Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Clémentine Autain : "l’accident de chasse" d’une candidature

mercredi 2 mai 2007 - Contacter l'auteur - 20 coms

de Le coq et le tigre

Le 12 janvier 2007, on dénonçait vigoureusement un commentaire haineux et à la limite de la légalité, posté sur le blog de Clémentine Autain a lire ici

Ce commentaire ne proposait rien d’autre qu’un "accident de chasse" destiné à Marie-George Buffet pour "résoudre" le problème d’une candidature unitaire antilibérale :

"Commentaire* de *Jim*
*Date :* 21 décembre 2006, 14:20

Quelqu’un a pensé à l’eventualité d’un accident de chasse, ou d’un
equivalent quelconque ? Le probleme serait peut etre résolu…
Et ca aurait le merite d’assainir les bases morales de ce rassemblement
raté."

Nous soulignons au passage qu’à ce jour et selon nos vérifications, ce commentaire violent et extrêmement choquant n’a toujours pas été effacé…

Cette absence de volonté à réparer les injures commises sur un site dont elle a par ailleurs la responsabilité semble en réalité en total accord avec l’attitude qu’a été celle de Clémentine Autain et de ses ami-e-s durant toute la campagne du premier tour de la présidentielle, ceux-ci n’ayant eu de cesse de dénigrer, parfois outrancièrement, Marie-George Buffet.

Ce comportement, outre que politiquement suicidaire, a été une véritable insulte à tous les communistes, à leurs sympathisants, aux membres du conseil de campagne, puisqu’il s’est doublé d’articles et de couvertures de « Regards », (mensuel dirigé par MM. Martelli et Tricot), dont le goût était pour le moins douteux, faisant même ouvertement campagne pour José Bové.

C’est une des raisons pour lesquelles nous n’entendons pas d’une oreille compatissante les échos qui nous parviennent d’éventuelles tentatives de déstabilisation de sections parisiennes du PCF par des personnes qui chercheraient à imposer aux camarades communistes, via les moribonds « collectifs anti-libéraux », des candidatures d’apparentement du type de celle de Clémentine Autain.

Il est bien évident pour nous qu’il ne saurait être question de justifier une nouvelle tentative de dépecer le PCF ou de l’affaiblir de l’extérieur, ni par le score réalisé à la présidentielle, ni par les divisions qui agitent le Parti communiste.

Ces divisions agitent en effet, si l’on veut bien être honnêtes, tous les partis, y compris le PS et l’UMP, ce qui est rien moins que normal en ces temps extrêmement troublés.

Enfin, ceux et celles qui ont fait campagne activement savent que ce score, dont on ne saurait rendre responsable la candidate, ne représente pas l’impact réel du Parti communiste dans notre société.

S’il doit absolument être analysé et discuté, ce score ne doit en aucun cas conduire le Parti communiste à abdiquer ses devoirs envers nos concitoyens.

Aussi camarades, il faut, nous le pensons, que le Parti communiste refuse les compromissions mortifères, évite les pièges qui vont lui être immanquablement tendus, aujourd’hui plus que jamais.

Le Parti communiste a un avenir devant lui, à n’en point douter, s’il fait ce qui s’impose à lui.

Et cela passe par commencer à cesser de servir de Pygmalion à d’ingrates Galathée…

Mots clés : Collectifs Unitaires / Dazibao / Législatives 2007 / Présidentielle 2007 /

Messages

  • en fait le fusil a pété dans les doigts d’Autain , bové va à la soupe (avec OGM "Ocune Gène Majeure) quémander un "poste", la clémentine aussi aura son yoyo...

    Qu’elles, qu’ils jouent ailleurs qu’avec les communistes sincères, que des petits bourges tentent de s’accaparer une structure comme le Bernard L’ermitte : çà toujours existé...
    je sais que je serais inscrit dans la section locale : je ne voudrais même plus entendre parler de ces gens là ni de leur envoyés...

    Roger de ANDRADE de Pluvigner en Morbihan

    • Et pourtant j’avais pensé qu’une candidature comme celle de Clémentine Autain aurait pu être un "signe" de la part du PCF envers les antimondialistes ! Son comportement par la suite m’a fait changer d’avis !
      Deux choses néanmoins :
      - d’abord, loin de Paris, les agissements de certains responsables locaux du PCF contre la candidature soutenue officiellement par leur parti ne sont parvenus que sous forme de lointains échos ; tout comme l’attitude de C. Autain : tout le monde ne navigue pas sur les blogs et ceux qui le font n’ont pas eu l’étrange idée d’aller sur celui de C. Autain ; en clair, beaucoup de militants sincères peuvent voir les propositions de ces gens comme une alternative d’autant plus crédible qu"ils nous l’avaient bien dit !" (sic) ;
      - ensuite, ne pas tomber dans le piège de ces fossoyeurs du communisme, ce n’est pas refuser l’autocritique et la remise en cause ! Au contraire ! Se limiter comme explication à la déroute électorale de la candidature de MGB au seul "vote utile", c’est laisser nombre de militants qui ne s’en suffisent pas basculer involontairement dans le camps de personnes qui ne voient que leur carrière à l’ombre du grand frère socialiste !
      Comme je l’ai déjà dit dans un message qui n’est jamais passé, il faudrait que le PCF regarde son évolution politique et son évolution électorale depuis 25 ans et qu’il commence à se demander s’il n’y a pas un rapport ! Et pour couper court à ceux qui vont inévitablement lancer les deux critiques fétiches dans ces cas là : non, je ne suis pas stalinien ! Non, je n’ai pas la solution !
      Par contre, j’ai un avis : si le PCF veut s’en sortir, il devrait assumer son identité communiste, assumer son passé et ses erreurs et proposer un VRAI programme communiste qui intégrerait les mesures que proposait MGB dans une perspective de changement de la société ! Où sont les renationalisations ? Où est la rupture avec l’Europe capitaliste ? Pourquoi ne pas s’appuyer sur les expériences sud-américaines pour montrer que d’autres ont su trouver une alternative au capitalisme triomphant ?
      Eric, Evreux.

  • Certains des communistes qui écrivent dans Bellaciao deviennent fou pour faire de tels amalgames entre une réponse et le blog d’Autain. Je ne partage pas ses choix mais les commentaires de Bellaciao sont pour le moins inconvenants. Il y a qyelques années j’aurais parlé de stalinisme.
    DD

    • C’est sur que des communistes deviennent fous lorsqu’ils constatent cet humour de haut niveau : mettre une balle à une femme, une femme communiste. Je n’ose imaginer si un seul d’entre nous n’avait tenu un tel propos. Pour ma part l’appel au meurtre même sous l’apparat de l’humour demeure bien un propos qui n’a pas été condamné ni par son auteur ni par celle qui l’a maintenu sans autre commentaire sur son site.
      Parler de stalinisme est effectivement une bonne chose pour souligner la méthode préconisée : l’élimination physique en lieu et place du débat démocratique.
      Pour ma part j’ai bien du mal à différencier ces propose là de ceux d’un Sarkosy ou d’un Le Pen qui appelait lui, avec humour bien sur, à l’élimination de C Trautman.
      Sauf que cela engendrat une levée de boucliers quand pour MGB cela n’a donné lieu qu’à des silences honteux.

      Alain Girard 94

    • c´est autain qui a changée ( staliniste ? en tout cas il y a des blagues a ne pas faire !) , moi je suis de gauche et plus coco , mais je soutiens mes anciens amis coco, salut anar jean francois dieux stuttgart

  • JE CROIS QU’IL FAUDRAIT...

    ...arrêter avec ce genre de propos qui ne conduisent à rien sauf à éloigner les gens qui pourraient s’intéresser à nos idées... Je dis bien à nos idées !
    Dans chaque camp il y a en a qui cherchent le KO total de "l’adversaire"...
    Mais la bataille n’est pas finie...
    Et les batailles qui suivront nécessitent que nous trouvions enfin le chemin du rassemblement.
    Alors, si on pouvait éviter de jeter de l’huile sur le feu, çà serait bien pour tout le monde.

    NOSE DE CHAMPAGNE

    • Clémentine a abusé chers camarades ces derniers temps..

      Elle n’a pas arrêté de ne pas respecter les décisions des collectifs et a tout fait pour torpiller la candidature de Marie George Buffet...

      Je la trouve toujours intelligente, belle etc...mais elle a tout de même manqué au respect envers les militants des colectifs et du PCF qui rappelons le l’ont fait élire à la MAirie de Paris.

      A ne point partager certains choix stratégiques elle aurait au moins pu se taire .....

      Je vous rappelle que le PCF lui a offert le mensuel Regards...Tout ça pour voir qu’aujorud’hui les ventes sont en chute libre, que la référence au communisme est totalement absente de ce magazine etc....

      Alors moi, je continue à lui en vouloir...

      Certains refondateurs comme le deputé Dutoti ont été au moins loyaux vis à vis des militants....
      J’avoue que le manque de loyauté de BRaouezec, Autain etc.....m’a profondément éçu...

      Ceci dit, si elle trouve une section mutante refondatrice pour l’investir c’est son problème pas le mien...

      Fredo...

    • cher nose , bien sur chacun peut faire des erreurs et on a besoin de tous a gauche, alors il n´est pas interdit de s´excuser , comme la politique prend parfois trop a coeur, clementine excuse toi tu n´en sera que fortifiee, salut j f dieux stuttgart

  • Chaque décisions entrainent une conséquence

    Chaque décisions amènent un choix.

    Avec eux (les qques uns ) ,je ne veux plus faire de chemin.

    Bon vent a eux et bonne chance.

  • Le PCF n’ai pas mort, loin de la. Ceci dit, il faut que l’on ce donnes les dirigeants que l’on mérites. Je crois que très peut de camarades, aurai menez la campagne qu’a mener Marie George, j’avoues que non seulement c’est une campagne à la hauteur, et de plus qui malgré le résultat, à été très bien reçus. Rien n’est figer, et nous verrons les législatives, mais nous devrions retrouvez un score, plus proche de la réalité.

    Les responsables du PCF, ne doives pas être élus. Cela évitera, les erreurs sur le fait de conserver des postes, des élus, et donc un mélange d’intérêts qui nous ait préjudiciable.

    Je pense pour terminer, que quelqu’un devrait demander officiellement à C. AUTAIN de retirer ce message, sous peine de plainte, nous devons être intransigeants, y compris avec nous même, sinon pourquoi faire du barouf, pour rien ?

  • Depuis des lustres, ce que l’on appelait "le gauchisme cette maladie infantile du communisme" est mise aujourd’hui en lumière.

    Pourquoi on passe de l’extrême gauche, à la Social démocratie voire à la droite ?
    Pourquoi on se positionne uniquement en protestataire sans se mettre en responsabilité ?
    Pourquoi on fait de la présidentielle l’élément primordial de la politique ?
    Pourquoi après le score de Marie-George Buffet, Nicolas Sarkozy parle encore de Marx et des communistes ?

    Parce que le Parti Communiste est debout, il est en résistance, il ne joue pas aux basses compromissions. Le PC présente tous ces candidats après une analyse politique collective approfondie suivie d’un vote. C’est plus profond que de faire des effets de manche.

    Dans ce monde où l’individualisme à pris le dessus sur le collectif nous avons perdu des forces militantes. Mais il y a des ressources au sein des mouvements sociaux et sociétaux. La conception de la politique du Parti Communiste doit être mise en lumière, mais cela ne passera que par une force militante en quelque sorte concurrente de la communication médiatique qui ne donne à voir qu’un piètre spectacle politique. Par manque de culture politique que les communicants se refusent à mettre en valeur et pour cause, les Français sont privés d’une réelle vision des enjeux politiques libéralisme contre antilibéralisme.

    Ce travail énorme de militants en responsabilité politique, font que les plus impatients, les plus impétueux se contentent de faire de l’agitation, sont improductifs et même ont freiné et freine le mouvement antilibéral et vont jusqu’à ne pas respecter la démocratie.

    Les organisations minoritaires du collectif national n’ont pas compris et ne comprendront toujours pas ce que représente la force du Parti Communiste ce travail de fond, ce travail militant, cette culture politique qu’il insuffle partout dans la société. C’est pour cela aussi que nous les communistes nous ne sommes pas abattus, mais debout devant les luttes à venir.

    Nous avons à analyser profondément tous cela, parce que tous ceux qui se sont investis individuellement dans les collectifs, qui ne font parti d’aucune organisation politique il faudra trouver les formes pour qu’ils soient reconnus en tant que tel et qu’ils aient toute leur place, pour continuer ensemble. C’est en respectant chaque individualité, que le travail de fond collectivement élaboré doit être mis en valeur par tous et pour tous.

    Aline

  • non, camarades, l’indignation , si elle est légitime, ne doit pas nous conduire à abandonner notre "conscience politique" : dans la construction nécessaire d’une large résistance populaire , face au nouveau tour (tour de vis) du capitalisme "triomphant", cultiver la haine et la rancoeur, attribuer à "nos partenaires" nos échecs, c’est indigne d’une "visée communiste" !

    notre "conscience de classe" ne consiste pas à traiter de "bourges" ceux qui gravitent aux alentours de notre "nébuleuse" communiste : ils ne sont pas missionnés par une Ségolène qui serait elle-même missionnée par la "Parisot" :

    cette hauteur d’analyse a fait le "succés électoral "d’un Besancenot, nous savons bien qu’elle ne pouvait pas produire le notre !

    J’ai fréquenté le blog de clémentine depuis le début, et parfois avec une hargne féroce contre certaines contributions, je me suis indigné contre les comportements de "notre apparentée", mais j’ai aussi fréquenté Bellaciao, y trouvant un état d’esprit plus "conforme" au mien, et pourtant il y a eu des couacs, aussi , qui ne sont pas effacés, ici !

    Pour avoir lu tous les posts, j’ai la conviction que Clémentine n’a pas eu le temps , elle , de les lire, et qu’il y a en fait un laisser-aller absolu, "la-bas", qui a le charme de "l’irresponsabilité"...

    ...n’empêche, plus on avançait, plus il y avait d’interventions libérées du préjugé anti-MGB, et donc la liberté des blogueurs a permis qu’une "logique au long cours" se fraye son chemin.

    NOUS AVONS LE DEVOIR DE LUCIDITE : la catastrophe électorale annoncée a eu lieu jusque dans mon cher petit village des côtes d’armor (surnommé "stalingrad"...) et ce n’est pas le blog de clémentine Autain qui en est responsable !

    LE PCF est responsable ou alors c’est qu’il est déjà mort !

    je préfère assumer collectivement NOTRE RESPONSABILITE, tout en saluant l’immense dévouement de Marie-george : Elle a consulté notre masse de militants avant de se lancer dans cette "aventure", donc c’est bien le PCF dans ses bases mêmes, qui s’est planté, et ne jetons la pierre ni à tel "dirigeant" ni à tel "élu -qui-mérite -l’exclusion" !

    Notre congrés devait répondre à une sérieuse question qui divisait nos directions : il a répondu "ouverture", mais NOUS, LA MASSE CONSERVATRICE DU VIEUX PCF, NOUS AVONS SOUVERAINEMENT CHOISI LA FERMETURE, et il n’y a qu’une minorité qui a appliqué les décisions du dernier congrés !

    soyons capables d’une pensée communiste d’aujourd’hui !
    alain de nantes , roseaupensant.gauchepopulaire.fr

    • Ce remettre en question individuellement ne passe que par une réflexion collective. Nous allons faire nous communistes un congrès.

      Est-ce que les autres organisations vont le faire ?

      Depuis 72 chaque congrès a été pour moi une avancée, et non un échec. Si on ne voit que l’aspect des résultats électoraux on se pend tous les matins. L’échec ne provient pas que des communistes. Il est collectif, nous avons ouvert les portes place du Colonel Fabien, mais pas avec toute la lucidité qu’il aurait fallu. Qu’on le veuille où non il y a un décalage important sur ce qu’est une conscience politique. Il ne suffit pas d’avoir deux ou trois petites idées, c’est une cohérence d’un projet politique global qui doit être mis en lumière.

      Nous ne nous sommes pas fermés c’est le contraire. Si je parle de maladie infantile, c’est bien parce que j’ai ressenti très fortement de l’immaturité, de l’y responsabilité, et chez certains un anti-communisme larvé impatients de virer l’organisation (PC), cela a toujours existé. Nous ne mesurons tout cela qu’en période de crise, une fois que l’orage est passé. Mais si nous communistes sommes les seuls à faire cette analyse, il est certain que le processus se renouvellera. Si nous nous auto détruisons, que restera-t-il face à la voracité des capitalistes ? Rien ! Nous sommes en responsabilité et nous avons l’obligation de résister à toute aventure destructrice, il nous faudra résister face à Sarkozy ou à Royal.

      Nous avons à revisiter la démocratie entre militants encartés et non encartés, et entre certaines organisations politiques qui voudront poursuivre le combat antilibéral. Ce mouvement est trop jeune, il ne pouvait pas aller plus loin, mais tous ceux qui veulent poursuivre doivent se poser, réfléchir, débattre pour aller de l’avant. Mais de grâce arrêtez ce Mea-culpa.

      Aline

  • Je crois savoir, parce que je suis avec eux tous les jours, que les jeunes salariés de la poste qui gagnent 1000 euros par mois et font des horaires inhumains (minuit - 6h du matin, 6 nuits par semaine) sont dégoûtés par les tournures que prennent les débats politiques. Quand je lis certaines interventions, moi aussi je suis découragé.

    Je suis militant communiste et j’ai pensé qu’il était possible que le parti accepte une candidature anti libérale autre qu’un membre du parti, à l’exception de J Bové (je ne veux pas m’étendre sur les raisons). Ca n’a pas marché, j’ai été déçu et mes états d’âme passés j’ai fait campagne pour M G Buffet. Ce que je refuse c’est que d’un côté ou de l’autre les camarades ou les citoyens qui ont espéré en une candidature unique soit cloué au pilori.

    Je suis communiste, je ne le suis pas plus, ni moins que n’importe quel membre du parti. Ma vie de militant m’a appris, la lucidité, mais aussi la tolérance. Ma vie de militant m’a apporté beaucoup et ce beaucoup ce sont les salariés qui me l’ont apporté parce que j’ai jait l’effort d’écouter, mais elle m’a aussi apporté 5 années de placard total. Le respect des salariés et de certains directeurs.

    Alors de grâce arrêtons de discutaller et de nous diviser. L’heure est très grave. Le fascisme, ce n’est pas que des militaires ou des policiers aggressant le peuple, c’est aussi un système économique brutal et sans état d’âme qui fait plus de morts que n’importe qu’elle guerre. Toutes les 5 secondes un enfant meurt de faim "librement". ça me fait vomir de colère et nous discutaillons !

    J Cl de Marseille

  • Je pense que ceux qui ont torpillé la campagne de Marie George Buffet a défaut d’avoir réussi la candidature unitaire, n’ont rien a voir avec ces hommes et ses femmes qui contre vents et marées - et jetés à la vindicte populaire par l’effet des mensonges et des manipulations de ceux qui méprisent le peuple - continuent de se dire communistes. Il n’y a rien à construire avec les premiers.....

    Alors "l’accident de chasse" pour moi n’est qu’un élément de plus qui doit amener ceux qui combattent avec les communistes à faire la part des choses entre ceux avec qui il ne faut plus travailler (car on ne peut rien construire avec celui qui souhaite ouvertement votre mort) et ceux avec qui des passerelles existes ou peuvent être construites. A mon sens ni Patrick Braouezec (qui n’a rien à faire au PCF puisqu’il ne respecte pas l’avis - le vote - de ses adhérents), ni Clémentine Autain (qui prend manifestement les communistes pour des imbéciles et qui n’a que faire d’avoir blessé les camarades qui l’avaient autrefois soutenus en laissant de telles propos naviguer sur son site comme si la liberté d’expression autorisait l’apologie du crime politique même fantasmé), ni Jacques Perreux (qui brûle aujourd’hui ce qu’il a adoré hier et inversement - c’est "le baptême de Clovis" tous les jours où l’opportunisme permanent), ni José Bové (qui a d’ailleurs fort à faire avec certains de ses soutiens naïvement sincères qui ne peuvent que regretter que son ego démesuré le conduise à tous décider sans leur avis) ne peuvent faire parti de ceux avec qui ont peu construire. D’ailleurs, ils préparent déjà les législatives en plaçant partout où ils peuvent nuire leurs candidats contre ceux où le PCF a encore une implantation. Qu’ils aillent à la chasse.... et puisqu’ils nous répètent à l’envie que le PCF est mort, je suis heureux de constater qu’ils poussent la curie jusqu’à se contenter la charogne : c’est pas glorieux pour eux !

    Oublions-les maintenant, cela ne sert à rien de polémiquer avec eux.

    BIBI (33)

  • Je partage l analyse de Roger de Bretagne.
    Mais je n en rajouterai pas pensant que les analyses dans l urgence ne peuvent etre porteuse de la rigeur nécéssite a la situation.

    Par ailleurs j ai toujours respecté la démocratie dans mon parti et je réserve pour ma part mes analyses ce que je pense aux communistes et en premier lieu ceux de ma section .

    Le congrés viendrat a son heure il faut du temps aux communistes pour le préparer
    Et je comprend trés bien la manoeuvre politique de tous ceux qui de l intérieur veulent saborder le parti. (Et fort heureusement ils ne representent pas grand chose pour ne pas dire rien)

    Cette poigné d arrivistes de carriéristes veux nous imposer de Faire un congrés dans l urgence pour empecher le parti TOUT les communistes de prendre le temps de la réflexion et de l analyse sereine.

    Laissons cette poignée de maneouvriers a leurs magouilles nous avons mieux a faire

    L urgence pour l instant pas pour NOUS mais pour notre peuple c est de concerver et de faire élire un maximum de députés authentiquement et clairement COMMUNISTES pour que la voix des petits des sans grades puisse s exprimer a l assemblée.

    Cela est pôssible si nous savons concerver la dynamique qui c est créer dans le parti durant la campagne pour MGB

    A Dulac je ne dirai qu une chose une stratégie qui confronté au réel a fait la preuve de sa nuissance
    de son inéfficacité et bien PAIX a son ame et direction le placard .

    Construire une VRAI stratégie de rassemblement anticapitaliste de notre peuple et non d orgas ou d individus qui ne representent qu eux meme TEL SERA UN DES OBJECTIFS DE NOTRE CONGRES.

    BOVE est déja a la soupe a qui le tour des pseudos revolutionnaires dit antilibéraux... ????

    Christian Forgeot VITRY 94

    • Dans mon comité pour le non, devenu ensuite comité anti libéral, il était de bon ton de rappeller en apparté que certains communistes agés avaient soutenu le stalinisme. Ces camarades qui venaient aux réunions, participaient aux discussions n’étaient pour eux que des ex staliniens.
      Ce non respect, cette négation de l’histoire française du communisme a, à mon avis, était une des causes du clasch qui a suivi.
      On ne peut pas s’unir sans respect.

      Clémentine Autain en laissant passer sur son blog ces sales commentaires*, allaient dans le sens de ces gens là, de ceux qui voteraient tout sauf coco.
      C’est son droit. mais qu’elle ne demande pas en plus le soutient du PC !

      Francesca

      *alors que les messages la mettant en cause ne passent pas .

Derniers articles sur Bellaciao :