pour tes histoirede canards confits à l’ancienne, merci PPDA pour ta moumoute à nouvelles et enfin... Merci Lagardère pour l’ensemble de ton oeuvre mais moi je suis en deuil, en deuil de la liberté d’expression, alors je lève vigoureusement mon majeur dans la direction de ces dirigeants à qui l’on doit un monde de plus en plus terne.
      Merci l’Echo et à bientôt...............et vive le Grosland.

      Pep du 67.

  • simplement pour dire mon ecoeurement à cette nouvelle.

    pas un média pour en parler, rien !! nada !!

    comme par hasard, en pleine année d élection ?

    dites les anciens, comment on fait un mai 68 ?

    Jean Mi

  • Oui je suis dégouté aussi ... J’espère que l’Echo retrouvera un repreneur.

    Le toucan rouge.

  • En effet, la dispariton de l’Echo des Savanes est une grosse perte. Depuis décembre beaucoup d’abonné, de lecteurs, de fans ont du faire des pieds et des mains pour comprendre ce qui se passé, pourquoi ne trouvions nous plus l’écho dans nos boites ou dans nos kiosques. Aujourd’hui encore, on picore quelque nouvelle par si par la pour savoir si nous allions retrouver notre revue un jour.
    Personne, ni journaux, ni télé ... n’a dit mot sur ce triste évènement alors moi je propose qu’on le fasse savoir MONTONS UNE PETITION ENORME Pour que les grands Marabouts financeurs s’aperçoivent que par la force d’Internet, nous sommes un gros potentiel ressource pour leur popoche et je suis convaincu qu’alors nous serions enfin satisfait de retrouver notre ECHO DES SAVANES

    Appel à toute personne s’y connaissant mieux que moi pour créer le fichier de signature, serrons nous les coudes, battons pour retrouver l’écho.


    Enzo et Julian (Fan de l’écho des savanes)

  • sans être abonné j’étaisaccroc chaque mois chez le détaillant, n’yat’il pas de possibilité de financement autres que par les marchandsde canons ?

  • ENCORE UNE BELLE HISTOIRE QUI S’ACHEVE A CAUSE DU SACRO-SAINT FRIC !
    ALORS MES AMIS : BOYCOTEZ LES PRODUITS DU REQUIN LAGARDERE OU TORCHEZ VOUS AVEC AVANT DE LES RENVOYER A LEUR SIEGE !!!!
    ET QU’IL CREVE ETOUFFE PAR SON POGNON !!!!

    DIOUD (TRES EN COLERE !!)

  • Pourquoi sont-ce toujours les meilleurs qui partent ?
    Adieu l’Echo, on te regrettera.
    Fred de Belgique

  • il faut que cette aventure commencée il y a un bon bout de temps continue.

    branle bas de combat les new gotlib et autres reincarnes de Bretecher

    à mort le marchand d’armes

    il arriverait à m’énerver

  • 2 mois voir 3 que je méttoner de pas voir mon journal préféré dans les kiosques. Le doute été bien installer et aujourdhui je viens de regarder sur internet la nouvelle qui nen aie pas une dailleur.l écho le seul journal que je me permet d acheter maintenant que mes finance ne sont plus aussi aiser comme celles de lagardere apparement a été fermer par une bande de requins . Je suis franchement écoeurer de voir se journal partir comme ça auré du faire la une du 20 heure.jespere quunrepreneur blindé de tunes genre un lecteur de lécho qui auré gagner a leuro million le pactole puisse racheter se journal et le faire revivre au nez et a la barbe de lagardere . pourquoi pas faire un autre journal avec la collaboration de tous les auteurs et les journaliste de lécho sous un autre nom genre "le retour de léchos nike l actionnariat" " les savanes de lécho". je comprend pas que lagardere é sont mot a dire dans la reprise de lécho alors quil la tous simplement rayé de la carte . Si il la descendu comme ça cela devré revenir la propriété de tous le monde. Je souhaite bcp de courage a tous les employé de l échos et jespere tous vous revoir sois dans se magazine ou dans un autre .Enfin cette journée commence mal je sens que je vais tous casser au rugby se soir .Désoler pour les fautes d orthographe. VIVE L ECHO DES SAVANES et je souhaite une GROSSE FAILLITE AU GROUPE LAGARDERE et a leurs actionnaires en particuliers .

  • et pourquoi ya pas de petition pour l’echo je vois des commentaires de partout mais rien de bien concret pour le moment je precise je suis un abonne archi degouté qui reçoit plus l’echo depuis 6 mois alors ca serait bien un petit quelque chose pour contrer cette arret brutal ( je rappel les fiats le mag etait prêt mais 3 jours avant sa mise sous presse stop brutal sans prevenir ) sympa sois dit en passant alors le net c’est joli on ce lache mais bon au final ya pas grand chose de concret en fin si une seule j paye mon abonnement et j pas reçu le nombre de mag ça c’est du concret

  • c’est degueulasse de faire ca a une institution comme l’echo des savane
    qui seront les prochain fluide glacial ? psikopat ?
    et puis on s’etonne de vouloir foutre des bombes (non acheté chez Lagardere bien entendu)
    "la liberté de la presse" une utopie comme la "democratie" voila ce que moi j’en dis !!!
    tout part a vaulau, maintenant l’art et bientot ce sera quoi ? plus d’avantage sociaux ? plus le droit d’expression ?
    encore une chance que plusieurs artiste travaille pour d’autres magazines ( charb, ledingre,...)

    a trout les savaneux, fluideux, psikopateux arfff
    organisons une manifestation contre le profit
    oui je le sent bien : l’echo c’est l’plus beau, lagardere on auras ta paire...

    encore un grand merci a tout ces grand artistes qui ont travailler dur pour nous sortir du train train quotidien
    merci

  • participants a ce forum

    je viens helas vous apporter une bien desagreable nouvelle l’echo n’est plus et ne sera plus en effet etant moi même abonné je ne le recevai plus depuis janvier 2007 et malgre mes coups de telephone a repetition pour savoir ou on en etai au service abonnement aucune reaction mai pas plus tard que la semaine derniere j’ai appris que l’echo s’arretait definitivement et j’ai eu droit a un remboursement pour les numeros non assuré voila snif c bien la fin..............................................................................

    • bonjour, depuis longtemps abonné c’est vrai que je suis étonné d’avoir céssé de voir arrivé mon moment de détente dans ma boite au lettre, j’ai meme failli accusé ma voisine du dessous ....mais non rien, mes coups de fil répété au service abonnement n’ont rien donné, quelqun pourrait il me dire a qui je dois m’adresser pour savoir vers qui se tourner pour regler ces quelques ponctions sans avoir pour autant reçu mon magazines ?

  • Bon, ben il est de retour. Enfin ! Longue viue à ce canrad qui refuse décidément obstinément de mourir (c’est le troisième lancement...)

Derniers articles sur Bellaciao :