Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

Ségolène Royal veut un nouveau référendum sur la Constitution : n’aurions nous pas compris ?

de : LEGRAND Jean-Paul
jeudi 18 janvier 2007 - 21h19 - Signaler aux modérateurs
10 commentaires
JPEG - 17 ko

de Jean-Paul LEGRAND

Dans un discours prononcé à Luxembourg le 17 janvier , Ségolène Royal a indiqué qu’elle reposerait en 2009 aux Français, la question à laquelle ces derniers ont déjà répondu "non". "Je ne veux pas que les Français pénalisent les pays européens qui se sont déjà prononcés (sur la Constitution)", faisant référence aux seize ratifications obtenues par voie parlementaire sans consultation des peuples.

C’est curieux cette conception de considérer que notre peuple pénaliserait les autres pays et que leurs parlements auraient plus de légitimité que leurs propres peuples. Pour Ségolène Royale qui fut partisan farouche du Oui en 2005, je comprends que la pilule a eu du mal à passer. Comme homme de gauche j’estime qu’il aurait été plus démocratique que tous les peuples de l’Union qui n’ont pu le faire eussent la possibilité de se prononcer par référendum. Que la droite craigne ces référendums cela est dans sa nature, mais qu’une femme prétendant être la candidate de la gauche ne le propose pas c’est plutôt contre nature, non ?

Alors ainsi Ségolène voudrait nous faire revoter parce que le résultat ne serait pas conforme aux choix des parlements des autres pays ? Mais pourtant ce choix est bien conforme à la volonté de notre peuple que je sache ?. Bien étrange façon de respecter la volonté de son propre peuple pour une candidate qui brigue la présidence de la République.

Le message de mai 2005 a pourtant été clair et tous les hommes et femmes de progrès s’en sont réjouis : ce résultat a mis en cause le libéralisme et porte l’exigence d’une autre Europe. C’est une chance formidable pour la gauche que ce Non massif lancé aux tenants de la finance et à cette droite libérale dont la politique fait tant de mal à notre pays depuis cinq ans justement parce qu’elle applique les recettes libérales que la Constitution majoritairement rejetée entendait aggraver !

Oui, il faut que le verdict du peuple français soit respecté et il faut que la gauche s’appuie sur ce vote pour lutter contre toutes les politiques libérales en Europe en alliance avec les autres forces populaires et démocratiques de l’Union ! Même si Ségolène Royal propose d’annexer au traité constitutionnel rejeté, un volet social, la nature fondamentale du traité constitutionnel demeure ultra-libérale.

"La France ne peut pas accepter que la volonté de son peuple soit foulée aux pieds. J’affirme qu’elle doit dès 2007 retirer sa signature du traité constitutionnel, empêcher toute nouvelle tentative d’adoption et proposer d’engager un grand débat à l’échelle des peuples européens pour un nouveau traité fondamental qui permette de libérer l’Europe de ses politiques et de ses institutions libérales" vient de déclarer Marie-George Buffet.

Cela a le mérite de la clarté. Respecter le choix de notre peuple et combattre le libéralisme c’est cela qui donnera la force à la gauche de gagner vraiment pour mettre en oeuvre une politique de rupture avec le pouvoir de l’argent !

http://creil-avenir.com


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
Ségolène Royal veut un nouveau référendum sur la Constitution : n’aurions nous pas compris ?
18 janvier 2007 - 21h35

Tout à fait d’accord Jean-Paul. OUI à une Europe sociale, l’homme au centre. NON, à une Europe libérale avec l’euro au centre. Si c’est pour ça, c’était pas la peine de faire l’Europe. On était bien comme on était, chacun dans son coin.



Ségolène Royal veut un nouveau référendum sur la Constitution : n’aurions nous pas compris ?
19 janvier 2007 - 00h43

Jean-Paul LEGRAND, BRAVO pour ta réaction rapide !

Voilà bien un bel argument de plus pour dénoncer « le fond latent explicitement libéral » de la politique Royaliste.

De quoi nous permettre de rassembler, à nouveau, - arguments en main - tous ceux qui portèrent le « NON » au fronton des édifices publics un certain 29 Mai.

Rien n’est perdu si tous les anti-libéraux - CHACUN POUR CE QU’IL EST - À NOUVEAU se donnent la main, sans perdre de vue L’ ESSENTIEL : LES 125 PROPOSITIONS et son candidat à porter jusqu’au fronton de la nation.

Et, PEU IMPORTE LE NOM - de cette anti-libérale « issue du PEUPLE » - sur ‘le bulletin de vote’ ! POURVU QU’ON AIT L’IVRESSE DE CONFIRMER LE « NON du 29 » au ‘libéral projet de constitution européenne’.

SOYONS MATURES « non de non ! »

ET VISONS L ’ E S S E N T I E L :

UNE RÉELLE POLITIQUE ANTI LIBÉRALE NÉE et portée, haut et fort, jusqu’au Pouvoir Central et, après-demain, jusqu’à l’Assemblée Nationale et puis dans l’essentiels DES COMMUNES DE FRANCE.

R . B



Segolene
19 janvier 2007 - 02h12 - Posté par

Arrêtez de tout déformer à la fin ! Elle ne veux pas reposer la même question et donc en aucun cas le même traité au contraire elle voudrait y ajouter un volet social important alors que cette idée va être beaucoup plus difficile à faire accepter aux autres pays, je trouve que c’est courageux.
De plus, je préfère avoir le pouvoir de redire non plutôt que de me faire entuber par la méthode Sarko qui veux proposer un mini traité approuvé au parlement, et là on pourra dire qu’on s’est vraiment fait couillonner, notre avis n’aura eu aucune importance (Quand je vois que les gens ne réagissent pas à ça, ça m’ennerve car ça c’est de l’abus de pouvoir !)


Segolene
19 janvier 2007 - 10h13 - Posté par

elle ajoute !! mais elle n’enlève rien !! et surtout pas les passages pour lesquels nous avons voté NON !


Segolene
19 janvier 2007 - 11h27 - Posté par

Bonjour,

Ce qui aurais été net comme proposition, aurais été « Je vous propose un nouveau référundum axé sur le sociale et non sur l’échange libre ».
Au lieu de cela nous dit Ségolène Royal « a indiqué qu’elle Reposerait en 2009 aux Français, la question à laquelle ces derniers ont déjà Répondu "NON" »

Plus ambiguë tu meurt
Profit qu’en tu nous tient
Mon avis « A chia » et je suis poli, bande de tache

Triste être humain que nous sommes.

Dom.P


Segolene
19 janvier 2007 - 11h25 - Posté par

Ah bon ?!
Ignorer le vote du peuple dans les 2 cas ce n’est pas se faire "couillonner" ?

Pour ma part, les 2 propositions sont similaires :
on ne touche pas ce qui a été défini dans le TCE, éventuellement on en rajoute une couche dont on ne sait rien du pouvoir contraignant qu’elle aurait.

C’est comme définir un code de déontologie : ça reste des mots qui peuvent très bien restés en l’air.

Peut-être pourras-tu m’expliquer où est-ce que je déforme ?


Ségolène Royal veut un nouveau référendum sur la Constitution : n’aurions nous pas compris ?
19 janvier 2007 - 10h39

Je note tout de même que Chevènement (dont S. Royal, depuis quelques temps, énonce régulièrement les préceptes) déclare dans un entretien paru dans le Monde du 17 janvier :
"le peuple français a rejeté le projet de Constitution européenne, le 29 mai 2005 et Ségolène Royal entend respecter le verdict populaire en dépassant, en dynamique, le clivage du oui et du non. L’accord passé entre le MRC et le PS est à cet égard pleinement satisfaisant. Il affirme la priorité d’un redressement économique et social de la construction européenne et il écarte l’idée d’une nouvelle Constitution. Ségolène Royal a dit clairement que la Constitution était caduque et qu’il fallait "faire l’Europe par la preuve". Elle a souligné à Porto, devant les socialistes européens, la nécessité de réformer les statuts de la BCE pour y inscrire le soutien à la croissance et à l’emploi."



Ségolène Royal veut un nouveau référendum sur la Constitution : n’aurions nous pas compris ?
19 janvier 2007 - 14h42

BIEN VU JEAN PAUL
Je confirme que, avant de quitter le Ps , on sentait poindre une nouvelle rhétorique qui disait en gros :
les Français n’ont pas voté NON en réaction à une politique européenne ultra libérale européenne , les Français ont voté NON pour manifester leur mécontentement de la vie politique française....
Aie Aie Aie...
Osémy



Ségolène Royal veut un nouveau référendum sur la Constitution : n’aurions nous pas compris ?
19 janvier 2007 - 16h42

Les promesses récurentes d’Europe sociales ne valent rien si elles ne s’accompagnent pas de la remise en cause de l’indépendance de la Banque centrale, de ses critères pour l’Euro ; du marché unique où "la concurrence est libre et non faussée" ; du pouvoir de la commission ; de celui de sa DG4 (concurrence) ; de la définition des SIEG Etc.
Les formules toutes faites sont là pour décorer et la forme finit toujours par rejoindre le fond. Redéfinir une Europe sociale suppose de commencer par l’architecture.
Léon



Ségolène Royal veut un nouveau référendum sur la Constitution : n’aurions nous pas compris ?
19 janvier 2007 - 23h15 - Posté par

DES DECLARATIONS QUI NOIENT LE POISSON

Les positions de S ROYAL sur l’Europe sont loin d’être claires.

Ainsi sur le traité constitutionnel,il serait question d’un texte beaucoup plus court qui traiterait essentiellement de l’organisation des institutions européennes.

Il faut préciser que dans cette hypothèse TOUS LES AUTRES TRAITES restyeraient valides (Maastricnt,Amsterdam..), c’est à dire les traités qui font de la concurrence libre et non faussée le credo de la construction européenne et de la DG Concurrence.Que l’on vote oui ou non à un tel texte reviendrait à avaliser les autres traités précités ce qui est une tromperie manifeste.

Même chose pour la BCE,S ROYAL évoque d’autres objectifs à fixer à la BCE SANS REMETTRE EN CAUSE SON INDEPENDANCE DU POUVOIR POLITIQUE,ce qui revient à laisser les dirigeants de la BCE à continuer à mener la politique bqu’ils voudront sans aucun controle politique possible par les institutions européennes mais sous la pression constante de l’UNICE,le MEDEF européen.

S ROYAL est par contre MUETTE sur la question clé de la signature de la France ,cette signature sera-t-elle retirée ou pas si elle est Présidente ?

S ROYAL ne fait aucune proposition suscptible d’infléchir la politique actuelle de l’Europe.Par exemple que dit-elle de la circulaire Bolkenstein à peine relookée que le Parlement Européen vient de voter (sans les vois du groupe GUE) ? RIEN !

JL Gregoire






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

(test au 15 juin 2021)
Facebook Twitter
DAZIBAO
Une lettre de Cesare Battisti, en grève de la faim et des soins depuis le 2 juin
jeudi 10 juin
de Cesare Battisti
Je m’adresse à mes enfants bien-aimés, à ma compagne de voyages, aux frères et aux sœurs, aux neveux, aux amis et aux camarades, aux collègues de travail et à vous tous qui m’avez bien aimé et soutenu dans votre cœur. Les effets destructeurs de la grève Je vous demande à vous tous un dernier effort, celui de comprendre les raisons qui me poussent à lutter jusqu’à la conséquence ultime au nom du droit à la dignité pour chaque détenu, de tous. La dignité (...)
Lire la suite
QUI ATTAQUE UN CAMARADE ATTAQUE NOTRE SYNDICAT DANS SON ENSEMBLE !!!!
samedi 5 juin
de Roberto Ferrario
Après mon expulsion de infocom ordonné par Romain Altmann ma colère est très froide je peux dire glaciale... Je me réveille cet matin avec plein d’idées de comme organiser la riposte... mais tranquillement... Ma première adhésion syndicale à 17 ans mon premier boulot dans le plus grand hôpital de Milan, je ne 64 et certainement n’est pas un Romain Altmann qui va m’empêcher de continuer mon combat, probablement solitaire... Mais aussi avec mes camarades de mon syndicat, la (...)
Lire la suite
La purge interne chez Info’Com-CGT se poursuit...
vendredi 4 juin
de Collectif Bellaciao
La direction du syndicat #InfoComCGT dirigé par le secrétaire général Romain Altmann : après avoir poussé à la démission Mickaël Wamen (délégué CGT Goodyear) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Sidi Boussetta (secrétaire-adjoint UL CGT Blois) du syndicat #InfoComCGT après avoir expulsé Roberto Ferrario (porte parole du site bellaciao.org) du syndicat #InfoComCGT après la démission de Stéphane Paturey secrétaire général-adjoint d’#InfoComCGT après la démission de (...)
Lire la suite
Israël. Exemple du déséquilibre d’information…
lundi 17 mai
de Roberto Ferrario
2 commentaires
Le gouvernement israélien a toujours peur de l’information comme aujourd’hui après la démolition du siège de l’AP et comme par le passé les « ennemis d’Israël » sont des journalistes ... Exemple du déséquilibre d’information. Des journalistes à Gaza sur les décombres de leurs anciens bureaux détruits par l’armée de l’air israélienne ... A Paris, la discussion sur « nos » médias grand public tourne autour du nombre de fois où l’expression (...)
Lire la suite
Liberté de la presse, version israélienne (video)
samedi 15 mai
L’armée israélienne a détruit samedi le bâtiment qui abrite les bureaux de l’agence de presse américaine Associated Press et Al Jazeera dans la bande de Gaza La tour de la ville de Gaza qui abritait les bureaux des médias internationaux a été pulvérisée samedi par une attaque annoncée quelques minutes plus tôt par l’armée israélienne. Le bâtiment de 13 étages, visé par l’armée de l’air israélienne et qui venait d’être évacué, s’est effondré, (...)
Lire la suite
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite