Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La "politique du bâton" a toujours été le cheval de bataille des pouvoirs droitiers.

de : ichlo
mercredi 16 novembre 2005 - 04h55 - Signaler aux modérateurs
JPEG - 19.7 ko

de ichlo

On attend autre chose d’un Président de la République qu’un discours censé donner une leçon d’instruction civique du cours élémentaire des choses, de la confrontation que le phénomène violent qui s’est produit dans les banlieues exprime vis-à-vis d’un pouvoir autoritaire qui centralise et localise des parts budgétaires anciennement allouées à certains secteurs directement en contact avec la situation pour les faire siennes et qu’il s’approprie maintenant qu’il a su convertir les sombres espérances en une conquête élyséenne qui ressemble plus à une victoire sortie du chapeau de pandore plutôt qu’à un choix réel d’une majorité française effective.

Il n’y a aucune raison de chercher une quelconque expression dans des actes de destruction d’une intensité et similaires à ceux qu’ont connus ces lieus « isolés » durant quinze jours de flottement parfois avoué, quelquefois prononcés non pas sans une certaine efficacité auprès de l’opinion publique française voyant déjà se poindre au palier de sa porte l’ « incendie » tant redouté par on ne sait trop quel subterfuge médiatique, quelle ahurissante généralisation d’une fièvre subite couverte depuis longtemps par ce feu qui couve et s’embrase sous une étincelle située d’un autre côté symbolisé outrageusement d’un macaron hideux ressemblant étrangement à l’emblème d’un parti politique français - un malheur n’arrive jamais seul -, lui aussi d’une autre extrême. Ce même parti politique se proposant dans la foulée d’apporter des solutions « de l’extérieur » à des êtres humains qui eux, vivent « de l’intérieur », groupés de générations en générations, des conditions sociales - alors elles, carrément extrêmes - depuis de nombreuses années aussi. Là en est arrivée la rentabilisation de l’espace, tremplin annoncé à une rentabilité humaine plus sophistiquée et mieux organisée sous les devoirs de police qu’impliquèrent la situation flambant neuf en faveur d’une idylle politique presque agencée.

Et il fut « rentable » l’incendiaire, quinze jours durant. Faisant face et faisant ressortir nuit après nuit à un discours inapproprié généré par une politique semant un discours venu d’ailleurs mais tellement poussé qu’il ravivât même jusqu’au militantisme lycéen des réactions où les comparaisons de bon aloi du genre « la situation française actuelle est la pire que la France ait connu depuis Vichy ». Bisque ! Et personne ne bronche ou les réactions ne sont pas prises en compte.

Se sentant alors doté d’un devoir patriotique dingue puisque partenaire du second tour le parti politique dont il est question allât même jusqu’à manifester son impatience à « ne pas laisser al France dans cet état ». Etat crée, par ailleurs, perpétué et nourri depuis 1942 par un groupe politique ambitieux à l’époque et qui l’est resté passant même à ce jour le fatidique tour éliminatoire des présidentielles 2002 donnant un peu l’impression d’une France toujours un peu en guerre quelque part ! Quitte à l’attiser si nécessaire. Un temps en développant la haine raciale, l’idéologie ethnique pour aboutir aux mêmes formes d’intégrisme tant redoutées. La reléguant pour un second tour à de simples « erreurs du passé », se cachant maintenant derrière des « positions (soi-disant) plus censées et plus démocratiques » qui pour finir cachent des actes de terrorisme étatique digne des pires incivilités. Puis un jour, les exactions commises sous l’effigie du FN finiront par ne même plus être prises en compte par une justice estimant dans la droite (l’adroite) lignée de l’Etat qu’elle oriente cela et effectue cela par acte de prévention ou au pire dans le consentement de sa mission correctrice.


Partager cet article :

Imprimer cet article




accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

4567 (test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite