Archives : IT | EN | ES

Les articles depuis 2022

Hulot antilibéral !

vendredi 30 mars 2007 - Contacter l'auteur - 20 coms

C’est pourquoi l’écologie n’est pas compatible avec le laisser faire libéral.

C’est pourquoi, nous faisons tous deux le constat que ce n’est pas une série de mesures techniques qui enrayera cette crise, mais bien la remise en cause de l’actuel modèle de développement fondée sur la croissance et le productivisme.

Rencontre José Bové/Nicolas Hulot : Déclaration de José Bové.

Nous avons décidé Nicolas Hulot et moi-même de nous rencontrer ce vendredi 30 mars 2007.

Tous deux, nous avons été confrontés aux dégâts créés par la marchandisation de la planète au cours de nos nombreux déplacements à travers le monde. Tous deux nous avons pu constater la gravité de la crise écologique et les conséquences directes sur la vie de centaines de millions d’habitants de notre planète. L’eau, la terre, les forêts, les océans, la biodiversité sont menacés de destruction. Les biens communs de l’humanité sont en péril.

Pour ma part, je fais le diagnostic que dans leur folle course au profit, les politiques de l’OMC, du FMI et des firmes transnationales compromettent l’avenir de notre planète.

Ce sont dans les pays les plus pauvres de la planète, mais aussi dans les zones les plus défavorisées de notre pays que s’accumulent injustices sociales et environnementales.

C’est pourquoi l’écologie n’est pas compatible avec le laisser faire libéral. C’est pourquoi, nous faisons tous deux le constat que ce n’est pas une série de mesures techniques qui enrayera cette crise, mais bien la remise en cause de l’actuel modèle de développement fondée sur la croissance et le productivisme.

Nous avons déjà tous deux proposé quatre moratoires, l’un sur les OGM, les autres sur les projets autoroutiers, les incinérateurs et l’EPR pour agir immédiatement. Mais il faut aller plus loin. Nous rechercherons ensemble les réformes structurelles et les moyens adéquats à mettre en œuvre. Elles concernent la fiscalité écologique, une nouvelle politique de l’énergie fondée sur la sortie du tout pétrole et du tout nucléaire, le refus de la brevetabilité du vivant et des OGM, l’accès à l’eau pour tous et la garantie de sa qualité.

José Bové Le 30 mars 2007.

- http://unisavecbove.org/spip.php?ar...


José Bové devrait être présent au trocadéro le 1er avril...

Dimanche 1er avril à 17 heures, rassemblons-nous au Trocadéro à Paris et donnons une heure de notre temps pour manifester notre exigence : les engagements écologiques doivent être forts, et ils devront être tenus.

L’Alliance pour la Planète
Les Amis de la Terre
Écologie sans frontière
La Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme
La fédération France Nature Environnement
Greenpeace
La Ligue pour la protection des oiseaux
La Ligue ROC
WWF - France
Le Réseau Action Climat France

http://www.hns-info.net/article.php3?id_article=10814


POISSON D’AVRIL A PARIS

Les financeurs de la Fondation Nicolas Hulot : Patrick Lelay, le pédégé de TFI, Michel-Edouard Leclerc, le pédégé de E.Leclerc, Martin Bouygues, le pédégé de Bouygues Telecom, « Sir » Lindsay Owen-Jones, le pédégé de L’Oréal, Pierre Gadonneix, le pédégé d’EDF, ont besoin de toi pour la plus grande opération de publicité jamais organisée pour la marque de produits Ushuaïa.

Des milliers de produits Nicolas Hulot sont à gagner : des gels-douches à base produits tropicaux soupçonnés d’être cancérigènes, des montres, des voyages, des DVD...et des automobiles tous-terrains Peugeot Partner Ushuaïa !

Mots clés : Collectifs Unitaires / Dazibao / Environnement / Présidentielle 2007 /

Messages

  • Une mobilisation de tous le 31 mars a FOS sur Mer

    Samedi, le Front Citoyen de Résistance du Golfe de Fos (FCRGF), les membres de L’alliance pour la Planète et les syndicats des travailleurs de la zone appellent à une grande journée de mobilisation. A 13h30, aux Arènes de Fos-sur-Mer, un rassemblement est prévu en présence de Dominique Voynet et de Daniel Richard, Président de WWF. Le nombre créera la force !

    http://www.ouestprovence.fr/fr/enviro/incinerateur/actu/index_actu.htm

  • Bové-Hulot = même combat pour se faire mousser !!! Ne font rien sans les media et sont totalement vains ...
    Le pion de Bouygues et cie n’a honte de rien et n’est écolo que dans les leçons qu’il donne aux autres : "faites ce que je dis, pas ce que je fais !"
    Et le "faucheur devant la télé" ne touche plus terre (au propre et au figuré) : il est un "people rural" qui n’agit que pour se faire de la publicité.

    • Hulot + Bové = Huvé... un genre de truc transgéne

    • En les mélangeant on peut obtenir un Bulot trangène ... pauv’bête !! ;-))

    • Je pensais qu’il y avait égalité de temps dans les médias entre
      les candidats, un constat il n’en est rien dans les carnets de
      campagne pratiquement tous les soirs et souvent au 13H on y
      voit Bové et Besancenot et MGB les gens s’en plaignent on la
      voit très peu...

      Jean_Claude

  • Sur le site du PCF

    Le pacte écologique : Marie-George Buffet répond à Nicolas Hulot
    "Considérant comme vous que les enjeux écologiques constituent une priorité pour la France, l’Europe et la planète, j’ai décidé de signer le pacte écologique que vous proposez pour placer les enjeux écologiques et climatiques dans le débat des élections présidentielles de 2007 Je ne partage pas l’idée que les politiques ne sont ni de droite ni de gauche..."

    Hulot-MGB même combat capitaliste ?

    Quant à Bové, c’est l’horreur...

    Qu’est-ce que je fais aux élections, les amis de MGB ont réussi à me convaincre de ne pas voter pour elle...

    • tiens, un troll !

      MGB ne parle ni de croissance, ni de productivisme, tu es hors sujet

      et de plus, elle ne fait pas dire à Hulot, comme le fait Bové : "" nous faisons tous deux le constat que ce n’est pas une série de mesures techniques qui enrayera cette crise, mais bien la remise en cause de l’actuel modèle de développement fondée sur la croissance et le productivisme.""

      same player shoot again

      TM

    • Voici intégralement la lettre que Marie-George Buffet a adressé à Nicolas Hulot.

      Prenez en connaissance.

      Judicaêl

      A l’attention de Nicolas Hulot

      Paris, le 20 novembre 2006

      Cher Monsieur,

      Considérant comme vous que les enjeux écologiques constituent une priorité pour la France, l’Europe et la planète, j’ai décidé de signer le pacte écologique que vous proposez pour placer les enjeux écologiques et climatiques dans le débat des élections présidentielles de 2007.

      Je ne partage pas l’idée que les politiques ne sont ni de droite ni de gauche

      . L’enjeu écologique est un enjeu de transformation de la société au même titre que les questions sociales , d’emploi et de pouvoir d’achat de logement ou de santé. Je dirai même qu’il est urgent de croiser enjeux sociaux et enjeux écologiques qui subissent les uns comme les autres les mêmes politiques ultra libérales et productivistes dans une conception de la mondialisation qui fait courir un danger à la planète comme à la biodiversité et à l’espèce humaine et engage les hommes et les femmes dans une régression sociale extrême.

      Ceci est inacceptable et appelle des politiques publiques alternatives, volontaristes, ambitieuses, en rupture avec les logiques libérales et productivistes.

      Quelques exemples concrets : face à la privatisation de biens communs de l’humanité (eau, énergie, transports, logement....), je préconise des services publics du local au global concourant à la définition et à la mise en oeuvre d’une politique efficace en faveur de la lutte contre les gaz à effet de serre, la défense de la biodiversité et la promotion d’une qualité de vie à la ville comme à la campagne.

      Je propose une réforme fiscale juste socialement et incitative sur le plan écologique ainsi qu’un pôle public bancaire permettant de dégager les moyens de cette politique publique volontariste. Je propose en outre une réforme institutionnelle dont la démocratie participative serait le cœur permettant de faire de l’écologie et de la qualité de la vie l’affaire de tous les citoyens.

      J’ai compris qu’après avoir signé le pacte écologique, j’aurai la possibilité de développer mes propositions. Je ne manquerai pas de le faire.

      En vous remerciant de l’occasion que vous me donnez d’aborder une des grandes questions de société à laquelle nous sommes confrontés, je vous donne rendez-vous pour la suite.

      Recevez, Monsieur, l’expression de mes salutations les meilleures.

      Marie-George Buffet

      ImprimerEnvoyer à un amiHaut de Page

      Syndication XML Accessibilité Contacts Logiciels et contenus libres Plan du site Mentions légales Crédits

      Parti Communiste Français
      2 place du Colonel Fabien, 75019 Paris - Téléphone : 01 40 40 12 12 - Fax : 01 40 40 13 56

    • Prenez en connaissance.

      c’est déjà fait ... ellle dit "je", pas "nous"

      elle ne parle pas à la place de Hulot...

      same player...

    • HULUBERLU ET MALHONNÊTE : VA DIRE TES INEPTIES AILLEURS !!!!

  • Et dire que je croyais, depuis quelques années, que ce site internet était un site non sectaire politiquement parlant, et que j’en ai donc fait la publicité ...

    A la lecture de propos injurieux vis-à-vis de tout ce qui concerne la campagne autour de José Bové de la part de militants communistes bornés, aveugles et sectaires depuis plusieurs mois, j’ai changé d’avis sur la qualité de ce site (comme de très nombreuses personnes).

    D’autant que quand on écrit certaines choses, sur la responsabilité de l’appareil du PCF (et donc de toute sa direction) quant à l’échec d’une candidature unitaire antilibérale, le message passe tout bonnement à la trappe après la censure d’un "administrateur du site".
    Car l’argument des collectifs qui avaient "voté" à 60 % pour M.-G. Buffet , n’a été qu’une manoeuvre et une procédure - à l’initiative probable de l’appareil du PCF à laquelle ont cru les militants de base (comme vote démocratique spontané... ) - pour justement faire échouer une candidature unitaire antilibérale.

    -------------------------------------------

    Concernant, le message au sujet de l’initiative du 1er avril au Trocadéro à 17h, il est très regrétable d’avoir mélangé divers articles - et votre propre critique - car, sans même vous en rendre compte, en voulant discréditer Hulot (et Bové, évidemment) vous déniez en même temps l’action proposée par de nombreuses associations.

    Stéph.

    Un militant rouge (de la gauche radicale, communiste - peut-être, mais hors parti)
    et vert (écologiste, etc. valeurs humanistes et altermondialistes)

    • A la lecture de propos injurieux

       ?????

      le message passe tout bonnement à la trappe

      re ?????

      il est très regrétable d’avoir mélangé divers articles - et votre propre critique

      je ne vois pas ce qu’il y a de regrettable à mettre en lumière des manipulations...

      ... si j’ai bien compris, adieu !

      TM

    • et alors, on le tient , le scoop :

      les collectifs se sont fait envelopper dans la farine par qui ?

      par ceux dont le "programme" n’est pas "les 125 points" des collectifs, mais "la décroissance" de Nicolas hulot , convergeant avec une décroissance du pouvoir d’achat du plus grand nombre, autorisant un explosion du pouvoir de l’argent et de la classe qui le détient, "au nom de l’avenir de "leur propriété privée qu’ils appellent "planète".

      Non, les antilibéraux ne suivent pas cette religion nouvelle dite "décroissance" : ils s’appliquent à penser "autre croissance" , et ils ne tranchent pas d’avance le débat des défis énergétiques, en disant "untel a vu la planète et JB aussi l’a vue, ils sont les seuls à l’avoir vue, et leur expertise est concluante, circulez, plus de discussion, "Urgence écologique", cessez le débat !"

      les collectifs disaient tout autrechose, (bien sûr, "sans -doute -manipulés -par -l’appareil- du- PC") lisez cette "manipulatuion" que BOVE a "dénoncée", tout en usurpant le titre de "candidat des collectifs" :

      il est bien entendu que le peuple devra entendre les experts des différentes "écoles", qu’un vrai débat démocratique devra avoir lieu, et qu’enfin un référendum populaire tranche sur les choix à faire face à la priorité "effet de serre", et face à la problématique complexe de l’accés à l’énergie pour tous !

    • A quand un gel douche José Bové aux extraits de coquelicot ???

      Léo

    • Et que dans ce rassemblement du 1er avril,il y a des organisations qui ne sont pas blancs-bleues et d’autres qui se font rouler dans la farine.

      Je remarque aussi que beaucoup d’organisations "écologistes" sont dirigées par des gens trés friqués,soutenues et financées par des entreprises dont on sait depuis longtemps que c’est le profit qui les faits avancer et qu’elles ne financent pas pour rien,qu’il faudrait se poser la question de savoir comment ces entreprises traitent leurs salariés(voir Leclerc,Bouygues et les autres).

      Et que de toutes façon ce sont elles qui sont responsables des déréglements climatiques avec leur politique de profits maxi dans le minimum de temps parcent que la ou elles s’implantent l’environnement est le dernier de leurs souçis et qu’elle cherchent des couillons pour payer leurs dégats,apparement elles en ont trouvés.

      Et que le"c’est pas nous c’est les autres" commence à me faire c.....!

      Jean Claude des Landes

    • En réponse à "Stéph" 172.***.184.*

      Pour le sectarisme dont tu accuses gratuitement Bellaciao et la plupart des contributeurs ici, c’est la réponse du vice à la vertu !

      Je te conseille de garder ce genre d’accusation pour tes amis bovétistes car si tu peux ici cracher sur le PCF et sur ceux qui au delà même de ce parti préfèrent l’authenticité d’une candidature Marie Georges Buffet au cinéma médiatique de José Bové - et ce sans être censuré - moi je ne peux rien poster sur les sites favorables à ton champion !!! Donc pour le sectarisme, tu repassera....

      Ensuite, ce qui blesse ici beucoup de personnes c’est la manière dont Bové et certains des soient disant rouge-vert ont tout fait pour manipuler génétiquement les collectifs : en pétitionnant d’abord contre le droit de Marie Georges d’être une des candidates soumises au vote des collectifs unitaires locaux (ce que José Bové n’a pas eu le courage démocratique de faire !), en niant purement et simplement le fait que cette dernière a eu plus de 60% des votes des collectifs en sa faveur, en se cachant derrière la règle du double-consensus qui n’était rien d’autre que le "Tout sauf MGB", en tapant sur les militants communistes pour les obliger à se déjuger, en récupérant les fractionnaires de l’appareil comme Braouezec, Perreux et d’autres autoproclamés "rénovateurs" qui se renient du soir au matin, en jouant avec le feu de l’UMP qui accorde là des parrainages à Le Pen, là des parrainages à Bové et en se moquant du monde en prétendant que Bové est LE candidat des collectifs alors que moins de 200 sur 800 le soutiennent (et encore après avoir chassé ceux qui avaient fait le choix majoritaire de Marie Georges)....

      Bref, quand on trahi ses anciens partenaires, quand on se sert des communistes pour mieux les jeter ensuite et quand on ne cache même plus son anti-communisme primaire, quand on se vante de vouloir liquider le PCF pour construire autre chose à la place, quand on laisse des Onfray baver sur des hommes comme Henri Krasuki qui n’est même plus de ce monde pour se défendre, quand on menace le PS pour avoir des parrainages et qu’en même temps on accepte ceux de l’UMP....faut pas s’étonner que les communistes et leurs partisans vous renvoient la balle un peu rudement !

      Pour le reste, merci à TF1 de faire la promotion de Bové comme jadis celle de Laguiller ou comme autrefois celle de Tapie : à chaque élection on nous fait le coup du "tout nouveau tout beau à gauche " mais cela ne trompe que les bobos et les gogos.

      Je préfère le courage de Marie Georges à l’opportunisme de Bové, la radicalité constructive de Marie Georges à la radicalité stérile de Besancenot (qui pour le reste est un homme respectable et honnête contrairement à ton chouchou), la gauche de progrès à celle du renoncement de Ségolène Royal. Et donc je voterai pour la candidate de la gauche populaire et antilibérale !

      Voila, Steph 172. ***.184.*, à bientôt dans les manifs et dans les luttes où tu remarquera que les communistes seront toujours quand les autres préfèreront les salons parisiens, les plateaux télévisés et l’écologie instrumentalisée. Moi aussi je suis écologiste mais pas comme ceux qui en font un fond de commerce : je le suis au même titre que je suis antiraciste, au même titre que je suis communiste, au même titre que je suis pour la démocratie réelle, au même titre que je suis syndicaliste. Et comme Marie Georges, je n’ai pas besoin de l’adoubement de Hulot pour défendre notre environnement !

      BIBI (33)

    • MERCI BIBI !! QUAND DONC CES CENSEURS DU PC COMPRENDRONT QU’ON PEUT L’ACCUSER DE TOUT OU PRESQUE, MAIS PAS DE TRAHIR LE COMBAT DE CLASSE NI D’ÊTRE LES CHOUCHOUS DES MEDIAS, COMME OB, AL, JB, SR , NS, NH, FB ? UN DESSIN, POUR DECRYPTER CES INITIALES ENIGMATIQUES ? J’AI ADHERE AU PC EN 67, JE N’AI PLUS LA CARTE DEPUIS 2 ANS, MAIS JE PEUX ME REGARDER DANS LA GLACE : MEA CULPA QUAND IL FALLAIT, MAIS JAMAIS RETOURNER LA VESTE. DANS CE MONDE DE GIROUETTES, JE SUIS ASSEZ FIER ! ADELANTE, TODOS, AVEC MARIE GEORGES, ET MALGRE LES TRAITRES ET LES FAUX CULS DE LA GÔCHE CAVIAR. PIERROT, DE B. ET A.

  • bonjour

    vu hier soir sur france 3... Hulot rencontre Bové...

    Bové dit : "voila je rencontre nicolas, il m’offre son livre, je vais pouvoir le lire""...sur ce nicolas salut à la va vite José......sans commentaire. à la place de nicolas , je me serais senti frustré.

    Bruno.B

  • José Bové est passé vendredi à Saint-Malo pour y rencontrer très médiatiquement Nicolas Hulot. Ils ont refait le monde au bar de ...l’Univers.

    Il n’y avait pas de supporters mais que des médias à attendre le moustachu à la pipe et le globe-trotter de la télé... Bové/Hulot : deux figures habituées aux micros, caméras et objectifs, qui avaient choisi le joli décor du bar de l’Univers, au pied des remparts malouins.

    Sagement, les journalistes ont attendu, sur l’injonction de deux malabars accompagnant le candidat paysan, laissant son entretien se dérouler à huis clos. Une cinquantaine de minutes plus tard, ils se sont livrés sur l’esplanade de la mairie à une rapide conférence de presse en
    tandem.

    Bové : « On ne va pas faire croire que l’un va remplacer l’autre. »

    Hulot : « Il y a des convergences évolutives. »

    Deux styles pour un même combat sur l’écologie, même si le premier n’a pas signé le pacte du second, mais qu’il promet d’être « dans la foule » pour son rassemblement du 1er avril à Paris.

    Nicolas évoque le verre (pas le vert !) à moitié vide ou à moitié plein : « Cette fois, on peut être optimiste, car il n’y a jamais eu autant d’engagement pour l’écologie. »

    José se veut pragmatique : « C’est un combat qui va continuer au-delà de l’élection. »

    Bref, les deux hommes, s’ils n’affichent sans doute pas tout ce qu’ils se sont dit en tête-à-tête, veulent marquer les esprits : « Poser les bonnes questions en profondeur. [...] Ce n’est pas une démarche archaïque ».

    Ils ne se contentent pas de vouloir un moratoire à propos des OGM, du réacteur EPR, des autoroutes, et des incinérateurs. Bové déclare vouloir « aller plus loin », sur des pistes comme « la fiscalité écologique, une nouvelle politique de l’énergie, le refus de la brevetabilité du vivant, l’accès à l’eau ».

    Soudain, Hulot s’éclipse discrètement après lui avoir laissé son livre, filant rejoindre son havre de Saint-Lunaire.

    Bové continue son show seul. Quelques sympathisants s’approchent. On évoque la difficulté pour un jeune paysan de s’installer.Bové enchaîne : « Au moment de la Politique agricole commune en 2008, il faudra en profiter pour stopper et changer.

    Il faut maintenir les paysans en Afrique et en Asie. Les paysans représentent la moitié de la population de la planète. On ne va pas les mettre dans les villes » (idem pour les pêcheurs). [...] Il ne s’agit pas de vivre mieux, ce qui implique une compétition au détriment des autres, mais de vivre bien, avec la terre mère et les autres, comme le disent les Indiens d’Amazonie. » Fin de l’entretien.

    Bové sort sa bouffarde et rit dans sa moustache. « J’aime bien Saint-Malo. J’y suis déjà venu. » Avant de repartir, il va déguster du poisson, du naturel, pas nourri avec n’importe quoi...

    Gérard LEBAILLY.
    Ouest-France 31/03/07

  • NICOLAS HULOT QUI FAIT DE L’ECOLOGIE C’EST JULIEN COURBET QUI FAIT DU SOCIAL OU MICHEL DRUCKER DE LA CULTURE. MAIS LE PLUS RIDICULE CE SONT LES PRESIDENTIABLE QUI SONT VENU FAIRE LA QUEUE POUR SIGNER SON PROTOCOLE - C’EST SE FOUTRE DE LA GUEULE DES CITOYENS
    ghalem

Derniers articles sur Bellaciao :