Archives Bellaciao FR - 2002-2021 Archives : IT | EN | ES

Cliquez ici pour retrouver Bellaciao V.3 ;)

Le 26 avril 1986 TCHERNOBYL

samedi 26 avril 2003


Le 26 Avril 1986 à 1h 23mn 44s locale (soit le 25
Avril à 21h 23mn GMT), un des quatre réacteurs de la centrale
de Tchernobyl (Ukraine) explosa et brûla, le couvercle du
réacteur fut soufflé et le coeur s’enflamma en brûlant à des
températures de l’ordre de 1 500 °C.


Une expérience non autorisée préparée par des électriciens,
provoque l’ébullition de l’eau de refroidissement, entraînant
une brutale augmentation de puissance et provoque une première
explosion, la dalle supérieure, pesant 2 000 t, se soulève,
rompant les tubes de force, qui cause une deuxième explosion.
Ces explosions provoquent un incendie et la destruction partielle
du coeur du réacteur. 5 t de combustible sont projetées dans
l’atmosphère, touchant particulièrementl’Ukraine, la Biélorussie
(70% des retombées), la Finlande, la Scandinavie, la Pologne,
l’Allemagne, la France et l’Italie.
Le nuage radioactif est constitue de radioéléments (césium
134 et 137, iode 131, molybdène 99, ruthénium 103, cérium
144, Ianthane 140, zirconium 95).
L’incendie des bâtiments est maîtrisé dans la matinée mais
les sauveteurs sont gravement irradiés (28 mourront peu après).

Le 22 Septembre 1986 : le vice-premier ministre soviétique
affirme qu’il n’ya plus d’émanations dangereuse.

Le 26 Septembre 1986 : le réacteur n°1 est remis en service.
Des études sont engagées pour construire une nouvelle carapace.

De 1986 à 1989 : 600 000 t de béton et de plomb sont larguées
par hélicoptères (14 000 t fin juin 1986). Un sarcophage
(baptisé Oukughe) en béton et acier de 50 m est réalisé en
novembre 1986. Des plongeurs sous-marins vident la piscine
sous le réacteur, puis 400 mineurs creusent un tunnel de
160 à 6 m de profondeurpour permettre d’injecter du béton
dans le vide ainsi créé.

En 1989 : description complète de l’intérieur : 135 t de
lave, 10 t de combustible finement divisé, 35 t de fragments
de coeur, 64 000 m3de matériaux radioactifset 10 000 t de
structures métalliques, 800 à 1 000 t d’eau radioactive...
Pour stopper le risque d’une contamination de la nappe phréatique,
le sol fût gelé autour du réacteur par injection d’azote
liquide.

En URSS, 5 millions de personnes ont été exposées aux radiations,
essentiellement en Ukraine, Biélorussie et Russie. 135000
ont été évacuées et soumises à des contrôles médicaux dans
un rayon de 45 km. 850000 personnes vivent encore dans les
zones contaminées dans 1500 agglomérations. 119 villages
ont été définitivement abandonnés dans un rayon de 30 km
autour de Tchernobyl, 3000 km² restant interdits car contaminés à plus
de 1600000 Bq/m² en dépôts de césium 137, essentiellement
en Biélorussie.

600000 à 800000 soldats et fonctionnaires ont été expédiés
sur place juste après l’explosion pour neutraliser le réacteur
et enterrer les déchets contaminés.15000 d’entre eux étaient
morts et 50000 devenus invalides.

17000 enfants avec plus de 1 Sv à la thyroïde, 6000 enfants
avec plus de 2 Svet 500 enfants avec plus de 10 Sv. Pour
les 117000 personnes des territoires strictement contrôlés
de Biélorussie et de Russie, la dose thyroïdienne moyenne
a été de 0,2 Sv pour les adultes, 1800 cas de cancer de la
thyroïde attribués à Tchernobylont aujourd’hui été recensés.

La
France a été exposées aux radiations : l’ouest, avec moins
de 750 Bq/m² de césium 137 et 5000 Bq/m² en Iode 131 ; une
partie centrale recevant entre 750 et 3000 Bq/m² de césium
137 ; et l’est, la plus contaminée, recevant entre 3000 et
6000 Bq/m² de césium 137 et 20000 à 50000 Bq/m² pour l’iode
131. Depuis l’accident, la contamination n’a cessé de décroître.
Aujourd’hui elle est faible sur la majeure partie du territoire.

Néanmoins, à l’échelle locale, l’activité de césium 137 peut être
deux fois supérieure à lamoyenne. Ce sont les zones très
arrosées (taches de contamination) entre le 1et le 5 mai
1986 correspondant souvent à des zones forestières en haute
altitudeet donc difficilement accessibles, comme les Vosges
ou les Alpes.


26.04.2003
Collectif Bellaciao