Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Mexique : Une consultation du peuple historique

lundi 2 août 2021, par joclaude

Mexique : Une consultation du peuple historique
Source:1 Août 2021, 18:30pm | Publié par Bolivar Infos
Le 1er août, aura lieu au Mexique la première consultation du peuple au niveau fédéral dans l’histoire du pays. Cette consultation a été voulue par le président Andrés Manuel López Obrador (AMLO) pour décider si les anciens présidents du pays devaient être jugés pour les délits de corruption commis pendant leurs mandats.

Lors de cette consultation, les citoyens devront dire s’ils approuvent ou non le fait que des actions soient réalisées dans le cadre de la loi pour éclaircir les faits commis par les présidents du pays pendant ce qu’on appelle la période néolibérale. Les présidents concernés sont : Carlos Salinas de Gortari (1988-1994), Ernesto Zedillo (1994-2000), Vicente Fox (2000-2006), Felipe Calderón (2006-2012) et Enrique Peña Nieto (2012-2018).

L’un des axes de la Quatrième Transformation mise en œuvre par le Gouvernement d’AMLO est de favoriser une participation plus importante du peuple et de faire une révolution éthique qui commence par la lutte contre la corruption et la fin de l’impunité.

La Loi fédérale sur la Consultation du Peuple stipule que les consultations du peuple sont un mécanisme destinés à ce que les citoyens, grâce à leur vote, participent directement aux décisions des pouvoirs publics.

Selon la constitution, c’est le Congrès fédéral qui les orgnaise à la demande du Président du pays, de 33% des membres des 2 chambres du pouvoir législatif ou d’au moins 2% des citoyens inscrits sur les listes électorales. Ces demandes doivent être approuvées par la majorité de chaque chambre du Congrès.

Pour que la consultation ait un caractère contraignant et que son résultat conduise à des actions exécutives et législatives obligatoires, 40% au moins des personnes inscrites sur les listes électorales doivent y participer.

La question qui a été formulée par la Cour Suprême de la Nation et qui apparaîtra sur le bulletin de vote sera : « Etes-vous d’accord ou non pour qu’on mène à bien les actions pertinentes, dans le cadre de la loi et de la Constitution, pour engager une procédure d’éclaircissement des décisions politiques prises ces dernières années par les acteurs politiques destinée à garantir la justice et les droits des éventuelles victimes ? »

Au Mexique, il y a déjà eu des consultations de cette sorte au niveau local mais c’est la première fois qu’il y en a une au niveau fédéral.

Depuis le 15 juillet, la campagne électorale est close et aucun acteur politique ne peut faire de publicité à la radio ou à la télévision pour influencer l’opinion publique.

Selon les statistiques de l’INE, 93 597 559 personnes sont inscrites sur les listes électorales. Il faut odnc qu’au moins 37 439 023 électeurs (40%) participent à cette consultation pour que son résultat soit contraignant.

57 000 bureaux de vote ont été mis en place. Ils seront ouverts de 08H00à 18H00 heure locale. Chaque bureau sera tenu par du personnel qui a été formé pour les élections municipales du 6 juillet dernier et recevra jusqu’à 2 000 électeurs.

On pense que le temps de vote sera plus court que pour les municipales parce qu’il n’y a que 2 choix possibles alors qu’il y en avait plus aux municipales.

Cette consultation aura lieu pendant un rebond de contagion de COVID-19 dans tout le pays. L’usage du masque, du gel hydroalcoolique y sera obligatoire ainsi que la distance physique.

Les résultats électroniques devraient être connus le 1 er ou le 2 août mais ne seornt pas annoncés tout de suite car des recours pourraient être présentés et l’INE prévoit un laps de temps pour les traiter.

Certaines organisations populaires dénoncent le fait que l’INE a fait obstacle à cette consultation et réalisé des actions destinées à dissuader les électeurs d’aller voter. Par exemple, il aurait fait obstacle au budget destiné à la consultation et réduit le nombre de bureaux de vote, ce qui exige parfois les électeurs à se rendre dans des lieux éloignés de leur domicile pour voter.

Les médias hégémoniques ont également attaqué cette initiative en la présentant comme le résultat d’un soi-disant discours haineux et non comme un effort en faveur de la transparence et de l’honnêteté des fonctionnaires publics.

Malgré ces contretemps, le président López Obrador a appelé instamment les citoyens à voter massivement.

traduction Françoise Lopez pour Bolivar Infos

Source en espagnol :
https://www.resumenlatinoamericano.org/2021/07/31/mexico-que-proposito-tiene-la-consulta-popular-del-

Derniers articles sur Bellaciao :