Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Marie-George Buffet : j’ai pris l’engagement d’agir avec détermination

samedi 31 mars 2007 - Contacter l'auteur - 40 coms

Marie-George Buffet : « j’ai pris l’engagement d’agir avec détermination pour une application complète du programme de l’Alliance »
Publié dans Témoignages du 31 mars 2007 (page 2)
http://www.temoignages.re

Pour la 3e fois en 6 ans, vous vous rendez à La Réunion. Que vous inspire l’évolution de la situation économique, politique et sociale de notre île ?

J’ai gardé un souvenir formidable de mes précédents séjours à La Réunion, notamment du précédent qui a été une étape extrêmement positive dans les relations amicales et solidaires de nos deux partis. Je me réjouis de la confirmation de l’influence du P.C.R., du succès remarquable dans l’île du “NON“ au référendum européen.

La situation économique et sociale me préoccupe. Alors que la volonté existe ici de développer La Réunion, il lui faut résoudre des problèmes qui ne cessent de s’aggraver : la moitié de la population vit dans la pauvreté et la précarité, le taux de chômage est trois fois plus élevé qu’en métropole, ils sont 120.000 illettrés, ils manquent dramatiquement de logements sociaux, telle est la réalité réunionnaise d’aujourd’hui, le résultat tragique de la politique des gouvernements qui se sont succédé dans les dernières décennies.

Que pensez-vous de la démarche de l’Alliance ?

Précisément, j’ai été impressionnée par le réalisme, l’intelligence, l’ambition du programme de “l’Alliance”. Son ambition, « unir les Réunionnais et imposer la sortie des injustices et des inégalités » , fonde mon parti pris. J’ai pris l’engagement - quel que soit le résultat de l’élection présidentielle - d’agir avec détermination pour son application complète.

Quels sont les points de votre programme qui rejoignent les propositions que l’Alliance a adressées aux candidats à l’élection présidentielle ?

Ici, il me paraît nécessaire de souligner qu’il ne suffit pas d’approuver les propositions de “l’Alliance”, mais qu’il faut dégager les moyens de leur réalisation. Précisément, mon programme pour l’élection présidentielle est le seul qui s’accorde pleinement avec elles. Une politique économique, financière, sociale en rupture totale avec celle que la France subit depuis des décennies est la seule garantie possible d’application du programme de “l’Alliance”.

Vous allez rencontrer le Président de l’Alliance, Paul Vergès, que vous connaissez bien. Or, ce jeudi, au cours d’une conférence de presse, il s’est félicité de l’attitude positive de l’ensemble des forces politiques démocratiques vis à vis du programme de l’Alliance. Quelle est votre perception d’une telle situation ?

C’est avec grand plaisir et intérêt que je vais rencontrer Paul Vergès. J’ai gardé un bon souvenir de toutes mes rencontres avec lui. C’est ensemble que nous avons fait nettement progresser la qualité des rapports entre le P.C.R. et le P.C.F. ; nous avons pu constater notre identité de points de vue sur toutes les questions essentielles de la politique française et internationale.

Je partage l’opinion que l’approbation ou l’acceptation des propositions de “l’Alliance” par la plupart des candidats à l’élection présidentielle donne une plus grande force à ces propositions, un point d’appui formidable pour les luttes à mener, luttes qui demeureront nécessaires pour obtenir l’application des engagements et promesses.

À très bientôt
Marie George Buffet .

Publié par Jean Saint-Marc
dans l’édition du samedi 31 mars 2007 de Témoignages .
http://www.temoignages.re

Mots clés : Environnement / Marie-George Buffet / Outre Mer - Régions / Partis politiques / Présidentielle 2007 /

Messages

  • PETIT PLAISIR PERSONNEL OH COMBIEN FUTILE !

    Pour avoir lu , en réponse à mes diverses interventions sur la Réunion , que je "suivais un gourou" , que je devais etre marabouté , que nombre de vrais communistes doutaient de mon engagement en faveur de Marie George Buffet , et plein d’autres délicates remarques marquées par un grand sens politique , permettez moi trés modestement , d’apprecier pleinement l’interview que la candidate de la GAUCHE POPULAIRE ET ANTILIBERALE accorde ce jour à TEMOIGNAGES .

    Certains penseront , sans doute , que Marie George à son tour est maraboutée !

    claude de Toulouse .

    • Et pourtant nous leur avions conseillé de ne pas se ronger les sangs, de garder leur énergie pour mieux militer en faveur de leur idéal et d’attendre la visite de Marie-George le 02 avril à La Réunion. Sans doute cela va-t-il aller mieux maintenant ?

      Mais tout de même je m’interroge sur cette fièvre anticommuniste à l’encontre du PCR venant de personnes se réclamant du communisme. Étrange, non ? Et inquiétant car je ne crois pas du tout qu’on puisse partir à la conquête des cerveaux et des cœurs en faisant preuve d’autant d’agressivité et de si peu d’arguments de fond.

      Heureusement que, en dehors de Jips qui se présente comme co-fondateur de l’Huma-Dimanche, je n’ai rencontré aucune signature ni aucun pseudo des nombreux camarades et amis que je compte au PCF et qui, eux, savent garder l’esprit ouvert.

      En effet, il n’y a pas de modèle pour parvenir à transformer la société dans laquelle on lutte.

      Toutes celles et ceux qui ont cru à l’existence d’un modèle semblent ne pas parvenir à surmonter le choc de 1989. Tel n’a pas été le cas du PCR dont l’obsession est de sans cesse rassembler les Réunionnais sur des actions concrètes et non sur des mots et parvenir ainsi à ce que ce soit la majorité la plus large qui œuvre en faveur d’un développement durable.

      Et si nous y parvenons, ce seront les plus fragiles (285.000 Réunionnais — sur 780.000— survivent avec les minima sociaux) qui en seront les principaux bénéficiaires. Nous ne demandons à personne de nous croire sur parole, mais il me semble que cette voie originale mérite tout autant le respect que celle que vous tentez d’ouvrir aux côtés de Marie-George.

      Jean Saint-Marc

    • Mais tout de même je m’interroge sur cette fièvre anticommuniste à l’encontre du PCR venant de personnes se réclamant du communisme.

      Monsieur Jean Saint-Marc,

      Pour tout vous dire, j’ai milité un certain temps au PCR, votre parti. J’ai cru pendant un temps en l’idéologie communiste de ce parti. Mais bien vite j’ai été amené à me poser la question de savoir si ce parti agit conformément au desideratum de la population et surtout si tous les combats qu’il mène sont clairement avoués à la population au nom de laquelle il est censé mener ses luttes. J’ai vite eu la certitude que non.

      J’ai alors quitté ce parti. Il est impensable, pour moi, que le communisme impose quoi que ce soit au peuple. Le communisme ne peut QUE agir POUR et AVEC le peuple. Au passage, je note que vous n’avez toujours pas répondu à un compatriote qui vous a demandé si OUI ou NON votre mentor a renoncé franchement et définitivement à ses velléités indépendantiste.

      Aujourd’hui quand je vois ce que vous insinuez à chaque mot que vous écrivez dans votre journal - mais sans jamais dire noir sur blanc le fond de votre pensée - Témoignages, quand je vois que votre patron embrasse le fils Débré dont le père fut un grand "éradicateur" de communistes réunionnais, quand je vois qu’il embrasse Sarkozy qui disait l’année passée encore que ce n’est pas normal qu’il existe encore des communistes et surtout à la Réunion, quand je vois que votre patron chante "happy birthday" avec le MEDEF en soufflant ses bougies d’anniversaire sur le gâteau offert par ce même MEDEF et c’est votre journal qui l’écrit, je me dis que j’ai vraiment bien fait de prendre mes distances avec vous.

      Et je n’ai pas été le seul. Mesurez-vous que sur toutes le municipalités que le PCR dirigeait, il n’en reste plus que trois ? Que le PCR n’aurait jamais dirigé la Région s’il était parti aux élections tout seul, sans que son très rusé - je l’avoue - stratège invente l’Alliance dans laquelle toutes les "idées" politiques ont été les bienvenues ?

      Dans ces conditions, je vous invite vivement à avoir beaucoup plus de modération quand vous parlez au nom du communisme. Peut-être devriez-vous même vous en abstenir pour son plus grand bien. Contrairement à vous, je pense que celui qui critique le PCR, est loin d’être anticommuniste, il fait plutôt le plus grand bien au communisme.

      Quant à parler au nom des Réunionnais, vous n’en avez aucune légitimité. Vous devriez vous l’interdire si vous ne voulez pas paraître trop inconséquent.

      Enfin, quand je vois votre comportement à l’égard de Marie-George Buffet :
      - vous ne faites pas confiance à une candidate communiste alors que vous dites que vous l’êtes vous-même et vous la placez dans le même "panier" que les candidats du MEDEF ;
      - vous ne participez pas à son comité de soutien et vous le faites savoir, comme si il était très important pour vous que les autres candidats le sachent ;
      - vous n’appelez pas à voter pour elle même après qu’elle se soit engagée sur votre fameuse plateforme. Que vous fallait-il donc de plus ?

      Je me dis que vous n’êtes vraiment pas sérieux de venir nous parler d’anticommunisme à l’encontre du PCR et à vous réclamer du communisme.

      Pour toutes ces raisons, je vous laisse deviner ce que je pense quand je vous vois donner des leçons de communisme !

      Un Réunionnais (Saint-Denis)

    • Et tu penses peut-être, Antoine, que ta prose obsessionnelle et tes coordonnées ne vont pas te trahir ?
      Et tu penses que je ne vais pas expliquer qu’en ce moment même, en vaillant communiste que tu prétends être, tu as ouvert et tu tiens une permanence électorale pour François Bayrou à St-Denis de La Réunion ?
      Peut-être vas-tu m’expliquer que tu agis de la sorte pour mieux supporter la candidature de Marie-George Buffet ?
      Maintenant les lecteurs de Bellaciao savent qui tu es, alors assez d’imposture et de leçons s’il te plaît.
      Jean Saint-Marc

    • Je suis un lecteur de Bellaciao et je n’apprécie pas du tout que Jean Saint-Marc me prenne pour un imbécile. Si dans dans Témoignages on indique aux lecteurs quoi "penser" (c’est peut-être l’une des raison pour lesquelles ses lecteurs ont presque tous disparus), sur Bellaciao ce n’est pas du tout la même chose.

      Surtout quand ses affirmations sont aussi gratuites et infondées... Elles lui serviraient à fuir les questions posées par GMZ ?

      Peut-être vas-tu m’expliquer que tu agis de la sorte pour mieux supporter la candidature de Marie-George Buffet ?

      Cette phrase, dans la bouche de Saint-Marc, c’est carrément du "foutage" de gueule ! Je ne vais pas demander une énième fois à Saint-Marc ce que lui-même fait pour MGB et son comité de soutien réunionnais, il fuira une énième fois.

      Mais j’aimerais bien qu’il arrête d’utiliser MGB dans ses élucubrations.

    • BIEN JOUÉ !

      ... Que la solidarité est une bien délicate mission militante !
      Être toujours suspecté, quand ceux qui ne font rien d’autre que vous juger, ceux qui ne se salissent jamais en n’entrant jamais dans aucun combats altruiste ressortent toujours "propres" sur eux !
      Mais comme disait Georges Marchais (!) "on ne jette pas la pierre à un palmier stérile" !

      Fraternité,

      NOSE

    • Cher camarade NOSE,

      Je n’ai pas bien compris ton message. Pourrais-tu apporter quelques précisions ?

      Qui a bien joué ?

      Est-ce Jean Saint-Marc et le PCR qui attendent tout de Marie-George et qui ne lui donne rien (même pas une toute petite participation à son comité de soutien) même après son engagement sur leur plateforme ? Eux qui la placent dans le même "panier" que les candidats du capitalisme, comme l’a souligné un autre contributeur ? Eux qui n’appellent pas à voter pour elle malgré son soutien ?

      Est-ce Claude de Toulouse qui trouve que Jean Saint-Marc et le PCR sont des gens absolument parfaits ?

      Qui a bien joué ?

      Bien à toi et merci d’avance.

      Nicolas (PCF)

  • A :

    83**118***,
    90**39**,
    127*0*,
    85***130***,
    216***93***,
    72**233***,
    67**74**,
    87***110***,
    81***185***,
    88***254***,
    90**48***,
    128***11**,
    Domien,
    françois G. (PCF),
    CIMENDEF,
    et à tous les autres ........et surtout à JIPS ,

    Ou etes vous mes camarades ?
    Vous dormez encore ?

    l’affreux claude de Toulouse .

    • salut Claude

      que vont encore raconter cette bande de moralisateur. Heureusement que marie georges est autrement plus intelligente que ces tristes sir. D’ailleurs depuis que j’ai démasqué le triste FRANCO soutien de Bayrou qui n’a d’intérêt qu’à taper sur le PCR, j’ai remarqué le grand nombre de message non signé

      pour moi tous ceux la sont de l’ordre du détail, l’important est la réussite de notre projet pour la france et pour la Réunion. L’important est de changer nos vies et de réussir la gauche.

      Salutation camarade

      David

    • Cher Claude, à la lecture de cet interview et surtout de l’extrait suivant :

      Quels sont les points de votre programme qui rejoignent les propositions que l’Alliance a adressées aux candidats à l’élection présidentielle ?

      Ici, il me paraît nécessaire de souligner qu’il ne suffit pas d’approuver les propositions de “l’Alliance”, mais qu’il faut dégager les moyens de leur réalisation. Précisément, mon programme pour l’élection présidentielle est le seul qui s’accorde pleinement avec elles. Une politique économique, financière, sociale en rupture totale avec celle que la France subit depuis des décennies est la seule garantie possible d’application du programme de “l’Alliance”.

      MGB a parfaitement répondu : si le PCR veut etre cohérent et faire de sa plateforme son candidat il ne peut voter que pour MGB, la SEULE qui garantit son l’application du programme de l’alliance par un financement crédible. Or à 3 semaines des élections le PCR n’a toujours pas choisi .... Oh, c’est vrai il ne diabolise pas MGB, mais ne la préfère pas franchement, dans les écrits de témoignage tout au moins, à Royal ni à a Bayrou ni meme à Sarkozy.

      Pour le moment je ne vois pas d’appel à voter pour MGB, elle est en balance semble t’il avec les 3 grands représentants du libéralisme, rien de nouveau donc sous le soleil de la Réunion.

      Jips

    • C’est une obsession, vraiment.

      Mais, si nous nous prenions pour le nombril du monde comme vous-même le faites, je pourrais vous poser cette question : qu’avez-vous donc fait Jips, pour aider La Réunion ?

      Par contre, Paul Vergès, lui, a élaboré une stratégie pour rechercher —dans le monde tel qu’il est et non tel que vous semblez le rêver— une voie permettant à La Réunion de réussir le pari du développement durable.

      Pourriez-vous vous rendre compte enfin que vos propos comminatoire fleurent bon le colonialisme de papa ? Nous ne sommes pas à vos ordres et vous lirez que Marie-George déclarera respecter le choix que le PCR fera. L’insulterez-vous alors comme vous le faites avec autant d’arrogance qu’envers les Réunionnais ?

      Jean Saint-Marc

    • Je comprends bien que certains - pour qui la défense du PCR doit se faire à n’importe quel prix - soient à l’affût du moindre détail à exploiter. Mais l’empressement n’est pas l’ami de la raison.
      Croiraient-ils réellement qu’en défendant ce parti, ils défendent essentiellemnt la Réunion et les Réunionnais ? Ils doivent savoir que, ce faisant, ils participent d’abord à un autre combat, un combat que mène depuis toujours le grand patron du PCR, un combat qui n’a rien à voir avec celui de l’avenir de la France, ni de l’avenir de la Réunion dans la République Française. Ce combat-là ne peut pas être "sous-entendu", comme on s’en rend compte en lisant Témoignages chaque jour, il doit être CLAIREMENT annoncé à la population au nom de laquelle on le livre. Sinon quel serait son sens ?

      Que ceux qui sont parfaitement au courant et qui participent sciemment à cette bataille, qui ne dit pas son nom, aient au moins le courage de le dire. A mettre toutes les cartes sur la table, ils n’en seront que plus respectables.

      L’empressement conduit, par exemple, à s’emparer comme un aveugle du moindre os à ronger lancé par Témoignages. Le pire serait que l’empressement vous amène à lécher dans le sens du poil celui qui discrédite la personne que vous voulez défendre.

      La raison ne peut que conduire au constat que cette interview de MGB n’amène pas le PCR à rectifier son attitude détestable puisqu’il continue à s’en glorifier. Pire : elle rend la situation beaucoup plus douloureuse pour le communiste de base. Celui qui a mis tant d’espoir dans LE communisme. Celui qui voit bien qu’il est le seul à dire que le plus important c’est l’Homme et rien ne doit venir contrarier son épanouissement.

      Comment des "communistes" peuvent-ils continuer à mettre MGB en concurrence avec Ségolène, Sarkozy, Bayrou... après cette interview ? C’était déjà parfaitement insupportable avant d’avoir lu ce que vient de dire MGB.

      Comment des "communistes" ont pu oser prétendre que celle qui représente le communisme est à mettre dans le même "lot" que ceux qui représentent le MEDEF et le capitalisme ? Comment ont-ils osé laisser entendre que des "communistes" puissent hésiter, même un seconde, entre celle-là et les autres ?

      Si Claude de Toulouse, David Gauvin et surtout Jean Saint-Marc pouvaient répondre précisément à ces questions et aux quatre autres qui suivent, je leur en serai éternellement reconnaissant. Mais si c’est pour, comme à leur habitude, parler d’autres choses et noyer la carpe, ils peuvent s’abstenir.

      - Pourquoi le PCR à pris soin de bien faire comprendre (par le biais de "son ami" Eugène Rousse) qu’il ne fait pas partie du comité de soutien à MGB ?
      - Qu’est-ce qui empêche le PCR, surtout après cette interview de MGB, d’appeler à voter MGB ?
      - Pourquoi des "communistes" doutent-ils de la candidate communiste et pensent qu’il était indispensable de lui faire "avouer" qu’elle prendra en compte les problèmes de la Réunion ? Etait-ce un bon moyen de lui montrer de la considération ?
      - Paul Vergès et le PCR ne demandent plus "l’indépendance" pour la Réunion, OUI ou NON ?

      Bien à vous

      G.M.Z. (Gran Moun Zézer)

    • Jean Saint-Marc,

      Vous ne pouvez pas parler au nom des Réunionnais. Comment osez-vous prétendre que ce que vous pensez les Réunionnais le pensent ?

      Un Réunionnais

    • A GMZ ,

      il faut simplement lire ce que dit MGB , tout le reste n’est que fantasme , haine et tripatouillage !!

      ""C’est avec grand plaisir et intérêt que je vais rencontrer Paul Vergès. J’ai gardé un bon souvenir de toutes mes rencontres avec lui. C’est ensemble que nous avons fait nettement progresser la qualité des rapports entre le P.C.R. et le P.C.F. ; nous avons pu constater notre identité de points de vue sur toutes les questions essentielles de la politique française et internationale.

      claude de Toulouse .

    • Je n’ai sans doute pas été assez clair, alors je précise : je ne répondrai qu’à ceux qui répondent aux questions que j’ai posées. Je n’ai plus un âge qui m’autorise la dépense inutile.

      Le blablabla et la diversion qui masquent la réalité me tuent. Et puis quand cela devient la règle, on n’est plus dans une discussion sensée.

      G.M.Z.

    • ...tout le reste n’est que fantasme , haine et tripatouillage !!

      Si c’est toi qui le dis...

      Mais tu oublies l’essentiel. Derrière ce que dit MGB à Vergès, il y a "Je suis candidate à l’élection présidentielle et j’aimerais bien que vous votiez et appeliez à voter pour moi !". Tu as entendu ou lu quelque part un petit mot qui montre que le monsieur a "compris" ce qu’elle dit ? Que le monsieur s’intéresse, au moins un tout petit peu, à ce qu’il serait bien de faire à l’égard de MGB et qu’il ne continue pas à ne voir que sa plateforme ?

      Et si le fantasme était de croire que Paul Vergès s’intéresse, ne serait-ce qu’une seule seconde, à ce qu’il estime, selon ce qu’on lit tous les jours dans son journal, ne pas concerner directement la Réunion ?

      Qui vivra verra !

    • "" Le blablabla et la diversion qui masquent la réalité me tuent. Et puis quand cela devient la règle, on n’est plus dans une discussion sensée.""

      il semble que tu devrais t’appliquer cette phrase , la réalité c’est l’entretien que MGB a accordé à témoignages , mais çela t’embete , car cela met cul par dessus tete , tous tes ecrits anticommunistes , dont tu nous abreuves depuis des semaines .

      claude de Toulouse .

    • Faudrait que Claude m’explique clairement, j’ai du mal à le suivre !

      Dans ses prises de positions, il démontre à chaque fois que c’est ce que MGB apporte à Vergès qui est essentiel. Jamais il ne parle de ce que Vergès aurait dû apporté à MGB depuis le début, appeler à voter pour elle par exemple !

      Il n’avait aucune excuse à ne pas le faire car qui mieux qu’une communiste pouvait mieux répondre aux aspirations de gens se disant communistes ? Sauf si les aspirations "réelles" des ces gens ne sont pas clairement avouées et sont cachées par celles qu’ils mettent en avant tout en demeurant leur "priorité".

      Maintenant que MGB prends des engagements en faveur de la plateforme du môssieur, sa majesté Vergès ne dit toujours rien sur ses intentions de vote. Il lui faut encore plus ? Et si ceux qui disent que son soi disant "combat" pour la Réunion n’est pas celui qu’il dit avait raison ? En tout cas, on pourrait interpréter cela comme un profond manque de respect.

      Et on voit Claude se satisfaire de cette situation et même bondir de joie !

      Quel combat Claude mène-t-il, Vergès Président ou MGB Présidente ?

    • Faut garder la tête froide Claude !

      GMZ défend MGB. Et ses arguments sont très sensés.

      Toi, tu défends le PCR qui n’a même pas daigné faire partie du comité de soutien de MGB et qui n’appelle toujours pas à voter MGB même après ses engagements envers lui. Il semble attendre quelque chose d’autre des autres candidats.

      Et c’est GMZ que tu accuses d’être anticommuniste ? Tu veux faire croire que le PCR est un modèle communiste avec une attitude pareille ?

      On a l’impression que tu es nettement à court d’arguments, mais est-ce une raison ?

      C’est à ne plus rien comprendre !

      Ce n’est plus la raison qui t’anime.

      Tu ne peux pas avoir oublié que c’est MGB la candidate, que c’est elle qui a besoin de voix et non Vergès quand même ?

      Militant PCF

    • Cher (e) ami (e)

      Tout d’abord sache que je n’accorde aucun crédit à ceux usant de l’anathème et du mensonge sous couvert d’anonymat.

      Ensuite il faudrait cesser de balancer toujours cette prétendu volonté d’indépendance du PCR. Le PCR n’a jamais demandé l’indépendance. Il est issu du CRADS qui a oeuvré pour la dpartementalisation. Suite aux déceptions liées à la départementalisation à géométrie variable menée par les gouvrnements de la république, le mot d’ordre d’autonomie a été soulevé.

      Pour unu grand communiste comme tu le raconte c’est quand même domage d’user des mêmes arguments de la droite, et aussi de ce sombre "Michel DEBRE".

      Pour le reste de ta mise en accusation j’aurais l’honneur de te répondre quand tu aura le courage d’assumer tes écrits (avec un nom et un prénom).

      Marie Georges Buffet a dit tout se qu’il devait être dit. Tout le reste relève du fantasme et ne concoure absolument pas à mener la bataille pour le projet de la gauche populaire et antilibérale.

      David

    • Je ne comprends pas comment tu peux dire que David est moins anonyme que GMZ ou que rien du tout. Et puis ça sent légèrement la menace. Tu voudrais savoir exactement qui il est et où il habite pour aller le "convaincre" que tu c’est toi qui as raison ?

      Soyons sérieux. Dans le contexte qui nous intéresse, ici, les choses sont exactes ou elles sont inexactes. C’est sur cet aspect qu’il faut argumenter si on veut être pris au sérieux. Et si on a des arguments !

      Mais revenons à ton "exposé".

      La question était simple. Paul Vergès ne demande plus l’indépendance (tu appelles çà autonomie, mais faut voir de quelle autonomie il s’agit !) pour la Réunion, OUI ou NON ?

      Tu prends tant de détours, tu fais tout un tralala au risque d’avancer des contre-vérités - je n’aurai pas la méchanceté de t’inviter à relire les "Conventions de Morne Rouge" qui n’ont jamais été franchement reniées - qu’à la fin on s’aperçoit qu’il n’y a pas de réponse.

      Et puis c’est surtout Jean Saint-Marc le plus qualifié pour répondre a cette question. L’idéal serait que ça soit Vergès lui-même, mais faut pas rêver... Toi, tu as quel rang dans l’organigramme du PCR pour parler de façon crédible d’une affaire aussi importante ?

    • Marie Georges Buffet a dit tout se qu’il devait être dit. Tout le reste relève du fantasme et ne concoure absolument pas à mener la bataille pour le projet de la gauche populaire et antilibérale.

      T’as pas fini de prendre les gens pour des cons ?

      Ton journal, Témoignages, tes mentors du PCR et toi-même, n’ont jamais parlé de MGB depuis qu’elle est candidate à l’élection présidentielle. Sauf hier pour publier son interview dans laquelle elle dit qu’elle soutient la plateforme du PCR.

      Malgré son soutien, vous n’appelez pas à voter pour elle. Vous continuez à la placer sur le même plan que les autres candidats du capitalisme et vous hurlez, pour que tout le monde entende bien (surtout les autres candidats), que vous ne faites pas partie de son comité de soutien.

      Et tu viens nous parler de la bataille pour le projet de la gauche populaire et antilibérale de MGB ?

      Tu n’as pas honte monsieur David ?

    • comment veux-tu qu’on te prenne au sérieux quand tu écris qu’un camarade comme gran moun zezer est anticommuniste ?

      Jips

    • Absolument d’accord Jips,

      J’ai beau cherché les écrits anticommunistes dont parle Claude de Toulouse, je ne les trouve pas.

      Je pense sincèrement qu’il devrait présenter ses excuses à Gran Moun Zézer.

      Henri (PCF)

  • cher tous nous avons malheureusement bcp de candidats a gauche, alors si on ne peut faire 1) voter marie, 2) il faut que les gens aillent voter a gauche , 3) faire un seul parti gauche francaise, le mieux et le plus vite GAUCHE EUROPEENNE = etre au moins anti-liberal (voir modele allemand) 4) accepter dans ce parti toutes les composantes gauchistes (ATTENTION A EVITER UNE MOUVANCE GAUCHE ANTI-COCO) 5) la gauche et le ps ? nos relations , appuyer le ps a gauche (c´est possible ou non ?) 6) devenir un PARTI-CAMION et pas qu´on soit " une remorque du ps " 7) la gauche ,quel avenir et but pour les annees 2 000 -2 100 ? 8) faire venir les gauchistes du ps a gauche 9) il nous faut des encartes ,sinon sans argent , sans encartes !!!! 10) meme si on a mal au ventre voter ps au second ! mais ne pas se faire "manger" par le ps avec peut etre l´idee du depute europeen TIBIAS PFLUGER (ALLEMAND) si un gouvernement gauche-ps, alors avant il faut qu´en certains points (a definir dans chaque pays) le ps s´engage a respecter les engagements ps -gauche 11) comment faire que des gens votants ps votent gauche au 1 tour ? 12) ATTENTION AU VOTE UTILE VOIR UN CERTAIN BLOG bien a vous tous jean-francois dieux

  • Claude de Toulouse, tu a raison, mais il en faut toujours 1 premier. Pour le reste, je dirai pour ne vexé personne, laisser couler la fournaise. MGB c’est très bien ce qu’elle fait. Rien ne nous permet de doutez de la bonne volonté des dirigeants Réunionnais, en gardant à l’esprit que après les élections, il faudra continué de vivre tous ensembles.

    • D’accord avec toi David, au sujet de MGB.

      Mais quant à la "volonté des dirigeants Réunionnais", il faut que t’arrives à te persuader qu’elle ne compte pas. Seule doit compter la volonté des Réunionnais !

      Et pour montrer que tu es un garçon sincère, tu devrais répondre aux questions précises posées par GMZ. Elles concernent justement "la volonté des dirigeants Réunionnais". Pourquoi, comme Jean Saint-Marc, les évites-tu ?

    • A 209.***.9.**

      Comme tu le dit je suis honnète et n’ai pas la prétention de parler au nom du peuple réunionnais. Il est d’abord sain de parler en son nom et donc de signer ces messages. Et ensuite à force de faire dire au peuple ce que l’on pense personnellement on oublie de l’entendre, et aussi de garder un minimum de modestie.
      Quand à la liste de question fermée posté par quequ’un, je m’y intéréssé que si elle sont sorti d’une anonymat protégeant des positions d’un certain temps (plus particulièrement d’un temps ou Michel Debré est venu volé son poste de député à la Réunion)

      David

    • Difficile de reprocher son anonymat à quelqu’un alors qu’on y a parfois recours soi-même. Toi tu peux le faire. Chapeau !

      Tu donnes nettement l’impression que tu as trouvé un prétexte pour ne pas répondre à des questions gênantes.

    • Je prends quelques minutes pour relire les échanges sur cet article, et je me demande si on ne pourrait aboutir à une définition minimale du « communisme » ? Pour exercer ce travail il faudrait me semble-t-il prendre en compte les remarques de Claude ou Jean saint Marc, quand ils appellent avec réalisme les autres internautes à garder les pieds sur terre et font valoir la nécessité de prendre en compte l’état actuel des choses dans les divers contextes locaux. Toutefois, si on la pousse à son terme cette conception peut conduire à penser qu’il est inutile de débattre d’une définition minimale car nous vivrions dans des mondes parallèles, autonomes et incomparables. Or je pense quesi nous avons des spécificités par rapport à la métropole nous avons aussi beaucoup de points communs, et que le « communisme » indépendamment de ses mises en œuvres locales peut se fixer en toutes généralité trois buts : aider les plus démunis, chercher à transformer les rapports de force politiques, développer la solidarité entre les gens.

      1) Aider les plus démunis : à ce premier critère, le projet du PCR satisfait pleinement, les porteurs de la stratégie « purement régionale » ont d’ailleurs insisté avec justesse, sur l’augmentation des sommes allouées par l’Etat à la Région et du coup sur les nouvelles possibilités de redistributions offertes. Je le dis aux internautes qui sont métropole : c’est TRES important. Importatntissime, car des budgets doublés, triplés ce sont des vies transformées. Toutefois ces critères d’aide aux démunis, à lui seul ne suffit pas à mon sens à définir le « communisme » il doit s’y adjoindre deux autres exigences.

      2) D’une part, un second critère tient dans l’exigence de transformation des rapports de force politiques : Or sur ce point, il faut bien reconnaître que la neutralité du PCR fait le jeu du candidat de droite et conforte de fait le rapport de force actuel. Ce que j’entends de toute part là-dessus c’est qu’évidement si les sondages étaient défavorables à Monsieur Sarkosy, l’attitude des dirigeants du PCR serait toute autre.

      3) D’autre part, et troisième critère le communisme, à mon sens, porte en lui une valeur de solidarité. Je me sens, en conscience, plus proche de la maxime marxienne « prolétaires de tout les pays unissez vous » que de la maxime à la James Bond « vivre et laisser mourir ». Là encore on peut se demander si notre neutralité locale qui au mieux nous vaudra en retour la neutralité de Sarkozy (même si j’en doute) ne nous amène pas à devoir fermer les yeux sur tout les licenciés, les chômeurs, les précaires … de métropoles. Comme j’ai de la famille et des amis dans ce cas en métropole je ne peux me résigner à faire le jeu de quelqu’un qui va leur en faire baver !
      Du coup face à l’argument de Jean Saint Marc (selon laquelle toute réserve apportée à un programme 100% régionaliste serait de l’ordre de l’insulte inconvenante et évidemment le signe patent soit d’un "colonialisme à la papa", soit d’un cadre de pensée encore colonisé, soit d’un anti-communiste refoulé) je ne marche pas. Moi par exemple ce qu’ j’espère simplement c’est qu’on ne détourne pas le regard de ce qui nous unis avec tout ceux en de métropole qui sont en difficultés et qu’on ne les laissent pas tomber. Ils ont finalement les mêmes intérêts que nous.
      L’anti-communisme, croyez moi c’est bien différent de se demander « qu’est-ce qu’on attend pour appeler à voter à gauche ? » (moi j’ai appris précisément ce que c’était en faisant du porte à porte POUR le candidat local du PCR)
      Bien cordialement
      Pascal d’Etang salé

    • Cher Pascal de l’etang salé ,

      j’ai bien aimé ton intervention , qui elle au moins peut preter au débat .
      Tu conviendras peut etre avec moi , que celui qui répond ceci à David ,
      ""Et puis c’est surtout Jean Saint-Marc le plus qualifié pour répondre a cette question. L’idéal serait que ça soit Vergès lui-même, mais faut pas rêver... Toi, tu as quel rang dans l’organigramme du PCR pour parler de façon crédible d’une affaire aussi importante ?
      a une drole de conception de la vie au sein d’un parti communiste !
      Pour en revenir à la relation du centre et de la périphérie , l’Espagne compte des régions autonomes , la Catalogne , les Baléares , les Canaries , et peut etre meme , (mais j’en suis moins sur ) l’Andalousie . l’Italie compte au moins la Sardaigne et sans doute la Sicile , pour ne parler que des etats centralisés , meme la Grande Bretagne a reconnu l’autonomie de l’Ecosse et du Pays de Galles , la France ne pourrait elle pas s’engager dans la meme voie et reconnaitre l’autonomie de ses DOM / ROM , sans pour autant disparaitre ?
      Les spécificités des DOM/ROM , meriteraient sans doute , que les décisions structurantes soient prises au plus proche des populations .
      Tu indiques que la décision d’appeler au vote pour Marie George , se fait attendre , et que l’attente devient pénible , je le concéde , mais je considére , que le fait que le PCR organise un meeting pour recevoir MGB , est un signe de l’orientation qu’il va prendre , et penser que le PCR puisse rouler pour Sarkosy est , pour moi , une insulte à toute l’histoire de ce parti .
      Enfin , l’argument de solidarité que tu avances comme troisieme point structurant de l’identité communiste , je le partage bien sur totalement , c’est d’ailleurs pour cela que depuis des semaines , j’essaye de faire toucher du doigt la réalité Réunionnaise aux compatriotes métropolitains . La solidarité va le plus souvent de celui qui souffre le moins , à celui qui souffre le plus , et je crois qu’il serait mal venu de reprocher un manque de solidarité des Réunionnais à l’egard des metropolitains , quand , à part sur Bellaciao , personne , aucun media ne souleve pendant cette campagne éléctorale , la réalité de la situation des DOM/ROM et le niveau de misére qui y est atteint .

      amicalement ,

      claude de Toulouse .

    • J’éprouve quelque difficulté à comprendre les raisons de ce déferlement d’arguments souvent haineux et d’autant plus haineux qu’ils sont anonymes. Pour quelle raison des communistes, s’ils le sont réellement et lorsqu’ils sont à La Réunion, ne débattent-ils pas en assumant leurs propos sous leur identité réelle ? Parce qu’ils ont envie de se défouler ? Parce qu’ils ont honte d’eux-mêmes ? Parce que c’est plus pratique pour eux, cachés derrière leur ordi de totocher plutôt que se donner la peine d’argumenter au grand jour ? Mais où sont-ils donc tous ces GMZ, Rémi, et autres qu’on ne rencontre jamais, jamais, jamais sur le terrain (sauf dans leurs assertions anonymes) ?

      Et que penser d’un "communiste" qui signe Cimendef (le nom d’un esclave rebelle "parti marron" et qui signifie "celui qui ne courbe pas la tête") et qui pourtant souhaiterait que nos choix de lutte ne dépendent pas exclusivement des Réunionnais mais puissent être décidés depuis Paris ? On pourrait donc se réclamer de celui qui ne courbe pas la tête et se planquer derrière le nom d’un tel symbole ? Allez-y, montrez-vous, sortez du seul commentaire, osez débattre, osez articuler une analyse !

      Par contre, Pascal D., même si nous ne partageons pas le même point de vue, se donne la peine d’argumenter. Voilà qui peut permettre de faire avancer le débat.

      Quant à ceux qui, depuis la France, se réclament du communisme pour prétendre nous interdire d’avoir une analyse différente de la leur je me demande s’ils ne confondent pas outils d’analyse marxiste et conviction religieuse : "si tu crois, faut faire comme ça !"
      Enfin, je le répète, si nous nous prenions pour le nombril du monde comme vous-même le faites, je pourrais vous poser cette question : qu’avez-vous donc fait Jips et consorts pour aider La Réunion ? Par contre, Paul Vergès, lui, a élaboré une stratégie pour rechercher —dans le monde tel qu’il est et non tel que vous semblez le rêver— une voie permettant à La Réunion de réussir le pari du développement durable. Pourriez-vous vous rendre compte enfin que vos propos comminatoires fleurent bon le colonialisme de papa ? Nous ne sommes pas à vos ordres et vous lirez bientôt que Marie-George déclarera respecter le choix que le PCR fera. L’insulterez-vous alors comme vous le faites, avec autant d’arrogance, envers les communistes Réunionnais ?

      Pour conclure : avez-vous jamais trouvé un communiste Réunionnais ayant l’insolence de vous donner des conseils pour gérer les choix politiques du PCF ? Pas une seule fois. JAMAIS. Avez-vous jamais entendu un Réunionnais communiste critiquer Marie-George Buffet comme vient de le faire Robert HUE ? JAMAIS. Alors, merci de vos conseils puisque je ne doute pas un seul instant que vous allez les mettre en application d’abord à votre propre usage.

      Jean Saint-Marc

    • GMZ avait raison quand il a parlé de "noyeur de carpe".

      Jean Saint-Marc, Claude de Toulouse et David Gauvin ne savent plus quoi inventer, mais ils y arrivent ! Ils sont vraiment très fort dans l’art du "détournement" de conversation.

      Et tant pis s’ils paraissent assez légers ! Leur unique but : ne pas répondre aux questions de GMZ. Mais leurs non-réponses en disent long, très long, sur leur degré de sincérité.

      Pire, je crois déceler chez Saint-Marc, une envie pressante qui en dit long et qui rappelle des méthodes indignes longtemps pratiquées par le passé à la Réunion, et pas seulement au PCR il faut bien le dire. C’est cette envie de tout savoir sur l’interlocuteur y compris son adresse exacte, histoire d’aller lui servir à domicile des arguments bien "frappants" pour lui faire admettre qu’il a tort. Et je me demande si David n’a pas été à bonne école.

      A eux de montrer que je me trompe, que cette époque est révolue, en arrêtant de prendre l’anonymat comme prétexte - l’anonymat n’a jamais remis en cause la réalité d’aucun fait - pour ne pas pas répondre franchement aux contributeurs et de fuir les questions posées. Celles de GMZ, notamment.

    • Que sais-tu exactement de la réalité réunionnaise ?

      ...j’essaye de faire toucher du doigt la réalité Réunionnaise aux compatriotes métropolitains...

      Difficile de le faire depuis Toulouse, même si on a visité l’île trois ou quatre fois... Ne pas commettre l’erreur de ne voir la "réalité" réunionnaise qu’à travers les "réalités" et les analyses du PCR.

      Ton discours est inquiétant : à aucun moment il ne prévoit de demander aux populations concernées leur avis. On croirait entendre le PCR à travers toi ! Ce n’est pas compatible avec le communisme.

      Tu ne peux pas décider, à la place des domiens, ce qui est bon pour eux. Et dans ton discours on ne comprends que ça.

      Un Réunionnais

    • réponse à un Réunionnais ,

      Je n’ai jamais eu la prétention de mieux connaitre la Réunion que les Réunionnais eux memes .
      Je n’ai jamais voulu , contrairement à beaucoup d’autres , décider à la place des Réunionnais .
      Je puise dans toutes les sources d’information pour faire connaitre au métropolitain moyen (comme il est d’usage de le dire ) la réalité sociale de la Réunion .
      Et à l’heure d’internet , il n’est pas besoin d’etre sur place , pour etre informé .
      La lecture quotidienne des journaux de l’ile , me permet d’etre informé de ce qui se passe dans l’ile comme si j’y résidais .
      Enfin , c’est vrai , que plusieurs séjours de cinq à six semaines chacun , m’ont permis de constater de visu , ce que l’on ne peut deviner depuis Toulouse , de nombreuses rencontres avec des habitants des Avirons , de la Riviere St Louis , ou encore du Tampon , m’ont permis de verifier les sentiments de nombreux Réunionnais , sentiments trés forts d’appartenance à la France et en meme temps trés fort sentiment d’abandon par la république .
      pour terminer , je crois que les Réunionnais peuvent s’exprimer comme leurs compatriotes métropolitains , ils l’ont fait d’ailleurs , lors des éléctions regionales en réelisant paul Verges à la présidence de la région , ou encore lors du référendum sur le TCE , auquel ils ont dit NON à 60% des votants .
      Donc , vois tu , je ne me sens pas spécialement disqualifié pour parler de la Réunion en tant que communiste de Toulouse .

      claude de Toulouse .

    • Cher camarade Réunionnais,

      Je trouve même que c’est encore plus grave. Il voudrait décider, à la place des Réunionnais, de ce qui bien pour le PCR ! C’est ce qui ressort toujours des ses commentaires.

      On attend le moment où il s’intéressera enfin à ce qui serait bien pour MGB ! Faudrait qu’il se presse maintenant : 3 semaines... !!!!

      Salut à toi

    • pour terminer , je crois que les Réunionnais peuvent s’exprimer comme leurs compatriotes métropolitains , ils l’ont fait d’ailleurs , lors des éléctions regionales en réelisant paul Verges à la présidence de la région..

      Pas du tout !

      C’est l’Alliance qui a élu Paul Vergès à la tête de la Région. Personne ne connait réellement son poids électoral. Sous l’étiquette PCR, sa liste n’aurait probablement pas été élue car ce parti a perdu régulièrement ses municipalités et n’a pu en garder que trois. S’il veut vraiment montrer la force du PCR, il faut qu’il aille aux élections sous l’étiquette PCR !

      C’est inimaginable ce qu’il y a comme "idées" politiques dans cette "Alliance".

      Et ce n’est pas parce que l’on est élu qu’on a la légitimité pour parler au nom du peuple. Du moins pas toujours !

      Et réfléchis bien avant de me dire que si, car tu vas devoir me dire aussi que l’UMP qui dirige tout dans notre pays, représente bien tous les Français.

    • Enfin , c’est vrai , que plusieurs séjours de cinq à six semaines chacun , m’ont permis de constater de visu , ce que l’on ne peut deviner depuis Toulouse.../... Donc , vois tu , je ne me sens pas spécialement disqualifié pour parler de la Réunion en tant que communiste de Toulouse .

      J’ai souvent du mal à suivre tes argumentations, mais là je suis sûre que c’est une plaisanterie.

      Tu plaisantes là, n’est-ce pas Claude ?

    • Et si on laissait la parole à Marie-George Buffet ?

      Voici sa lettre, remise par elle-même, à La Réunion le 02 avril 2007 dans le bureau de Paul Vergès en présence d’élus de l’Alliance.
      Accompagnaient Marie-George : Manuela Gomez et Brigitte Dionnet.

      Bonne lecture.

      Jean Saint-Marc


      Paris le 30 mars 2007

      Monsieur le Président,
      Cher camarade,
      Mon cher Paul,

      J’ai lu avec un intérêt passionné les propositions de « l’Alliance » pour la nouvelle étape du développement de La Réunion.

      J’y adhère totalement, sans aucune réserve. J’y retrouve la combativité, la lucidité, la connaissance de la situation de votre île et la volonté ardente qui ont toujours marqué l’activité des communistes réunionnais.

      Je m’engage absolument à tout faire pour leur réalisation.

      Quel que soit le résultat de l’élection présidentielle, j’agirai avec détermination pour l’application complète :

      -  du protocole d’accord signé entre le Premier ministre et le Président de la Région le 19 janvier dernier relatif au financement et à la réalisation du tram-train et de la nouvelle route du littoral ;

      -  - du contrat de projet État-Région signé le 15 février entre le Préfet de la Région et du Département, le Président du Conseil régional, la Présidente du Conseil général ;

      -  des programmes opérationnels européens négociés avec Bruxelles.

      Je retrouve dans vos propositions à la fois réalistes et ambitieuses l’état d’esprit qui avait marqué nos rencontres amicales, notamment lors de mon précédent voyage à La Réunion.

      Je me réjouis d’apprendre chaque jour des nouvelles qui témoignent de l’adhésion profonde de la population réunionnaise à vos propositions.

      Moi-même députée d’une des régions métropolitaines défavorisées, je mesure pleinement la nécessité de mettre fin à la situation de La Réunion qui compte 75.000 foyers au RMI, 120.000 personnes touchées par l’illettrisme, 100.000 privées d’emploi.

      Permettez-moi de souligner que mon expérience ministérielle me permet de connaître intimement les besoins de la jeunesse et me rend particulièrement sensible au fait que vos propositions doivent permettre —et je m’engage à y veiller— de former à des professions d’avenir et de donner des emplois à des milliers de jeunes Réunionnais.

      Je me réjouis aussi de constater qu’une telle politique s’accorde pleinement avec un développement qui pourra prolonger dans la vie quotidienne l’esprit de la Maison des Civilisations et de l’Unité Réunionnaise, favorisant l’épanouissement culturel d’un peuple à l’identité métisse exemplaire.

      Je prends l’engagement :

      -  de tout faire pour l’adoption de mesures précises pour l’emploi et le développement économique de La Réunion et pour l’adoptions d’une loi de programmation pour le logement social outre-mer ;

      -  de soutenir toutes les mesures que vous proposez pour l’éducation ;

      -  de veiller à la mise en place et au fonctionnement de l’Observatoire des prix et des revenus ;

      -  de favoriser l’intégration de La Réunion dans sa région du monde et de garantir la continuité territoriale ;

      -  de proposer des mesures garantissant la protection de l’environnement et la mise en œuvre des plans réunionnais de développement durable.

      Candidate de la gauche populaire et antilibérale, j’accorde une grande valeur à vos propositions. D’abord parce qu’elles correspondent à une nécessité urgente : permettre à La Réunion de faire un bond en avant comparable à celui qui, en 1946, lui a permis de sortir du statut colonial.

      Ensuite, parce que vos propositions correspondent aussi aux intérêts de nos peuples.
      C’est pourquoi, non seulement je les approuve, mais je me réjouis de constater que mes objectifs d’une politique sociale, économique, européenne et internationale cohérente et de progrès, en rupture totale avec celle que subit la France depuis des décennies sont en harmonie avec les vôtres.

      Vous me permettrez d’indiquer à ce propos que je crains que certains candidats déclarent approuver vos propositions sans les accompagner des mesures fiscales, financières, économiques indispensables à leur réalisation.

      Je reste persuadée, mon cher Paul Vergès, que nous franchirons ensemble cette étape qui en préparera d’autres.

      Avec toutes mes cordiales amitiés solidaires.
      Très cordialement.

      Marie-George Buffet

Derniers articles sur Bellaciao :