Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Drogués de guerre

de : Uri Avnery
lundi 7 août 2006 - 16h06 - Signaler aux modérateurs
6 commentaires
JPEG - 7.9 ko

de Uri Avnery

Pour difficile que ce soit à imaginer, il semble qu’Olmert croit réellement que c’est une guerre victorieuse. Qu’il est en train de gagner. Qu’il a radicalement changé la situation d’Israël. Qu’il est en train de construire un Nouveau Moyen-Orient. Qu’il est un dirigeant historique, de loin supérieur à Ariel Sharon.

POUR MOI ce fut un moment de révélation bouleversante.

J’étais en train d’écouter un des discours quotidiens de notre Premier ministre. Il a dit : "Nous sommes un peuple merveilleux !" Il a dit "Nous avons déjà gagné cette guerre, c’est la plus grande victoire dans l’histoire de notre Etat." Il a dit : "Nous avons changé la face du Moyen-Orient." Et autres phrases du même genre.

Bon, me suis-je dit, c’est du Olmert.

Je l’ai connu quand il avait environ 20 ans. A l’époque, j’étais membre de la Knesset. Et Olmert était le porte-document (littéralement) d’un autre député.

Depuis lors, j’ai suivi sa carrière. Il n’a jamais été autre chose qu’un fonctionnaire de parti, un politicien à temps partiel spécialisé en manipulations, un démagogue qui va dans le sens du vent. Il a changé de parti plusieurs fois et il a été maire avec la note D moins, jusqu’à ce qu’il prenne le train en marche d’Ariel Sharon. Plus ou moins par hasard, on lui a donné le titre vide de "Premier ministre adjoint", e, quand Sharon a eu son attaque, Olmert a été tout surpris de se retrouver Premier ministre.

Tout au long de sa carrière il est resté un homme cynique fondamentalement de droite mais voulant se présenter comme un libéral quand il se trouvait face à des gens de gauche.

Donc, me suis-je dit, c’est juste un de ses discours cyniques. Mais soudain une horrible pensée m’a traversé l’esprit : non, l’homme croit à ce qu’il dit.

Pour difficile que ce soit à imaginer, il semble qu’Olmert croit réellement que c’est une guerre victorieuse. Qu’il est en train de gagner. Qu’il a radicalement changé la situation d’Israël. Qu’il est en train de construire un Nouveau Moyen-Orient. Qu’il est un dirigeant historique, de loin supérieur à Ariel Sharon (lequel, après tout, a été battu au Liban et a permis au Hezbollah de constituer son arsenal de roquettes). Que, plus longtemps on lui permettra de poursuivre la guerre, plus sa stature dans l’Histoire grandira.

Ehoud Olmert s’est à l’évidence coupé de la réalité. Il vit tout seul dans une bulle. Ses discours montrent qu’il a un vrai problème.

De tous les dangers auxquels Israël est confronté maintenant, celui-ci est le plus grave. Parce que cet homme est en train de décider, tout simplement, du sort de millions de personnes dont la vie sera détruite - qui mourra, qui deviendra réfugié.

MAIS LE PROBLÈME d’Olmert et de sa mégalomanie n’est rien comparé à ce qui se passe pour Amir Peretz.

Il y a exactement neuf mois, après son élection comme président du parti travailliste, Peretz a fait un discours sur la place Rabin à Tel-Aviv dans lequel il confiait son rêve : que, dans le no man’s land entre Israël et la bande de Gaza, un stade de football soit construit, et qu’un match entre les enfants israéliens de Sderot et les enfants palestiniens de Beit Hanoun voisin y soit disputé. Un Martin Luther King israélien.

Neuf mois plus tard, un monstre nous était né.

Dans la campagne électorale législative, Peretz est apparu comme un révolutionnaire social. Il a annoncé qu’il changerait la société israélienne, poserait de nouvelles priorités nationales, prélèverait des milliards au budget militaire pour les transférer à l’éducation et au bien-être social et qu’il prendrait des mesures pour réduire l’énorme fossé entre les riches et les pauvres. En tant que pacifiste de longue date, il conclurait, bien sûr, la paix avec les Palestiniens et l’ensemble du monde arabe.

Ce discours lui a gagné les voix de nombreux citoyens, y compris de certains qui n’auraient jamais pensé voter pour le parti travailliste.

Ce qui a suivi fait partie de l’histoire. Peretz s’est complètement transformé quand Olmert lui a offert le ministère de la Défense. C’était encore un coup d’Olmert le cynique. Celui-ci savait, comme nous tous, que Peretz entrait dans un piège, qu’en tant que simple civil sans véritable expérience militaire, il serait une proie facile pour les généraux. Mais Peretz n’a pas reculé. L’objectif suprême de sa vie est de devenir Premier ministre, et il croyait que, pour devenir un candidat crédible, il devait pouvoir se présenter comme ayant une expérience sécuritaire.

A partir de là, Peretz est devenu un belliciste enragé. Non seulement il endosse toutes les exigences des généraux, non seulement il agit comme leur porte-parole, mais il a aidé à pousser Israël dans la guerre. Et depuis lors il a été entraîné à continuer la guerre, à l’étendre, à tuer plus, à détruire plus, à occuper plus. Il a même déclaré : « Nasrallah n’oubliera jamais le nom d’Amir Peretz ! » - comme un enfant gâté inscrivant son nom parce qu’il a gagné dans un jeu de foire.

A l’heure actuelle, il essaie d’être encore plus extrémiste qu’Olmert. Alors que le Premier ministre a peur de continuer à avancer, craignant que trop de blessés par les roquettes et dans la bataille sur le terrain ternissent l’éclat de sa victoire, Peretz veut atteindre le fleuve Litani quel qu’en soit le prix. On n’a pas le choix - si on veut devenir Premier ministre, on doit marcher sur les cadavres.

Ainsi un monstre nous est né. Rosemary’s Baby.

Aujourd’hui, au 25e jour de la guerre, nous pouvons dresser un bilan provisoire. Quels étaient les objectifs ? Quels sont les résultats ?

* « Détruire le Hezbollah »

Qui l’aurait cru, au 25e jour, le Hezbollah est toujours debout et combat. Quelques milliers de combattants contre la cinquième plus puissante armée du monde. Personne ne parle plus d’éliminer le Hezbollah. Ni Olmert, ni Peretz, ni même Dan Halutz - le troisième angle de ce triangle infernal.

* « Affaiblir le Hezbollah »

C’est une version édulcorée du premier objectif. C’est plus commode, parce que cela ne peut pas être mesuré. Après tout, dans toutes les guerres, chaque partie est affaiblie. Des gens sont tués et blessés, des armes sont détruites, des installations démolies. Mais alors que l’armée israélienne peut mobiliser une division après l’autre, et que les Américains nous fournissent de plus en plus de bombes, le Hezbollah peut-il amortir de telles pertes ?

Personne ne sait combien de combattants l’organisation a perdus. L’armée israélienne donne des estimations sans pouvoir les prouver. Les Libanais donnent des chiffres beaucoup moins élevés, mais n’apportent pas non plus de preuves.

Mais l’essentiel n’est pas là. Une organisation comme le Hezbollah n’a pas de problème pour recruter de plus en plus de volontaires pour la « guerre sainte ». Quelles que soient leurs pertes, après la guerre, l’organisation entraînera autant de nouveaux combattants que nécessaire. Leurs arsenaux seront réapprovisionnés en armes par l’Iran et la Syrie. La frontière est longue, il est impossible de la fermer hermétiquement.

* « Repousser le Hezbollah loin de la frontière »

C’est le but résiduel, après que les deux précédents se sont avérés inaccessibles. Celui-ci non plus n’a pas encore été atteint, et il ne le sera jamais, parce qu’il est également inaccessible. La plupart des combattants du Hezbollah viennent des villes et des villages du Sud Liban. Ils seront toujours là, ouvertement ou clandestinement. Aucune force internationale ne peut l’empêcher, et certainement pas l’armée libanaise.

Les roquettes peuvent être déplacées. De combien de kilomètres ? Dix ? Vingt ? Cela ne changera rien à la menace qui pèse sur Nahariya, Haïfa et Tel-Aviv, surtout parce que la portée des fusées est susceptible d’augmenter avec le temps, et que des modèles technologiquement plus avancés arrivent.

* « Tuer Hassan Nasrallah »

Pour l’instant, semble-t-il, l’annonce de sa mort a été une exagération, pour citer Mark Twain. Certes, dans une sorte de parodie de l’exploit d’Entebbe, Nasrallah a été sorti d’un hôpital de Baalbek, mais c’était un autre Hassan Nasrallah !

Pendant ce temps, le vrai Nasrallah est en pleine forme. Comparé à Olmert débitant ses discours pompiers avec leurs clichés interminables et frappant du poing sur la table, le dirigeant du Hezbollah se présente comme un orateur simple, mesuré et surtout tout à fait crédible.

* « Rendre à l’armée israélienne le pouvoir de dissuasion »

Personne ne doute que l’armée israélienne est bonne, professionnelle, capable de battre des armées régulières. Mais cette guerre prouve qu’elle n’est pas capable d’obtenir un résultat militaire contre une organisation de guérilla compétente ayant des combattants déterminés. Si le Hezbollah est vivant et dynamique après 25 jours, le pouvoir dissuasif de l’armée israélienne a été affaibli quoi qu’il arrive à partir de maintenant.

De ce point de vue, la guerre a compromis la sécurité d’Israël. Elle a prouvé que les arrières israéliens sont vulnérables, que les combattants du Hezbollah ne sont pas inférieurs aux soldats israéliens, qu’il n’y a pas de guerre d’opérette, que l’Aviation ne peut pas gagner sans les forces terrestres, pas même dans des circonstances idéales où l’autre partie n’a pas de défense anti-aérienne digne de ce nom.

Certains se consolent en se disant que les Arabes ont vu que nous étions fous. Nous réagissons à une petite provocation locale avec une orgie de tueries et de destruction, détruisant des pays entiers, une sorte de tendance nationale à la folie. Mais devenir enragé n’est pas une politique. Cela ne résout aucun problème. C’est un réflexe incontrôlable qui ne permet pas une pensée correcte et qui permet même à l’autre partie de nous manipuler avec des provocations préméditées.

* « Déployer une force internationale le long de la frontière. »

C’est une sorte de sortie de secours, après que tous les autres objectifs sont partis en fumée.

Au début de la guerre, Olmert lui-même s’est farouchement opposé à une telle force, parce qu’elle aurait restreint la liberté d’action de l’armée israélienne. Il est clair qu’aucune force internationale n’osera venir, à moins qu’il y ait un cessez-le-feu et qu’un accord avec le Hezbollah soit conclu. Personne ne veut s’exposer aux échanges de tirs. Donc, cette force servira aussi les intérêts du Hezbollah, de peur qu’une guérilla soit lancée contre elle. Est-ce pour cela que tous ces sacrifices ont été faits ?

* Nous créerons une nouvelle situation au Moyen-Orient.

Cet objectif a bien sûr été atteint - mais pas comme Olmert se l’était dit (et nous l’avait dit).

Les résultats à long terme de la guerre ne sont pas immédiatement évidents. Ils appartiennent à la catégorie définie par Bismarck comme des « impondérables » - des choses qui ne peuvent pas être mesurées.

Tous les jours, sur leurs écrans de télévision, des dizaines de millions d’Arabes et des centaines de millions de musulmans voient les images atroces de bébés atteints par les bombes, des images d’horribles destructions. Celles-ci sont profondément inscrites dans la conscience des masses et laisseront derrière elles une accumulation de colère et de haine qui est beaucoup plus dangereuse qu’un arsenal de missiles. Au cours de ces 25 jours, des milliers de nouveaux kamikazes sont nés. Et, alors que la stature de Nasrallah comme héros du monde arabe grandit, le respect pour les régimes arabes « modérés » subit de nouvelles baisses - ces mêmes régimes sur lesquels les Etats-Unis et Israël s’appuient pour créer le Nouveau Moyen-Orient.

APRÈS LE 25e jour, le 26e arrivera, et ainsi de suite. Le Président Bush, qui nous a poussés à commencer cette guerre, nous pousse maintenant à continuer le combat (« jusqu’au dernier soldat israélien », comme on dit). Comme Olmert, il vit dans un monde imaginaire.

Bush, Olmert et leurs semblables peuvent inciter les masses et les entraîner derrière eux, jusqu’à ce que le cri « l’empereur est nu » trouve des oreilles réceptives.

Un des aspects les plus révoltants de la guerre est l’image des diplomates internationaux faisant tout ce qu’ils peuvent pour permettre à Olmert & Co. de continuer la guerre. Les Nations unies sont depuis longtemps devenues un agent de la Maison Blanche. L’hypocrisie et l’attitude moralisatrice s’en donnent à cœur joie alors que des vies sont détruites et des morts enterrés des deux côtés de la frontière.

Olmert veut « gagner » autant de jours que possible pour continuer le combat. Qu’y gagne-t-on ? Nous sommes en train de conquérir le Sud Liban comme les mouches se jettent sur le papier tue-mouches. Des généraux présentent des cartes avec d’énormes flèches montrant comment le Hezbollah est repoussé vers le nord. Cela pourrait être convaincant si nous parlions d’une ligne de front dans une guerre avec une armée régulière, comme on l’enseigne à l’école d’état-major. Mais cette guerre est tout à fait différente. Dans la zone conquise, il reste des gens du Hezbollah, et nos soldats sont exposés à des types d’attaques dans lesquelles le Hezbollah excelle depuis le premier jour.

Donc nous allons atteindre le fleuve Litani. Au-delà, il y a une autre rivière, et encore une autre. Le Liban possède un grand nombre de cours d’eau que nous pouvons rejoindre.

Peut-être faudrait-il que ces deux drogués, Olmert et Peretz, descendent de leur « hauteur » et étudient la carte.

Article publié en hébreu et en anglais le 6 août sur le site de Gush Shalom - Traduit de l’anglais « Junkies of War » : RM/SW

http://www.france-palestine.org/art...


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
> Drogués de guerre
7 août 2006 - 16h16

et voilà qui confirme l’article d’Avnery :

lundi 7 aout 2006, 15h19

Ehud Olmert réunit son cabinet de guerre

JERUSALEM (Reuters) - Ehud Olmert a réuni lundi son "cabinet de guerre" pour évoquer une extension de l’offensive terrestre et aérienne israélienne au Liban, au lendemain de la journée la plus meurtrière pour Tsahal depuis le début des hostilités le 12 juillet.

http://fr.news.yahoo.com/07082006/2...



> Drogués - tout court
7 août 2006 - 21h58

Cet article est intéressant à plus d’un titre.
D’abord Uri Averny est parmi ces légendes vivantes du web, son pragmatisme scientifique n’a d’égal que son intelligence.
Mais surtout on en apprend une bien bonne sur Olmert : lui aussi, comme Bush, c’est un crétin fini, un raté, arrivé là par hasard.

Il y a un combat sur internet, qui d’Israël ou des Etats-unis contrôle l’autre ?
La thèse que les USA contrôlent Israël, est l’école Chomsky on va dire.
La thèse selon laquelle c’est Israël qui utilise les USA, c’est souvent approché dans des articles ici et là, articles qui sont ensuite démontés etc...

Mais voilà ma thèse : en fait il semble vraisemblable que l’un et l’autre, soient en fait les objets d’un troisième gouvernement, caché celui-là.
en effet il n’y a aucun intérêt à se faire élire. La foule, c’est une masse de moutons, incapable de "se défendre".
Les faits que ces deux zigotos soient spécialement malades mentalement, n’est pas étonant si on admet l’hypothèse qu’ils sont arrivés là par la force d’un pouvoir invisible, mais très actif, et surtout très mal iintentionné.

Une volonté affichée par les néoconservateurs, sans vouloir vous effrayer messieurs-dames mais quand même, il faut le savoir, est de protéger le système économique, ce qui signifie éliminer 3/4 de la population mondiale par diverses méthodes.
C’est avec ce même nihilisme que les zigotos agissent, avec cette même mentalité qu’Israël élimine des patés de maison pour être sûr de toucher au moins un hezbollahi, poursuivant des objectifs déterministes, comme des connards.

Une mentalité voyez-vous, ça se détecte, car ça se transmet.
en fait les petits présidents de pays, essaient de faire comme ceux qui leur donnent des ordres, de se comporter comme eux. C’est cela à mon avis qui explique la syntonie dans laquelle travaillent, Bush, Olmert, Blair, et voilà aussi Merkel.

Je note en passant que ce nihilisme est aussi celui d’un certain Sarkozy, qui a bien essayé de faire copain avec Blair mais ce dernier l’a gentiment repoussé... Pas à la hauteur sans doute...

 8119



> Drogués - tout court
8 août 2006 - 00h50 - Posté par

Cet article me confirme dans le fait que par la démocratie ce sont des monstres qui arrivent au
pouvoir, le garde et font la guerre impunément dans une indifférence mondiale quasi générale
du quidam moyen,qui ne veut sourtout pas avoir d’idées politiques fortes, trop dangeureux des fois qu’on m’accuse d’ être antisémite !
que on regarde la guerre au Liban comme on regarde un match de foot
en bref je me dis depuis longtemps que les gens qui votent en démocratie laissent ainsi à d’autres le soin de gouverner et cultivent ainsi uniquement leur sphère privée
ainsi va ce monde dirigé par des monstres arrivés democratiquement au pouvoir
et que donc seul un pouvoir collectif pourrait éviter ces négligences ces égoismes
ce non engagement ces refus de réfléchir et de chercher à comprendre
ainsi on avale des infos télévisuelles idiotes ainsi on laisse vendre la presse à un capital toujours plus avide de sensations ainsi l’intelligence se ratatine dans les pays en démocratie
comment peux ton accepter de laisser son pays être dirigé par des sanguinaires va t-en guerre
qui ne reculent pas devant l’horreur marquant l’histoire par des faits de brutes
pendant ce temps les concitoyens dorment tranquilles
à qui la faute ces massacres ces horreurs à l’indifférence à l’indolence
dormez on gouverne repeignez vos volets allez en vacances on nettoie le hezbollah
alors qui concluera qu’aujourd’hui il est urgent necessaire salutaire de débattre partout de convaincre de démontrer de lutter de s’organiser de révolutionner d’exister par un pouvoir collectif et fort
un jour viendra un jour de gloire
ou on refléchira autrement que à chercher un homme une femme convidentiel à élire
dans une démarche quasi mystique de croire qu’une seule personne peut incarner le pouvoir
diriger un pays .. ;il est temps de se poser les vraiesquestions de quelles démocraties
mais les résistances se mettent en place


> Drogués de guerre
8 août 2006 - 06h11

Ce monsieur Avnery me semble tres intelligent, tres bien informe au sujet, et tres eloquant (eloquent in English).
Il ne me cesse pas de surprendre combien de gens on trouve au monde entier, qui maitrise le situation dans le moyen orient, et en mems temps, q’il y a si peu de gens aus Etats Unis qui comprennes (grammaire ? je n’ai jamais suivi un cours de Francais, desolais) le moindre detail dans le domaine. Ces cris des zionistes "oh la la, si ils pouvaits, ils nous detruirons touts" est franchement stupide et ne merite meme pas de commentaire. Peut etre en 1948 ou meme en 1958, mais aujourd hui ? Ils reves ou quoi ? Israel possede 200 bombes nucleares, les avions AWACs., les missile Patriot, et un tas d’armaments tres tres sophistiques. On dit que ce le 5’eme pussiance militaire au monde entier.

Prenons une autre example : supposons que nous, les Americains, commence a nous plaindre que les Indiens dans des reservations au Canada poses une vrais menace, et en plus, ils sont armes par les Russe via le nord. En plus, ces Indiens hurle sans arret que ’nous allons pousse les sales Americains au mer, ou bien nous les obligerons a retourner a l’Europe !". Est-ce cet une bonne raison pour invahir le Canada et detruire Ottawa, Toronto, Montreal et Vancouver ? Avnery observe que Olmert & co vie dans leurs propre reve. San doubte !



> Drogués de guerre
8 août 2006 - 13h53 - Posté par

Uri Avnery est un monsieur de plus de 80 ans, il fut député à la Knesset dans les années 50 je crois, si c’est plus facile pour vous, voilà le site de Gush Shalom en anglais :
http://zope.gush-shalom.org/home/en


> Drogués de guerre
8 août 2006 - 22h18

Formidable comme d’habitude.

Une chose pourtant : comment se fait-il que la population suive ?

Et pas qu’un peu : c’est de l’ordre de 80 ou 90% !

Je veux bien qu’Olmert soit un taré et Peretz un renégat opportuniste mais enfin ce sont des politiques avant tout, leurs positions ne seraient pas ce qu’elles sont s’ils n’étaient pas certains de représenter leurs électeurs.

En fait les deux se livrent à une surenchère belliciste. Parce qu’ils savent que ça correspond à un besoin : celui de la presqu’unanimité de leurs concitoyens.

Ca rappelle les présidentielles 2002 ici (toutes proportions gardées) sur le seul sujet de la sécurité, le peuple rendu fou par les médias et les politiques surfant sur la vague, avec le beau résultat qu’on sait...

Qui disait déjà : malheur à celui qui remue le fond d’une nation ? (à peu prés) C’est pas Gourmont ?

C’est désespérant. Le miracle c’est qu’il y ait encore des Ury Avnery. Des Jaurés quoi. Mais on sait comment ça finit...







accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
14e festival des Canotiers mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021
lundi 5 juillet
L’association Ménil Mon Temps présente le 14e festival Les Canotiers, « cinéma et concerts en plein air », qui se déroulera du mercredi 7 au dimanche 11 juillet 2021 sur le parvis de l’église de Ménilmontant. Au programme : Des concerts (20h30) : Mer 7 : Dominique Grange et Mymytchell, avec Jonathan Malnoury (guitare) et Alexis Lambert (accordéon). Jeu 8 : Cheikh Sidi Bemol (solo). Ven 9 : TyArd, [Duo Électro-Pop]. Dim 11 : M.A.J, [Duo Électro-Folk’n’Roll]. (...)
Lire la suite
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite