Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
PUBLIEZ ICI PUBLIEZ VOTRE CONTRIBUTION ICI

La question sahraouie empoisonne le Forum social (+video)

de : Marie
mercredi 9 février 2011 - 20h16 - Signaler aux modérateurs
2 commentaires

Des militantes des droits des femmes sahraouies ont été agressées au Forum Social Mondial (FSM). La question sahraouie, qui oppose le Maroc aux indépendantistes, a pourri le climat du Forum social mondial.

L’atelier "Sahara occidental, la dernière colonie africaine" qui devait avoir lieu hier (7/02 ndlr), n’a pu se tenir qu’aujourd’hui. Et encore, dans des conditions plus qu’électriques.

Pour rappel, la question du Sahara occidental oppose le Maroc (qui revendique la souveraineté sur ce territoire depuis le départ des Espagnols en 1976) au groupe indépendantiste du Front Polisario. Ce dernier a fondé la République arabe sahraouie démocratique (RASD) sur environ un cinquième du territoire du Sahara occidental.

Des violences gâchent la fête

Organisé dans le cadre du Forum Social Mondial, l’atelier qui a catalysé les tensions devait permettre aux représentantes de l’Union nationale des femmes sahraouies (UNFS) de témoigner de leur situation. Mais elles ont été prises à parti et violentées par des ressortissants marocains.

Selon Pierre Galand, ancien sénateur socialiste belge, qui a assisté à la scène, il ne s’agissait pas de participants. D’après lui, il s’agit de gens "pilotés par l’ambassade" du Maroc. Information qu’il nous a été impossible de recouper, par ailleurs. Un journaliste marocain, sous couvert d’anonymat, prétend, lui, que ces agressions ont été "orchestrées par le ministère de l’Intérieur marocain". L’une des représentantes sahraouies avance, elle, que "des gens ont été payés pour casser toute initiative visant à sensibiliser à la cause sahraouie".

Quoi qu’il en soit, il est certain que ces violences ont pourri l’ambiance autour de ce thème et ont complètement dénoté dans l’ambiance fraternelle de rencontre et de dialogue qui règne sur le Forum social mondial.

La question de la sécurité des participants se pose

Ne s’estimant plus en sécurité sur le Forum, les représentantes sahraouies ont demander "qu’on assure leur sécurité". Résultat : aujourd’hui l’atelier était reprogrammé, cette fois avec un nombre conséquent de membres de la sécurité. Ces derniers ont empêché de nombreuses personnes de rentrer dans l’auditoire où se tenait la conférence-débat.

S’il a bien permis que l’atelier se tienne jusqu’à son terme, ce dispositif de sécurité n’a pas suffi à assurer un déroulement dans de bonnes conditions. Plein comme un uf, le local est vite devenu le théâtre de tentatives d’intimidations, avant que les personnes les plus véhémentes ne se fassent expulser manu militari. Vraiment pas l’esprit Forum social, en somme.

"Je suis là pour témoigner pacifiquement"

Avec une grosse heure de retard la conférence peut enfin commencer, couvée par le brouhaha des échanges animés et des cris venant de l’extérieur.

"Je suis là pour témoigner pacifiquement", commence la première intervenante. Pendant une demi-heure, ces femmes vont exposer les tortures et les violations des droits humains dont elles ont été victimes. Avant d’être interrompues par un participant qui se présente comme "Marocain et docteur en droit international" : "Le drapeau que vous arborez (celui du Sahara occidental, NDLR) est interdit, enlevez-le !", lance-t-il avant d’être pris à partie par la sécurité.

Finalement, la conférence peut aller jusqu’à son terme dans une ambiance tendue mais sans heurt.

"Pas un jour sans que l’on constate des violations graves des droits des sahraouis par les autorités marocaines", résumera l’une des conférencières. Et même au Forum social mondial, pourtant incontestable espace de dialogue et d’ouverture, les femmes sahraouies ont dû braver les intimidations pour faire entendre leur voix.

Julien Vlassenbroek depuis Dakar

http://www.rtbf.be/info/monde/detail_la-question-sahraouie-empoisonne-le-forum-social?id=5563173


Partager cet article :

Imprimer cet article
Commentaires de l'article
La question sahraouie empoisonne le Forum social (+video)
9 février 2011 - 23h18 - Posté par Marie

Merci pour la vidéo ! :))

Incroyable quand même que ces fascistes osent venir terroriser hors de leur territoire, faut il, pour qu’ils agissent ainsi qu’ils se sentent menacés par cette formidable résistance du peuple Sahraoui...



La question sahraouie empoisonne le Forum social (+video)
10 février 2011 - 00h35 - Posté par Copas

la réponse du roitelet aux tensions sociales de son pays est le nationalisme colonisateur.

Un peu comme la grande bourgeoisie française qui, avec tous ses moyens, essaye de susciter du racisme, de la xénophobie, pour que la classe populaire se divise.

Les peuples et minorités dominées et annexés de force par les états sont les victimes permanentes expiatoires de la classe dominante.

L’état marocain qui s’est saisi de force des terres des Sahraouis avec l’aide des Américains et des Français, après s’être fait rousté quand il y allait sans l’appui des impérialistes a manipulé les masses marocaines en leur faisant miroiter le vol des terres et l’accaparement des richesses naturelles de ce pays.

Le roi du Maroc, dans cette tâche, a eu le soutien de la gauche casse-croute nationaliste .






accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
Info’Com-CGT : le secrétaire Romain Altmann organise une épuration dans le syndicat…
vendredi 7 mai
de Sidi Boussetta secretaire adjoint UL CGT Blois
NDLR : Le secrétaire Romain Altmann veux imposer l’exclusion de deux camarades (Sidi Boussetta secrétaire adjoint UL CGT Blois et Roberto Ferrario fondateur du site bellaciao.org) du syndicat Info’Com CGT en vertu du débat démocratique…. Pfffffffff Semble que bien d’autres vont suivre le chemin du Goulag en Sibérie…. Voilà la réponse d’un des de deux camarades, premier de la liste noire… Les cons ça osent tout...voici ce que j’ai trouvé dans (...)
Lire la suite
Mise à jour : réfugiés italiens sept sur dix sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Oreste Scalzone
* Sur les sept personnes arrêtées hier matin à l’aube, libérées de prison et remises en « caution » sous contrôle judiciaire : Roberta Cappelli, Narciso Manenti, Marina Petrella, Giorgio Pietrostefani, Sergio Tornaghi. ** Des deux Compagnons constitués ce matin, l’audience pour « statuer » sur la demande de libération de Luigi Bergamin a été fixée à 18 heures, et il est fort probable qu’elle ait eu le même résultat. Les « demandes » formulées par l’avocate Irène (...)
Lire la suite
On avance… Marina Petrella et Roberta Cappelli sont libres sous contrôle judiciaire
jeudi 29 avril
de Dominique Grange
Nous fêtons ce soir une libération qui nous fait chaud au coeur à tou.te.s, celle de nos deux camarades MARINA PETRELLA et ROBERTA CAPPELLI qui sont désormais dehors, sous contrôle judiciaire ! Mais n’oublions pas les six autres toujours détenus... Continuons à nous mobiliser per liberare tutti...pour les libérer tous ! Rejoindre notre groupe FB tu es le bienvenu ✊ (...)
Lire la suite
LIBERARE TUTTI (audio)
mercredi 28 avril
de Dominique Grange
1 commentaire
A Roberta Capelli, Marina Petrella, Enzo Calvitti, Giovanni Almonti, Sergio Tornaghi, Narciso Manenti, Giorgio Pietrostefani. En 2003, j’ai écrit cette chanson "DROIT D’ASILE", suite à l’enlèvement d’un militant italien exilé en France, Paolo Persichetti, et à son extradition, puis son incarcération en Italie. Je l’ai ensuite dédiée à Cesare Battisti, alors emprisonné au Brésil, à Marina Petrella, arrêtée en 2007 et emprisonnée en France, en attente (...)
Lire la suite
REVIREMENT INQUIÉTANT DE LA FRANCE POUR LES RÉFUGIÉS ITALIENS
mercredi 28 avril
de La LDH
Communiqué LDH A l’inverse de ce que la présidence de la République soutient, la décision de François Mitterrand, exprimée lors du congrès de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) en 1985, de ne pas extrader les réfugiés italiens en France n’excluait aucun de ceux-ci. Il est regrettable qu’en violation de toute éthique le président de la République ait décidé de revenir sur les engagements de la République. S’en prendre à des femmes et des hommes qui vivent (...)
Lire la suite
Une trahison indicible de la France
mercredi 28 avril
de Collectif Bellaciao
3 commentaires
28 avril 2021 : 7 réfugiés politiques italiens arrêtés à Paris : Enzo Calvitti, Giovanni Alimonti, Roberta Cappelli, Marina Petrella, Sergio Tornaghi, Giorgio Pietrostefani, Narciso Manenti, trois recherchaient Luigi Bergamin, Maurizio Di Marzio et Raffaele Ventura. Tous accusés d’actes de terrorisme dans les années 70 et 80. Macron heureux : "Je résolu ce problème comme l’Italie le demande depuis des années" Draghi heureux : "Le gouvernement se déclare satisfait de la (...)
Lire la suite
21 avril 1961 - 21 avril 2021 le rêve du « putsch des généraux »...
mercredi 28 avril
de Roberto Ferrario
2 commentaires
A propos de « la tribune des généraux » les signatures on été récolté par Jean-Pierre Fabre-Bernadac, officier de carrière et responsable du site Place Armes et ancien responsable du service d’ordre du Front national entre 1993 et 1994, qui avait initialement publié le texte le 13 avril dernier ou des signatures continuent à être comptabilisés, 30 généraux étaient dénombrés et 2500 militaires étaient au total recensés ce mardi. Après ca le 21 avril la tribune à été publié sur Valeurs (...)
Lire la suite